News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Françafrique: Sarkozy joue les VRP au Gabon

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 23 Février 2010 à 11:43 | Lu 870 fois

Depuis son élection, Nicolas Sarkozy s'est déjà rendu deux fois au Gabon. Mercredi, le président effectuera sa troisième visite dans le pays. Une rencontre présentée comme amicale qui masque, pour la France, de hautes ambitions stratégiques et militaires dans le pays. C'est au Gabon que la France conservera son unique base militaire sur la façade atlantique du continent africain.



Françafrique: Sarkozy joue les VRP au Gabon
Encore une visite chez Bongo. Sarkozy n’envisage pas un voyage en Afrique sans un petit détour par le Gabon. Depuis son élection, c’est déjà la troisième fois que le président français se rend à Libreville.
Comme le rappelle La Lettre du Continent, la France n'a pourtant « que peu d'intérêts au Gabon. Le pays n'est que son 74ème partenaire commercial (900 millions € d'échanges en 2008) et ne se situe qu'au 9ème rang des investissements français en Afrique subsaharienne ».

Peu de relations commerciales, mais des intérêts tout de même -Total Gabon est le premier opérateur pétrolier du pays, Areva y prospecte de l'uranium, Bolloré s'intéresse aux activités portuaires etc. - et voués à devenir de plus en plus stratégiques. Le président français arrivera mercredi à Franceville où il doit se rendre sur la tombe du président Omar Bongo pour y déposer une gerbe.

Sur place, on se prépare déjà à la visite de Nicolas Sarkozy et des affiches « Amitié franco-gabonaise » à l'effigie des présidents gabonais (Ali Bongo) et français ont été apposées aujourd'hui à Libreville. « Sur la route du bord de mer, des ouvriers travaillaient à repeindre en blanc des murs et des palissades défraîchies » a constaté un journaliste de l'AFP.

La Françafrique a de beaux joours devant elle

Pourquoi tant de sollicitude ? La réponse est tombée la semaine dernière. Paris a décidé –un peu poussé vers la sortie par le président Wade…- de fermer sa base militaire de Dakar et retirer ses unités militaires du Sénégal. La France ne conservera ainsi qu’une seule base permanente sur la façade atlantique du continent africain. Au Gabon justement. L’annonce officielle devrait en être faite mercredi à Libreville par le président Français. En rendant visite à Ali Bongo, Nicolas Sarkozy affirme ainsi l’intérêt stratégique que revêt le Gabon pour la France.

Mais une présence militaire, cela se négocie. Ainsi, d’après La lettre du Continent, l’Elysée « a concocté un plan d’actions pour un partenariat stratégique régulier » : politique, diplomatique « spécialement en 2010-2011, le Gabon étant membre du conseil de sécurité de l’ONU »; de défense avec « appui aux forces armées gabonaises dans un cadre régional » ; « formation de la police et de la gendarmerie dans la perspective de la Coupe d’Afrique des Nations 2012 » ; « bonne gouvernance avec la réforme de l’administration » ; des annulations de dettes « reconverties pour la préservation de la forêt » ; des aides au développement comme s’il en pleuvait dans les domaines des infrastructures (routes,ports, aéroports, TIC, eau et électricité). Et à terme un « Conseil des Investisseurs français au Gabon ».

De nouveaux accords de coopérations politiques, économiques, diplomatiques et militaires. Autant de réseaux parallèles, à coup sûr. Les temps ont changé, certes. Tout ça fleure quand même bon l'Afrique à Papa. Sarkozy avait promis la rupture avec les pratiques d'antan. La Françafrique a encore de beaux jours devant elle.

Mardi 23 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 870 fois




1.Posté par GabonDAbord le 23/02/2010 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
politique, diplomatique « spécialement en 2010-2011, le Gabon étant membre du conseil de sécurité de l’ONU »; de défense avec « appui aux forces armées gabonaises dans un cadre régional » ; « formation de la police et de la gendarmerie dans la perspective de la Coupe d’Afrique des Nations 2012 » ; « bonne gouvernance avec la réforme de l’administration » ; des annulations de dettes « reconverties pour la préservation de la forêt » ; des aides au développement comme s’il en pleuvait dans les domaines des infrastructures (routes,ports, aéroports, TIC, eau et électricité). Et à terme un « Conseil des Investisseurs français au Gabon ».
On se fou de qui? on n'a pas besoin d'avoir été à l'université pour comprendre que ce sont des promesses pour calmer la colère du peuple, qui malheureusement ne se contente que des espoirs qu'on vient lui dire ici et là. Mais, un jour viendra où le peuple va ouvrir les yeux...

2.Posté par St.Michael le 23/02/2010 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ GabonDAbord,

Ce qui est sur c’est que le peuple de kinguele, venez voir, Nzeng Ayong, Fougamou, Ndende, Koulamoutou, Minvoul, Lebamba, POG , Medouneu, Tchibanga….a déjà ouvert les yeux. Ils ont même pris les devants en demandant un seul candidat lors de leur sitting au rond point de la démocratie deux semaines avant le scrutin.

