News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France : Etat-civil d’Ali Bongo | Tribunal de Nantes: Verdict le 12 novembre prochain

Le site de la Liberté - gabonreview le Lundi 26 Octobre 2015 à 07:33 | Lu 3921 fois

Alors que le verdict du tribunal de Nantes concernant la requête d’Onaida Maisha Bongo pour l’obtention de l’acte de naissance d’Ali Bongo était attendu le 22 octobre dernier, le délibéré, après confrontation des avocats, est maintenant attendu pour la mi-novembre.



Initialement prévu le 24 septembre dernier à Nantes, le procès sur l’acte d’Etat-civil du chef de l’Etat gabonais avait été reporté et a bien eu lieu le 22 octobre 2015. Héritière parmi les 53 de l’ancien président gabonais décédé en 2009, Onaida Maisha Bongo Ondimba avait décidé, en janvier dernier, de saisir le procureur de Nantes pour demander une copie de l’acte de naissance de son frère Ali Bongo Ondimba. Il était question pour elle de s’assurer que l’actuel président du Gabon a bien le droit d’être l’un des deux légataires universels d’Omar Bongo Ondimba au même titre que sa sœur Pascaline Bongo Ondimba. Ce du fait que, son frère de président était le seul des héritiers déclarés à ne pas avoir produit l’acte de naissance, expliquait alors Éric Moutet, l’avocat de la jeune dame.

La démarche juridique a lieu en France du fait que le service central de l’Etat civil (SCEC), situé à Nantes, est réputé compétent pour les actes de naissance de personnes nées en Afrique équatoriale française (AEF) jusqu’en 1960, date de l’accession à l’indépendance des ex-colonies françaises d’Afrique. Et, Ali Bongo Ondimba est officiellement né le 9 février 1959 à Brazzaville, capitale de l’AEF.

Alors qu’en novembre dernier, il avait indiqué que l’acte de naissance recherché ne figurait pas dans ses registres, le SCEC a délivré, le 18 juin dernier, à une association de la diaspora gabonaise proche de l’opposition un extrait de naissance qui conforte la version officielle. Deux attitudes contradictoires que Me Éric Moutet n’a pas manqué de relever.

Relayée par l’AFP, Me Dumont-Beghi, l’avocate d’Ali Bongo, a laissé entendre ce 22 octobre : «Tout d’abord la jeune fille se trompe de juridiction parce qu’elle tente en saisissant le juge de l’état civil d’obtenir un document qu’elle ne peut pas avoir. Nous avons des lois en France très claires. Elle n’est pas habilitée à faire une telle demande.» Poursuivant, elle a indiqué : « La deuxième chose, c’est qu’elle tente par cette demande de faire polémique sur la naissance d’Ali Bongo Ondimba, fils de son père Omar Bongo Ondimba. Si elle considère qu’aujourd’hui, elle peut contester au bout de six ans d’ouverture de cette succession, qu’elle le fasse devant la juridiction de Libreville, ce qu’elle ne fait pas.»

Mais pour l’avocat d’Onaida Maisha Bongo Ondimba qui indique avoir réclamé à plusieurs reprises, au notaire chargé de la succession au Gabon, la photocopie intégrale de l’acte de naissance, la procédure menée à Nantes est tout à fait régulière et elle n’a rien de politique : «Le décret de 1962 prévoit que les autres personnes, sous contrôle du procureur de la République, peuvent si elles justifient d’un motif légitime avoir accès à l’intégralité de l’acte. Donc la légitimité du motif, pour nous, réside dans la qualité d’héritier de ma cliente, [et] du fait qu’il y a quand même des éléments troublants dans cette succession». Pour Me Moutet, «ce n’est pas seulement l’acte d’Ali Bongo que nous poursuivons dans cette succession, c’est la communication de tous les documents, de l’intégralité des éléments de cette succession que nous n’avons pas. Et on bataille pour les obtenir. Donc cet acte de naissance n’est qu’un élément parmi tant d’autres que nous cherchons à obtenir pour avoir une connaissance normale d’héritier dans le cadre d’une succession qui est extrêmement complexe.»

