News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Des élèves s’insurgent contre les désagréments causés par un marché proche de leur école à Libreville

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 23 Mars 2012 à 14:50 | Lu 805 fois



Des élèves s’insurgent contre les désagréments causés par un marché proche de leur école à Libreville
Les élèves du Lycée Jean Hilaire Aubame Eyeghe, dans le 6ème arrondissement de Libreville, se sont insurgés jeudi contre les odeurs nauséabondes qu’ils sont contraints d’inhaler chaque jour dans les salles dans le périmètre de l’établissement.

Les élèves dénoncent également le bruit de la musique distillée toute la journée par les vendeurs de discs qui ne leur permet pas de suivre correctement les cours.

Pour se faire entendre, les apprenants ont, à l’aide des tables- bancs, érigé des barricades sur les voies donnant accès à leur établissement, perturbant ainsi la circulation des véhicules.

"Tous les jours, nous sommes obligés d’assister à ce spectacle désolant où nous voyons les ordures ménagères traîner à même le sol. Ce marché ne devrait pas être construit aux abords de notre établissement car il empêche le bon déroulement des cours. Cela nous perturbe beaucoup, car nous sommes contraints de respirer les mauvaises odeurs. De même, nous sommes contraints d’écouter la musique des vendeurs de disques ainsi que les cris des commerçants", a déclaré Cruise Boukango-Boukango, un élève en classe de Terminale.

De son côté, Naomie Horina, élève en classe de 5ème, a soutenu être régulièrement mal à l’aise pendant les heures de cours.

"On a marre de cette situation, car nous sommes tous les jours exposés à plusieurs maladies. Ce problème est sérieux, parce qu’il concerne non seulement notre santé, mais aussi nos études. ous ne sommes pas à l’aise à l’école", a-t-elle poursuivi.

Pour sa part, le proviseur dudit lycée, Guillaume Gnassangoye, n’est pas resté insensible face à la complainte récurrente des élèves.

Pour appuyer la revendication des plaignants, il nous a rappelé avoir adressé le 9 janvier 2012 une correspondante au maire du 6ème arrondissement, afin de trouver une solution définitive à ce problème auquel sont confrontés les élèves et l’établissement depuis l’ouverture du marché.

"La correspondance que j’ai adressée aux autorités compétentes est restée sans suite. Les difficultés sont telles que notre fonctionnement régulier risque d’en pâtir à terme. Il s’agit de l’installation anarchique des commerçants le long de la barrière du lycée", a souligné M. Gnassangoye.

Ces commerçants, a-t-il ajouté, obstruent non seulement les canaux d’évacuation des eaux usées, mais aussi la voix publique, exposant les élèves aux dangers de la circulation routière.

Hormis ces dangers liés à la circulation routière, poursuit-il, il y a également la pollution environnementale caractérisée par l’insalubrité manifeste, l’entassement d’ordures, les odeurs nauséabondes, la pollution sonore matérialisée par une musique ininterrompue, en marche dès les premières heures de la matinée au point où, dans les salles de classe, les élèves écoutent plus la musique que les enseignants.

Ainsi que l’insécurité liée à la présence de nombreux débits de boisson et à la vente des boissons alcoolisées aux élèves.

Selon M. Gnassangoye, cet ennui, est loin de favoriser le climat de sécurité morale, psychologique et physique des élèves, mais aussi des personnels d’encadrement, étant donné que les risques de dérapage de la part des élèves sont énormes, car dit-il, leurs réactions sont imprévisibles. Par ailleurs, les commerçants rencontrés sur place, ont décliné toute responsabilité, car pour eux la faute reviendrait aux autorités compétentes.

Le marché de Nzeng Ayong a été construit au milieu des années 90 pour désengorger les voies publiques occupées à cette époque par les commerçants. Il a été progressivement occupé par les vendeurs il y a moins de 5 cinq ans.


Vendredi 23 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 805 fois




1.Posté par Les affaires de nous memes nous memes le 24/03/2012 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" les commerçants rencontrés sur place, ont décliné toute responsabilité, car pour eux la faute reviendrait aux autorités compétentes." les commerçants ont dit rien que la vérité car nous vivons de le système de la débrouillardise "obligé" pour avoir une vie normale si c'est possible au Gabon . PDG45 Oyé Oyé Oyé soutien .PAYS RICHE , PEUPLE PAUVRE ... ON VA ENCORE FAIRE , MAIS L'EMERGENCE EST LA , ALORS PAS DE SOUCIS CAR NOUS ALLONS AVANCER .

2.Posté par louboua le 24/03/2012 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ça le gabonais , ne voit pas plus loin que le bout de son nez , pourquoi avoir construit un marcher à proximité d'une école ? maintenant ces femmes vont aller ou ? que les autorités trouvent une solution, mais tel que je connais le gabon cela restera ainsi , quitte aux élèves de grever jusqu'à ce qu'on trouve une solution favorable .Sinon laissez nous avancer , tel est la politique d'ojoukou ali obi ondimba diable .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...