Ce qui me paraît moins évident c’est de voir si ceux là justement qui sont allés à l’Université (que tu fais allusion) s’ils ont ouvert les yeux quand je lis les thèses et théories qui ne servent pas le peuple opprime mais malheureusement qui fortifient le concept Diviser pour mieux régner de notre persécuteur Sarkozy/Francafrique.

Construisons l’Autoroute de Libération du Gabon chacun avec son étiquette et ses coordonnées géométriques qui ne sont pas forcement les mêmes pour les acteurs de la liberation.

Cheers,
St.Michael.

3.Posté par ratzinger2010 le 23/02/2010 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tout cas mon frère le peuple Gabonais plus que jamais n'est plus duppe on sait tous que laFrance n'a pas d'amis en afrique mais plutot que des intérets quoi qu'elle fasse ou qu'elle promette ne nous fera oublié du bonheur dont elle nous prive en maintenant d'une manière ou d'une les dictateurs au pouvoir à qui elle dicte la manière de gouverner afin de mieux asseoir ses intérets au détriment de ceux du peuple gabonais ils osent affirmer dans leur média que" le peuple gabonais a élu alilebiafra "ce qui est complètemet faux le peuple Gabonais ne se reconnait pas dans ce pouvoir illegitime et pourtant ils le savent et sont conscients de celà mais lis n'ont rien à foutre alors leur peuple se developpe normalement mais ils doivent savoir que nous tous des Hommes quelque soit notre race, classe sociale au jour du gugement dernier on rendra compte à l'ETERNEL DIEU des actes que nous posés pendant séjour sur terre car nous sommes tous égaux devant DIEU pourquoi opprimer tout un peuple pendant ou tout un continent? sommes réellement indépendant?mais je suis sur d'une chose qu'un JOUR cela changera qu'on le veuille ou pas.que DIEU bénisse le Gabon et qu'll protège, donne forces et sagesse aux hommes qui pensent à liberer notre nation pourtant si riche mais a population pauvre. Amen

4.Posté par LE TROGLODYTE le 23/02/2010 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LISEZ CET ARTICLE IL VIENT LEVER LE VOILE SUR L' AFFAIRE DES DECHETS TOXIQUES DE LA FILIALE FRANCAISE AREVA A MOUNANA AU GABON . QUE LES PEDEGISTES D' ALI 9 ET POUSSIERE NOUS PROUVENT LE CONTRAIRE.
JUGEZ EN VOUS MEME.
---------------------------------------------------------------------------


B- The impact of the Foreign Direct Investment in the scope of sustainable development

Here we should mention that, too often, many companies are very hard to tax effectively given their ability to exploit transfer pricing and other methods to minimize their liabilities. As many as 84 per cent of developing countries recently surveyed by UNCTAD felt that the multinational companies were using these methods to avoid tax liabilities.

With much Foreign Direct Investment can also be associated with restrictive business practices that harm the orderly development of domestic industries. And this risk is especially present in cases where the foreign investment is in the form of mergers and acquisition by global oligopolistic multinational companies, or where the domestic industry is not yet international competitive. A recent assessment, which spanned 30 years, carried out that at least 25 per cent of the investment had made host countries injuries or worse off due to uncompetitive practices.

So the impact of Foreign Direct Investment also depends on a number of national factors which should include the domestic regulatory context. There are a number of cases where investment has taken place on such a scale and pace, for example in the mining sector in Central Africa, especially in Republic of Gabon, where the French Multinational AREVA, after ending its activities in Mounana, abandoned this area without drafting any assessment about the mining radiation, that injuring local communities with important environmental and health consequences. Same thing happened in East-Asia that it has overwhelmed the host country’s regulatory capacity, resulting in large scale environmental damage.

Much of debate on FDI and the environment have focused on the “pollution havens” hypothesis and the search for evidence to show that industries or companies from industrialized countries move to countries with lower environmental standards. Through aggregate studies do not seem to show regulation as a primary cause of relocation. Many studies in key sectors show clear example of this effect, in tanning industry in Brazil, phosphate manufacturing in North Africa and logging in Central Africa . We should attempt to argue that many investors can try in using their economic clout to pressure host countries into removing environmental regulations.

The pollution havens debate has not helped progress international policy and must be replaced by a more advanced model based on those factors that truly determine investment location decisions. Through environmental regulations may not be the primary influence on company’s investment decision; they are an important consideration to some organizations especially when choosing between countries in the same trading region or between different locations in the same country. Analyses of the effects of Foreign Direct Investment on environmental regulation also encompass both competitions for locating investment, and the credibility of threats to disinvest once establish.




NB: ceci est un travail de recherche de l' Universite de Cambridge, jugez en vous meme. cet article vient lever le flou sur les effet nocifs des radiation de AREVA- COMUF dans la region de MOUNANA!!! Alors que les defenseurs de Alibaba nous prouve le contraire!

5.Posté par Mezzah le 23/02/2010 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher GabonDAbord,

Je rejoins pleinement St.Michael quand il dit que nous avons déjà ouvert les yeux. Nous connaissons nos ennemis et les voyons complètement dénudés. Crois moi ils (Bongo/Pdg/Franceafrique) ne s'imaginaient pas rencontrer une opposition de la population aussi farouche.

Nous vaincrons, l'heure est proche.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...