News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Devant l’urgence de la dictature montante au Gabon, le BDP invite l’UN à un « Sommet de la Libération Nationale » à Paris ou à Washington

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Jeudi 23 Décembre 2010 à 20:18 | Lu 2527 fois



Devant l’urgence de la dictature montante au Gabon, le BDP invite l’UN à un « Sommet de la Libération Nationale » à Paris ou à Washington
Au lendemain du meeting et de la marche organisés par l’Union Nationale (UN) le samedi 18 décembre 2010 à Libreville, le BDP-Gabon Nouveau se réjouit du changement de ton adopté par les dirigeants de cette formation politique face à Ali Bongo et son parti-état, le PDG.

Le BDP-Gabon Nouveau constate notamment avec grande satisfaction que son slogan habituel, « Bongo Doit Partir », a été utilisé et repris de façon explicite par l’UN lors de ce rassemblement. Ce qui laisse penser que l’UN a enfin compris qu’il faut se montrer extrêmement ferme devant l’imposture, le despotisme, l’arrogance et l’illégitimité d’Ali Bongo et du PDG, dont l’ADN politique se résume à l’hégémonie dynastique et arbitraire de la famille Bongo au Gabon. Mieux, comme le BDP l’a toujours dit, le Gabon ne changera ni par les urnes, ni par le bon vouloir des Bongo, mais dans la rue.

A cet effet, le BDP adresse ses vives félicitations à l’UN pour avoir finalement amorcé une démarche qui semble indiquer que cette formation politique se rallie désormais à l’idéologie bédépiste qui considère que l’inflexibilité totale et radicale constitue la seule voie à suivre pour faire partir dans l’immédiat Ali Bongo qui est, de toute évidence, l’ennemi numéro 1 du peuple gabonais.

C’est pourquoi, tout en exhortant tous les partis et mouvements politiques de l’opposition gabonaise à adopter cette ligne radicale et salutaire pour notre pays, le BDP-Gabon Nouveau estime que la nouvelle posture de l’UN ne doit pas avoir l’effet d’un simple feu de paille qu’il s’est contenté d’allumer le temps d’un meeting, sans devoir le nourrir et l’attiser, jusqu’à la satisfaction complète des revendications légitimes du peuple gabonais. Comme le BDP l’a souvent dit, il ne faut plus continuer à mentir aux Gabonais. Le changement ne viendra chez nous que par la voie insurrectionnelle, rien d’autre.

Si, donc, comme nous l’espérons, l’UN et d’autres mouvements partisans du changement ont enfin compris l’incontournabilité de ce principe, le BDP-Gabon Nouveau propose aux dirigeants de l’Union Nationale la tenue urgente et immédiate à Paris ou à Washington d’un sommet BDP-UN que l’on appellerait « Sommet de la Libération Nationale ».

Ce sommet, qui ne serait qu’un début de convergence vers la reprise en main du Gabon par les vrais Gabonais, permettrait par la suite la fédération immédiate de toutes les forces et composantes radicales du Gabon en vue de réaliser le rêve des plus de 80% des Gabonais dont le vote a rejeté les Bongo élection après élection.

Oui, comme l’UN l’a dit le 18 décembre, si Gbagbo doit partir, Bongo doit partir aussi.

Autrement dit, au lieu de jouer aux feux de paille et continuer à galvauder les idées et actes révolutionnaires par la stratégie indolente des petits actes hésitants et dispersés qui ne mènent à rien sinon à maintenir le peuple dans de vaines attentes d’un changement jamais obtenu, l’UN doit assumer la portée et la concrétisation de ses déclarations et se joindre urgemment au BDP et autres forces radicales pour des actes véritablement insurrectionnels.

