News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

«Eclipse sur l’Afrique : fallait-il tuer Kadhafi ?», le grand déballage de Jean Ping

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 11 Avril 2014 à 08:02 | Lu 2247 fois

Paru officiellement le 3 avril ainsi que l’atteste la Fnac , le livre de Jean Ping, «Eclipse sur l’Afrique : fallait-il tuer Kadhafi ?» laisse déjà entrevoir son contenu. Vraisemblablement, le Gabon n’y figure pas ou alors il devrait y occuper une place modique. Notes de lecture et synthèse de ce qui se dit autour de cet ouvrage qui s’annonce comme le «grand déballage de Jean Ping».



Annoncé depuis un bon moment, le livre «Eclipse sur l’Afrique : fallait-il tuer Kadhafi ?» de Jean Ping, est un essai qui, selon certains critiques, «déballe tout» sur les années pendant lesquelles l’auteur, ancien ministre gabonais des Affaires étrangères (1999-2008), a été témoin privilégié de l’histoire de l’Union Africaine (UA), notamment en tant de président de la Commission. Les thèmes abordés sont vastes. On part du panafricanisme, des faiblesses de l’UA, de l’intérêt des Chinois pour l’Afrique, entre autres, pour aboutir à la guerre en Lybie avec sa grande question «fallait-il tuer Khadafi ?». Autrement dit, cette guerre a-t-elle été nécessaire face à la négociation et au dialogue ?

Edité par les éditions Michalon, cet ouvrage, selon la présentation de l’éditeur, est «un essai aussi accessible que percutant qui nous fait prendre conscience de la situation problématique d’une Afrique pétrie d’espérances nourries par une indépendance et une dignité qu’elle a cru définitivement acquises, et qui se retrouve, quelques décennies plus tard, divisée en son sein, bousculée à l’extérieur, et presque revenue à la case départ».

L’ouvrage dont la sortie officielle devrait s’effectuer avant la fin du mois en cours, soulève, selon les critiques, les analystes et observateurs, de nombreuses questions concernant le fonctionnement de l’Afrique actuelle. Il s’agit singulièrement de ses Etats, des hommes qui la dirigent, mais aussi et surtout de ses institutions qui peinent à s’affirmer, de même de ses relations avec le reste du monde. Le conflit, ouvert en Lybie par l’Organisation du Traité nord atlantique (Otan) et qui ne cesse de se propager vers le reste du continent (Mali, Centrafrique,…) et qui a entrainé la mort de Mouammar Kadhafi, en est, à leurs yeux, la preuve patente.

Jetant un regard sur l’Union africaine, Jean Ping, selon ceux qui ont accédé au manuscrit, estime qu’elle n’est pas une organisation supranationale. Pour lui, au sommet de l’édifice se trouvent des chefs d’Etats qui tiennent tous à leur souveraineté et ne veulent en aucun cas en faire la moindre cession. Jean Ping aurait d’ailleurs proposé à la communauté internationale une démarche diplomatique pour régler la crise en Lybie qui n’aurait presque pas eu de soutien de la part de ces dirigeants.

C’est l’un des éléments qui impliquerait qu’il ne soit pas tendre à leur endroit d’autant qu’il les accuse de ne pas être, dans leur majorité, de «véritables panafricanistes». Le cas de Kadhafi est vite remis sur la table dans le sens où il relève que, contrairement à ces chefs d’Etats du continent, le chef de la Jamahiriya libyenne faisait avancer le panafricanisme, même si souvent c’était avec des moyens douteux.

Jean Ping brode autour de cette affaire et raconte les frasques de celui qui se présentait comme le «Roi des Rois d’Afrique». Mais il n’oblitère pas le fait que cela, ni les prises de position, ni même les décisions parfois incomprises de Mouammar Kadhafi n’auraient été synonymes de son arrêt de mort. «A l’ère des idéaux de justice internationale et d’actions humanitaires, il est impératif d’empêcher les atrocités de masse et de s’opposer aux idéologies tyranniques. Mais, pour y parvenir, la solution n’est-elle que militaire, le salut ne passe-t-il que par de lointaines expéditions punitives et des guerres humanitaires?», lit-on dans le résumé de l’Editeur qui explique par ailleurs que «Eclipse sur l’Afrique illustre avec force d’exemples comment le monde occidental veut imposer la supériorité de son modèle aux plus faibles et particulièrement à l’Afrique. Une doctrine de la canonnière préférée à la palabre, les armes à la négociation».

