News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Fêtes tournantes : une tête de plus dans la gibecière

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 13 Novembre 2013 à 07:24 | Lu 1328 fois

Dès 2007, des voix s’étaient élevées contre des magouilles et des détournements de fonds relatifs à l’organisation des fêtes de l’indépendance tournantes. Sept ans après, le Parquet de Libreville s’étant saisi de l’affaire, des têtes commencent à tomber et certains gérants des portefeuilles relatifs à ces fêtes nationales sont, un à un, mis aux arrêts.



Fêtes tournantes : une tête de plus dans la gibecière
Publié par Griffin Ondo Nzuey dans À LA UNE, SOCIÉTÉ sur mercredi 13 novembre 2013 à 4:47 / 4 commentaires

Dès 2007, des voix s’étaient élevées contre des magouilles et des détournements de fonds relatifs à l’organisation des fêtes de l’indépendance tournantes. Sept ans après, le Parquet de Libreville s’étant saisi de l’affaire, des têtes commencent à tomber et certains gérants des portefeuilles relatifs à ces fêtes nationales sont, un à un, mis aux arrêts.

© D.R.
© D.R.
Initiées par le défunt Chef de l’Etat, Omar Bongo en 2007 dans l’objectif de permettre un développement plus ou moins équitable entre les différentes provinces du pays, les fêtes tournantes, en plus de célébrer l’indépendance du Gabon, constituaient une nouvelle politique de gestion et de partage des ressources, du moins en théorie.

Or, avec un budget de 50 milliards de francs CFA chaque année pour deux provinces, hormis l’Estuaire qui avait bénéficié de 50 milliards à elle toute seule, de nombreuses personnalités de tous bords politiques avaient vu en ces fêtes de l’indépendance une aubaine et s’en étaient mis plein les poches. L’absence de contrôle et de suivi les aidant à assouvir leurs instincts véreux.

Mais, la saisie du dossier par le Parquet de Libreville, en juillet dernier avait suscité une énorme peur chez les hommes et femmes chargés de gérer le portefeuille de certains projets. Ce qui a poussé certains à quitter précipitamment le pays. Histoire de laisser les choses s’apaiser. C’était sans compter avec la détermination du Procureur de la République, Sylvie Flore Ouwé qui avait déclaré, le 19 juillet 2013, qu’elle partait en croisade contre les crimes économiques, annonçant par la même occasion l’ouverture d’une enquête relative aux supposés détournements de fonds lors des fêtes tournantes. «Ce n’est pas un bluff ! Je puis vous assurer que ce n’est pas un bluff. Et avec votre aide, avec votre ténacité [celle des journalistes - ndlr], avec l’aide de Dieu, nous parviendrons à quelque chose de consistant», avait alors indiqué Mme Ouwé.

Le Procureur de la République soulignait alors : «Il y a des gens qui sont déjà en prison. Et pas des petites personnes. Je veux dire, pas des petits opérateurs économiques : des multimilliardaires.» Aujourd’hui, l’on rapporte qu’une nouvelle personnalité aurait fait les frais de l’enquête. Benjamin Guendetsouga, ancien secrétaire général du ministère des Travaux publics, aurait été placé en garde à vue, le 8 novembre à la Police judiciaire (PJ), selon une source judiciaire rapportée par le journal Echos du Nord (n°205). Le prévenu aurait été complice d’un détournement de fonds alloués aux fêtes tournantes, il y a quelques années. 14 milliards de francs CFA volatilisés, indique-t-on.

Pour la même affaire, Hachem Lemami, un entrepreneur libanais avait été mis en détention préventive. Motif : il n’aurait pas honoré le contrat pour lequel il avait bénéficié de plusieurs milliards de francs CFA. Un contrat à travers lequel il s’engageait à construire le complexe commercial de Franceville, l’internat du lycée Henry Sylvoz de Moanda (2 milliards de francs), le marché de Ndendé et le complexe commercial de Port-Gentil (plus d’un milliard de francs pour chaque projet). L’exemple du haut fonctionnaire de l’Etat, montre une réelle volonté du parquet de Libreville à tordre le cou aux idées reçues. Gageons que les choses continuent dans ce sens, avec le plus de rapidité possible.