A ce titre, le « Sommet de la Libération Nationale » de Paris ou de Washington aurait pour but de :

1) Elaborer, au nom du peuple gabonais opprimé depuis 43 ans de bongoïsme, une stratégie globale, intelligente et concrète à l’échelle nationale et internationale, bâtie sur la durée et la permanence, en vue de l’instauration immédiate d’une situation d’ingouvernabilité au Gabon qui ne prendra fin qu’avec le départ des Bongo ;

2) Rallier à la cause radicale tous les compatriotes décidés à mettre Ali Bongo et ses acolytes hors d’état de nuire, sur la base des stratégies insurrectionnelles depuis 12 ans préparées par le BDP, ce mouvement qui demeure jusqu’à ce jour le seul vrai concepteur de la seule vraie idéologie révolutionnaire gabonaise qui vaille face aux turpitudes et multiples blocages anti-démocratiques des Bongo (père et fils) ;

3) Faire comprendre aux Gabonais que sans la collaboration indispensable de tous les gabonais et mouvements convaincus des idéaux révolutionnaires, la synergie des forces patriotiques ne pourra être suffisamment efficace pour évincer l’usurpateur et le bouter hors du siège présidentiel sur lequel il se cramponne contre la volonté du peuple gabonais.

L’UN doit, dans ce contexte, reconnaître qu’en l’absence du vrai génie créateur de l’idéologie libératrice qui se veut aujourd’hui incontournable dans le contexte politique gabonais, la suite est inévitablement vouée à l’échec, car un simple plagiat des idées du BDP sans le BDP court le risque de détourner les Gabonais de l’objectif et de galvauder les concepts fondateurs de la formule de libération nationale mise au point par ce mouvement.

4) Rendre rationnelle, crédible et claire l’idéologie insurrectionnelle attendue par les Gabonais. Pour le moment, l’UN souffre de trop de contradictions qui nuisent à sa capacité à s’établir comme une véritable force de changement crédible aux yeux des Gabonais. L’UN, s’il doit collaborer avec le BDP et les forces radicales dans le cadre d’une action révolutionnaire, ne doit plus prendre les Gabonais pour des benêts en commettant à nouveau l’hérésie d’aller s’incliner devant l’autorité illégitime de la Présidence de la République des Bongo, ou demander depuis Paris la démocratie et la transparence au gouvernement manioc des Bongo mis en place par la Françafrique, ou encore faire de la Cour Constitutionnelle et de la CENAP des Bongo les arbitres du droit et de la légalité républicaine au Gabon. Les Gabonais doivent refuser, voire empêcher par la force s’il le faut, toute forme d’élection perdue d’avance tant que les membres illégitimes de ces institutions ne seront pas démis de leurs fonctions et une vraie réforme constitutionnelle engagée qui procédât d’un consensus national.

La participation aux élections législatives de 2011 serait à la fois un acte de duplicité et une grave offense au peuple gabonais. On ne peut pas déclarer illégitime le pouvoir d’Ali Bongo et ensuite aller participer à des élections organisées par Ali Bongo et ses institutions, qui n’ont rien à voir avec les institutions de la République voulue par les Gabonais. L’espoir d’une victoire rendant majoritaire l’opposition à l’Assemblée Nationale constitue un mirage qu’il ne faut plus faire miroiter au peuple gabonais dans ce désert démocratique qu’est le système Bongo-PDG.

A ce titre, les mouvements radicaux doivent clairement en appeler aux forces de sécurité et de défense pour que celles-ci n’obéissent plus aux ordres du dictateur Ali Bongo, qui a usurpé du titre de Chef de l’Etat, et qui a commandité les tueries postélectorales perpétrées à Port-Gentil en septembre 2009 contre des patriotes devenus martyrs de la République. Cet appel du BDP, de l’UN et de toutes les forces du changement doit exiger la protection inconditionnelle, par l’armée, d’un peuple gabonais décidé à en découdre avec ses oppresseurs. Ceux qui, dans ce contexte, s’attaqueront aux Gabonais répondront de leurs crimes.

