News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Déstabilisation de la Côte d’Ivoire : L’armée française s’apprête à entrer en scène depuis le Burkina

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Dimanche 19 Décembre 2010 à 10:00 | Lu 2324 fois



Déstabilisation de la Côte d’Ivoire : L’armée française s’apprête à entrer en scène depuis le Burkina
Profitant des relations «sournoises» qui le lient à Blaise Compaoré, le président Nicolas Sarkozy s’apprête à entrer en scène dans quelques heures pour obtenir le départ de Laurent Gbagbo par la force. Selon une source aéroportuaire au Burkina Faso, trois cargos militaires français ont atterri dans la soirée du jeudi 16 décembre sur le tarmac à Ouagadougou. Le «package de Sarkozy», composé de soldats français et de logistiques militaires, poursuit notre source, sera acheminé vers la Côte d’Ivoire par sa frontière nord.

Les Forces françaises auraient été reçues par le général Emmanuel Beth, ancien patron de la Force licorne, nommé récemment ambassadeur de France au Burkina Faso. Avant même la prise officielle de service de l’ambassadeur de France au pays des Hommes intègres, sa nomination avait fait des gorges chaudes sur les bords de la lagune Ebrié. Les supputations allaient déjà bon train du côté de la Côte d’Ivoire, pays où ce dernier a commandé de 2002 à 2003 la force française d’interposition, la Licorne.

Le général Beth à l’œuvre Les analystes des enjeux politico-diplomatiques avaient vu dans cette nomination une crainte de la métropole d’une déflagration en Côte d’Ivoire au cas où le scrutin présidentiel ne se tiendrait pas comme elle le souhaitait. Emmanuel Beth, non loin de là, pouvait bien coordonner une éventuelle intervention militaire. Les prévisions des autorités françaises anti-Gbagbo semblent se confirmer, au point de vouloir convoyer du renfort en zone rebelle.

Ce renfort à la rébellion, révèle notre source, en marge à l’ultimatum de Sarkozy à son homologue ivoirien, à qui il « demande de céder le pouvoir dans les 72h» confirme une volonté de la France d’intervenir militairement en Côte d’Ivoire. Ainsi, après que son filleul ait enregistré un échec patent dans la prise de la Rti et la Primature, jeudi et vendredi, mais surtout l’avènement de la guerre civile qu’il appelait de tous ses vœux en Côte d’Ivoire, Nicolas Sarkozy a décidé lui-même d’entrer en scène pour imposer un individu qu’il contrôle aux Ivoiriens.

Les cargos français, nous a-t-on confié, ont été mis en route dans la nuit d’hier en direction de la zone nord de la Côte d’Ivoire. Et ses hommes appuieront la rébellion ivoirienne au cas où l’armée régulière engageait une offensive de libération des territoires occupés par les hommes d’Alassane Ouattara. On se rappelle que sur ordre du prédécesseur de Nicolas Sarkozy, une partie de la flotte militaire ivoirienne avait été anéantie, le 6 novembre 2004.

La France avait là un prétexte tout trouvé pour freiner l’offensive de «l’opération Dignité». Les avions bombardiers ivoiriens « Sukhoï 25 » sont détruits. Mais une réaction entraînant une autre, les patriotes sont descendus dans la rue dénonçant «l’occupation de leur pays et la tentative de renverser le président Laurent Gbagbo, orchestrée par la France». C’est par millier qu’ils avaient convergé vers l’aéroport d’Abidjan pour «le libérer». Cette fois, ce sera certainement un autre match.

Source Nouveau Courrier d'Abidjan


Dimanche 19 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 2324 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par anarshy le 23/12/2010 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je tiens a t'informer que nos Elections on été financés entièrement par nous les ivoiriens

