News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Déclaration de Ndemezo'Obiang : Et si c'était un subtil calcul politique de plus ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 29 Août 2012 à 02:50 | Lu 3945 fois



Déclaration de Ndemezo'Obiang : Et si c'était un subtil calcul politique de plus ?
La dernière sortie de René Ndemezo'Obiang (RNO) défraie encore la chronique à Bitam et même au-delà. Il y a, d'une part, ceux qui ont une lecture de l'événement au premier degré et qu'on pourrait comparer à ces spectateurs du mythe de la caverne, et d’autre part, ceux qui cherchent à décrypter le message de cet ancien joueur de football, spécialiste du songo et connu pour ses coups politiques.

Le premier éclairage nous vient de l'hebdomadaire Jeune Afrique : « Des proches d'Ali Bongo, écrit le journal, feraient pression sur ce dernier pour qu'il nomme un "sécurocrate" à la primature ». Le député de Bitam serait donc pressenti pour remplacer Raymond Ndong Sima. En clair, les grandes manœuvres ont commencé. Voilà qui explique sans doute l'information livrée par l'hebdomadaire Echos du Nord selon laquelle Ali Bongo et RNO se seraient entretenus au stade de l’Amitié sino-gabonaise à Libreville, lors de la finale de la coupe de l’Independence, pour arrêter le programme de la visite d'Ali Bongo à Bitam, sans ...Ramond Ndong Sima, pourtant assis à quelques mètres. Etrange !

Toute étrange est aussi la teneur du discours de Ndemezo. La rumeur, savamment distillée quelques semaines auparavant, faisait état de sa démission du PDG. Des cartons d'invitation ont été distribués aux ténors locaux de l'opposition pour qu'ils vivent l'événement en live. Au bout du compte, RNO a pris soin de ménager la chèvre et le chou. En effet, comment expliquer que celui qui a soutenu Ali Bongo contre vents et marées jusqu'à sa sortie du gouvernement en février dernier, sans se soucier des liens de famille, découvre tout d'un coup qu'André Mba Obame est son oncle avec qui il peut discuter ? Mystère. RNO est sans doute l'une des dernières « bêtes » politiques que compte encore le PDG. Spécialiste du songo, « Okocha », comme l'appellent affectueusement ses proches, est aussi un dribbleur de haut vol. Le songo lui apprend qu'on peut, lorsqu'on veut rafler la mise, sacrifier plusieurs pions, l'essentiel étant de gagner la partie.

Et si sa récente sortie n'était donc qu’un énième calcul politique ?

Mon article, « Le retour au bercail de RNO », a suscité de très nombreuses réactions. L'une d'entre elles mérite une attention particulière, tant l'internaute Grand-Maître Maçon Hiram Abiff semble en savoir un bout sur le sujet. Il ne réfléchit pas comme les esclaves de la caverne de Platon.

Il a une lecture critique de l'acte politique posé par « Okocha ». Extraits : « Ne soyons pas naïfs ou oublieux du passé. René Ndemezo'o est dans ses calculs politiques et pas dans la sincérité. Il pourrait même être en mission de sous-marin comme il sait le faire. Qui, dans ce pays, et surtout à Bitam, peut croire un seul instant que Ndemezo'o a le courage de contredire la volonté d'Ojukwu (Ali Bongo, NDLR) dont il est le servile serviteur ? (…) Nous avons vu avec quelle hargne, envers et contre tout, il a défendu le PDG en 2009 . C'est lui qui a dressé la liste des fonctionnaires originaires de Bitam à sanctionner au motif qu'ils ont soutenu André Mba Obame. C'est encore lui qui a essayé d'acheter des consciences parmi les membres des bureaux de vote à Bitam en 2009.

Pour vous rafraichir la mémoire, en 1981, à la demande d'Omar Bongo, Ndemezo'o René avait accepté d'être faussement accusé de faire partie du MORENA, d'être condamné et d'aller en prison à Gros Bouquet. En réalité, Bongo avait besoin d'un indic auprès d'Oyono Aba'a, Bengono Nsi et d'autres vrais prisonniers. Mal lui en a pris, car ces personnes ont été informées du plan machiavélique auquel il s'est prêté, qu'ils refusèrent le contact avec lui. Au bout de quelques mois, il fut libéré. Son discours n'est rien d'autre qu'une entrée en matière pour une mission du même genre. (…) Ndemezo'o René est sous le coup de menaces de la bande à Ojukwu après ses forfaits lors de la préparation de la CAN. (…) L'opposition doit construire un cordon sanitaire étanche autour de René Ndemezo'o et de tous ses avatars… »

Au Cameroun voisin, la sagesse populaire dit que « si quelqu’un te trompe une fois, c’est de sa faute, mais s’il te trompe deux fois ou plus, c’est de ta faute. » René Ndemezo’Obiang a déjà, plus d’une fois, abusé les Bitamois. Si cette fois il réussissait encore, ce serait à qui la faute ?

