News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Fin à la complaisance de la Françafrique – droits démocratiques aux Gabonais !(Europe Ecologie Les verts)

Le site de la Liberté - Editeur Libre LVDPG le Mardi 22 Février 2011 à 14:25 | Lu 701 fois

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 21 FÉVRIER 2011

Le Président de la République a reconnu, lors de la révolution tunisienne, avoir « sous-estimé la désespérance d’un peuple ». Europe Ecologie Les Verts (EELV) l’invite à ne pas renouveler cette erreur quand il rencontrera ce lundi 21 février 2011 le président gabonais Ali Bongo Ondimba à l’Elysée pour un entretien portant notamment sur les “relations bilatérales” entre les deux pays.



Depuis plus d’un demi-siècle de vie indépendante, sous l’action conjuguée de l’ancien président Omar Bongo (1967-2009) et de gouvernements français successifs en lien avec les groupes Elf (puis Total) et Cogema (puis Areva), le Gabon est en effet devenu une caricature du détournement de la rente pétrolière et de l’uranium au profit d’un clan au pouvoir et du financement trouble de la vie politique française.

Ces relations bilatérales opaques, y compris dans leurs circuits de financement, datent d’un autre siècle : celui d’une économie fondée sur l’importation à vil prix des ressources énergétiques d’un pays autrefois dominé. Il est plus que temps de modifier ces relations en profondeur, au profit par exemple d’une coopération dans tous les domaines écologiquement utiles : énergies renouvelables, préservation de la forêt équatoriale, etc.

Mais un tel changement n’est possible qu’avec une véritable ouverture démocratique et écologique dans les deux pays : mise en débat démocratique des grands choix énergétiques en France, clarification du rôle de l’Etat au Gabon. Dans ce pays en effet, la répression violente semble s’installer depuis l’élection peu convaincante d’Ali Bongo Ondimba, fils du président défunt, lors du scrutin d’août 2009. En septembre 2009 dans la ville très pétrolière de Port-Gentil, l’armée a d’abord tiré à balles réelles sur les manifestants qui contestaient le résultat de cette élection, causant plusieurs dizaines de morts avant d’assiéger la ville pendant des mois.

Et depuis le 25 janvier dernier, date de la prestation de serment par le candidat André Mba Obame (Union nationale) qui prétend avoir remporté l’élection de 2009, le cycle de violences s’emballe : traque des membres de l’Union nationale, coups et blessures ayant entraîné la mort dans au moins un cas, arrestations arbitraires, répression des manifestations d’étudiants à Libreville, destitution de professeurs et autres fonctionnaires soupçonnés d’être sympathisants du président autoproclamé…
Plutôt que de se raidir, le gouvernement gabonais pourrait entamer des négociations avec l’opposition et avec une société civile de plus en plus consciente des innombrables détournements de fonds publics opérés par le clan Bongo et mis en lumière, depuis mars 2007, par la procédure « Biens mal acquis » devant le Parquet de Paris.

Devant cette situation, les citoyens et citoyennes gabonais s’organisent : le « Mémorandum de la société civile gabonaise sur la situation politique » publié le 17 février dernier par une quinzaine d’ONG gabonaises de tous horizons, peut servir de base à ces négociations.

Tel est en tout cas le préalable que le président Sarkozy devrait poser à des discussions sur les « relations bilatérales » avec son homologue gabonais.
Europe Ecologie Les Verts demande au président français de mettre un terme à ces pratiques de prédation économique et écologique, et d’en finir avec sa complaisance vis-à-vis du régime gabonais qui se refuse à la démocratisation.

Europe Ecologie Les Verts
Attachée de presse :
Marjorie Delmond
01 53 19 53 15

Mardi 22 Février 2011
Editeur Libre LVDPG
Vu (s) 701 fois




1.Posté par Editeur Libre LVDPG le 22/02/2011 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par Odjuan'a Mbédé ( Le Guerrier Mbédé) le 22/02/2011 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sarkozy et Ali ont en commun l’orgueil qui durci leurs nuques.
Si Sarkozy n’a pas bon usage de sa rencontre avec Ali en lui demandant de se soumettre à la volonté de la majorité du peuple gabonais, qui ne l’a pas élu, les gabonais devront abattre les cibles par ordre de priorité.

Et dans ce cas de figure, la première cible devra être la France à travers ses intérêts économiques au Gabon. Ensuite, on se chargera des Bongo.

Que tous les français le tiennent pour dit.

3.Posté par Pala le 23/02/2011 01:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est le piège dans lequel il ne faut pas tomber. Ils ne demandent que ça pour abattre les gabonais comme des chiens. La cible ce sont les bongos et le reste on revoit après. Tous les accords bidons devront être à négocier. Tout ce qui n'est pas passé par l'assemblée nationale comme dans tout pays démocratique serait à regocier. tous les accords en catimini seront nuls et non avenus.
Le problème est que Mba Obame est le plan B de la France, ne comptez pas trop sur des changements radicaux même s'ils ne sont pas (français) très enthousiastes, c'est le moindre mal.

4.Posté par ECHOS DU GABON le 23/02/2011 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Guerrier Mbédé n'a pas totalement tort. Plus on s'attaque aux français et plus il y aura un écho international. Le peuple français n'est plus dupe et comprendra que la France n'est rien d'autre qu'un Etat brigand en Afrique. L'armée française ne pourra pas intervenir pour nous imposer un larbin si la crise est médiatisée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...