En charge de l’application de la loi, le ministère public a estimé que la démarche d’Onaida Maisha Bongo et son avocat vise à démontrer qu’Ali Bongo n’est pas le fils d’Omar Bongo. «Vous n’êtes pas le juge de la filiation, mais le juge de l’état-civil», a-t-il lancé au président du tribunal pour lui demander de rejeter la requête, juridiquement recevable mais mal fondée. Et Me Dumont-Beghi, l’avocate d’Ali Bongo, de renchérir, estimant que son client ayant été désigné légataire universel par le testament d’Omar Bongo, la jeune plaignante n’a aucun intérêt légitime à solliciter l’acte de naissance d’Ali Bongo. «Si Mme Onaida considère qu’un des héritiers n’est pas un héritier légitime, elle aurait du contester cette notoriété, ce testament. Ça n’a pas été fait», a poursuivi le conseil du président gabonais, «accusant l’étudiante de 25 ans, vivant à Libreville, d’être manipulée par des torchons sur Internet et par le torchon de M. Péan et d’alimenter une polémique hystérique qui ne sert à rien», indique l’AFP.

Le délibéré du tribunal a été annoncé pour le 12 novembre prochain.

Lundi 26 Octobre 2015
gabonreview
Vu (s) 3921 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Okogo le 28/10/2015 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ceux qui ne le savaient pas , voici l'histoire des deux cousins

Dans la famille du président de la République, c’est l’émoi depuis quelques temps. Il y règne un climat pour le moins pernicieux fait d’accusations, symptomatiques d’une frilosité née au lendemain de la sortie du livre «Nouvelle affaires africaines – Mensonges et pillages au Gabon» du journaliste-écrivain français Pierre Péan. Dans cette atmosphère, certains sont soupçonnés de vouloir marquer leur différence ou affirmer leur soutien en fonction de leur lecture des événements.

Dans sa livraison n° 202 du mardi 2 décembre 2014, l’hebdomadaire La Loupe donne un aperçu de cette mitose en révélant les divergences au sein de «la dynastie Dabany». Citant une source proche de la famille, notre confrère révèle que le patriarche du clan, Jean Boniface Assélé, n’a guère apprécié l’attitude de son neveu, Léon Paul Ngoulakia, ancien secrétaire général du Conseil national de sécurité, qui aurait brillé par son absence à la conférence de presse qu’il a animée le 12 novembre dernier pour soutenir Ali Bongo, confronté à la controverse sur son état-civil.

A en croire l’hebdomadaire, Léon Paul N’goulakia aurait lancé à Jean Boniface Assélé, qui sollicitait sa présence à la rencontre: «Je ne suis pas là pour défendre les étrangers». Mieux, aurait-il ajouté : «En 2016, je ne serais pas avec vous. Je ne suis pas là à me battre pour que les étrangers se retrouvent à piller le Gabon». Des propos rapportés au président de la République, en présence, apprend-on, de son très controversé directeur de cabinet.

15.Posté par L''''''''Autre le 27/10/2015 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François BANGA EBOUMI , si tu as des couilles entre les jambes, prend l'exemple de ton petit Léon Paul Ngoulakia. Lui au moins a eu le courage de dire haut et fort ce que vous autres n'osez pas dire. Tout le monde sait que le torchon brule entre Ali Bongo et Léon Paul Ngoulakia depuis bien longtemps . N'a t-on lu sur ce site que Léon Paul Ngoulakia était menacé de mort.?

14.Posté par Voix de la nation le 27/10/2015 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pitiééé mon Dieu pitié, pitié pitié pitié mon Dieu! un sois disant président sans papier mais qui veux faire du bruit au Peuple Gabonais.

