News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Emergence : Croissance du Gabon à 7% en 2010 !

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Dimanche 17 Octobre 2010 à 23:49 | Lu 1938 fois



Emergence : Croissance du Gabon à 7% en 2010  !
Ali Bongo mal élu , a situé samedi la croissance du Gabon autour de 7% en 2010, dans un discours à la nation pour le premier anniversaire de son investiture.

"Notre croissance devrait se situer cette année autour de 7% contre une croissance négative en 2009 et ce en dépit de la crise financière mondiale. C'est le signe que nous sommes sur la bonne voie", a-t-il affirmé.

Le président Bongo a aussi mis l'acent sur l'effort fait pour régler la dette intérieure du pays. "L'Etat traîne des impayés depuis plusieurs années. C'est un passif lourd qu'il a fallu gérer à notre arrivée. J'ai donc demandé qu'il soit procédé au paiement de ce passif qui s'est accumulé depuis 2004".

"Sur un service global (de la dette) de 911 milliards de FCFA (1,39 milliard d'euros) gérés par la direction générale de la Comptabilité publique, plus de 880 milliards (1,34 milliard d'euros) ont déjà été payés au 30 septembre 2010", a-t-il expliqué.

"Au niveau du budget de l'Etat, plus de 600 milliards de FCFA (915 millions d'euros) ont été réglés pour éponger la dette intérieure. Il faut considérer qu'une politique active de paiement des arriérés de l'Etat a été mise en place afin de relancer l'activité économique nationale et soutenir un niveau d'emploi porteur de croissance", a poursuivi M. Bongo, justifiant le recours à l'emprunt.

"Fallait-il mettre au chômage des Gabonais en ne payant pas les dettes dues aux entreprises? Je ne pouvais pas me permettre de faire un tel choix. L'Etat s'est donc vu contraint de s'endetter auprès des banque locales pour assumer sa responsabilité administrative et financière et sauver des milliers d'emplois menacés".

Le Gabon avait notamment emprunté 175 milliards de FCFA (266 millions d'euros) auprès des banques gabonaises et de leurs filiales d'Afrique centrale en mai.
Lors de son discours Ali Bongo a mis en garde samedi contre "l'ethnisme" et les "intérêts personnels", critiquant son gouvernement et laissant entrevoir un remaniement dans les prochaines heures.


Dimanche 17 Octobre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 1938 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par la pensee gabonaise le 19/10/2010 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin je terminerai en disant ceci: qui a tromper une fois, trompera une seconde fois! Ments moi une fois, honte a toi; ments moi une seconde fois, honte a moi.
Qui de vous ou de moi est dans le faux, seul l'avenir nous dira tout car, il ne ment jamais!

10.Posté par la pensee gabonaise le 19/10/2010 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce argumentaire ne signifie nullement que ma pensee reste coincee dans le passe et de ce fait, ne veut pas evoluer avec la realite actuelle. Comprenez que cela, cette maniere retrospective d'asseoir mon argumentaire dans les faits passes, me permet, a moi, de mieux apprehender le present et le futur; ce n'est encore, nullement, un regard nostalgique du passe.

J'aimerais bien que nous avancons tous, mais cela doit se faire sur une analyse des faits passes sinon, nous pourrions encore tomber une fois dans les memes errements passes. Le discernement, c'est ce qui manque a nous africains, et gabonais en particuliers! Tous, nous tombons toujours dans les memes erreurs passees parce que, les faits passes ne nous portent pas conseil ou du moins, nous sommes trop reveurs en ce sensn que nous aimons croire au miracle. C'est-a-dire que, par l'inclinaison de nos espoirs, nous porterons notre confiance au premier venu nous declarer defendre nos interets parce que, on se dit que l'on a pas vraiment le choix; et s'il le dit, c'est que sa sincerite est maintanant sans faille!

Alors comme des moutons de panurge, nous nous laissons guider dans le meme cycle. Le resultat? Nous faisons du sur place, nous ramplacons un systeme dictatorial par un autre tout aussi determine a l'implantation eternelle. Qui en souffre? Des generations entieres de notre myopie ancestrale! Pourquoi ancestrale? Parce que, nos aieux, eux, par leur manque de discernement ont eux-memes conduit a l'esclavage, au colonialisme, au neo-colonialisme, a la france-afrique que nous connaissons tous!

