News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France : Déclaration de l’Elysée Par Bruno Ben Moubamba 20 novembre 2009

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 20 Novembre 2009 à 22:02 | Lu 1602 fois



Ainsi donc, Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, vous qui aviez promis en 2007 d’en finir avec la ‘Françafrique’, vous avez choisi de recevoir aujourd’hui Monsieur Ali Bongo Ondimba à l’Elysée. Nous sommes fondés à penser qu’il s’agit d’une erreur politique fondamentale à l’égard de l’Afrique Francophone, tout comme l’a été le fameux discours de Dakar.

Cette erreur jette d’autant plus le trouble dans l’opinion gabonaise qu’en juillet dernier, alors que vous étiez justement à Libreville pour les obsèques d’Omar Bongo, vous avez condamné la répression menée par le pouvoir Iranien et avez apporté votre soutien aux manifestants qui réclamaient la Démocratie. Vous avez par la suite dénoncé « l’ampleur de la fraude » et affirmé que cette fraude en Iran était « proportionnelle à la violence de la réaction » du Peuple Iranien, qui selon vous « mérite autre chose ».

Ce n’est apparemment pas votre avis pour le Peuple Gabonais…Car vous le savez, il s’est passé exactement la même chose au Gabon. Les élections du 30 août 2009 ont été mal préparées, le monde entier sait qu’Ali Bongo Ondimba n’a pas été élu et l’opposition gabonaise dénonce un ‘coup d’Etat électoral’. Aucun de ses arguments n’ont, bien sûr, été retenus par la cour constitutionnelle dans le cadre du contentieux qui a suivi les élections. Il n’en demeure pas moins qu’Ali Bongo reste détenteur d’un pouvoir illégitime et la plupart des grandes démocraties ne l’ont pas félicité.

Chacun sait ce qui a suivi le coup d’Etat du 30 août et sa confirmation par la pseudo cour constitutionnelle : répression, militarisation du pays, arrestations, morts, renvoi des fonctionnaires insuffisamment engagés pour le pouvoir, interdiction de 8 journaux, censure des médias, climat social tendu, intimidations en tous genres, limitation de la liberté de circuler.

Voilà pourquoi nous nous étonnons que la France, malgré les soupçons de collusion, qui pesaient déjà contre son Gouvernement, quant au soutien qu’elle aurait apporté à Mr Ali Bongo, pour son coup de force électoral, reçoive ce dernier sans explication.

Cinquante ans après les indépendances supposées des pays africains, il est légitime que le Peuple Gabonais soit informé du contenu de vos échanges avec Ali Bongo Ondimba.

N’aviez-vous pas promis la fin des ‘officines’, de la ‘diplomatie parallèle’, des relations incestueuses’ entre la France et l’Afrique ?

La France de 1789 est incompatible avec la Françafrique.

Une France digne de son idéal : Liberté, Egalité, Fraternité, et de son héritage de 1789, ne peut plus entretenir des relations avec de pseudo-dirigeants africains, comme s’ils n’étaient que des primates à peine évolués qui viendraient prendre leurs ordres à l’Elysée.

Chacun peut constater que 20 ans après la chute du mur de Berlin le monde a changé et les relations entre la République Française et ses anciennes colonies doivent elles aussi changer.

Ce qu’une génération a fait (Bongo, de Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing, Chirac, …), une autre peut le défaire. C’est possible, et c’est votre devoir de Président de dépasser la Françafrique, la Corsafrique, la mafia internationale, les pouvoirs et les intérêts privés, pour garantir un avenir commun entre la France et l’Afrique francophone qui soit basée sur le respect mutuel. Se comporter en Afrique comme si on y était chez soi ne fera pas avancer en France des questions comme l’Identité Nationale alors même qu’ici, les enfants d’ascendance africaine ne se sentent pas si Français que cela.

Nous exigeons que notre pays se comporte vis à vis de la France comme une République à part entière dans la quelle les choses se traitent publiquement et où le Président de la République Gabonaise est élu et non pas choisi par des hommes de l’ombre.

Nous rêvons du jour où le Président réellement élu du Gabon, lorsqu’il viendra à Paris, ne se comportera plus comme un Vassal ou comme un Chef d’Etat de 3e catégorie.

L’heure est venue d’inaugurer un nouveau cycle de relations entre la France et l’Afrique qui sera basé sur la Démocratie réelle et la Bonne Gouvernance car nous sommes au regret de le dire : Ali Bongo et ses complices ont ignoré le rêve de liberté que le Peuple Gabonais a fait pendant les quelques mois qui ont séparé le décès d’Omar Bongo et la décision funeste de notre « cour constitutionnelle ». Oui, nous avons aperçu la liberté, elle était à portée de main !

Total, la première entreprise française est riche et prospère, mais à quel prix pour le Peuple Gabonais ? Et avec quelle responsabilité de la famille Bongo ? Qui osera dire à Areva que la manière dont ont été traités les irradiés de Mounana au Gabon n’est pas normale ? De nombreux gabonais sont morts parce que la Françafrique, version nucléaire, ne nous respecte pas.