François ONDO EDOU


Mercredi 29 Août 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3945 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

58.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram AbiffGr le 01/09/2012 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@moukadja

L'opposition n'a jamais demandé un dialogue national ni une concertation politique souveraine. Les mots, en français et dans chacune de nos langues nationales, ont un sens. L'UN exige une conférence nationale souveraine.

Comme l'a déjà dit un participant, si votre grand homme politique René Ndemezo'o veut être utile, qu'il fasse évoluer le débat dans sa secte, le pédé-G. Ce n'est pas avec des déclarations d'opportuniste qu'il croit pouvoir tromper le peuple gabonais. Il a été envoyé pour faire diversion; et personne parmi les dirigeants de l'UN n'a prêté l'oreille à ses propos. Et de toutes les manières, comme en 1990, le peuple imposera sa démarche à Ojukwu et à son gang. Vous pouvez toujours continuer à perdre votre temps avec les propos de votre René.

57.Posté par moukadja le 01/09/2012 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous ressentons l'amertume envers ceux que vous venez de citer. ici nous voulons des propositions de sortie de crise auquelle notre pays est confronté.

Si vous avez des soucis avec ces gens là, attendez que la crise politique au Gabon se résolve, après vous pourriez vous expliquez tranquillement et calmement. Nous avons bien senti votre colère derrière RNO quand bien même le pays a besoin d'un tel calibre. No comment !

Nous voulons des propositions de sortie de crise politique actuellement au Gabon

N'oubliez pas que Ali + le PDG de son père pratique le faux et usage de faux pour attire l'attention autour d'eux alors que Ndemezo + Coniquet recommandent la tenue d'une concertation politique souveraine pour le plus bien du peuple.

Et c'est le Gabon qui gagne en crédibilité sur le plan national et international

56.Posté par lita le 31/08/2012 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
réné a honte comme il n a pas été premier ministre bien fait pour lui ,et sa famille ses nieces bete alida,michel qui est en meme temps sa fille et niece quelle saleté,elyse le robot .Et sa sorcieire de soeur biyeyeme cette femme materialiste el va deja leger le cul de honorine comme elle sait le faire .les bitamois ne veulent plus de toi tu as trop tuer avec ton ami marcel edo ,ebouboua,et tes autres beta fifi,anicet,etienne c est sans diplome ils sont du mal a rediger une lettre.

55.Posté par Le Gabonais le 31/08/2012 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POUR UNE SORTIE DE CRISE RAPIDE

Trop de parlotte pour réclamer une seule chose: la CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE.
Nous sommes en septembre et le temps passe, il est temps de donner UN ULTIMATUM à Ali pour l'organisation de cette CNS.

Dès le 3 septembre 2012, lancement d'une pétition
1- d'abord les leaders des partis politiques pour qu'ils se prononcent pour ou contre la CNS
2- lancement de la pétition nationale et la diaspora
3 - Publication des résultats de la pétition (national et international) sur la volonté du peuple jusqu'à expiration de l'ultimatum

Passé ce délai,

- Création d'un CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION ( CNT ) GABONAIS
- DEMANDE DE RECONNAISSANCE INTERNATIONALE DU CNT-G
- DISSOLUTION DES INSTITUTIONS
- MISE EN PLACE D'UN GOUVERNEMENT TRANSITOIRE POUR :
- l'organisation de la CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE,
- organisation d'un REFERENDUM sur la NOUVELLE CONSTITUTION

- Demande de la protection par la France des leaders politiques et de la société civile par l'intermédiaire du 6è BIMA

54.Posté par ignongo le 30/08/2012 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien vue pourvue que RNO soit entendu par le Rais Ali et le PDG de son père. Le Rais Ali s'enfonce davantage dans sa répression sanglante envers le petit peuple sans défense sans oublié son arme fatal : le tribalisme anti-fang.

