News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Etat-civil d’Ali Bongo : Le Front et l’UFA en appellent à «la France des valeurs»

Le site de la Liberté - gabonreview le Lundi 29 Juin 2015 à 07:40 | Lu 2275 fois

A la faveur d’une déclaration commune le 27 juin dernier, le Front de l’opposition pour l’alternance (Front) et l’Union des forces pour l’alternance (UFA) ont appelé la France à plus de retenue dans son implication dans les affaires du Gabon, déplorant la délivrance d’un extrait de naissance à Ali Bongo par le Service central d’état-civil de Nantes (SCEC).



S’ils ont tous deux exprimé leur préférence pour «la France des valeurs, qui a consacré la légitimité du peuple comme fondement de l’autorité des pouvoirs publics», et dont le président s’est montré respectueux de la loi, en tant qu’expression de la volonté du peuple, lors du Sommet de la Francophonie de Dakar (Sénégal) en 2014, le Front de l’opposition pour l’alternance (Front) et l’Union des forces pour l’alternance (UFA), ont paru plutôt désabusés. Un brin choqués et déçus du comportement des pouvoirs publics français à qui ils ont semblé imputer la responsabilité de l’extrait de naissance délivré par le Service central d’état-civil de Nantes (SCEC) à Ali Bongo, les chefs de file des deux groupes politiques de l’opposition ont appelé la France à plus de retenue. D’autant qu’elle dit être attachée au principe d’indépendance des Etats et de non-ingérence dans les affaires intérieures.

Or, au regard du document récemment produit par le SCEC de Nantes, il semble évident pour l’opposition gabonaise que la France s’est clairement positionnée en faveur du président de la République. Une faute, un «acte inamical de la France», qu’ont vivement fustigé Jean de Dieu Moukagni Iwangou et Pierre Claver Maganga Moussavou, le 27 juin dernier.

Face à ce qu’ils perçoivent comme un déni de la volonté du peuple gabonais, les responsables du Front et de l’UFA ont exprimé leur surprise devant «les atermoiements observés de la part de l’administration française, sur le traitement réservé à la situation du Gabon, un Etat placé depuis près de cinquante ans sous le joug d’une seule et même famille». De même, ils ont marqué leur indignation devant «la réserve que s’impose l’administration française dans la coopération loyale à apporter à un peuple opprimé, qui cherche à se libérer des fers d’un pouvoir qui s’est consolidé depuis près d’un demi-siècle, avec le soutien bienveillant et complice de la France des intérêts». Un positionnement qui, pressent Pierre Claver Maganga Moussavou, aurait imposé au Congo de revenir sur son refus de produire de faux document au président de la République.

«Brazzaville, qui a résisté jusque-là aux pressions, a fini par céder», a déclaré le leader du Parti social-démocrate (PSD), non sans battre en brèche la version jusqu’à lors soutenue par la famille d’Ali Bongo. «En 1959, il n’y a rien eu comme mouvement à Brazzaville, mais ce dont on se souvient c’est que, c’est plutôt en 1958 que le pays a connu quelques troubles. Une réalité qui pose de sérieux doutes sur les déclarations de Patience Dabany au sujet de la naissance d’Ali Bongo, supposé né en 1959. Or, elle aurait pu prétexter que ces troubles l’ont empêchée de faire les documents de naissance de son prétendu fils. Il n’en est rien, puisque la vérité, nous la connaissons tous», a-t-il assené.

A l’instar des organisations de la société civile il y a peu, l’UFA et le Front ont réitéré l’appel à la neutralité de la France, notamment à son président, à qui une correspondance devrait être adressée dans les jours qui viennent. «Que la France, s’il y a eu une véritable reconstitution des documents, selon les normes, et à quel moment ceux-ci ont été envoyés à Nantes», a lancé Pierre Claver Maganga Moussavou, avant de conclure : «Les Gabonais ont assez souffert.

C’est ce que nous allons dire à François Hollande, qui risque de faire face à une importante polémique, en raison des doutes qui pèsent désormais sur son Premier ministre, Manuel Valls, dont les services ou des proches pourraient bien être mêlés à cette affaire qui fera certainement le bonheur de la droite.» Une polémique que les deux blocs ont promis d’amplifier d’ici au 15 août prochain, avec l’organisation d’un meeting commun sur la question de l’état-civil d’Ali Bongo. Histoire de «polluer d’une certaine façon la célébration de la fête nationale du 17 août», ont-ils annoncé.