10.Posté par mierpol le 20/12/2010 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah! si tous les africains en générale et tous les ivoiriens en particulier pouvaient ouvrir les yeux un seul instant. analysez la crise en côte d'ivoire depuis son déclenchement, il n y a aucun doute: la france a déclaré la guerre à la côte d'ivoire. utilisant tous les moyens pour arriver a ses fins, elle joue toutes ses cartes aidé par nos voisins qui longtemps jaloux de nous. sinon comment expliquer la présence de soldats français participant à des sacrifice humains au nord, l'onu et la france qui n'a jamais voulu désarmer la rebellion, koné zacharia, un chef rebelle qui dit avoir prit les armes pour qu'allassane soit président, soro guillame sécrétaire général de la rebellion qui devient premier ministre de ouattara, des résultats provisoires proclamés par le président de la cei au qg d'allassane et bien d'autres. si ce n'est pas la mauvaise foi, je demande à tous ceux qui soutiennent celui qui dit aimer la côte d'ivoire (ouattara) de s'informer sur la crise en côte d'ivoire, de faire juste une petite analyse et ils comprendront le coup de la france contre la côte d'ivoire. ces sales racistes pillent nos biens, nous massacrent, nous torturent, nous empêchent de vivre. et quand nous partons chez eux, ils nous traitent de sans papiers, de nègres. a quand la fin de cette injustice. sont-ils les créateurs du monde, de l'univers pour faire de ce monde leur marche pied? assez! nous ivoiriens nous disons assez! et nous sommes prêt à mourir pour que notre pays soit totalement indépendant comme les américains noirs ont luté pour que leurs droits soient reconnu, juste qu'a ce qu'un noir soit président des états unis d'amerique.

9.Posté par Geo le 20/12/2010 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous êtes tellement intelligents d'avoir prévu tout ça que nous n'aviez rien pour organiser les élections? Vous pouvez vivre seul sans l'aide de quelqu’un alors que vos urnes ont été fournis par le Japon , (j'oubliais, c'étais un dont et on ne refuse pas un cadeau).
Pensez vous que si vous aviez organisé cette élection avec vos nombreuses ressources portuaires et pétrolier, l'international vous tiendrait de la sorte? Mais je comprend, et je sais que ces nombreuses ressources existent réellement, sauf qu'elle n'appartiennent pas à la population mais seulement à vous et vos patrons. Pour des individus très intelligents comme vous, mieux vaut mourir plutôt que de laisser Gbagbo quitter le pouvoir parce que vous ne serez plus rien. Vous me faite pitié l'intellectuel intelligent

8.Posté par diao basile le 20/12/2010 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention Cher ami Mamou40 c'est pas n'importe quoi. La Côte d'Ivoire va véritablement connaitre des heures chaudes contre l'occident en occurence le France et l'ONUCI.

L'heure de l'ultime bataille a sonné. Nous disons k'à chaque génération sa mission et l'accomplir ou perir notre combat.
Nous prefererons mourir pour notre patrie plutôt que de voir ce diktat néocolonialiste de la Françafrique en CI.

Nous allons interdire par des barricades l'onuCI de sillonner nos quartiers et c'est de là que tout va partir. ainsi donc la France va entrer en action par le biais de la licorne stationnée à OUAGA pour la cause. Et nous les mains nues, nous allons libérer la CI de façon totale.

Aussi sachiez que la seule signature qui permet à la CI de retirer de l'argent à la BCEAO est celui d'un comptable de l'ACCT que je connais très bien personnellement et non celui de GBAGBO. Ils pensent que nous sommes si ignorant que ça.

La CI représente 40% du PIB en Afrique de l'ouest, donc si on quitte le cercle monétaire précaire, ils sont morts, ces collabos téléguidés d'africains, c'es nous qui soutenons le CFA au iveau de l'UEMOA.

Aussi sachiez que le ^port de CI rapporte 900 000milliard de FCFA à la CI ainsi que 950 000 Milliard pour la douane ivoirienne.
A cela il faut ajouter de nombreuses ressources naturelles dont les gigantesques gisements de pétrole exploitable sur 1000 ans. C'est justement avec cela que GBAGBO construit paisiblement la CI malgré la Crise sans l'endetter. et jamais ils vont nous parachuter des sacs de riz en avion ici.
Il y a bcp de chose à savoir et la France le sait bien, c'est pourquoi elle est très apeurée lol!!!!!!!!!!!!!!

En plus nous avons crée la BNI (Banque nationale d'Investissement) tant contestée par la France, la banque du trésor ivoirien et la versus bank pour soutenir la crise economique ivoirienne que le président GBAGBO à prévu depûis 2005. C'est un visionnaire cet émérite socialiste ah quel GBAGBO!!!
Ainsi donc nous pouvons resister pendant plusieurs années comme vous pouvez le contacter à la crise.