9.Posté par la pensee gabonaise le 19/10/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur Mezzah

Selon vous, seuls la famille Bongo est responsable du desordre dans notre pays, sur ce point, je ne suis pas d'accord avec vous! Le systeme bongoiste n'est maintenu jusqu'alors parce que, il y trouve beaucoup d'adherants qui pensent a leurs propres interets. Je ne pense pas que l'objectif de nos chers monssieurs en rejoigant les rangs du PDG ait ete de tuer le systeme de l'interieur, sauf demonstation du contraire. Alors dans cette optique, que pourrions nous avoir meme si on suppose que, chacun avait les libertes de gerer le ministere dont il etait chef?

On dit que l'on juge le macon au pied du mur. Nos messieurs ont eu l'occasion de nous demontrer leurs incompetence, imoralite, manque d'Ethique, de deontologie... Et, je ne sais pas quelles sont les preuves supplementaires que vous voulez apres observation des decenies de parcours au sein du PDG. L'un se reclamant fils adoptif et l'autre n'etant que le beau-pere et le beau-grand-pere du pere et du fils aujourd'hui au pouvoir. Chacun ayant tire le maximum des avantages , et meme plus, d'appartenir a "la famille au pouvoir". C'est avec le ventre bien rempli et les comptes bien fourres que ceux-ci ont decide de se retirer sans crainte d'un futur peu radieux en terme financier. Ne voyez-vous pas du cinisme en cela?

Les raisons de ce retrait nous les connaissons tous, et le bien- etre du peuple n'etait pas l'une des dernieres raisons! Myboto s'etait retire parce que, certains des membres PDGistes devenaient tres hostiles a lui, en particulier AMO, si je ne me trompe pas. AMO, quant a lui, n'a pas pu s'attendre avec son frere sur le partage du gateau, le Gabon, laisse par leur pere. Donc pour ce dernier, ce a quoi nous assistons, ce n'est pas une opposition au systeme, mais plutot, un combat AMO Vs ABO pour preuve, je vous rappelerais son attachement et son devouement sans concession jusqu'alors au pere fondateur du systeme qui porte son nom.

Donc, dites vous bien, que nos ex-PDGistes au pouvoir, on aurait eu droit a un regime bongoiste-bis avec les memes principes (ethnicisme, dictature,...). Bon, ce n'est pas arrive et ils font maintenant dans l'opposition, nous ne pouvons que les feliciter de certaines velleites. Cette opposition est-elle hypocrite ou pas, il revient a vous-meme d'enjuger?

8.Posté par le penseur le 19/10/2010 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne crois pas aux hommes politiques du gabon (de tout bord) car ils sont là pour leurs intérets c-à-d se servir et non servir le peuple mes frères sachez que le pdg et le soit disant opposition mangent ensemble" si le gabonais pouvait ouvrir les yeux" je n'ai jamais voté je n'ai jamais millité ds un parti politique ou ds une association épourtant j'ai plein de projets qui pourraient aider mes frères à se prendre en charge je suis très deçu par la classe politique .ce qui me fait plus mal c'est notre génération qui au lieu de corriger là où les ainés ont échoué a plutot emboité le pas (jeunesse monayable et manipulable par les hommes politiques) je reviendrai..........le penseur.......

7.Posté par Mezzah le 18/10/2010 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@la pensee gabonaise et St François,

Je ne rentrerai pas dans une discussion stérile et sans fin avec vous. J'entends et comprends ce qui vous vient du fond de vos cœurs, je vais même loin parce que je l'admets dans une moindre mesure.

Seulement si nous devons redéfinir le mot gérer, nous dirons que c'est la capacité qui est donnée à toute personne sans influence extérieure de prendre les décisions en toute quiétude.

Or durant le règne de Bongo, toutes les décisions se prenaient au palais pendant qu'il était entouré de ceux-là incapables de voir plus loin que le bout de leurs nez. Le mode de gestion de Bongo consistait à rendre tout le monde responsable de la mauvaise gestion du pays au point que ceux qui étaient d'une grande probité étaient systématiquement virés des postes qui venaient de leur être confiés. Bongo disait « mais lui-là pour qui veut-il se prendre » ?

Dans cet exercice, on peut sans aucun risque de se tromper dire que Bongo a brillamment réussi parce qu'aujourd'hui tous ceux qui ont été à ses côtés sont montrés du doigt et co-accusés d'être responsables de la situation dans laquelle se trouve ce beau petit pays.

Bongo était chef pendant 42 ans et il n’a pas puni ceux qui ont détourné, volé, pillé le pays. Il est l’unique responsable des malheurs du Gabon. Léon Mba avait mis son beau frère en prison pour avoir volé 100 000 f cfa. Combien de personnes auraient dû aller en prison pendant le règne de Bongo?