Sauf modification de dernière minute, les leaders du Front et de l’UFA seront reçus par l’ambassadeur de France au Gabon, le mercredi 1er juillet prochain. À cette occasion, ils déposeront de manière officielle, une lettre commune adressée au président de la République française.

Lundi 29 Juin 2015
gabonreview
Vu (s) 2275 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par l esprit de la bougie le 16/09/2015 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment le front et l UFA vous etes bete ou finalement vs vs en foutez de l ultime envie du peuple celui de faire partir les vautours de la Res Puplik? . VS faites appel a la France des valeurs???????????? TCHIP. Mais de quelle valeurs?

le faux acte de naissance vient d ou?
les munitions qui ont servit a tuE les portgentillais viennent d ou?
Redjambe son meurtre n ont ils pas participer?
les malettes d argent qui les recois?

IL FAUT VRAIMENT ARRETER DE NOUS DISTRAIRE HEIN. CA C est meme Quoi..... tchip

11.Posté par NEM le 18/08/2015 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Maganga Moussavou et autres, vous perdez votre temps à parler de "la France des valeurs"; il n'y a que des valeurs à profit pour la France. Vos discours n'intéressent point la France. Trouvez des solutions radicales face à l'imposture. Les opposants amusent trop la galerie à travers les discours.

10.Posté par Sani AHMED OMAR le 30/06/2015 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez ete les premiers a faire appel a la france pour cette affaire d acte de naissance et aujourd huit vous demandez a cette meme france d avoir plus de retenu pour se qui concerne cette affaire.
Mais enfin a quoi nous voyons la, car nous avons tout permis a cette meme france et nous l avons meme nomme arbitre dans tout que l'on fait dans se pays la preuve en est nos hommes politique qui se plein de la france aujourd'huit son les qui nous fons croire que etre recu en france fait de toi l'homme de la situation, alors qu'ils arretent nous les gabonais on a besoin de plus que leur querelle a 2 balls SVP

9.Posté par tenane le 29/06/2015 19:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali sait que même si le bois reste longtemps dans l''eau, il ne deviendra jamais un caïman. Il doit démissionner et attendre la justice pour toutes sorte de crimes connus .Car quelque soit son entêtement,et celui de sa mere adoptive kama ,il restera b

8.Posté par tenane le 29/06/2015 18:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali ,saches que quelque soit les armes qu''''il peut utiliser contre les gabonais, il ne deviendra jamais gabonais..Et malgré son entêtement et celui de kama,,le Gabon appartiendra toujours aux gabonais

7.Posté par tenane le 29/06/2015 18:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali ,saches que quelque soit les armes qu''il peut utiliser contre les gabonais, il ne deviendra jamais gabonais..Et malgré son entêtement et celui de kama,,le Gabon appartiendra toujours aux gabonais

6.Posté par tenane le 29/06/2015 17:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali doit comprendre que malgré les drones,les bombes à neutrons qu''il oeut déverser sur les gabonais,il ne deviendra jamais gabona gabona s.Il le sait .Donc qu''il se résoudre à remercier le Gabon et démissionner

5.Posté par Réaction Gabonaise le 29/06/2015 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MES CHERS COMPATRIOTES ATTAQUEZ LE PRESIDENT ALI BONGO SUR UN AUTRE PLAN CAR L'ACTE DE NAISSANCE QUE VOUS REVENDIQUEZ N'EST PAS LA SOLUTION.

JUSQU'A PREUVE DE CONTRAIRE ALI BONGO ONDIMBA EST ET RESTE LE PRESIDENT DU GABON. ET S'IL LE SOUHAITE, IL SE REPRESENTERA A LA PROCHAINE ELECTION PRESIDENTIELLE.

DEPUIS QU'IL FAIT DE LA POLITIQUE DANS CE PAYS, VOUS ETIEZ OU? IL FUT DEPUTE, MINISTRE ET GARCON AINE DU FEU PRESIDENT BONGO ONDIMBA OMAR.

OOOH IL Y A D'AUTRES SUJETS QUI INTERRESSENT LES GABONAIS, ALORS NE VOUS FATIGUEZ PLUS SUR UN ACTE DE NAISSANCE RIDICULE HEIN MESSIEURS P.C MANGAGA ET J.D MOUKAGNI... TROUVEZ DES VRAIS PROJETS QUI VONT CAPTIVER LES COMPATRIOTES OOOH.

A BON ENTENDEUR... SALUT!!!