Le Livre s’étale longuement sur la période où son auteur occupait les fonctions de président de la Commission de l’UA. Jean Ping dira que l’occident a commis une erreur en «liquidant» Kadhafi car, à ses yeux, c’est bel et bien ce qui s’est passé : « il a été exécuté sans jugement. ». Pour aller plus loin, il dira que cette opération rappelle «les escadrons de la mort». Or, l’«objectif final était d’établir la démocratie en Libye».

Ping a eu à cohabiter avec le «guide». Il a participé à la médiation entre l’Otan et le régime de Tripoli. Et sans ambiguïté, il se demande si malgré tout, l’Otan devait-il lancer ses raids aériens alors que l’UA était sur le point de trouver un compromis dans le conflit libyen ? «Combien de morts sous Kadhafi, combien de morts sous les bombes occidentales ?» Cette stratégie à courte vue avec pour premier objectif la fin du leader libyen a déstabilisé l’ensemble du monde sahélien voire au-delà», note-t-on.

Au demeurant le livre de Jean Ping oriente vers des horizons où l’Otan aurait déjà pu intervenir puisque le cas de Kadhafi a été fondé sur une affaire de 300 morts. Or, il y a aujourd’hui l’Ukraine et la Syrie qui s’enlise. On parle d’ailleurs pour ce dernier de plus de 130.000 morts sans que personne n’ait entrepris une intervention militaire pour «faire le grand nettoyage». Le mot «néocolonialisme», a donc fait surface puisque rien ne prouve la seule bonne intention de l’Occident.

Les investissements chinois en Afrique semblent également déranger l’Occident et à ce niveau, l’on peut remarquer ce qui paraît comme un étonnement. Les occidentaux s’inquiètent alors qu’ils bénéficient des investissements chinois deux ou trois fois plus importants que ceux qui sont faits sur le continent. Le livre de Jean Ping, comme il le dit lui-même, envisage de rendre la vérité à l’histoire. Pour lui, in fine, le rôle de l’Union Africaine, de l’Afrique a été occulté.

Gabonreview

Vendredi 11 Avril 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2247 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par AbdourahmaneDavidMartin le 14/04/2014 20:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Postes 12,13,14... Des veritables obscurite dont la lumiere est la betise... Croyez moi vous irez loin comme ca.

14.Posté par ali le 14/04/2014 04:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI N''EST PAS RESPONSABLE DE L''ECHEC A L''UA ET DE SA NON RÉÉLECTION. IL N'' A PAS BIEN SUIVI SES COURS AUPRES D''OB. IL DEVRAIT AVOIR DE LA RESERVEMON DIEU. CC''EST TRISTE! ET IL VEUT DIRIGER LE GABON HUUUUUM PARDON!

13.Posté par vision le 14/04/2014 04:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J''espère que les gens comprennent maintenant pourquoi il n''a pas été réélu.Qui pouvait soutenir un mec comme ça? Tu n''es pas en phase avec les USA, la FRANCE, etc. Tu as les grandes informations à cause de ton poste, quand tu quitte, tu vas raconter

12.Posté par vision le 14/04/2014 04:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un Homme comme Ping n''aura plus de hauts postes de responsabilité dans le monde s'' il doit toujours tout raconter après.Le secret professionnel! Il ne peut pas diriger le Gabon. Il a montré ses limites! Son livre le plante. Qui le soutiendra?