NON MAIS ENFIN !!!!!!!!!!!

6.Posté par St François le 18/10/2010 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah bon, le myboto et André Mba n'ont rien géré ? Quelle ineptie !! Demandez leur comment ils sont devenus riches ??? Eh Mamboundou de quoi est-il capable? : ses détracteurs, notamment ceux de l'UN , ne lui reconnaissent que l'art de la parole.

5.Posté par la pensee gabonaise le 18/10/2010 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur Mezzah

Ne nous faites pas croire que ces gens que vous citez etaient des simples marionnettes dans le systeme bogoiste, ce serait mentir a tout le peuple gabonais. Certes, ils sont dans la fameuse opposition pour diverses raisons, mais a leur temps au PDG, Myboto et AMO etaient les maitres a penser du regime bongoiste ou ils ellaboraient toute sorte de plans machiavelique pour asservir le peuple. Ca tout le monde le sait!
Arretez avec vos arguments qui refletent votre objectivite partisane. L'honnete intellectuelle recommande de declarer les faits tels qu'ils ont ete. Votre memoire sellective, ne pourra pas effacer les actes que ces bourreaux ont commis sur le peuple.

Ce que nous savons, contrairement a vous, c'est que: nos messieurs, ont pille les biens du peuple, viole des jeunes filles, mis en prison d'honnetes gaobonais, tabasse les etudiants et les opposants au systeme en place ...

Defendez nos champions de l'opposition tout en restant objectif, c'est ce que, je vous recommanderais.

4.Posté par Mezzah le 18/10/2010 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mba Obame, Myboto et tous les autres ayant de près ou de loin pris part à la gouvernance lors du règne de Bongo père n'ont jamais rien géré. Bongo était un diable, les experts vous diront qu'il a toujours eu trois gouvernents: un de jour (celui connu par tous), un de nuit avec son ethnie (je préfère un opposant téké qu'un pédégiste fang) et enfin un gouvernement formé par ses conseillers élyséens.

Mba Obame comme tous les autres n'avaient pas grand chose à dire, ils étaient juste des techniciens de haut niveau dont on avait besoin pour faire un boulot que les autres étaient incapables de faire, on le voit d'ailleurs aujourd'hui car depuis qu'ils sont partis, qu'ils ont refusé d'être les esclaves d'un système médiocre, depuis qu’ils ont refusé de servir le fils et de cautionner une monarchie qui ne dit pas son nom contrairement aux Boukoubi, Zouba Ndama, Mboratsuo la pouffiasse, le pays est par terre.

Alors à tous sachez que l’opposition d’hier comme d’aujourd’hui n’a jamais gouverné. Bongo faisait et défaisait tout.

3.Posté par AKENG le 17/10/2010 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne juge pas ce qui n'existe pas ou n'a jamais existé. MBA OBAME, MYBOTO et MAMBOUNDOU n'ont jamais été au pouvoir. L'opposition n'a jamais été au pouvoir au Gabon. On ne peut donc pas la juger ou se faire une opinion sur une hypothétique présomption de son incapacité à gérer le pays. Les trois personnalités que je viens de citer appartiennent aujourd'hui à l'opposition, elles ne sont pas, du moins officiellement, dans le camp du pouvoir. Elles ont certes eu des responsabilités importantes du temps de feu Omar BONGO, je fais allusion à MYBOTO et MBA OBAME, mais ça ne signifie pas qu'ils avaient le pouvoir supprême. Je crois qu'il faut que nous comprenions que ce n'est pas une affaire de personne, mais de logique. Le parti au pouvoir ne nous donne pas la possibilité de juger l'opposition parce qu'il s'accapare indéfiniment de tous les pouvoirs. Dans un pays qui se veut démocratique, c'est inadmissible. Un seul parti ne peut pas diriger un pays pendant une décennie. Dans ces conditions, on ne peut pas faire le procès de l'opposition, même si d'aucuns estiment que ceux qui parlent pour l'opposition sont très mal placés pour critiquer le pouvoir. Mais au moins, ils sont dans l'opposition et l'opposition n'a jamais rien gérée au Gabon.

2.Posté par St François le 17/10/2010 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
André Mba Obame, Myboto et consorts qui ont foutu le pays par terre aux postes clés qu'ils ont occupé ainsi que Mamboundou (un bleu en gestion gouvernementale et en gestion de l'administration publique) ne doivent pas non plus avoir, à vo syeux, les capacités nécessaires à gouverner le pays.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...