News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Emergence : Le Gabon et ses priorités !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 17 Juillet 2013 à 06:55 | Lu 1165 fois

Malgré la croissance économique élevée dont le taux pourrait atteindre les 7% en 2013, selon le Fonds monétaire international (FMI), et la richesse de son sol concernant l’agriculture, le Gabon souffre toujours de l’insécurité alimentaire. Une des raisons de cette situation qui semble ne pas gêner les politiques serait la faiblesse à déterminer les priorités pour la population.



Emergence : Le Gabon et ses priorités !
Après quarante cinq ans de politique qui, jusqu’ici n’a pas beaucoup aidé le Gabon dans sa voie vers le développement, il paraît nécessaire de s’arrêter un moment pour comprendre ce qui ne va pas. Le président Ali Bongo Ondimba l’avait déjà reconnu lors de son adresse devant les deux chambres du parlement réunies en congrès il y a près d’un an, en ces termes : «Nous avons passé beaucoup trop de temps à ne faire que de la politique, au détriment du développement économique et social de notre pays et du bien-être de ses populations. Ces mêmes populations ont été transformées en spectatrices impuissantes de leur destin, alors que les hommes politiques allaient et venaient, de négociations en arrangements, souvent guidés par des appétits personnels».

Cette harangue ne semble pas avoir changé grande chose dans le choix des décisions et des actions prioritaires. Car, depuis plusieurs semaines déjà les préoccupations des dirigeants ou simplement de la classe politique gabonaise tous bords confondus, ne concernent que l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. Des campagnes de sensibilisation des électeurs, des concertations politiques et même des séances d’arbitrages animées soit par le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, soit par le président Ali Bongo Ondimba sur des discordances autour de l’opération d’enrôlement rythment l’actualité et trustent une rhétorique y affairant. Pendant ce temps les premiers acteurs de la vie sociopolitique et économique du pays ont faim mais ne peuvent, malheureusement pas, s’offrir le «luxe» de manger à leur faim.

«Le politique, aussi bien de la majorité que de l’opposition, aujourd’hui ne parle que d’une chose, la biométrie, mais on peut tricher même avec la biométrie. Actuellement, la biométrie n’est pas la solution pour résoudre le problème des Gabonais, la solution est de répondre à la question de savoir, comment nous pouvons améliorer les conditions de vie du citoyen gabonais ?», a fait remarquer Hervé Omva Ovono de l’ONG Initiative développement, recherche conseil Africa (IDRC-Africa). Pour celui-ci, «on ne peut pas tricher avec la faim et bientôt la faim va atteindre un sommet au Gabon, où les politiques ne pourront plus tricher, aussi bien de la majorité que de l’opposition».

Pendant que la politique, ses pratiques et ses artifices permettent d’enrichir certains petits roitelets aussi bien de la majorité que de l’opposition, le problème de l’agriculture et de la faim est relégué dans le casier de l’accessoire, malgré qu’il fasse perdre au Gabon chaque année plus de 300 milliards de francs CFA, du fait de sa dépendance, à 80%, de l’extérieur en matière de produits alimentaires.

Pour ces autorités qui n’envisagent aucune stratégie pour voir le Gabon parvenir à nourrir tout seul sa population, la politique est la seule préoccupation tant qu’elle participe à favoriser leur bien-être au détriment des 80% de la population silencieuse qui triment dans la pauvreté.

Un avis contraire pour le membre de l’ONG IDRC-Africa, Hervé Omva Ovono, qui estime qu’ «aujourd’hui, le Gabon ne peut pas nourrir sa population. Mais si le gouvernement met les moyens qu’il faut, nous pouvons le faire. Nous avons des capacités, nous avons des terres, nous avons l’argent et des personnes-ressources capables de le faire, mais à condition qu’il y ait de la transparence dans la gestion de ces moyens et dans l’orientation, la mise en œuvre de ce processus de développement».

Une chose est certaine : les priorités du gouvernement sont et seront toujours orientées vers le futile. Qui a dit que la politique était la gestion des affaires de la cité ?

Gabonreview

Mercredi 17 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1165 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par SOLANGE ANTIMI NGARI D''''OKONDJA le 18/07/2013 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KIAKIAKIAKIAKIAK VOS BOUCHES SENTENT MAUVAIS
ES TU VRAIMENT NORMAL A CHAQUE FOIS QUE TU INTERVIENS TOUJOURS POUR DIRE DES BÊTISES. TON PSEUDO ES A L'IMAGE DE TON PRÉSIDENT ALI ODUKU ONDIMBA
ÉMERGENCE DES CRIMES RITUELS OUI, PDG= PARTI SATANIQUE

10.Posté par FOUTAISE le 18/07/2013 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@vos_bouches_sentent_mauvais

ça c'est pas le pseudo d'un groupe de rap gabonais? Movèzaleine, lol.

