News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Fin de la réunion des Gabonais à Atlanta et lancement du premier bureau du Conseil insurrectionnel

Le site de la Liberté - BDP-Modwoam le Lundi 2 Décembre 2013 à 23:32 | Lu 852 fois



Des membres de la diaspora gabonaise des États-Unis se sont réunis ce samedi 30 novembre à Atlanta en vue de réfléchir aux problématiques urgentes qui préoccupent actuellement les Gabonais.

C’est au cours d’une assemblée de plus de cinquante Gabonais et amis du Gabon venus discuter de ces préoccupations que des membres de la diaspora gabonaise d’opposition aux États-Unis ont échangé avec leurs compatriotes sur l’urgence d’un changement de régime au Gabon, seule manière de résoudre une bonne fois pour toutes tous les problèmes qui actuellement tétanisent le pays, à savoir, entre autres, l’insécurité chronique dont les crimes rituels constituent la manifestation la plus odieuse, l’atteinte généralisée aux libertés fondamentales à l’instar des récentes arrestations injustifiées de jeunes activistes tels Firmin Ollo Obiang et Junior Obong Tchissambo et le blocage du système éducatif national du fait de l’incapacité du régime des Bongo à résoudre les simples problèmes récurrents qui compromettent dangereusement la viabilité de l’éducation nationale au Gabon depuis plusieurs décennies.

Par ailleurs, l’accueil fraternel et patriotique réservé aux leaders de la diaspora gabonaise insurrectionnelle qui se sont rendus à Atlanta a certainement été à la hauteur des attentes du peuple gabonais, un peuple plus que jamais en quête de solutions durables aux problèmes qui minent le Gabon depuis 46 ans sous le règne incompétent du régime Bongo-PDG. Les discussions sur la question de la sécurisation et de la libération des Gabonais ont été profondes et révélatrices d’un public en soif de réponses durables. Les discours des leaders de la diaspora gabonaise insurrectionnelle ainsi que ceux des organisateurs de ce meeting, notamment Messieurs Henri Omva, Allhen Allhan Ambamany, le Dr. Thierry Nguéma et Venant Zue Essono, ont ainsi éclairé le public sur le besoin de changer et de changer maintenant, si le Gabon veut un jour redevenir le pays de tous les Gabonais en lieu et place de ce Bongoland devenu synonyme de propriété personnelle du clan et de la famille des Bongo Ondimba.

C’était également l’occasion pour le Dr. Daniel Mengara, qui prenait part à ce meeting, d’annoncer la mise en place du premier bureau régional du Conseil insurrectionnel, zone Amérique, et ce conformément à son discours du 17 août dernier (Voir : http://www.bdpmodwoam.org/articles/2013/08/21/17-aout-2013-le-dr-daniel-mengara-appelle-a-la-construction-dune-opposition-insurrectionnelle-au-gabon). A titre de rappel, le mouvement « Bongo Doit Partir – Modwoam » (BDP-Modwoam) avait annoncé, au travers de ce discours du 17 août de son leader, la mise en place prochaine d’un Conseil insurrectionnel qui aurait pour but de soutenir stratégiquement, politiquement et financièrement le plan de retour au pays du Dr. Daniel Mengara à l’horizon 2015 en vue d’engager, avec le peuple gabonais, le processus de la libération finale du Gabon par le moyen d’une insurrection défenseuse du vote des Gabonais avant et après l’élection présidentielle de 2016.

Comme expliqué dans ce discours du 17 août, ce Conseil insurrectionnel serait composé, au minimum, des 50 Gabonais qui, en tant que membres ou non membres du BDP-Modwoam, auraient simplement décidé, dans l’anonymat ou publiquement, de soutenir financièrement et politiquement le plan de reprise en mains du pays énoncé par le BDP-Modwoam à l’occasion de ce discours. Le bureau de la zone Amérique lancé à Atlanta n’est que la première étape qui verra la mise en place prochaine d’autres bureaux régionaux en Europe, en Afrique et au Gabon et des tournées de viabilisation engagées en vue de préparer le pays à la nouvelle dynamique d’une opposition gabonaise insurrectionnelle.

Ce meeting d’Atlanta marque ainsi le début de la campagne de mobilisation que le BDP-Modwoam, appuyé des membres du Conseil Insurrectionnel à travers le monde, déploiera prochainement dans la diaspora et au Gabon même en vue de la préparation du retour au pays à l’horizon 2015 du Dr. Daniel Mengara et des leaders de la diaspora qui soutiennent sans ambages le plan de libération nationale du BDP-Modwoam.