53.Posté par Le Gabonais le 30/08/2012 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PROPOSITION POUR UNE SORTIE DE CRISE AVEC RNO

Que RNO mène une CAMPAGNE POUR LA CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE

- Au sein du PéDé-gé, parti de vampires
- A l'Assemblée Nationale, les faussaires des législatives de 2011
- Au Sénat et à la Cour constitutionnelle, et les auteurs du coup d'état électoral de 2009
- Auprès d' Ali Belzébuth Bongo le bourreau du peuple

il en va de sa crédibilité et de son engagement pour une sortie de crise apaisée


52.Posté par Le Gabonais le 30/08/2012 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les déclarations de RNO sont les bienvenues mais ne nous limitons pas aux déclarations nous voulons des actes et pour RNO c'est dans le cadre du PéDé-gé qu'il doit s'exprimer pour convaincre l'opinion de sa volonté à aller à la CNS.
Dire "il faut que les Gabonais se parlent" peut tout aussi bien dire NEGOCIER avec Ali ou alors que l'UN négocie, discute , ou tout ce que vous voudrez pour un partage du pouvoir, ce que les gabonais ne veulent pas et ne voudrons jamais .

Si RNO est un fauve de la politique, il est donc CAPABLE de convaincre ses camarades du PéDé-gé d'aller à la CNS, s'il y arrive, le peuple est prêt à lui pardonner ses erreurs du passé et à lui accorder sa confiance sinon rien.

Pourquoi vouloir convaincre les convaincus de la nécessité d'aller à la CNS, c'est défoncer les portes ouvertes

RNO ET LE PDG A LA CNS POUR UN RENOUVEAU DU GABON

51.Posté par bigouma le 30/08/2012 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors que nous voulons la tenue d'une conférence nationale souveraine comme le souhaite le sénateur Coniquet et l'honorable Ndemezo voila comment certains profite de la déclaration de RNO pour détourner le voeux des compatriotes qu'a dit publiquement ce dernier.

Vous parlez de l'ex UN c'est comme si vous avez déjà commencé au partage du gâteau.

Si vous raisonné comme ça c'est que vous ferez exactement comme ceux qui nous dirige aujourd'hui. Nous ressentons beaucoup d'amertumes en vous avec du traumatisme engendré. Franchement on ne peut pas avancer avec ce genre d'esprit de rancoeur et de haine.

Ce qui est sur c'est que Ndemezo ne peut pas plaire à tout le monde et nous vous avons bien compris. Faites plutot des propositions de sortie de crise car c'est là ou se trouvent nos attentes du moment.

Quelque soit ce que RNO a fait, ici nous voulons que des propositions pour aider le peuple à vivre autre chose. Il se pourrait que Ndemezo est dans cette direction et l'opposition lui a rendu hommage à sa déclaration.

Sachez que si l'opposition a salué son intervention cela ne veut pas dire qu'ils sont maintenant ensemble. Il faut parfois accepter ce qui est bien meme si c'est ton adversaire qui le propose : c'est ça aussi l'esprit démocratique.

Ce forum n'est pas un tribunal mais un endroit ou l'on propose des choses pour que ça change quelque soit la personne. Aujourd'hui c'est Ndemezo, demain ça peut ^^etre quelqu'un d'autre que sais je.

Nous avons très bien compris le degré de haine que Ndemezo a suscité en vous, de grace épargnez nous de vos sentiments personnels, c'est le Gabon qui est en jeu, vous réglerez vos problèmes personnels avec cet homme plutard et ce pour le plus grand bien du pays tout entier.

RNO a une vision nationale d'ou sa déclaration courageuse. Et si il est dans les calculs (ce qu'on ne peut lui reprocher) on verra plutard. L'homme propose une solution pacifique de sortie de crise politique.


50.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram AbiffGr le 30/08/2012 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ondo Edou

Vous vous trompez certainement, car ce n'est pas moi qui vous ai reproché d'avoir publié cet article, ni même le précédent. Relisez bien les différents posts. C'est quelqu'un d'autre. Si vous me lisez bien, je mets en garde chaque fois l'opposition sur la sincérité du véreux incestueux de Ndemezo'o René. Au besoin je vous indiquerai le nom et le numéro des deux posts qui, en fait, dit qu'il n'est pas nécessaire de s'épancher sur les ojukwuries briafraises de ton frère Essandone de Bifolo-ossi; tant elles sont d'une vacuité intellectuelle et morales mortifères.

Bonne journée à toi et j'espère que André, Zacharie, Jean, Casimir, Paulette et tous les autres leaders de l'UN et de "ça suffit comme ça" ont superbement ignoré la sortie encocaïnée du dealer en chef de Bifolo-Ossi.

49.Posté par La nation dépuis kinguélé le 30/08/2012 11:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A le cartésien

Je suis de tout coeur avec toi. Mais Sa revolte juste en voyant comment le system obtroie aux étranger la nationalité a des fins electorale ou mafieux et cela fustige

1 2 3 4 5 » ... 6
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...