En définitive, le BDP-Gabon Nouveau, plus que jamais convaincu que le Gabon ne changera que par la voie insurrectionnelle, prend à nouveau solennellement à témoin le peuple gabonais au sujet de la main qu’il tend aujourd’hui à l’UN, à travers le présent communiqué de presse, dans le but essentiel de libérer le pays de l’imposture et de la dictature des Bongo. Comme il le fit en 2005 avec l’UPG, puis en 2009 avec les candidats validés à l’élection présidentielle, le BDP appelle au rassemblement des forces radicales en vue du changement immédiat par la mise en place d’une stratégie insurrectionnelle claire et inviolable.

En mémoire aux victimes directes et indirectes du régime Bongo-PDG, le BDP attend avec impatience une réponse patriotique et donc intelligente à sa proposition de « Sommet de la Libération » avec l’UN dans les conditions susmentionnées. Tout silence ou tout refus sera la preuve d’un manque de volonté réelle, et donc le signe d’une duplicité qui cache, non point le désir d’une prise de pouvoir effective, mais le sombre dessein d’un partage du pouvoir construit sur le dos des Gabonais. Le BDP se refusera jusqu’au bout à ce type de manigances et attend de l’UN un engagement et une adhésion fermes aux idéaux de changement immédiat du peuple gabonais.

Fait à Montclair, le 23 décembre 2010

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052
Tél.: +1 973-447-9763
Fax: +1 973-447-9763


Jeudi 23 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 2527 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par Le Patriote le 26/12/2010 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi le BDP propose que la éunion se tienne à l'étranger? Il serait temps de se mobiliser à Libreville.
L'UN vous attend à Libreville pour plus de pragmatisme.

A bon entendeur...

18.Posté par Nelson33 le 26/12/2010 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis estomaqué par les interventions de certains compatriotes, qui font tout de même de la poudre.
Je voudrais d'abord dire qu'il est indispensable que certains compatriotes, prompts au discrédit, adeptes des effronteries au clavier et versatiles sommes toute, nous disent réellement ce qu'ils proposent pour un GABON PROSPERE.
La ligne politique du Dr Mengara est connu de tous et les récentes élections présidentielles et législatives partielles ont fini par lui donner raison.
Il s'est opposé frontalement à Omar Bongo quand la majorité des gabonais se contentait de pleurnicher "On va encore comment?", il est venu au Gabon lors de la dernière élection et comme par surprise sa candidature a été rejetée bien malgré son recours. Et cela n'a choqué personne, il a voulu que le mouvement initié en août 2009 pour exiger la démission de l'imposteur, soit amplifié pour exiger le report des élections pour asseoir un tant soit peu les conditions d'une élection transparente, personne ne l'a écouté, il a averti les partis politiques de l"opposition de l'issue de l'élection" une fois encore les gens ont fait confiance à la CENAP et la CC; On connait tous la suite des évènements.
La probité intellectuelle nous exige à avouer qu'on a tort et à reconnaitre que l'autre a raison.
Sur le dénouement de la situation politique au Gabon, le Dr Mengara a raison sur toute la ligne. D'aucuns estiment que les problèmes du Gabon doivent se régler au Gabon, ils n'ont pas totalement tort mais un sommet ou un forum organisé par les gabonais à l'extérieur (Paris ou Wagiston) n'a rien d'anormal.
D'autres veulent carrément des propositions, cela est vraiment puéril car les propositions que le Dr Mengara vont servir à quoi et à qui? Quand on sait que le débat contradictoire est tout simplement inexistant au Gabon. J'en veux pour preuve la proposition de JEN sur la révision de la constitution a été suivie d'injures et d'insultes de toute nature.
La libération du Gabon n'est pas uniquement l'affaire du Dr Mengara et c'est pas grâce à ce combat qu'il gagne sa vie. La libération du Gabon est l'affaire de non pas tous les gabonais puisqu'il y a certains qui trouvent leur compte dans le système en place, mais l'affaire de tous les patriotes qui pensent grosso modo qu'il est inadmissible d'avoir 70% de pauvres dans un pays d'à peine 1,3 million d'habitants et qui regorge de ressources tant pétrolières que minières.