Le procès-verbal détaillé ainsi que les photos et les discours écrits et vidéo des diverses interventions des leaders de la diaspora gabonaise lors de ce meeting d’Atlanta seront diffusés dans le courant de la semaine du 2 au 8 décembre.

Fait à Atlanta, le 30 novembre 2013


Lundi 2 Décembre 2013
BDP-Modwoam
Vu (s) 852 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par Pacome le 04/12/2013 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gens comme @Milangmissi sont des rustres qui n'y comprennent pas grand chose.
Dans tous les partis au monde, il y a deux étapes. Etape 1: N'importe quel membre d'un parti peut se déclarer candidat. Même le parti ne peut empêcher cela car cette étape est celle de la libre détermination. Etape 2: s'il n'y a qu'un seul candidate déclaré, le partie l'investit officiellement lors d'une cérémonie constatant et fixant juridiquement cette candidature. S'il y a plusieurs candidats déclarés, le parti le constate, organise des primaires et les militants votent pour la personne de leur choix, Etape 3: le parti investit ce candidat gagnant des primaires.
Vous êtes tellement incultes politiquement que vous confondez la libre détermination d'un membre de parti se déclarant librement candidat et l'étape de l'investiture qui est la seule étape contrôlée par le parti. Ni Mengara ni quelqu'un d'autre n'a à demander la permission du parti pour se déclarer candidat. Votre commentaire initial est donc hautement inculte @Milangmissi. Il traduit une simple volonté de nuire qui trahit mal vos intentions. Quand on se met à déformer ce qui est pourtant si simple, on est idiot.

12.Posté par @ Millanmissi et sa bande le 03/12/2013 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petite leçon de grammaire, pourquoi dans l'article que tu as donné, le journsaliste a tenu à préciser ce qui est en subrillance?

Barack Obama a été officiellement désigné candidat démocrate.

Les mots ici ne sont pas fortuits.

Va encore revoir tes cours de politiques; une fois les cours bien assimilés reviens jouer dans la cour des grands. Conseil: Remets-toi à niveau.

11.Posté par vos_bouches_sentent_mauvais le 03/12/2013 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ou est la jalousie si quelqu'un suggère que le calendrier intègre une désignation du candidat puis son investiture ?

10.Posté par vos_bouches_sentent_mauvais le 03/12/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Milangmissi
ne te fatigue pas les gens sont comme ça, donneur de leçon mais ils sont incapable de s'appliquer leurs propres leçons.

Pacome voici la définition de Désigner

désigner, verbe transitif
Sens 1 Montrer, indiquer. Ex Désigner un adversaire. Synonyme signaler
Sens 2 Choisir, nommer quelqu'un. Ex Il fut naturellement désigné comme successeur. Synonyme choisir

9.Posté par milangmissi le 03/12/2013 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Pacome

"L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase"Desproges.

plutôt que de me traiter de cabot prenez un livre lisez le, n'importe lequel ça ne pourra que vous faire du bien. Pauvre minable

8.Posté par milangmissi le 03/12/2013 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Pacome

Faut arrêter de venir raconter des conneries sur internet le candidat est désigné puis investi par son parti

Je vous mets en ligne lien qui parle de la désignation de Barack Obama.

http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2008/08/28/barack-obama-officiellement-designe-candidat-du-parti-democrate_1088666_829254.html


Barack Obama officiellement désigné candidat du Parti démocrate

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 28.08.2008 à 05h44 • Mis à jour le 28.08.2008 à 08h31
Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir Classer

Partager facebook twitter google + linkedin pinterest

Barack Obama a été officiellement désigné candidat démocrate à l'élection présidentielle, mercredi 27 août, et devient par la même occasion le premier homme politique noir à être investi par un des deux principaux partis américains. C'est son ancienne rivale, Hillary Clinton, qui a demandé, comme prévu, que la procédure de vote qui devait désigner le candidat soit interrompue et que les délégués proclament directement M. Obama victorieux. "Je demande que le sénateur Obama soit choisi par cette convention par acclamation", a déclaré la sénatrice lorsque l'Etat de New York, pour lequel elle est déléguée, était appelé à voter. Avant l'interruption du vote, M. Obama comptait 1 549 voix contre 231 pour Mme Clinton. Il en faut 2 210 pour obtenir la nomination, mais les règles prévoient qu'elle peut également être acquise par acclamation.

