News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Désiré Ename s’exile en France après une garde-à-vue pour appel à l’insurrection nationale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 23 Décembre 2014 à 16:02 | Lu 2968 fois



(Agence Ecofin) - Le journaliste Désiré Ename, patron des hebdomadaires Echos du Nord et Faits divers, s’est provisoirement installé en France. Il l’a dit sur les antennes de la chaîne de télévision France 24. Désiré Ename était l’invité du journal Afrique du soir de lundi 22 décembre 2014.

Désiré Ename a quitté le Gabon au sortir d’une garde-à-vue durant le week-end, à la Direction générale des recherches (Drg), un service de la police gabonaise. Il avait été arrêté à Libreville, le vendredi 19 décembre, avec son directeur de rédaction, le journaliste Jonas Moulenda. On est toujours sans nouvelles de ce dernier. Tous deux ont été arrêtés pour avoir publié des informations considérées comme pouvant nuire à l’ordre public et, surtout, pour avoir relayé l’appel à l’insurrection lancée par certains partis politiques d’opposition.

Dans son édition du 15 décembre 2014, l’hebdomadaire Echos du Nord a publié une « Lettre au chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba ». Un document taxé « d’injure et d’incitation à la haine et à l’insurrection ». Ce qui a valu au journal une mise en demeure du Conseil national de la Communication (Cnc), l'organe de régulation indépendant.

De manière globale, le Cnc reproche aux médias leur traitement de l’actualité, notamment l’appel à l’insurrection lancé par l’opposition. En plus de la mise en demeure prononcée le 19 décembre contre le journal Echos du Nord, le Cnc a suspendu pour 30 jours l’émission « Aux choses du pays » diffusée sur la chaîne de télévision privée Tv+.

Mardi 23 Décembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2968 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par A.M.L.A. le 27/12/2014 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que reste t -il au peuple gabonais? Nous vivons dans une quasi insécurité orchestrée par le pouvoir en place. Que Dieu tout puissant entende les voix des gabonais qui n'aspirent qu'au changement. Il faut couper la tête du serpent ; nous le connaissons tous!

10.Posté par Mwa zan le 26/12/2014 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense qu'au lieu de fuir,il devrait faire la grève de la faim au cnc (suivez mon regard)

9.Posté par hm! le 24/12/2014 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ asseko. Sûr et certain que le patronyme que sous lequel vous vous exprimez est loin d'être le vôtre, n'est ce pas?

8.Posté par Pascaline le 24/12/2014 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo commet là une erreur qu'il va regretter amèrement. C'est comme si vous poussiez un fauve à se débattre tellement qu'il fait un trou dans la cage pour s'échapper, et quand le fauve est dehors, gare aux dégâts! Ainsi, évoluant e pays libre et démocratique comme la France, le journaliste Ename fera 10 fois plus mal au régime fétichiste et mégalo du cla Acrombessi-Bongo. Sa sécurité est assurée e France car on 'est plus dans les années 70 où le "tout-puissant" Omar Bongo faisait chanter la France avec son pétrole et pouvait se permettre de liquider qui il voulait. Ali, avec "son" baril de pétrole qui se vend désormais en dessous de 50 dollars et qui tarit énormément, est contraint de limiter sa terreur molle de pouvoir très affaibli au niveau du Gabon.

7.Posté par Mbadinga David le 23/12/2014 23:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vigilance Désiré Ename! Ne te crois pas totalement en sécurité dans ton exile français. J''ai failli être assassiné par deux fois. Une fois dans un hôtel de l''avenue Lafayette à la Gare du Nord et l''autre dans un hôtel au Nord de Paris.

6.Posté par moukoili le 23/12/2014 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si le pouvoir était contre lui, pourquoi ne pas l'avoir arrêter à l'aéroport. Non cher compatriote, ils ne savent plus ou s'exprimer parce que les gabonais ont compris que lorsqu'ils demandent la guerre, ils vont d'abord se cacher quelque part. Non. nul et personne ne peut accepter de mourir, mais donner sa vie pour des cobayes de ce genre, je crois qu'il faut tourner la langue 10 fois.

5.Posté par a nagé dans les remords j''ai fini par me noyee,j''ai cotoyé des chiens et j''ai fini par aboyer le 23/12/2014 21:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelle pays????
meme les journliste qui font leur travaille sont arreter .
sauf ceux de la rtpdg qui abrutissent les populations avec leur mensonge de tout les jours

4.Posté par Mounganga le 23/12/2014 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ ASSEKO

Si vous souhaitez être lu confortablement, évitez d'écrire en MAJUSCULES. Cela ne change pas le contenu de vos opinions.
Merci

3.Posté par Bouka Rabenkogo le 23/12/2014 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo n’est que le produit, la conséquence d’une conspiration, contre l’humanité et le Gabon en particulier. Cette conspiration a été établie le, 31 octobre 2009. Nous avons tous assisté et cautionné avec complaisance un rituel qui viole toutes les règles élémentaires d’initiations à tout rite, quel qu’il soit. Ali Bongo a été propulsé d’apprenti, au 33ème degré (Sommet), devançant ainsi, toutes les éminences gabonaises qui ont gravi durant des années, au travers de diverses dures épreuves, les étapes et les échelons ascensionnelles à tout rite. Le Gabon par cet acte venait ainsi d’hérité, pour ce nouveau millénaire de la machine infernale inventée par l’homme : le CHAOS (diable inventé par l'humain). Le chaos (matière) se nourrit de l’humain.

2.Posté par Cyprien le 23/12/2014 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne initiative de la part de ce journaliste ; Ali Bongo doit être traquer à l'intérieur comme à l'extérieur du pays. BOA n'a même plus la valeur d'un papier de cigarette devant ses homologues présidents. Le rôle de ce journaliste qui s'exile sera donc de mieux informer,en tout liberté,le monde entier des crimes commis par le rescapé de la guerre du Biafra dans son pays d'accueil. Bon vent à toi cher frère Désiré Emane. Tu ne t'exiles pas pour te taire, mais pour crier plus fort.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...