Mama, papa, qu'on te laisse avancer où? Dans les crimes rituels, les routes mandjango, au pays des femms qui accouchent à même le sol, des gens qui meurent comme des chiens, au pays du chômage (60% chez les jeunes), au pays des maquettess et des 3 petits ponts d'Lbv, au pays des détournements et des 5000 logements par an qui ne verront jamais le jour , au pays de la poisse et de la malédiction des Bongo? Pardon, si c'est ça e effet tu as raison, avance: passe ton chemin mama, papa...

9.Posté par vos_bouches_sentent_mauvais le 18/07/2013 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bande jaloux et d'aigris laissez nous avancer

8.Posté par Maixent Acrombessi le 17/07/2013 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Milangmissi a tout dit ,tout a fait vrai

7.Posté par Vol des pétroliers au GABON le 17/07/2013 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://fr.news.yahoo.com/des-pirates-d%C3%A9tournent-un-p%C3%A9trolier-au-large-du-122015070.html

6.Posté par israel le 17/07/2013 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
milangmissi@

merci pour tes propos aussi explicites , meme si on a l'habitude de ne pas comprendre ce qui est vrai.
je dis juste aux gabonais de faire tres attention, il ya moins de 20 temps le gabonais était en afrique et meme en europe comme un EMIR d'arAbie saoudite , mais c'est plus ça aujourd'hui , le gabon devient parmi les dernierS d'afrique centrale, que ça soit en politique ( la seule assemblee nationale qui compte 114 deputés sur 120) , economie ' la deterioration sur le plan social , ET QUE DIRAI JE pour paraphraser quel qu'un . MEME LE PERE BONGO SERAIT ETONNE DE VOIR SON PAYS ALLEZ DE MAL EN PIRE

GABONAIS REVEILLES TOI S IL TE PLAIT

5.Posté par milangmissi le 17/07/2013 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème avec les Gabonais c’est qu’ils vivent chez eux en vase clos et croit connaitre le monde.

Partout les jeunes glandent. Mais 2 paramètres sont fondamentaux pour améliorer les résultats scolaires des jeunes
1/ Un état qui met en place les voies et moyens pour améliorer les conditions d’apprentissage et de réussite ( Car
-quand on est 70 dans une classe l’évaluation est biaisée car le prof fuit la charge de travail qui en résulterait( 1 devoir + interrogation ne peuvent pas résumer un trimestre),
-si pour arriver en classe on doit se battre (transport inexistant) on y arrive fatigué donc la concentration de l’élève est affectée,
-si l’état autorise des escrocs à ouvrir des établissements scolaire sans regarder le niveau et la qualification des enseignants comment s’étonner du faible niveau des élèves qui en sont issus ???
2/deuxième paramètre les parents oui les gabonais qui se croient tous plus malins que les autres aucuns suivi des enfants à la rentrée de septembre ils passent le temps refaire les bulletins des enfants. Chers compatriotes faudrait peut-être se réveiller à un moment quoi ??????????
Je garderais toujours cette image de mon Bac en 1999 tous les Ouest-africains d’origine( gabonais d’adoption mes frères et mes amis) (sans bourse) sont tous partis pour l’occident (les USA pour la plus part) pourtant leurs parents pour la plus part sont analphabètes.
Comment des gens qui ne savent ni lire ni écrire suivent mieux leurs enfants que ceux qui ont eux un minimum d’instruction????
ça c’est une énigme de notre pays

Après c’est vrai aussi comment vous voulez vous prendre vos études aux sérieux quand les élites aux Gabon sont :
-Patrick Simangoye (journaliste vedette du 20 h sur la chaine nationale)
-Maixent Acromebessi génie politique diplôme d’un BTS en gestion immobilière
-Liban soleiman niveau inconnu?
-Bilie bi NZE Niveau inconnu reconnu au Gabon pour sa verve et avoir mis nu comme un ver son recteur
-Regis massima DEUG Anglais
-Au Gabon un linguiste communiqué à l’appui( je ne méprise pas cette discipline) vient juger les travaux d’un professeur Bio-moléculaire ( Special Gift of Nobel Prise Paul Ehrlich Laboratory )
-…
Je connais des secrétaires dans notre pays qui gagnent mieux leurs vies que des enseignants d’université.
On vit dans un pays ou être douanier c’est mieux qu’être médecin il y a un truc qui va pas ,?????
On vit dans un pays où être au conseil gabonais des chargeurs c’est mieux qu’être professeur de collèges ou de lycées???

