News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Droit de réponse du Vice-président, Gabriel NDZEMBI, au journal l’Union

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 25 Juillet 2011 à 16:13 | Lu 853 fois



Droit de réponse du Vice-président, Gabriel NDZEMBI, au journal l’Union
Dans sa parution de jeudi 14 juillet 2011, le quotidien l’Union publie, sous la plume de Jonas OSSEMBE, un article intitulé : CENAP, quel Vice-président pour l’Opposition ?

Selon ce journaliste, M. René Aboghe Ella, Président de la CENAP aurait soutenu que :

1/ la décision portant désignation des représentants de la CENAP a été prise en présence de tous les membres du bureau (Majorité comme Opposition) ;

2/ M. Gabriel NDZEMBI représentait l’Opposition à la CENAP avant la dissolution de son parti politique, l’union Nationale ;

3/ son parti ayant été dissout, il est normal que nous suspendions sa présence au sein de notre bureau ; sous-entendant qu’aucune disposition de l’article 12 de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portants dispositions à toutes les élections politiques, modifiée, n’a été violée.

S’agissant du premier point, je regrette que le journal l’Union, qui détenait une copie de la déclaration que j’ai faite, le 12 juillet 2011, sur la chaîne de télévision privée TV+, n’ait publié que la réaction de M. René Aboghe. A ce sujet, il convient de relever que, d’une part, lors de ladite déclaration, j’étais accompagné de M. Grégoire Aboghe, rapporteur, représentant de l’opposition au bureau de la CENAP et, d’autre part, le questeur Opposition actuellement absent de Libreville dément avoir participé à une quelconque réunion ayant entériné la désignation des représentants de la commission électorale dans les commissions de révision des listes 2011.

Sur le deuxième point, il apparaît indispensable de rappeler les dispositions de l’article 12 de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques, modifiée, qui dispose notamment que les deux vice-présidents de la CENAP sont choisis à raison de : un par les partis ou groupements de partis politiques légalement reconnus de la Majorité et un par les partis ou groupements de partis politiques légalement reconnus de l’Opposition.

Au regard de ce qui précède, l’on peut retenir que le Vice-président Opposition ne siège pas au sein du bureau de la CENAP comme militant d’un parti, mais plutôt d’un groupement de partis politiques.

Certes, M. René Aboghe Ella possède un savoir sur le la loi 7/96, mais en soutenant que M. Gabriel NDZEMBI représentait l’Opposition à la CENAP avant la dissolution de son parti politique, il a choisi délibérément de faire une interprétation limitée et expéditive de ladite loi, niant ainsi le droit reconnu aux partis politiques de choisir ses représentants.

Concernant le troisième point, M. René Aboghe Ella affirme que ma présence au sein du bureau a été suspendue. Il oublie cependant de mentionner l’autorité administrative ayant prononcé une telle suspension.
Rappelons que, d’une part, la nomination des membres du bureau de la CENAP émane du décret n° 0244/PR/MICLISPC du 07 avril 2009, et d’autre part, l’article 15 de la loi 7/96 dispose notamment qu’en période normale, les décisions sont prises par les membres du bureau, en tenant compte du principe de la parité Majorité-Opposition. Or, aucun nouveau décret n’a été pris, et que le bureau qui a toujours déclaré son incompétence à récuser le mandat d’un quelconque de ses membres n’a jamais pris la décision de me suspendre.

Comme on le constate, en se substituant au bureau, M. René Aboghe Ella tente d’instrumentaliser celui-ci, relayant ainsi la volonté du ministre de l’intérieur de me faire partir de la CENAP.

Enfin, à l’approche des élections des députés prévues cette année, j’invite le Président de la CENAP a revisiter le serment que les membres du bureau prêtent devant la Cour Constitutionnelle avant leur entrée en fonction : « je jure d’accomplir les devoirs de ma charge avec probité et impartialité, de respecter et de faire respecter la loi électorale, le suffrage universel, la démocratie pluraliste et de m’astreindre au secret des délibérations auxquelles j’aurai pris part dans l’exercice de mes fonctions ». Nous devons réellement faire de ce serment notre engagement à servir notre pays et de son peuple auxquels il faut encore donner la chance de croire en la CENAP.


Le Vice-président Opposition à la CENAP
Gabriel NDZEMBI

Lundi 25 Juillet 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 853 fois




1.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 25/07/2011 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES POUR BATIR UN MEILLEUR GABON

2.Posté par Spleen le 26/07/2011 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M.NDZEMBI, vous aviez été plus que clair,mais qu'est ce que René Aboghe Ella et Ndongou ne saisissent pas? Peut être utiliser le largo!!!!!

3.Posté par MEBALE le 26/07/2011 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NZEMBI,

Pourquoi ce silence sur la présidentielle 2009. Dites au peuple qui était en tête au moment de l'interruption.

Là comme il s'agit des perdiems vous êtes prolixe. Mais quand c'est l'histoire du pays on se tait au nom de l'omerta fraternelle.

Dites enfin haut et fort que AMO n'a pas gagné vous aussi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...