Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Dialogue Politique : NON respect des conditions préalables, La CAPPO rejette toute participation à un dialogue politique « dilué de son contenu »

l'info réelle 7J/7 - Coordination Générale de la CAPPO le Mercredi 19 Avril 2017 à 08:14 | Lu 2088 fois

Dialogue Politique : NON respect des conditions préalables, La CAPPO rejette toute participation à un dialogue politique « dilué de son contenu », et s’insurge contre la commission « ad hoc » et ses pratiques « perfides ».



COMMUNIQUÉ

Peuple du Gabon,

Depuis les événements effroyables et regrettables survenus lors de la période post-électorale d’août 2016, notre pays vit au rythme d’une guerre froide ayant donné lieu à l'accentuation d'une crise préexistante sous les plans politiques, économiques et socio-culturels. Et pouvant conduire, si rien n’est fait, à une détérioration progressive et dramatique de la stabilité du Gabon. En effet, l'élaboration concertée au nom de l'intérêt général par la voie du dialogue d'un plan de résolution pouvant aboutir à une sortie de crise, relève de la plus haute importance.

À cet effet, l’institution d’un dialogue politique tel que nous le recommandions il y a deux ans, devrait permettre à l’ensemble des gabonaises et gabonais épris de justice, de liberté et de paix de redéfinir ensemble les règles et usages démocratiques permettant de consolider l’État de droit dans notre pays.

Toutefois, et ce, conformément au communiqué de la CAPPO du 28 février 2017
http://gabonreview.com/blog/dialogue-national-prealable-de-societe-civile/ , dans lequel nous interpellions l’opinion nationale et internationale sur les agissements irresponsables des tenants du pouvoir au Gabon, qui tiennent à placer le dialogue politique sous le contrôle du régime PDG et de certains partis satellites au système.

La CAPPO s’insurge et dénonce les manœuvres perfides du pouvoir au Gabon, qui persiste dans le déni et l’absence de toute volonté politique à résoudre les graves problèmes auxquels notre pays est confronté depuis des décennies.

C’est pourquoi et dans le respect de l’ordre des institutions établies, nous avons adressé dans des courriers datés du 29 décembre 2016 et 03 février 2017 , à Monsieur l’ambassadeur de la République Gabonaise en France, au secrétaire général de l’ONU, à l’Union Africaine, au Président de la République Française et à l’Union Européenne, portant sur un ensemble de conditions jugées indispensables et déterminantes à la tenue d’un dialogue sérieux, caution de notre participation à cette rencontre.

Il s’agissait notamment, du caractère souverain de ce dialogue, d’une supervision de la part des représentants de la communauté internationale et panafricaine, la participation des principaux candidats ayant pris part à la dernière élection présidentielle d’août 2016, la mise en place d’un référendum constitutionnel par un gouvernement de transition. Tout un ensemble de principes démocratiques valorisant la souveraineté du peuple gabonais. À cela, Monsieur l’ambassadeur et le chef de cabinet de Monsieur Hollande, nous firent parvenir par le moyen des courriers datés respectivement des 06 janvier et 10 février 2017, un accusé de réception mentionnant la transmission de nos exigences aux autorités gabonaises dites « compétentes ».

En effet, la consultation des instances internationales et nationales démontrait la sincérité patriotique de notre engagement à proposer à notre pays, un plan de résolution de crise favorable à l’ouverture d’une transition apaisée.

Tout au long de cette lutte pour des reformes souveraines, nous avons fait face à une volonté manifeste de certaines personnalités, membres de la commission « ad hoc », à faire taire toute action visant à rendre transparente la démarche responsable, d’une diaspora membre de l’opposition, jugée « insoumise ». Il est à noter qu’à ce jour, aucune des dix conditions préalables émises par la CAPPO http://gabonreview.com/blog/dialogue-national-prealables-de-cappo/ , auprès des autorités gabonaises n’ont fait l’objet de discussion par les organisateurs du dialogue politique de Libreville.

Fort de ce qui précède et dans un souci de cohérence politique, prenant à témoin l’opinion nationale et internationale, les associations et mouvements de la diaspora regroupés sous la bannière de la CAPPO, ont unanimement rejeté de participer au dialogue politique, « dilué de son contenu ».

Nous condamnons et dénonçons l’opacité et l’absence de transparence qui ont prévalu au sein de la commission « ad hoc ». Nous condamnons et dénonçons les pratiques éhontées visant à corrompre certains gabonais de la diaspora, sans convictions politiques sérieuses, à prendre part aux assises citoyennes de Libreville.

Nous interpellons les autorités gabonaises « dites compétentes », à reconsidérer le contenu et le format de ce dialogue politique. Nous continuons à croire aux vertus d’un dialogue tel que le prévoient les accords de Cotonou ratifiés par le Gabon, comme l’un des processus pacifistes pouvant aboutir à des réformes constitutionnelles, structurelles et institutionnelles, au profit de la consolidation de la démocratie, de la paix sociale et de la stabilité du Gabon.

Enfin, d’un commun accord avec nos partenaires internationaux et amis du Gabon, nous rendrons public dans les prochains jours, un rapport d’expertise CAPPO nommé : Plan de Paix, de Transition et de Réconciliation Nationale, afin de démontrer à l'opinion nationale et internationale la sincérité et la cohérence politique de notre démarche patriotique au profit de l’intérêt général de la Nation.

Fait à Paris, le 18 avril 2017

CAPPO
cappo.europe@yahoo.com

Mercredi 19 Avril 2017
Coordination Générale de la CAPPO
Vu (s) 2088 fois



Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !