News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Déni de démocratie : le Mouvement des Jeunes Upégistes alerte la communauté internationale

Le site de la Liberté - source : info241 le Lundi 31 Août 2015 à 11:08 | Lu 1602 fois

Dans un communiqué de presse parvenu ce lundi à notre rédaction, les Mouvements des Jeunes Upégistes et des étudiants conscients, qui sillonnent le Gabon à travers une tournée inter-provinciale dénoncent "les intimidations et les menaces multiformes fomentées par les sbires du pouvoir du Bord de mer d’Ali Bongo, très allergiques aux valeurs républicaines et démocratiques au Gabon."



Le Mouvement des Jeunes Upégistes (MJU) et des "étudiants conscients" qui ont déposé leurs valises à Mouila, chef lieu de la province de la Ngounié, après les étapes du Haut-Ogooué, et de l’Ogooué-Lolo, l’Ogooué-Ivindo. Au cours de ces différentes actions plusieurs marquées interpellations arbitraires des forces de l’ordre et de sécurité publiques aux ordres des autorités politiques locales dictées par le palais présidentiel ont été enregistrées.

Les jeunes Gabonais, proches de l’opposition se heurtent au déni sempiternel de démocratie perpétué par le pouvoir en place depuis 1967. Selon les membres du MJU, le Gabon est un pays dont la dictature de la famille Bongo et de tous ses affidés du parti dirigeant, PDG font briller depuis plus de 47 ans, le non respect des droits de l’homme des citoyens, des réglementations du code civil en vigueur au Gabon.

D’où cette énième alerte cette fois-ci du MJU et des étudiants qui pratiquent leurs actions citoyennes de conscientisation des jeunes. En décidant activement de briser le silence coupable légendaire par un engagement sur le terrain de l’arrière-pays pour une première alternance démocratique tant rêvée par cette jeunesse martyrisée trop longtemps. Trouvez dans les lignes qui suivent l’intégralité du communiqué de presse.


Face aux intimidations, aux menaces multiformes et aux dangers qui pèsent sur les Membres du Mouvement des Jeunes Upégistes, nous tenons à alerter la communauté nationale et internationale.

Le mouvement des jeunes upégistes accompagné du mouvement « Etudiant conscient », en tournée nationale d’installation depuis le 18 août 2015, a été informé par diverses sources qu’une liste contenant des photos et profils de chacun de ses membres serait entre les mains de l’armée aux fins d’empêcher la fin de ladite tournée et d’attenter à l’intégrité physique de ces derniers.

Considérant l’attitude illégale du Maire de la Commune de Bitam qui, en violation de la législation en vigueur sur les réunions publiques, a exigé le payement de l’occupation de la place de l’indépendance de ladite Commune le jeudi 20 août 2015 ;
Considérant le comportement choquant et révoltant des autorités politiques de la Commune de Koula-Moutou, qui ont donner l’ordre illégal et antirépublicain aux forces de police d’empêcher la causerie politique prévue le 28 août 2015 à la place de l’indépendance de la commune de Koula-Moutou, et de procéder à la mise en garde à vue irrégulière et illégale du Président du mouvement des jeunes upégistes ;

Considérant que dans chacun des cas cités, le mouvement des jeunes upégistes a respecté, à chaque étape, les procédures légales en vigueur non seulement en se conformant à la loi sur les associations et mouvements politiques mais également à celle sur les réunions publiques ;

Le mouvement des jeunes upégistes tient à alerter l’opinion nationale et internationale sur les dangers qui pèsent sur ses membres mais aussi sur chaque militant de la liberté au Gabon, ou sur tout citoyen, conformément à la constitution de notre pays, qui exerce la liberté d’expression ou de réunion pour appeler les gabonaises et les gabonais à mettre fin au régime « Bongo-PDG » qui n’a de cesse de plonger le pays dans la torpeur, la terreur politique et la désespérance sociale.

Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’O.I .F disait à cet effet : « Je dis souvent que la démocratie, fondement de l’Etat de droit, ne va pas de soi. Il faut la défendre, la cultiver, la nourrir sans cesse. Il faut une vigilance de tous instants ».
Nous entendons poursuivre notre tournée nationale et mener à terme notre combat pour la libération du Gabon.
A tous nos compatriotes, nous sommes l’avenir du Gabon, jeunes gabonais n’oublies pas qui tu es !
ZEHOU MOUSSOCK Fred, porte-parole du Mouvement des Jeunes Upégistes.


Lundi 31 Août 2015
source : info241
Vu (s) 1602 fois




1.Posté par steeve le 31/08/2015 11:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est regretable vous faites du bon travail chers conpatriote nos opposant ont des moyens crayons un services de renseignement de l opposition former des personnes qui servira s la protection de tous les opposants se rendantsen provinces

2.Posté par laurenzo lamas le 31/08/2015 13:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher frerre creer un service de renseignement pour l''opposition c''est bien mai pr l mettre en place il sera difficile de le fer. Regarde ls grd cartel de la drogue il n l''on pas, ils récoltent leurs renseignement avc ls gents kil coromp

3.Posté par Gabon d'abord le 31/08/2015 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
REAGISSONS! CA NE PEUT PLUS DURER! TROP, C'EST TROP!

4.Posté par Rtg1 le 31/08/2015 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabon Le discour qui fait peur au pdg a Koulamoutou

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...