La demande a été acceptée par Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, qui conduisait le scrutin. Mme Pelosi a ensuite annoncé que Barack Obama avait accepté sa désignation. Le sénateur de l'Illinois, qui est arrivé à Denver dans la nuit de mercredi, a fait une apparition surprise sur la scène du Pepsi Center lors d'une intervention de son colistier, Joe Biden. L'arrivée du tout nouveau candidat démocrate a provoqué une immense clameur dans la salle. Devant les délégués, il s'est dit fier d'avoir à ses côtés la famille Biden pour l'aider "à remettre l'Amérique sur ses rails" et a jugé que la convention s'était "bien déroulée" jusqu'ici.

"OBAMA PRÊT À DIRIGER", SELON BILL CLINTON

"Au début de cette campagne, nous avions une idée très simple, c'est que le changement ne part pas du sommet pour aller vers le bas, mais commence en bas pour atteindre le sommet. Ce changement est possible parce que des gens ordinaires font des choses extraordinaires", a notamment dit M. Obama. "Et donc, nous voulons ouvrir cette convention pour faire en sorte que tous ceux qui le veulent puissent prendre part à la fête et participer à l'effort destiné à remettre l'Amérique sur ses rails", a-t-il ajouté, pour expliquer pourquoi il tiendrait son très attendu discours, lors duquel il doit officiellement accepter sa nomination, dans un stade et non dans l'enceinte de la convention.
M. Biden, qui est monté sur scène pour accepter sa nomination comme candidat à la vice-présidence sur le "ticket" démocrate, a été précédé par l'ancien président Bill Clinton, qui a rendu un vibrant hommage à M. Obama. "Tout ce que j'ai appris en huit années à la Maison Blanche, puis dans le travail que j'ai réalisé depuis, en Amérique et à travers le reste du monde, m'a convaincu que Barack Obama est l'homme fait pour ce boulot", a lancé M. Clinton. "Barack Obama, a-t-il continué, est prêt à diriger l'Amérique et à rétablir le rôle dirigeant des Etats-Unis dans le monde. Barack Obama est prêt à être président des Etats-Unis."

M. Clinton, qui à certains moments de cette campagne a paru en froid avec le camp Obama, a balayé les accusations d'inexpérience lancées contre le candidat de son parti en tirant un parallèle avec sa propre expérience. "Nous l'avons emporté lors d'une campagne pendant laquelle les républicains disaient que j'étais trop jeune et trop inexpérimenté pour devenir commandant en chef", s'est-il souvenu, évoquant la campagne de 1992.

"Cela n'a pas marché [à l'époque], parce que nous étions du bon côté de l'histoire. Et cela ne marchera pas non plus en 2008, parce que Barack Obama est du bon côté de l'histoire !" a-t-il poursuivi, avant de demander à tous ceux qui avaient soutenu son épouse de se ranger derrière un seul homme. "Hillary nous a dit en des termes clairs qu'elle ferait tout ce qu'elle pourrait pour faire élire Barack Obama. Eh bien nous serons deux", a-t-il confié à la foule qui l'a longuement acclamé.

7.Posté par Pacome le 03/12/2013 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et c'est bizarre que tu te concentres sur la candidature de Mengara. Ce meeting n'était pas un meeting d'investiture ou tu lis mal ou quoi? jaloux.

6.Posté par Pacome le 03/12/2013 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@milamgmissi
tu ne connais pas la démocratie. Personne ne désigne un candidat dans les démocraties. Les potentiels candidat se désignent toujours eux-mêmes, jusqu'au moment où ils sont investis par les partis. Vous confondez désignation et investiture. Allez apprendre la démocratie avant de parler comme un cabot qui ne comprend rien aux choses si simples.

5.Posté par Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme le 03/12/2013 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes frères et sœurs du Gabon!

Je suis ami des gabonais qui luttent pour leur liberté.
Je suis ami de tous les gabonais qui luttent pour l'alternance au pouvoir au Gabon.
46 ans de régime des Bongo, c'est trop! c'est trop!
Ali Bongo doit partir! Pas de deuxième mandat pour cet individu.

Je suis de cœur avec tous les gabonais, car, votre combat est juste, noble et populaire


Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme.

4.Posté par milangmissi le 03/12/2013 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n’ai pas entendu parlé de désignation du candidat???? Ou bien Mengara comme ali bongo ou omar bongo est un candidat naturel ???
Il y a un vrai problème démocratique chez les gabonais, on va pas chasser ali bongo pour un autre tyran.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...