Pour terminer, je dirais aux adeptes des propos humiliants que le combat du Dr Mengara on le connait et on attend le vôtre.


17.Posté par FILS DE L'HOMME le 25/12/2010 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE SUIS D'ACCORD AVEC Haut Ntem.
AMO EST OU MEME?

MOA EST OU? OU EST LE MOA DONT ON FAIT RETENTIR LE BRUIT A PROPOS TOUT LE TEMPS?? QUEL EST CE DEPUTE QUI UNE FOIS ELU, AU LIEU DE TRAVAILLER MAINTENANT, IL VA FAIRE DE SA DEPUTATION DU VATANRISME CHEZ LES ETRANGERS HORS DU PAYS PENDANT CE TEMPS LA LES AUTRES HONORABLES BOSSENT AU BLED? DEPUIS QUE AMO A ETE LU DEPUTE EN 2009, QU'A-T-IL FAIT??

DES GENS COMME DR. MENGARA SONT VOUES AU RECULE GENERAL DU PAYS. CERTES ILS VOLUBILES ILS DISCOURS BIEN, MAIS QU'ONT-ILS DEJA FAIT EUX MEME POUR LE PAYS? RIEN QUE ENSEIGNER A INSULTER ET A SE REVOLTER POUR SOIT PIRE OU LE RECUL DU PAYS. POUR EUX, ILS PENSENT QUE L'AVENIR ET LE DEVELOPPEMENT D'UN PAYS C'EST UNE ELECTION, C'EST LA PRISE DE POUVOIR ??

DR. MENGARA, S'IL TE PLAIT, FAIS MOI DES PROPOSITIONS, DES CORRECTIONS ECONOMIQUES ET DE DEVELOPPEMENT REEL ET NON PAS ABOYER DES PROPOS RACISTE ET HAINEUX.
MERCI.

16.Posté par la pensee gabonaise le 25/12/2010 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Beaucoup d'arrivent pas rester coherent avec leur propre logique. En effet certains soutiennent que les choses du GAbon doivent etre traiter au pays, ou le combat doit aussi etre fait parce que ces occidentaux ne sont pas et n'est chez qui ont doit etre pour defendre nos interets; mais, dans le meme temps, ils ne trouvent pas d'inconveniants a ce que, AMO aille en France discuter avec ces personnes des reseaux france-africains ou il a aussi des biens mal acquis, et que Moumamba ait la nationalite a part gabonaise mais aussi francaise et qu'il yvit et mene son combat depuis la France?! Quand seriez-vous et pouriez-vous, un seul instant etre en accord avec votre propre logique?!

pour ceux qui croyent que je fait de la difamations, qu'ils me disent alors pourquoi et et dans quel but, notre AMO national, est si longtemps en France? Pour des raisons de sante? Alors pourquoi, n'y a-t-il pas eu un communique du president de l'UN sur cela? Je pense que la-bas, il est entrain de discuter avec les autorites france-africaine sur les perspectives que lui les proposerait s'ils venaient a le soutenir lui, a le mettre sur le trone! Voila, quelqu'un, qui d'apres moi, serait pret a vendre son pays pour juste acceder a la magistrature supreme s'il le faut... Un unieme negrier noir africain quoi, que connaitrait l'Afrique!

15.Posté par Haut-Ntem le 24/12/2010 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sorcier,

Elang ne ossi. c'est ça la réponse de Bibang. La politique se passe au Gabon et non à l'extérieur du pays. viens à Minvoul et tu sauras.

14.Posté par 9G+ le 24/12/2010 15:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Megara, faut pas nous distraire, on prépare l'arrivée du SE en spéculant avec animation sur ce qu'il va dire ou faire. Le reste on vera plus tard.

