News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Estuaire-éducation: Les parents d'élèves boudent la carte scolaire de Libreville par Marinette ENGONGA

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Samedi 26 Septembre 2009 à 14:23 | Lu 1638 fois

LIBREVILLE, (AGP) - Les parents d'élèves du Gabon et singulièrement ceux de Libreville se plaignent de la carte scolaire que leur propose le ministère de l'Education nationale devant la difficulté de connaître le nombre exact d'établissements scolaires primaires et secondaires au Gabon



Estuaire-éducation: Les parents d'élèves boudent la carte scolaire de Libreville par Marinette ENGONGA
Fréquenter des établissements proches des domiciles des jeunes gabonais âgés de 9 et 11 ans, surtout quand ils vont pour la plupart pour la première fois en classe de 6ème des lycées et collèges, était une des solutions proposées par le professeur Daniel Ona Ondo, ministre de l'Education nationale d'alors.

Cette solution qui a eu l'adhésion des parents d'élèves, car cette proposition garantissait la sécurité de ces jeunes compatriotes. Malheureusement l'idée n'a pas abouti et certains tuteurs qualifient cela de négligence de la part des autorités administratives de la tutelle.

Figurez-vous madame, j'habite le quartier Alibadeng et mon fils âgé de 9 ans a été reçu au concours d'entrée en 6e au Collège secondaire d'alenakiri située à 25 km en banlieue Sud de Libreville. Trouvez-vous cela normal ?'', s'est indignée Mme Ghislaine Mboumba, parent d'élève.

Selon Mme Mboumba, le ministère de l'Education devra tenir compte ''des fiches remplies par les élèves avant les examens sur leurs orientations dans les établissements secondaires d'accueil''.

''Ce choix est souvent fait en fonction du domicile de l'enfant, comprenez que c'est pas du tout sécurisant pour un enfant de 9 ans de parcourir près d'une trentaine de kilomètre chaque jour '', a-t-elle précisé.

Pour sa part, Mme Obame, conseiller technique au ministère de l'Education nationale, a expliqué que ''les choix des élèves quant à leurs établissements d'accueil sont toujours prioritaires, mais très souvent nous sommes confrontés aux problèmes d'offre''.

'' Il arrive dans la majeure partie du temps qu'il y ait plus d'admis au concours et moins de places dans les établissements sollicités par ces derniers, dans ce cas, soit on choisit de recaler l'enfant soit on l'oriente dans un autre établissement d'accueil pour donner une chance à l'enfance d'avancer'', a expliqué Mme Obame.

Toutefois, elle a reconnu que cet état de fait qui ''n'est pas pour améliorer les résultats scolaires sera corrigé avec la construction d'autres structures d'accueil aussi bien au primaire qu'au secondaire'', a-t-elle ajouté.

Pour ce technicien, il y a des solutions intermédiaires pour des parents qui ont des difficultés pour des transferts scolaires pour leurs progénitures.

Devant cette difficulté, le ministère consent que les parents, d'un commun accord, procèdent à des permutations selon lesquelles un élève habitant Awougou régulièrement affecté au CES d'Angongdjé peut permuter avec un élève qui habite Angongdjé et qui a été envoyé au CES d'Awougou, soit à chaque extrémité de la ville.

Le ministère de l'Education au Gabon s'est déployé ces dernières années à doter chaque quartier de Libreville d'au moins une école primaire et d'un CES afin de respecter le principe d'une scolarisation de proximité proposée par l'ancien ministre de ce département, l'actuel premier vice-président du président de l'Assemblée nationale gabonaise, Daniel Ona Ondo.

En attendant que ce programme de doter chaque quartier d'une école et d'un CES soit effectif, les autorités de l'Education nationale devraient prendre en compte les renseignements fournis par les élèves lors des demandes d'orientation pour calmer les inquiétudes des parents.

Tout en améliorant la carte scolaire de Libreville, l'autorité doit en même temps veiller à renforcer les capacités d'accueil dans les quartiers populeux de la capitale gabonaise.




Samedi 26 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 1638 fois




1.Posté par mouroutabe le 26/09/2009 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mme Obame, nous sommes tous allé à l'ecole ou meme sans y aller nous avons au moins la tete sur les epaules...
Vous n'allez pas nous dire que 9ans est l'age le plus avancé des admis de ce centre? Pourquoi nous sommes aussi betes que les betes de brousse!!!!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...