News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Deux bourgades du sud du Gabon coupées du reste du pays

Le site de la Liberté - Lvdpg - News le Lundi 17 Janvier 2011 à 12:12 | Lu 781 fois



FOUGAMOU, sud du Gabon La localité de Sindara et le district d'Ikobey, dans le département de Tsamba-Magotsi, dans le sud du Gabon, sont coupés du reste du pays depuis plusieurs jours en raison d'une panne du bac reliant les deux rives de la Ngounié, un affluent de l'Ogooué, le fleuve le plus long du pays (1.200km), a constaté l'AGP.

Selon des villageois, les services des Travaux publics habilités à réparer le bac auraient décliné toute responsabilité, laissant dans le désarroi les habitants de ces deux localités qui, faute de bac pour assurer la traversée de la Ngounié, sont contraints d’emprunter de frêles esquifs.

Ils endurent ainsi un véritable calvaire pour rallier la localité d’Ikobey située à une centaine de km du débarcadère.

L’absence de transport en commun à Ikobey, force les voyageurs à attendre pendant plusieurs jours, un hypothétique moyen de locomotion.

Ils doivent parfois se contenter d’emprunter un camion appartenant à une des sociétés forestières installées dans la région, pour arriver jusqu’à la rivière et tenter, à l’aide d’une pirogue, la traversée de la Ngounié, afin de rallier Libreville, la capitale, ou d’autres agglomérations urbaines du pays.

"Ce n’est pas normal que l’Etat ne fasse rien pour nous", s’est plaint un habitant d’Ikobey, après un long et pénible voyage sur une route en piteux état.

Des agents d’une société forestière peuvent aussi assurer la traversée de la Ngounié avec un remorqueur. Lorsque ce dernier est en panne, comme c’est le cas actuellement, les véhicules ne peuvent plus circuler dans la localité.

Depuis l’arrêt du bac, la traversée est assurée par les responsables de la société forestière chinoise SUNLY Gabon. L’opération peut parfois s’avérer périlleuse et c’est pour cette raisons qu’il a été conseillé aux véhicules de se délester de tout chargement avant d’emprunter le remorqueur.

La situation profite aux piroguiers qui font alors de juteuses affaires en se chargaent de transporter la marchandise d’une rive à l’autre moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes.


Lundi 17 Janvier 2011
Lvdpg - News
Vu (s) 781 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...