13.Posté par sorcier le 24/12/2010 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Haut-Ntem

Le soit-disant Haut-Ntem , depuis un temps tu racontes trop de bétises. je me demande si réellement tu es du Haut-Ntem. arrête ton cinéma et arrête d'insulter les gens.

va te faire voir avec ton YA ALI. nous à minvoul on ne connait pas le mot "YA". si tues déraciner, ressaisis-toi. tu es libre de suivre Ali, mais ne parle pas au nom du Haut-Ntem.

tu énerves même ton YA ALI puisque lui-même a toujours dit qu'il n'attends rien de Minvoul (vote). s'il est parti, c'est par obligation. tu vois qu'il n'a fais aucun discours intéressant à Minvoul. il n'a rien promis à Minvoul. il a très bien fait parceque s'il osait nous promettre une maison carcérla comme il l'a fait à Midzik, le monde entier devait être au courant des représaille. bref
bon vent à toi.

12.Posté par ali le 24/12/2010 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Monsieur MENGARA.

je pense que c'est pas normale de demander a UN a un sommet sur la libération du Gabon.
vous pouvez faire,seul cette libération du Gabon.


dans la mesure que vous êtes commandant en chef de votre branche armée MAmBA noir.
vous aviez dit que votre armée travaillait avec une partie de force armée gabonaise, c'est une bonne chose.


donc vous avez une armée et des moyens il vous reste plus
qu'attaquer.
sachiez que votre armée aura le soutien du peuple,et mon soutien personnel et même du renfort si vous voulez.

bon courage

11.Posté par ADN le 24/12/2010 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis en partie d'accord avec Haut-Ntem.

D'accord parce que les opposants doivent préparer l'alternance politique au Gabon. Il doivent trouver les voies et moyen pour préparer l'élection présidentielle de 2016. Pour cela, il doivent se battre pour avoir une élection où les fraudes massives ne soient pas flagrantes lors du dépouillement des résultats.

Pour cela, je crois qu'il faut - effectivement - qque les opposants (ceux qui le veulent) se réunissent pour analyser la manière dont ils vont se comporter lors des prochaines élections au Gabon, ce qu'il doivent demander aux politiques pour une tendre vers une élection juste.

Pour ma part, il me semble que le conflit des élections au Gabon vient d'abord à la proclamation des résultats. Si en France et dans les pays développés, on peut donner les résultats d'une élection le même jour que la convocation du corps électoral, je pense que cela peut se faire au Gabon. Ainsi, je demande aux opposants à Bongo Ondimba fils de demander à qui de droit que les élections soient désormais proclamées le même jour que la convocation du corps électoral. Il y a le problème de la biométrie qu'il faut également résoudre de tout urgence.

10.Posté par Haut-Ntem le 24/12/2010 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mengara viens un peu le faire à Minvoul. ça va se retourner contre vous tous. Vous qui voulez entrainer la population du Woleu-Ntem dans la boue. Les élections sont derrière nous. Qu'AMO se ressaisisse et laisse son frère géré. Ya ALI veut travailler pour le Gabon et tous les gabonais. S'il échoue, en ce moment on pourra voir ça en 2016. Mais je suis convaincu qu'il va travailler. Une maison sans sous bassements n'est rien. Il ne va pas se mettre à faire de réalisations qui ne cadre pas avec l'émergence pour tout reprendre à zero après. Nous avons voté pour AMO en 2009. Mais il est temps que nous sortions du MONE FANG pour bâtir le vrai GABON d'ABORD. Je ne regrett avoir voté AMO en 2009. Mais que cela soit derrière nous, et dire que Ya ALI est aussi gabonais, et accordons lui la chance. Certians frères woleu ntemois trouvent même anormal que le président se soit rendu dans le woleu ntem. Jusqu'à nous envoyer les messages pour boycoter son arrivée. Moi même, j'ai reçu le message. Mais sachez que c'est la mauvaise façon de faire de la politique. et à cause de ça, tous ces voleurs de l'UN vont prendre une raclée en 2011. Soyons objectifs, et laissons le président travailler si vous avez l'amour pour notre pays.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...