News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

FOCUS/POG :La capitale économique du Gabon, plus que de nom ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 18 Décembre 2015 à 00:04 | Lu 1026 fois

Partout dans le monde entier, lorsque l’on évoque le qualificatif de « capitale économique » pour désigner la ville poumon de l’économie, nous allions dire du développement d’un pays, c’est qu’en filigrane on reconnait qu’il fait bon vivre parce que les conditions, du moins les essentielles, sont réunies pour mettre les habitants à l’abri du besoin. Qu’en est- il de Port- Gentil au Gabon ? Enquête de Gaboneco.



« Mandji » comme on l’appelle pour marquer l’attache qu’on a avec elle en guise de sympathie pour la personnifier n’offre plus le même attrait qu’il y’a une décennie. En dehors de certains faits tel la poussée de la ville jusqu’à Tchengué, quartier périphérique, banlieue résidentielle, tout n’est que désolation. Et cela se lit sur les visages de bien de portgentillais, parmi eux ceux ayant perdu leur emploi ou en quête d’un premier pour tenter de s’affirmer comme hommes dans la société.

Dire que la vie comme on a coutume de l’entendre est devenue difficile du fait de la baisse drastique du coût du baril du pétrole aux conséquences fâcheuses, l’extraction de l’or noir constituant la principale activité des sociétés y opérant et de la rareté de l’emploi qui laisse de nombreux bras valides au chômage. Pas bon pour l’économie et le développement du pays qui a besoin de constituer un marché au-delà de toutes les autres considérations en permettant aux travailleurs de disposer du pouvoir d’achat qui facilite l’accès à la consommation.

Dans les rares sociétés de sous- traitance, les plus nombreuses, surtout, les employés sont aux abois, obligés de recourir à la grève pour manifester leur mécontentement face au traitement qui leur est réservé actuellement, il faut signaler qu’ils passent plusieurs mois sans percevoir de salaire, alors que la plupart sont locataires et responsables de familles nombreuses dans lesquelles l’on retrouve des tout-petits en âge scolaire. Nous citerons le cas de « Satram » qui, en dehors de ne plus assurer régulièrement les paies envoie de nombreux travailleurs en congés techniques. L’Etat y est pour quelque chose dans la mauvaise passe que traversent ces sociétés puisqu’il les sollicite abondamment pour ne régler ses dettes qu’avec du retard alors que les calculs sont faits sur la base de tous ces éléments.

« La puanteur remonte jusqu’au cerveau !»

Les chômeurs que l’on retrouve ci et là sont surtout vus sur les places publiques tels les marchés et le port quand ils ne déambulent pas à longueur de journée à la recherche d’une âme sensible susceptible de les amener chasser le spleen quelque soit la manière, car il n’est pas surprenant devant la rareté des propositions à faire de les voir se diriger tout droit vers un débit de boisson dans lequel ils peuvent passer une journée entière à deviser sur leurs malheurs. Se rappelant à l’occasion le bon vieux temps où ils étaient en activité et suscitaient l’admiration de plus d’un de leurs compatriotes, s’exhibant et exhibant des billets de banque à volonté, fruit de leur labeur.

Et nous de nous souvenir de ce mot de Voltaire « le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin ». Question : où sont passées les promesses gouvernementales allant dans le sens de l’abrogation de la misère des portgentillais vivant aujourd’hui dans l’extrême précarité et condamnés à mendier à longueur de temps ? Leurs regards sont, ne nous le cachons pas, plus que jamais tournés vers les autorités qu’ils accusent de jouer les autruches, feignant de ne pas voir la réalité sous laquelle ils croulent tous les jours que Dieu fait.

Les habitants de « Mandji » attendent des réponses fermes et concrètes à leurs doléances pour éviter à certains qu’ils n’adoptent des comportements hors du commun. Certains d’entre eux craignent par exemple qu’ils ne soient rattrapés par le démon de la destruction et de la violence qui est souvent l’expression d’hommes désemparés. N’est- ce pas l’une des raisons qui conduisent à la dépression grandissante dans la cité pétrolière ? Et que faire de tous ceux- là que la société regarde désormais de travers, elle, qui ne supporte que très mal les « déviances » ? Vivement que l’on se penche sur le cas de Port- Gentil si l’on tient à ce que la crise qui s’y est installée avec fracas s’atténue et que ses habitants reviennent à de meilleurs sentiments.

Vendredi 18 Décembre 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1026 fois




1.Posté par NEM le 18/12/2015 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre dernier paragraphe révèle ce qui va exactement se passer à Port-Gentil dans bientôt: Les pauvres et les misérables citoyens vont procéder à une chasse à l'homme soit disant riche et aisé pour qu'il soit aussi désemparé qu'eux. Il n'y aura jamais de réponses fermes jusqu'en 2017. Féfé Onanga avait déjà parlé de ce qu'il va se passer à Port-Gentil dès 2016. La douleur et la faim engendrent certaines réactions. Le régime politique et le Pouvoir en place actuel du Gabon ne sont plus aimés par le peuple gabonais. C'est ce qui se dit dans les médias et les rues tous les jours. "Deux oiseaux aux longs becs ne se nettoient pas les yeux". Le pays a été et est mal géré.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...