De plus le système économique adopté en CI par le pouvoir en place est basée sur la politique du budget sécurisé fondée elle me^me sur la Politique de l'orphelin.J'ai tout les docs et je peux vous les envoyer par mail si interessé.
Nous sommes trop intelos et prêts ici en CI. Ah l'occident nous prenait pour bête, ils vont prendre drap.

Pour finir, je vous rappelle que notre premier ministre Aké N'GBO était le président de la Commission du cinquantenaire de la côte d'Ivoire à yamousokro dont j'étais moi même membre au niveau du forum de la jeunesse avec le guerrier Damana Pikass comme Président du forum de cette jeunesse, nouvelle élite africaine.
Les résolution qui ont été prises sous forme de recommandation stratégique pour les 50 années à venir ou l'Afrique devra réfléchir et penser pour elle même et par elle même et qui seront mises en application par ce gouvernement prévoit déjà la création de notre monnaie et la révision de nos relations avec les pays de la CEDEAO. car la CI ne saurait être pendant longtemps la vache à lait dixit Houphouet Boigny de l'Afrique de l'Ouest.
C'est à juste titre que ce gouvernement a été établi pour jeter les bases de notre nouvelle monnaie et de la nouvelle CI unie et prospère. c'est ce qui fait peur à Sarkozy d'ailleurs.
C'est dieu qui fait notre palabre et c'est à juste titre que la CEDEAO, l'UEMOA, L'UA font ces déclarations, et ce sera la moment choisit pour acquérir notre véritable indépendance qui commencera par la délation Ubuesque du CFA et la séparation total des piques boeufs français;
Fini et fini car la CI ne sera plus la mère poule qui pond des oeufs pour l'aigle Français, terminé boribana Sarko!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Peuple de Côte d'Ivoire, peuple d'Afrique le devoir nous appelle et nous n'avons pas le droit et le devoir de trahir le combat et la mémoire de nos défunts prédécesseurs lachement assassinés chemin faisant dans les lueurs de l'aube naissante de la renaissance Africaine.




7.Posté par Coudou le 20/12/2010 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne reviens pas sur ce qui est déja dit sur ce site.
Je pense que,Il y a un véritable coup d'etat contre Gbagbo.Pourquoi,la "communuaté internationale" n'a jamais autant réagit unaniment dans d'autres pays?
Si après une vérification,il était avéré que Outtara a bien triché que dirait sarkozy?
Pourquoi,C'est à l'onu d'annoncer ou valider des élections? (cette onu qui a laissé mourir des gens au Rwanda)
Si l'armé Française attaque,pense t-elle qu'elle pourra vraiment déloger Gbagbo et Ouattara va diriger tranquille?(pas sur,car Gbagbo a des partisans)
En quoi l'armée française est t-elle plus préoccupée que les autres pays par le problème ivoirien?
Pourquoi l'onu n'a pas pu désarmer le nord?

Personne ne peut enlever Gbagbo de Ce pouvoir,si ouattara n'avait pas triché et venait avec la bénédiction de la CI ok,mais comme c'est ni l'un ni l'autre,Gbagbo reste là.

Vive l'Afrique ,Vive la côte d'ivoire

6.Posté par pri le 20/12/2010 06:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme ils peuvent vivre sans nous nous ont va creer notre monnaie. pour le cacao ils n'ont rien vus encore. les nordistes n'ont qu'aller planter leur cafe cacao chez eux ou au burkina. car la region de la quelle parle ce monsieur amadou kone c'est chez les parents de gbagbo la terre de ces ancetres. chaque africain a ses racines quelque part. qu'il demandent au francais d'irriguer leur terre comme cela chacun reste dans sa region et il n'y a plus d'histoire.et comme ils disent que les gens de l'ouest sont paresseux ils iront mendier chez eux. n'importe quoi la desinformation quand tu nous tient. le bete n'est pas un peuple commercant. il preferent etudier pour se cultiver et affronter le blanc. mais cela ne l'empeche pas de cultiver la parcelle familliale pour sa consommation personelle.

5.Posté par Dègbo le 20/12/2010 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc La BCEAO pourrait bloquer les comptes de la cote d'ivoire son client le plus riche et donc le plus important?
OK dans ce cas on met notre argent ailleurs!
banque c'est pas banque?

c'est un article pour efrayer son propre auteur!

