Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Discours de la secrétaire d'Etat Hillary CLINTON à Addis-Abeba: les Etats-Unis souhaitent un nouveau partenariat démocratique avec l'Afrique noire!

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Mercredi 22 Juin 2011 à 22:21 | Lu 923 fois

Alors que le putschiste gabonais a été convoqué à Washington 12 minutes par le Président Obama pour une sérieuse mise en grade, en dehors de la rencontre protocolaire liée au Conseil de sécurité, Mme Hillary CLINTON, secrétaire d’Etat, lance une offensive démocratique en Afrique noire, touchant y compris l’Afrique francophone.



Discours de la secrétaire d'Etat Hillary CLINTON à Addis-Abeba: les Etats-Unis souhaitent un nouveau partenariat démocratique avec l'Afrique noire!
Mme Hillary CLINTON, secrétaire d'Etat américaine

En effet, le 13 juin 2011, à travers un discours volontariste prononcé à Addis Abeba en Ethiopie, devant une assistance de chefs d’Etats et de responsables politiques et diplomatiques de l'Union africaine, plus ou moins fréquentables pour certains, Mme CLINTON a dessiné les contours d’une nouvelle politique africaine des Etats-Unis dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle est absolument en harmonie avec les aspirations des peuples africains, et que le Mouvement Civique du Gabon appelle de ses vœux depuis le coup d’Etat électoral au Gabon d’ août-septembre 2009.

L’expression de Mme CLINTON tranche avec les méthodes barbouzades des néo-foccardiens Sarkozy-Guéant-Bourgi et dénote avec la quasi-indifférence des prétendants à l'élection présidentielle française, en dehors de Martine AUBRY.
Ce qui frappe aussi dans son approche est l’absence de condescendance dans le contenu et la manière respectueuse de s’exprimer, qui tranchent avec le discours de Dakar tenu par Sarkozy.

Dans un langage clair, dénué de langue de bois, elle affirme les priorités américaines et le partenariat qu’elle propose aux Africains, marquant un intérêt prononcé pour le bien-être des jeunesses africaines.

Les priorités définies sont les suivantes : la démocratie, la croissance économique, la paix et la sécurité.

Partant du constat d’une amélioration indéniable de la situation démocratique de certain pays, tels que le Botswana, le Ghana, la Tanzanie, le Nigéria, surtout anglophones, la secrétaire d’Etat note que ces progrès ne doivent pas faire oublier que « trop de gens en Afrique vivent encore sous le joug de dirigeants au pouvoir depuis longtemps, des hommes qui se préoccupent trop de la longévité de leur règne et pas assez de l’avenir qu’ils doivent bâtir pour leur pays, d’aucuns prétendent même croire en la démocratie – la démocratie se résumant à une seule élection, une seule fois. »

Les Etats-Unis font le lien démocratique entre plusieurs aires géographiques, le monde arabe et l’Afrique noire, ce que s'applique à gommer la France, et une grande partie des responsables politiques français, qui ne se sont pas interrogés, à l'occasion, sur la nature et la pérennité de dictatures en Afrique subsaharienne. Certains combats pour la démocratie sont menés depuis plus de 40 ans; c'est la situation du Gabon.

Mme CLINTON énonce les conditions de l’épanouissement des peuples et de la démocratie, des élections libres, mais aussi des possibilités économiques, des emplois et un niveau de vie qui s’améliore.

Sait-on, en effet, que pendant que le clan Bongo se partage 95 % de la richesse nationale du Gabon, pays pétrolier, des Gabonais, de plus en plus nombreux, doivent désormais se rendre dans les décharges publiques pour survivre ou mendier ?

Hillary CLINTON insiste sur la « promotion » des jeunes, à laquelle est attaché le Président OBAMA, qu’il faut soutenir une fois la démocratie installée et consolidée.
Puis, elle précise que la corruption est une « taxe invisible sur les coûts d’une entreprise et un fardeau pour la croissance économique ».

Cette situation est d’autant plus inacceptable qu’une entreprise privée extérieure, qui s’installe, ou qui veut produire au Gabon, doit impérativement, si elle ne veut pas être empêchée, prévoir de payer ou d’associer les membres du clan Bongo et les responsables du parti-Etat. Les initiatives locales ne sont si encouragés, ni soutenus, mais les moyens détournés par le régime... celui-là même à qui on va demander qu'il combatte la corruption (sic!)

Autre population soutenue par Mme Clinton : les femmes africaines : « si toutes les femmes africaines, du Cap au Caire, décidaient de ne plus travailler pendant une semaine, les économies africaines s’effondreraient ».

Après des développements prometteurs sur les organisations intégrées, le soutien à la démocratie, un appui aux programme sanitaires et éducatifs, la secrétaire d’Etat rappelle que son pays accueille des Africains de tout le continent et « nous observons le succès que tant d’entre eux connaissent aux Etats-Unis ».
Pendant que la France, au sein de l’Europe, s’engouffre dans des politiques et des discours de plus en plus xénophobes, tout en étant hostiles aux changements démocratiques dans les pays africains, il est exemplaire d’entendre Mme CLINTON dire :

« Je n’ai jamais rencontré un seul émigré d’Afrique qui n’ait pas dit qu’il aurait aimé pouvoir réussir pareillement dans son pays d’origine, parmi les siens, au sein de sa famille, mangeant la nourriture, sentant les fleurs, admirant les paysages qui sont dans son sang. »

Le Mouvement Civique du Gabon salue et approuve le magnifique discours de la secrétaire d’Etat américaine, auquel il a été particulièrement sensible et qui permet d’asseoir les Etats-Unis comme un pays respectueux des peuples africains.