Source : Gabonreview

Mercredi 13 Novembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1328 fois




1.Posté par 3ekale le 13/11/2013 09:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les noms???

2.Posté par pitchou le 13/11/2013 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DU N IMPORTE QUOI PRENEZ LES VRAIS TETES NGOUNIE ALFRED MABICKA. DIRAMBA MAGANGA MOUSAVOU DIVOUNGUI. PHILLIPE NZEGUE MOUELE?NZENGUE NZOUNDOU. A MAKOKOU PRENEZ GOERGETTE KOKO. IKAMBOUYA NDEKA. LAMBARENE PRENEZ MARTIN MABALA . RICHARD ONOUVIET TCHIBANGA PRENEZ NGOYO MOUSSAVOU ELEXI BOUTAMBA LA BORDELLE ANGELIQUE NGOMA ET DEPADOUE MBOUMBOU MYAKOU KOULAMOUTOU LASTOURVILLE PRENEZ PAULETTE MISSAMBO MOUVAGHA TCHIOBA MASSIMA FIDEL MANIAGA LOUEMBE BLAISE. GUY NZOUBA NDAMA OYEM BITAM PRENEZ NDEMEZO RENE ?ONDO METHOGO.VINCENT ESSONO ?EWONO NGUEMA CHRISTIANE BITOUGA PORTGENTIL PRENEZ RICHARD SILLONG .PING ? MICHEL ESSONGUE HAUT OGOOUE IDRISS NGARI ALI BONGO SIMAGOYE EGIDE PAUL TOUNGUI .OYIMA.L ESTUAIR TOUT LES PREMIERS MINISTRES SIMPLEMENT VOICI QUELQUE NOMS LOGIQUEMENT QUI DEVRAIT ALLER EN PRISON SI CETTE BORDELLE DE PROCUREUR VEUT VRAIMENT ETRE CREDIBLE ET DETERMINEE AU LIEU DE NOUS FAIRE LA PUB SUR DES PAUVRE SECRETAIRES GENERAUX DES MINISTERES EUX QUI N ONT FAIT QU EXECUTER LES ORDRES DE LA HAUT AINSI QUE POUR L ENTREPRENEUR MADAME OUWE PRENEZ LES VRAIS TETES POUR NOUS PROUVER QUE VOTRE CHATTE EST FENDUE

3.Posté par NEM le 13/11/2013 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah làààààà! @Post2, Pitchou tu as tapé sérieusement fort. Bravo. Il ne reste plus au Procureur de la République que de terminer son boulot en ressortant les dossiers de personnes citées, puis procéder aux arrestations. A cela, il faut ajouter Patience Dabany fonctionnaire fantôme à l'UOB et les nouveaux riches étrangers de la République.

4.Posté par Le Lecteur le 13/11/2013 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il manque à l'appel tous les ministres des travaux publics......

5.Posté par NDZELLA YA NSELE le 14/11/2013 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur le Woleu Ntem enlever les noms de Owono Nguema et de Vincent Essono Mengue;ce sont des gars très modestes, qui ont choisi la voie de la pauvreté pour leur élévation spirituelle.Vous pourrez cependant ajouter davantage pour le Woleu Ntem qui ne se limite pas à Oyem et Bitam tout ce que vous voulez,mais de manière sincère

6.Posté par Kiéééééééééééééééé le 14/11/2013 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NDZELLA LAISSE TOMBER LES GENTS QUI PARLENT DE VINCENT ESSONE SURTOUT LUI NE CONNAISSENT PAS SA VALEUR ET QUE DIRONS NOUS D'EBOUE QUI FUT SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ET MN A CETTE ÉPOQUE DES FÊTES TOURNANTES.

7.Posté par pitchou le 14/11/2013 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SA VEUT SIMPLEMENT DIRE QUE SIDONIE OUWE FAIT DU SPECTACLE EN ARRETANT QUE DES SIMPLES SECRETAIRES ET ENTREPRENEURS VU QUE LES VRAIS COUPABLES DORMENT PAISIBLEMENT

8.Posté par moi meme le 16/11/2013 17:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enlevez bitougath christiane elle n.est pas dans ce genre de bétires elle est trop honnete et n.a pas géré cet argent au nom de dieu

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...