11.Posté par Okoss le 13/04/2014 21:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'''''''' accord avec toi OKO. L opposition doit s organiser. Pour cause de tribalisme entretenu par le PDG pr diviser, faut que l opposition s organise autour de 3 candidats ( Fang/punu&eshira../ominie).sinon bjr les degats

10.Posté par Okoss le 13/04/2014 21:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'''' accord avec toi OKO. L opposition doit s organiser. Pour cause de tribalisme entretenu par le PDG pr diviser, faut que l opposition s organise autour de 3 candidats ( Fang/punu&eshira../ominie).sinon bjr les degats

9.Posté par Okoss le 13/04/2014 21:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'' accord avec toi OKO. L opposition doit s organiser. Pour cause de tribalisme entretenu par le PDG pr diviser, faut que l opposition s organise autour de 3 candidats ( Fang/punu&eshira../ominie).sinon bjr les degats

8.Posté par OKO le 12/04/2014 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La précipitation de l'escale de YALI à Abidjan alimente les rumeurs à libreville. ALI Bongo aurait sollicité la médiation de OUATTARA pour calmer les ambitions Jean PING.
IL FAUT que l'opposition présente un projet de société clair pour 2016. On ne veut plus voter pour des des gens qui viendront bidouiller la constitution. L'opposition doit nous dire clairement ce qu'e compte faire une fois arrivée au pouvoir.
J'èspère que Moubamba ne commettra pas la même erreur qu'en 2009, au lieu de soutenir Mamboundou, il va présenter sa candidature et venir après adhérer à l'upg. L'intervention de PING sur voce africa est grave, il dit qu'ali bongo prépare la guerre civile.

7.Posté par AbdourahmaneDavidMartin le 12/04/2014 19:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un a/r express entre Libreville et Abidjan... Devinez pourquoi faire? A mon avis, l''affaire Jean PING la!!! Provoque actuellement des serieux troubles de sommeils... Mais que peux faire Alassane devant la determination de "MAO"... Rien.

6.Posté par LE PANAFRICAIN le 11/04/2014 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'EST VRAI QUE LE GABON N'A PAS SOUTENU LA CANDIDATURE DE PING A L'UA. SINON COMMENT EXPLIQUER LES VOTES DES 2 RESOLUTIONS DE L'ONU QUI ONT PERMIS AUX VOYOUS DE DESTABILISER LA LIBYE ET LA COTE D'IVOIRE; PENDANT QUE PING ET L'UA ETAIENT ENTRAIN D' APPLIQUER LEUR FEUILLE DE ROUTE POUR UNE SORTIE DE CRISE PACIFIQUE.
C'EST CA LA TRAITRISE DU SYSTEME BONGO-PDG. LE GABON NOTRE PAYS, A TOUJOURS PRIS UNE PART ACTIVE DANS LA DESTRUCTION DU CONTINENT ET LA TUERIE DES LEADERS PANAFRICAINS.
LE REGIME ACTUEL EST UNE DICTATURE QUI A ALIENE MENTALEMENT, CULTURELLEMENT ET PHYSIQUEMENT LES GABONAIS.
UN SYSTEME QUI A MIS LES GABONAIS DANS LA "BOUTEILLE". LES GABONAIS N'ONT PLUS DE SENS CRITIQUE. LES GABONAIS NE SE DOCUMENTENT PLUS. LES MEDIAS D'ETAT FONT DANS LA PROPAGANDE, "LA PENSEE CONFORTABLE" A L'EGARD DU PRINCE , LES INJURES ET MENACES AUX OPPOSANTS. LES PRELATS ET IMAMS SONT DEVENUS LES MEILLEURS POTES ET CONSEILLERS DU PRINCE.
LE GABON N'APPARTIENT A LA FRANCE, NI AUX BONGO, NI AUX LEON MBA, NI AUX RAWIRI, ETC... LE GABON APPARTIENT AUX GABONAIS.
ARMONS DE COURAGE ET RECUPERONS NOTRE PAYS PRIS EN OTAGE PAR UN CONGLOMERATS DE VOYOUS EN CRAVETTES - COSTUMES.

LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS!







LE SYSTEME BONGO - PDG EST CHAMPION DANS LA FALSIFICATIO

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...