News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Fonction publique (Gabon): Le scandale des fonctionnaires fantômes se perpétue

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 5 Octobre 2013 à 00:33 | Lu 1175 fois



Fonction publique (Gabon): Le scandale des fonctionnaires fantômes se perpétue
Il y a déjà de nombreuses années (depuis 2009), au ministère de la Fonction publique, les audits organisés par le ministère de la Fonction publique ne tirent jamais à leur fin. Lundi 30 septembre 2013, les mêmes audits ont repris, cette fois en présence effective de Madame le ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda. Le constat est plus amer car, des milliers de fonctionnaires fantômes continuent de gonfler les effectifs des agents à la Fonction publique.

Le chef du département de la Fonction publique a précisé que le recensement se fera désormais en présence de tous les agents, en procédant ministère par ministère. Il s’agit d’un travail fastidieux qui a débuté hier dans les locaux dudit ministère, en présence physique des agents.

Il est inconcevable que certains agents n’ont pas des postes d’affectation, mais perçoivent leurs salaires chaque fin du mois. Fait marquant des présents audits : il existe des agents qui ne sont pas reconnus par leurs départements ministériels, déplore Madame le ministre. Mais quelle voie ont-ils emprunté pour être en possession des postes d’affectation ? L’équation est facile à résoudre. Il faut assainir tous les départements ministériels pour ne rester qu’avec les vrais agents. Les hautes autorités en sont systématiquement impliquées, car les affections ne peuvent être délivrées sans passer la voie hiérarchique.

Cependant, l’Education nationale et les Travaux publics semblent plus intéresser les autorités de la Fonction publique. Seuls départements ministériels indexés par Madame le ministre, l’Education, à elle seule, compte plus 14.000 agents et les Travaux publics un peu plus de 6.000 sur les 26.000 dont dispose la Fonction publique au Gabon. Or, nous savons qu’au Gabon, certains départements ministériels sont « la chasse gardée » de certains groupes ethniques. Il s’agit particulièrement du ministère des Finances, réservé aux ressortissants de la province du Haut-Ogooué, où à chaque séance d’audits, aucune voix contestataire ne semble les troubler ; les agents qui y travaillent sont rarement inquiétés.

Lorsque Madame le ministre mentionne « qu’il faut procéder au toilettage » de la Fonction publique, les agents de tous les ministères doivent être auditionnés sur un pied d’égalité. On donne l’impression de ne s’intéresser qu’à l’Education nationale et aux Travaux publics.

Source : Gabonédito

Samedi 5 Octobre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1175 fois




1.Posté par tarchidime le 05/10/2013 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les différents audits menés par le ministère de la fonction publique constituent à ce jour un véritable serpent de mer, dont les différents résultats jamais communiqués au public qui a pourtant le droit d'en être informé ont toujours été entourés d'une chape de plomb. Il semble que le concepteur et initiateur du projet, Mr Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, alors ministre de la fonction publique de Omar Bongo en aurait fait les frais en perdant son poste pour avoir voulu être assez regardant sur le fichier des agents publics exerçant réellement pour le compte de l'Etat. Aujourd'hui, nous assistons au même scénario que celui d'hier et qui aura été fortement médiatisé sans que le bilan en fût dressé. Aujourd'hui, la même opération s'apparente plutôt à un moyen en béton trouvé par certains agents véreux du ministère du budget pour se faire des per diem et qui en réalité n'a pas pour but de débusquer les faux fonctionnaires et contractuels de l'Etat pourtant connus et qui continuent allègrement de bénéficier des largesses de la "Maternité allaitante".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...