4.Posté par LIVOIRIEN le 20/12/2010 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La communauté internationale cherche à utiliser l’arme financière
La Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest pourrait bloquer l’accès de Laurent Gbagbo aux comptes publics ivoiriens

]b
Jusqu’à présent très discrète, la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pourrait avoir le dernier mot dans la crise politique actuelle. Elle est en effet dépositaire des finances publiques de ses États membres, dont fait partie la Côte d’Ivoire.

En clair, elle peut décider de geler l’accès de Laurent Gbagbo à tous les comptes d’État et les comptes commerciaux du pays, au profit du candidat reconnu par la communauté internationale. C’est en tout cas le souhait d’Alassane Ouattara, qui a récemment appelé la banque à le désigner comme gestionnaire des finances ivoiriennes.

La décision de la banque centrale, basée à Dakar au Sénégal, dépend de celle de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui regroupe huit pays de la sous-région : le Mali, le Bénin, le Togo, le Burkina Faso, le Niger, le Sénégal, la Guinée-Bissau, et donc la Côte d’Ivoire qui en est la plus grande économie. Tous ces États partagent une même monnaie – le franc CFA, indexé sur l’euro.
Laurent Gbagbo n’aurait plus en main l’argent de l’État
L’UEMOA ne s’est pas encore exprimée officiellement – sa décision est attendue dans la semaine. Mais les analystes estiment qu’elle devrait s’aligner sur la communauté internationale, et reconnaître Alassane Ouattara. Une décision logique : tous les pays membres de cette union font partie de la CEDEAO, une communauté économique régionale influente qui a déjà exigé le départ de Laurent Gbagbo, et a suspendu, jusqu’à nouvel ordre, la Côte d’Ivoire de l’organisation.

En théorie, une telle décision offrirait à Alassane Ouattara un accès total aux finances publiques. Laurent Gbagbo n’aurait plus en main l’argent de l’État : il ne pourrait plus signer de chèques au nom du pays, ni retirer aucun fonds.

« Laurent Gbagbo pourrait bientôt ne plus être capable de payer les fonctionnaires, ni les membres de l’armée qui, jusqu’à présent, l’ont soutenu », estime un analyste financier. « Cela pourrait avoir de graves conséquences sur la stabilité intérieure. »

Mais le président sortant ne semble pas encore asséché financièrement. Il contrôle encore de larges pans de l’économie ivoirienne. Alors que Ouattara est populaire dans le nord du pays, Gbagbo puise ses soutiens dans le sud, beaucoup plus riche.

De très proches amis sont à la tête de secteurs clés de l’économie tels que les deux ports du pays Abidjan et San Pedro, les mines, et la filière café-cacao. De possibles ressources qui lui permettraient de tenir quelque temps, mais pas éternellement.
L’économie tourne au ralenti
La filière cacao – qui contribue à hauteur de 20 % au PIB de la Côte d’Ivoire – souffre par exemple de la crise politique. Selon l’Organisation internationale du cacao, basée à Londres, le premier producteur mondial de l’ingrédient principal du chocolat a vu ses exportations ralentir au cours des dernières semaines.

La production n’est pas encore touchée, mais des difficultés de transport depuis les régions productrices de l’ouest du pays vers les ports du sud, menacent l’activité du secteur. « On continue à produire du cacao, mais on n’arrive plus à le vendre, explique Amadou Koné, à la tête d’une coopérative près de Duékoué, dans la région du Moyen-Cavally. Cela fait trois semaines que l’on n’a pas vendu de cacao. Actuellement, personne ne veut prendre le risque de voyager en brousse. »

Une situation intenable pour bon nombre de petits producteurs alors que l’économie générale du pays tourne au ralenti. À Abidjan, les prix des produits alimentaires ont grimpé – parfois doublé – au cours des dernières semaines. Dans le même temps, une partie de la population ne travaille plus ou peu : du fait du couvre-feu et des risques de violence, de nombreuses entreprises ont limité leurs horaires d’ouverture, ou ont parfois fermé temporairement.

Des difficultés qui pourraient aussi toucher à terme les quelque 600 entreprises françaises présentes en Côte d’Ivoire, et notamment les grands groupes comme Bouygues, Bolloré ou France Télécom. La Côte d’Ivoire est le premier partenaire commercial de la France dans la zone CFA.


Olivier MONNIER, à Abidjan


3.Posté par mbani le 19/12/2010 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vive bagbo

2.Posté par BBGUN le 19/12/2010 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si ce que Je lis est vrai, ce sera le debut d'une guerre civile en Cote D'iVoire.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...