On est dans un pays où les seuls stars sont les politiques et pire personne ne connait leurs niveaux d’instruction comment vous voulez intéressez les gamins aux études s’ils savent que ce n’est clairement pas un ascenseur social?
Tous les jeunes savent que Moudounga est ministre par sa capacité à crier « BOngo OYE OYE BONGO DOUMA » que pour ses compétences douteuses.
C’est bon je risque de déprimer moi j’ai fuit le Gabon, je vis en France et c’est pas demain que je vais rentrer

4.Posté par souba le 17/07/2013 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon étant un pays béni des dieux ne peut pas faire l’objet d’une prospérité avant 100 ans.
Les enjeux sont colossaux vous le savez ?
Minerais abondant sur tout le territoire et faiblement exploités, Pétrole offshore immense, ressources forestières immenses estimées à 100 ans d’exploitation, ressources halieutiques immenses estimées à 100 ans d’exploitation (la pêche mauritanienne rapporte 300 milliards de cfa à son budget).
Fort potentiel en écotourisme et en tourisme balnéaire (possibilité d’atteindre 10 millions de touristes par an soit un chiffre d’affaire de 200 milliards de cfa )….
Soyons tranquille rien n’est extirpé, nous prendrons forcément le dessus dans bientôt.

3.Posté par Tchougoudja Le Fils le 17/07/2013 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...ce que ces con-seillers venus de je ne sais où lui diSENT...

2.Posté par Tchougoudja Le Fils le 17/07/2013 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La priorité du président des maquettes en 3D c'est de lancer plusieurs petits pojets en même temps qui n'aboutissent pas ou qui sont bâclés comme l'affaire des petits ponts ou passerelles de Lbv appelés naïvement par certains "échangeurs".

La priorité du président des pédé-gifles c'est le New York Forum Africa, le stras et les paillettes des défilés avec des brésiliennes aux seins nus; les grandes courses internationales nautiques et autres. Normal ses con-seillers venus de je ne sais où lui dit que les gabonais n'adoraient que les grands événements permettant de faire la fête (concerts de stars payées à coups de milliards, forum, carnavals et autres). Par conséquent pas besoin de se casser le cul pour un peuple qui se compose majoritairement de gros maboules et qui se contente d''aussi peu de choses. Enfin, c'est ce qu'on lui explique je suppose à longuer de journée. Les gabonais n'ont pas besoin de 5000 logements par an, ni de vraies routes; Ils n'ont pas besoin qu'on baisse le prix vertigineux des denrées alimentaires etc...

La priorité du chef des musulmans du Gabon c'est de donner la nationalité gabonaise à ses frères ouestafs pour s'inscrire sur le fichier électoral dit biométrique.

Sa priorité ce sont les voyages dans zéro; C'est comment liquider physiquement les opposants et écarter les gabonais de souche de la gestion des affaires du pays. Acrombessi du Bénin, grand chef du vaudou au Gabon, lui a recommandé les crimes rituels. Voilà pourquoi aucun réèl commanditaire ou presque de ces crimes rituels n'est inquiété à ce jour.

Sa priorité c'est les détournements avec l'ami Louèmbè et la potiche de femme qu'il a parachutée, à dessein, au trésor public. Il a compris que son salut au Gabon passait par les femmes, une gente féminine trop malléable (les ba Rose Rogombé et Cie), trop maboule, et les petits rappeurs du quartiers qui crèvent la dalle etqui n'ont plus que pour seule source d'inspirartion les miettes qu'Alain Bongo et ses acolytes leur balancent.

Sa priorité c'est l'Angletterre où il a décidé d'installer sa famille et où son successeur potentiel de fils évolue (grande école militaire) et où lui et certains éléments de sa famille se font soigner. Sylvia Bongo y réside désormais, avec amant à l'appui.

Ce Alain Bongo Ondimba, ne se préoccupe pas de régler les soucis des gabonais dont il fait très peu confiance. Son souci c'est comment rouler les gabonais dans la farines avec ses grands projets deprésident des maquettes ("je ferai du Gabon un petit Dubaï" avait-il lancé en 2009, mon oeil!) qui ne verront jamais le jour. Il essaie de vendre le rêve à certains gabonais qui acceptent de payer cache en plus.

La bonne nouvelle c'est que tout ça va s'arrêter, et plus tôt que certains ne le pensent...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...