13.Posté par Le citoyen libre le 27/10/2015 06:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si elle considère qu’aujourd’hui, elle peut contester au bout de six ans d’ouverture de cette succession, qu’elle le fasse devant la juridiction de Libreville, ce qu’elle ne fait pas.»?

Oui on sait que la justice au Gabon est sous les ordres d'ALI bongo

12.Posté par Makoma le 26/10/2015 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme quoi nous sommes face à l'acte de naissance le plus cher du monde.
Autant d'avocats, de bidouillage photoshops, d'experts en "vieillissement ou jaunissement de papier" et toujours Rieeeeeeeeen!
Aaah! Affaire là c'est quand même GROS CAILLOU pour toi.
Il faut abandonner. Si t'as pas honte d'être pédé pourquoi avoir honte de quitter un poste où t 'es venu par la fraude?
Ce monde est vraiment devenu sans repères!
Ali c'est mort ton affaire, tu repars en france pleurer devant Hollande, mais il n'a aucun pouvoir devant le président du tribunal qui fera ce qu'il veut...

11.Posté par elabane le 26/10/2015 20:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L''Afrique c''est vraiment la merde quoi. Cmt un type qui est président de la République n''a pas un acte de naissance authentique trop de bruit autour de cette question toi le Beninois qui le défend tous jours tu peux nous ou est son acte?

10.Posté par LEBENINOIS le 26/10/2015 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où est passé RTG1 pour nous dire ce qui s'est passé à Brazzaville le dimanche?

9.Posté par BILAN ABO le 26/10/2015 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI BONGO a vraiment échoué sur toute la ligne.
Comment ce type peut aller inaugurer des chantiers qu'il n'a jamais financé sur le budget d'investissement du Gabon ? ALI bongo est un camelot, oui un vrai faillot :

Route Mouila Tchibanga préfinancée par les chinois, Budget d'investissement de la république zéro franc cfa !


Route Tchibanga Mayumba préfinancée par les SANTULLO SERICOM, Budget d'investissement zéro franc cfa!

Pont de Mayumba préfinancée par les SANTULLO SERICOM, Budget d'investissement zéro franc cfa!

Route Lalara Boumameyong préfinancée par l'UE, Budget d'investissement zéro cfa!

Route Ndéndé Lébamba préfinancée par la BAD selon zac Myboto, Budget d'investissement zéro cfa!

Route Fougamou Mouila préfinancée par la BAD selon zac Myboto, Budget d'investissement zéro cfa!

Pont de Kango préfinancée par SERICOM, budget d'investissement zéro franc cfa

Route Port-Gentil Omboué préfinancée par la chine à 350 milliards de cfa, budget d'investissement zéro franc cfa!

La marina de LBV, préfinancement chinois, le budget d'investissemnt a contribué à zéro franc cfa ?

Construction des 5 000 logements au gabon, financement des banquiers (BGFI, UGB, etc..), budget d'investissement zéro frannc cfa.

Peut être au niveau des hopitaux c'est le budget d'investissement qui avait payé ?


En tout cas, voici les budgets d'investissements du gabon depuis 2009 :


2009 : 2100 milliards de cfa de budget du gabon, dont 400 milliards pour l'investissement

2010 : 2300 milliards de cfa de budget du gabon, dont 600 milliards pour l'investissement

2011 : 2450 milliards de cfa de budget dont 700 milliards pour l'investissement

2012 : 3025 milliards de cfa de budget dont 1000 milliards pour l'investissement

2013 : 4000 milliards de cfa de budget dont 1600 milliards pour l'investissement

2014 : 2700 milliards de cfa de budget dont 700 milliards pour l'investissement

2014 2600 milliards de cfa de budget dont 600 milliards pour l'investissement


TOTAL de mal gestion ALI BONGO = 5600 milliards de budget d'investissement accumulés.