4.Posté par NDONGMINKO le 29/06/2015 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS DISONS TOUS LES JOURS QU'IL NE FAUT PAS FAIRE CONFIANCE A LA FRANCE QUAND IL S'AGIT DES PROBLÈMES POLITIQUES.
LA FRANCE EST INCAPABLE DE RÉSISTER AUX TENTATIONS DE CORRUPTION DES PRÉSIDENTS AFRICAINS. CECI EST DEPUIS TOUJOURS, MAIS JE ME DEMANDE , ET VEUX SAVOIR DANS QUELLE SPHÈRES VIVENT NOS POLITICIENS DE L'OPPOSITION GABONAISE POURTANT BIEN ASSEZ AGES POUR EN SAVOIR PLUS?
COMMENT NE VEULENT ILS PAS COMPRENDRE QUE C'EST LE MOMENT DE CHANGER DE MÉTHODES? LA DÉMOCRATIE A T-ELLE DE COULEUR? POURQUOI CELLE QUE LA FRANCE IMPOSE AU GABON EST AUSSI DOULOUREUSE? QUAND BIEN MÊME ON SAIT QUE LES GABONAIS ET LES FRANÇAIS SONT UNIS PAR DES LIENS DE COOPÉRATION, ET QUE CHAQUE CITOYEN GABONAIS EST RIGOUREUSEMENT RESPECTUEUX DE CES ACCORDS DE COOPÉRATION.
LA FRANCE VEUT NOUS FAIRE FAIRE DE MANIÈRE OUVERTE CE QUE LE MONDE CONDAMNERAIT A L'OPPOSITION GABONAISE COMME CELA S'EST PASSE EN COTE D'IVOIRE OU LA FRANCE A PRIS OUVERTEMENT POSITION, ET SES AMIS AMÉRICAINS ET ANGLAIS N'AVAIENT RIEN A DIRE PAR SOLIDARITÉ.
ALORS SI C'EST AINSI QUE LA DÉMOCRATIE ET LA COOPÉRATION SE DÉFINISSENT TANT PIS MÊME S'IL FAUT Y LAISSER SON SANG ET EN MOURIR. GOLIATH A BIEN ÉTÉ BATTU PAR DAVID.

LA FRANCE NOUS A TOUT MONTRE ET NOUS SAVONS DÉSORMAIS QUE LE GABON N'A PAS D'AMIS, MAIS DE TRAÎTRES ET DES ENVIEUX PRÊTS A VOIR LE GABON ET SES BIENS PÉRIR SANS AUCUN SOUCI DE LA PART DE CEUX QUI SONT CONSIDÉRÉS COMME AMIS DU GABON.
MAIS AUCUN VRAIS GABONAIS NE VA SE LAISSER ÉTERNELLEMENT PILLER NI SE FAIRE PIÉTINER.
CECI EST UN AVERTISSEMENT A LA FRANCE. LES ARABES ET LES MUSULMANS NE SONT PAS LES SEULS QUI SONT PRÊTS A MOURIR POUR CHERCHER LEUR LIBERTÉ. VOTRE NAPOLÉON EST POURTANT MORT GRACE AUX PAYSANS MALGRÉ SON ARMÉE; CE QUI VOUS A POURTANT LIBÉRÉ DE SA DICTATURE.
QUE LA FRANCE SE TIENNE BIEN DROITE, CAR ELLE SERA A L'ORIGINE DE BEAUCOUP MORTS EN 2016. MAIS UN FRANÇAIS EST AUSSI UN HUMAIN QUI PEUT AUSSI MOURIR, NE FUT CE QUE PAR DES FLÈCHES.

3.Posté par Bouka Rabenkogo le 29/06/2015 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo, devant le journaliste Franco-Camerounais Alain Focca a déclaré lui même, que son acte de naissance était une pièce fausse. Alors, pourquoi les institutions en charge par l'observation de "la voie de fait" ne le destituent pas? Sont elles aux services de l'Etat ou d'une personne: Ali Bongo et sa bande d'apatrides mafieux? Sont elles sous la contrainte de la nébuleuse puissante mafia franc-maçonnerie française? La seule préoccupation de l'heure est la "destitution pure et simple" d'Ali Bongo. Il n'y a et il n'y aura pas de 2016. Ali Bongo selon les termes de la Loi fondamentale actuelle est "Anticonstitutionnel". Il doit être pure et simplement destitué ou emmené à l’être. "Point final". Toute autre manigance sera considérée par la Dynamique "Ça Doit Se Faire Maintenant", comme une "Haute Trahison".

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...