News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France 2017: Ce sondage qui inquiète Hollande

Le site de la Liberté - Source : bfmtv.com le Lundi 7 Septembre 2015 à 09:43 | Lu 1259 fois

Le président de la République tient aujourd'hui sa conférence de presse de rentrée. À un an et demi de la prochaine élection présidentielle, François Hollande doit désormais montrer aux Français qu'il peut présenter un bilan positif.



Il lui reste moins de deux ans pour convaincre les Français de le réélire, et la tâche s'annonce difficile. Alors que François Hollande tient ce lundi sa sixième conférence de presse semestrielle, un sondage Ifop pour Le Figaro et RTL le donne perdant dès le premier tour s'il se présentait à l'élection présidentielle de 2017.

Selon un sondage Ifop pour Le Figaro, François Hollande n’accéderait même pas au second tour de la présidentielle de 2017. Capture d'écran BFMTV - Selon un sondage Ifop pour Le Figaro, François Hollande n’accéderait même pas au second tour de la présidentielle de 2017.

Le chef de l'État perd toujours du terrain face à la droite. Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé, peu importe: quel que soit son adversaire, François Hollande n'obtiendrait pas plus de 19% des intentions de vote. Un véritable boulevard pour l'extrême-droite, qui verrait dans tous les cas sa candidate Marine Le Pen en tête du premier tour. Un coup dur pour le Parti socialiste, analyse pour Le Figaro Jérôme Fourquet, directeur du pôle opinion de l'Ifop. "Aujourd'hui, le camp hollandais n'a plus qu'à essayer par tous les moyens de se qualifier au second tour. Et dans cette stratégie, les candidatures qui à gauche sont susceptibles de venir grappiller des voix au PS sont perçues comme un danger mortel."

Pire encore, 78% des Français ne souhaitent même pas que François Hollande soit candidat à sa propre succession. "L'ampleur du désaveu est considérable, y compris jusque dans le cœur de sa base électorale", explique Jérôme Fourquet. Ainsi, 53% de ses propres électeurs en 2012 ne veulent pas de lui comme candidat en 2017. La côte d'amour du président est décidément en chute libre, trois mois après qu'un sondage a montré que 7 Français sur 10 souhaitent qu'une primaire soit tenue pour désigner le candidat de la gauche en 2017.

Un long chemin vers 2017

Ce dernier sondage est une nouvelle preuve que la route vers l'élection présidentielle est encore émaillée d'obstacles pour François Hollande. Première difficulté pour le chef de l'État, les chiffres de l'emploi. Pour celui qui répète depuis plusieurs semaines qu'il ne se présentera que si la courbe du chômage s'inverse, les derniers chiffres de l'Insee sont encourageants. L'institut a en effet annoncé la semaine dernière une stabilisation du taux de chômage, même si la tendance doit encore se confirmer.

Des chiffres qui ont accompagné en douceur l'arrivée de la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri. Une bonne nouvelle pour le vent de nouveauté qui souffle sur l'équipe hollandaise. En effet, si le président a dû faire face au départ de plusieurs de ses proches ces derniers mois, à l'image de François Rebsamen, réélu maire de Dijon, il en a profité pour renouveler ses troupes. Najat Vallaud-Belkacem ou encore Emmanuel Macron représentent un regard plus jeune qui pourrait lui être favorable dans les urnes.

Convaincre les Français

La conférence de presse semestrielle prévue ce lundi est donc pour le président de la République une chance de convaincre les Français qu'il est le candidat idéal à sa succession. Plusieurs sujets incontournables y seront abordés, et en premier lieu la question des migrants, alors que des milliers d'entre eux arrivent ces derniers jours en Europe. L'enjeu est bien évidemment politique, puisque François Hollande se prononce officiellement sur la question après ses opposants directs, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Le président devra également annoncer si, oui ou non, la France lancera des frappes aériennes contre Daesh en Syrie.

Sur le plan économique, les questions devraient se porter sur les modalités de la baisse d'impôts prévue pour 2016. Là encore, le chef de l'État a 2017 en tête, tablant sur cet allègement fiscal pour booster la croissance. "S'il y a plus de consommation, s'il y a plus de confiance, il y aura plus de croissance. Tout est lié à la croissance", plaidait-il le mois dernier. Qui dit croissance dit création d'emplois, qui dit création d'emplois dit baisse du chômage, qui dit baisse du chômage dit... 2017.

Enfin, très débattue également, la question de l'élargissement de la redevance télévisuelle aux box internet devrait être posée par les journalistes. La mesure demandée par la nouvelle présidente de France Télévision, Delphine Ernotte, pose problème au sein même du gouvernement. La secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire est contre, tandis que la ministre de la Culture Fleur Pellerin explique étudier sérieusement la question. François Hollande va décidément devoir prouver que ses troupes sont en ordre de bataille pour 2017.

Lundi 7 Septembre 2015
Source : bfmtv.com
Vu (s) 1259 fois




1.Posté par Rtg1 le 07/09/2015 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici un article qui devrait éclairer le chef de l'état sortant sur ses chances réelle qui sont nul en 2016... Des primaires doivent avoir lieu pour avoir le vrai désir des militants.

Si ABC remporte ces dernières le chef de l'état sortant doit apporter son soutient à Y'ABC, qui est en meilleur posture pour les échéances en 2016.

Y'ABC s'il ne comprend pas, on a 2 tendance au sain du parti :

Les Alistes (défunt mogabo) et les Omariste tendance Léonmbiste HÉRITAGE ET MODERNITÉ

Allons aux élections dans ce shémas et le 1er septembre 2016 tu sera au Palais. ;-)

2.Posté par OMBRAX le 07/09/2015 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOICI UN SONDAGE QUI NOUS RASSURE. MOI OMBRAX, JE SUIS DE RETOUR POUR VOUS DIRE QUE L'ELECTION PRESIDENTIELLE N'AURA PAS LIEU AU GABON L'ANNEE PROCHAINE MAIS EN 2017. NOUS ATTENDONS LE RETOUR DE LA DROITE POUR QUE NOTRE YA ALI VOUS ECRASE. FOUTEZ NOUS LE CAMP, IL N'Y AURA PAS DE CHANGEMENT EN 2017.

3.Posté par Barcelone le 07/09/2015 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici le Gabonais ! on parle des sondages en france, lui il déduit par analogie de la gestion du pays comme si le gabon était un pays. Rappelez vous que vous ètes de la métropole. Nimporte quoi!!!!!!

4.Posté par joe le 07/09/2015 20:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ombrax con de ta mere

5.Posté par Rtg1 le 08/09/2015 03:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marine Le Pen souhaite-t-elle RÉELLEMENT la souveraineté africaine..?

Marine Le Pen sur le Franc CFA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...