Votre prospérité, Monsieur Sarkozy, est nourrie de richesses que la famille Bongo et son système totalitaire ont détournées massivement chez nous. Pendant ce temps, des milliers de sans papiers risquent leurs vies pour gagner l’Europe, alors qu’on devrait leur verser une rente au lieu d’un avis d’expulsion, alors qu’ils rêvent pour leur immense majorité de vivre dans leur pays, à condition d’y être libres.

Monsieur le Président de la République française, pendant que vous déjeunerez en paix avec Ali Bongo Ondimba, j’espère qu’entre la « banane et le fromage », vous aurez une pensée pour tous les affamés et les morts de la misère françafricaine au Gabon, comme ailleurs en Afrique francophone.


Bruno Ben Moubamba


Vendredi 20 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1602 fois




1.Posté par St. Michael le 20/11/2009 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sarkozy et la mafia française respectent l’Iran, l’Afganistan et l’Algérie parce que ces peuples peuvent chasser ou prendre en otage les ressortissants français mafieux.
Tant que le Gabon n’aura pas compris que la diplomatie ne marche pas avec les mafieux, Sarkozy et bongo/francafrique continueraient à piller le Gabon et assassiner les gabonais.
Je le redis et tous l’ont déjà dit ici : Il faut persécuter les mafieux français au Gabon pour que le Gabon revienne aux Gabonais. Faire autrement serait retourner en arrière de 50 ans (l’ère avant les indépendances où nous étions esclavages). INSURECTION - INSURECTION - INSURECTION et seulement INSURECTION.

It’s Never Too Late to Acte….Amen.

2.Posté par mi-homme-mi-femme le 21/11/2009 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tres bon discours. comme je l'ai dis depuis, je n'attend rien de la France. C'est un pays pouri jusqu'a la moelle. A mes freres/soeurs prenons notre avenir en main.

3.Posté par Doom le 21/11/2009 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous le dis, ces gens ne respectent que la force. La violence est leur seul maître. Ils considèrent les africains comme des enfants. Tout ce qui s'est passé au Gabon post- élection n'a eu comme conséquence pour la France que de faible dégâts matériels à savoir l'incendie de leur consulat. C'est peu pour attirer l'oreille de l'Élysée. Pas de sang de français versé mais celui des gabonais en revanche oui. La bonne piste serait de suivre l'exemple des arabes car en vérité, c'est la seule voix, le seul langage qu'ils comprennent et respectent.

4.Posté par samuel le 21/11/2009 01:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
suivre la piste des arabes c justement cela vous avez bien parlez et bien compris les francais ont le droit de choisir leur dirigeants et ils veulent nous imposer les notre ils sont bien fort pour elire sarko et refuse segolene parce que ce sont des feodaux et personne ne les reproche de quoique ce soit alors qu'ils nous laisse tranquille

5.Posté par St. Michael le 21/11/2009 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans un pays pris en otage par des étrangers hors la loi qui tuent impunément les gabonais, toute défense quelle qu'en soit la forme est ABSOLUMENT LEGITIME et INDISPENSABLE.

6.Posté par mandja le 21/11/2009 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que la seule façon pour sarkozy d'etre impartial est de l'obliger au moyendes mehodes terroristes .si on enlevait 10 français avant l' election du 30 aout la situation aurait changé puisque les familles des victimes auraient envahi les rues de france par les marches.
la seule façon de se debarasser de ce pouvoir maléfique et malheureux est le coup de force. c'est à dire tuer ali et tous ceux qui sont succeptibles de le perenniser .c' est la seule manière pour nous d' etre libres .martin luther king disait que la liberte n'est pas un met de luxe que l'oppresseur donne à l'opprimé autour d' une table.
et lincoln ajoutait quel' esclave qui ne veut pas se liberer de ses chaines les merite.
amo et mamboundou le savent mieux que quiconque.

7.Posté par danger le 21/11/2009 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonsoir, je salue le courage de Ben Moubamba. mon cher frère tu es un homme. je te supporte beaucoup. ton discours est celui qu'il fallait pour cette honteuse reception. dans tous les cas, les gabonais savent qu'ils n'ont pas encore un chef d'état et que la transition se poursuit. il va creuver.

8.Posté par Möng Yâ Ndzäl le 21/11/2009 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Moubamba! Simplement Bravo!

9.Posté par Mezzah le 22/11/2009 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bien Bruno Ben Moubamba.

M. Sarkozy, quand ce jour viendra vous ne direz pas qu'il n'y a pas eu de sonnette d'alarme. Le peuple gabonais tout entier vous tient responsable de la situation qu'il vit actuellement. Seulement sachez qu'un ventre affamé n'a point d'oreilles.

La lunette continue mes chers frères et soeurs, cette réception à l'Elysée n'est qu'un montage de plus alors que toutes les grandes puissances ne reconnaissent pas ce pouvoir illégitime.

Nous irons jusqu'au bout.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...