Emprunts obligataires + aides + indemnités du gabon depuis 2009

2010 86 milliards BAD pour la construction des 3 universités
25 milliards pour l'hydraulique villageoise

2012 30 milliards pour boucler le mois de mai 2012 avec ossoucka rose rosine

2013 508 milliards pour finaliser le psge avec bilé bi nzé
750 milliards pour payer l'ancien emprunt obligataire sous omar bongo et non pas
pour accélerer le PSGE de Bilé bi Nzé
340 milliards indemnités Addax pétroleum poureboire de Maixent accrombessi pour
créer une chaine mondiale made in gabon



2014 100 milliards d'emprunts obligataires
400 milliards d'indemnité Avec total gabon versée aux initiés de la françafrique
440 milliards d'aide de la chine pour préserver l'environnement et la foret gabonaise

2015 100 milliard d'emprunts obligataires


Total emprunts obligataires + pourboires = 2779 milliards de cfa


Total mal gestion ALI BONGO ONDIMBA 5600 + 2779 = 8379 milliards de nos dolès.

Maintenant, pour autoriser ALI BONGO a faire sa campagne sur tous les départements du gabon, nous lui demandons de gestifier l'utilisation des 8000 milliards de budget d'investissement du gabon qu'il a géré en tant que PCA de l'ANGT avec le directeur de l'ANGT ?

Sachant que la plus part des réalisations ne sont pas financées sur le budget d'investissement du Gabon, l'histoire retiendra qu'entre 2009 et 2015, Le gabon était géré comme un comptoir d'Afrique du 18ime siècle. Les institutions régaliennes sont sous contrôle du roi Ali bongo, les habitants du habitants du gabon, doivent se contenter de percevoir leur salaire, le reste ne les concerne pas. ils doivent mourir devant la geule des médécins, ils doivent envoyer leurs enfant en occident tous les mois de novembre de chaque année car le budget du Gabon est la propriété du roi.

ALI BONGO part en campagne à l'intérieur du pays pour aller défendre l'utilisation des 8000 milliards de cfa du budget d'investissement du Gabon qu'il a bien piloté avec son maître vaudou Accrombessi entre 2009 et 2015!

Les 8000 milliards n'étant pas suffisant, on crie la crise au gabon et oyiba dit dans son discours que cet état de fait est dû à la crise pétrolière au Gabon, nos budget sont passés de 3000 milliards en moyenne à 1800 milliards, dont on doit arreter les projets! vous appartenez à la 37 ième race des crapauds, voire même des cancres homo sapiens!

Gaspard Ondindeno!

8.Posté par PETIT LEON MBA MINKOH le 26/10/2015 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ali bongo est dans une terrible impasse !

1- S'il présente un nouvel acte de naissance différent de celui qu'il avait utilisé pour frauder aux présidentielles de 2009 -et dont il a lui-même solennellement reconnu devant Alain Foka qu'il était FAUX-, il va se tirer une balle dans le pied gauche, en prouvant aux yeux de tous qu'il est définitivement dans le FAUX ET USAGE DE FAUX.

2- S'il ne présente pas d'acte de naissance comme l'exige la complétion du dossier de succession, il se tire une balle dans le pied droit, en démontrant aux avocats qu'il ne dispose définitivement d'AUCUN ACTE DE NAISSANCE VALIDE, et, donc, au peuple gabonais, qu'il n'est pas le fils naturel d'Omar Bongo qu'il prétend être.

Dans TOUS LES CAS de figure, ali bongo est CUIT de chez cuit !!!

7.Posté par orteguslevirus le 26/10/2015 12:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le piège se resserre sur le boa, et pourtant ce dernier avait pris la décision de léguer sa part d'héritage à la jeunesse gabonaise.
non, ses appétits gargantuesques ont eu raison sur lui.
la partie française doit jouer leur jeu pour que l'escroc-tueur soit une fois de plus démasqué.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...