Il souhaite qu’un tel message puisse trouver résonance au Gabon, pays ravagé par 43 années de régime Bongo, lequel poursuit à ce jour l’anéantissement des hommes et des richesses de notre pays.

Il espère que l’administration américaine, qui vient ainsi de marquer une étape décisive dans la compréhension des peuples africains, et, entre autres, du celle du peuple gabonais, empêchera le pouvoir français actuel de continuer à imposer des individus dépourvus de légitimité à la tête des Etats africains et, cela, dans le dessein de permettre le développement de ces pays.



Mengue M'Eyaa

Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon (MCG)

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr
mcg2009 sur le Post.fr


Mercredi 22 Juin 2011
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 923 fois




1.Posté par MOUANDA KASSA le 23/06/2011 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MENGUE M' Eyaa mon cher frangin,

Il serait temps que nous africains cessions de continuellement nous laisser berner, selon notre situation du moment, par les beaux parleurs. Mme CLINTON n'est pas différente des colonialistes français cités dans ton article. Elle a été la première à occulter la vérité sur la présidentielle ivoirienne et contraindre son "ami personnel" OBAMA à soutenir SARKOZY dans le drame ivoirien.Croire que Mme CLINTON et la classe politico-mafieuse est " fréquentable" contrairement aux français, c'est faire un choix entre la peste et le choléra.
Dans la nuit du 20/06 au 21/06/11, nous avons eu droit, sur la chaine de télévision ARTE, aux révelations tardives "le droit de tuer" des americains en Iraq. Actuellement ce sont les mêmes qui tuent les Lybiens avec l'appui des européens. Pour mémoire, sache que l'arrivée au pouvoir de Paul K . au Rwanda est le fruit des americain. Les conflits dans la corne de l'afrique c'est encore eux. Alors arêtons de réflichir avec nos coeurs; usons de nos têtes pour ne plus nous laisser duper par les bons discours.


MOUANDA KASSA

2.Posté par Le libre penseur sur le NWO le 23/06/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@MOUANDA KASSA

Bravo, rien à rajouter vous avez tout compris.

Bien à vous,
Le libre penseur sur le NWO
UPGRADE YOUR MIND

3.Posté par Gnan'Itoliyani le 23/06/2011 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
*Il ne faut pas se leurrer des discours au contenu trompeur des blancs qui egarent l'observateur qui juge davantage avec son coeur et se souci peu de la condition des peuples africains,d'autant que cette derniere ne rime pas avec justice et dignite.L'Amerique cherche a se faire une place en Afrique,avoir sa part des richesses du continent noir,comme on dit dans le langage populaire chez nous,"" pour le depecage de l'elephant ,a chacun son couteau,et sa force pour avoir la plus grosse part possible"" et les parties en presence ne peuvent se faire ombrage.L'Afrique riche est comme le cadavre de l'elephant qu'on abandonnera que lorsqu'il ne restera plus rien.Il faut tenir compte que les alliances entre occidentaux ,n'ont rien avoir avec ceux conclues avec les colonises africains,ca n'a pas de sens,la preuve nous a ete flanquee en plein visage en Cote d'Ivoire par la meme Madame Clinton qui sur injonction de RICE ,Ambassadeur USA aux N.U belle soeur de Ouatara,convint OBAMA de soutenir la position de Sarkozi sur la Cote d'Ivoire,puis ensuite la mise en branle de leur instrument de l'ONU.La suite ,on la connait des symbole de souverrainete d'un pays dit independant,membre des Nations unies,ont ete bombardes et detruits aux yeux de tous,pour ne pas dire la communaute internationale parce que c'est elle meme qui a decrete la mise a mort d'un pays d'Afrique qui a ose de revendiquer ce qu'il estimait sa souverrainete...

4.Posté par lemvou le 23/06/2011 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à mouanda kassa, la vérité on la connait.

5.Posté par désiré du Koma le 23/06/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il s'agit la encore d'un magnifique discours montrant la place de plus en plus important de l’Afrique pour les puissance mondiale et le Gabon lui aussi fait de plus en plus son trou et apparaît comme une puissance stable dans laquel les investisseurs peuvent venir facilement investir car nous sommes un pays de pays et sur la voix de l'emergence.

6.Posté par Vraidevarai le 24/06/2011 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pff c'est trp tard c'est juste pcq les etats unis veulent stopper la chine Mais c'est trp tard !

7.Posté par Ntsonda Le Con le 24/06/2011 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
102 blessés à Dakar, des voitures calcinées, c'est à ce prix que les Sénégalais ont défendu leur CONSTITUTION dans la rue. Wade est finalement revenu sur sa décision qui faisait de son fils et lui les vainqueurs assurés de la prochaine présidentielle..

Et nous, qu'avons nous fait au Gabon pour défendre notre CONSTITUTION? Rien ou presque. OJUKWU et sa maîtresse et belle-mère MBORANTSUO violent cette CONSTITUTION au nez et à la barbe de tous. Tout ça parce que nous n'avons au Gabon que des éternels affamés qui pratiquent la danse du ventre à longueur de temps.

LE GABON EST UNE FUTURE COTE D'IVOIRE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

News en Afrique | Pays Africains | News International | Europe | C.P.I | Etats Unis | Eco Internationale








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !