News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Décapitation de Fatimata Tapsoba : Le plan du PDG pour débusquer les meurtriers

Le site de la Liberté - gabonreview le Mercredi 30 Septembre 2015 à 08:08 | Lu 2210 fois

Le Parti démocratique Gabonais (PDG) s’est réuni le 28 septembre courant pour proposer au gouvernement une stratégie en 12 points susceptible de permettre de retrouver les meurtriers du corps sans tête de la Cité Pompidou et de renforcer la sécurité dans le pays.



Le drame du corps sans tête et de la tête sans corps retrouvés à deux endroits différents à Libreville continue de défrayer la chronique et de semer l’émoi au sein de la population. Face à ce qui est apparu comme un assassinat, un meurtre de «sang froid», le secrétariat exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG) a exprimé son indignation. Au terme d’une réunion d’urgence, 12 points ont été énoncés à l’adresse du gouvernement pour accélérer la recherche des coupables, mais aussi pour renforcer la sécurité dans le pays. «(Le PDG) s’insurge contre ces pratiques abominables qui ternissent l’image de notre pays», a déclaré son porte-parole adjoint.

En fait, Emmanuel Jean Didier Bié invite les autorités compétentes à prendre toutes les mesures pour endiguer ce fléau. En attendant une éventuelle rencontre des partis de la majorité, le PDG suggère les mesures suivantes : une réunion de crise, présidée par le Premier ministre ou mieux encore par le président de la République, à laquelle prendraient part les ministres de la Justice, de l’Intérieur, de la Défense nationale, ainsi que les responsables des services compétents. «Cette réunion aura pour objet de mettre en place ou de réactiver la cellule de crise sur la sécurité», a précisé le porte-parole du PDG.

Il s’agira donc de «faire le point des dossiers en cours ou en veilleuse et relancer les enquêtes ; donner ou renforcer les capacités et moyens des enquêteurs et magistrats pour faire aboutir les investigations et projets afférents au crime ; dégager et annoncer le paiement d’une prime de 5.000.000 de francs au minimum à toute personne apportant des preuves ou un témoignage crédibles susceptibles de permettre l’arrestation des auteurs et commanditaires des crimes tout en prévoyant des sanctions sévères contre les délateurs ; mettre à la disposition du public un numéro vert de téléphone gratuit à partir de tous les opérateurs de téléphonie ; renforcer les patrouilles mixtes avec des moyens conséquents ; réhabiliter, étendre et entretenir le réseau d’éclairage public ; étendre et activer les caméras de surveillance ; désherber et entretenir les voies et zones d’ombre particulièrement dans les quartiers reculés ; traquer les charlatans venant de tous les horizons et vendant des illusions sur leurs pouvoirs surnaturels, alimentant ainsi la superstition ; mener des campagnes de sensibilisation tous azimuts ( administrations, politiques, ONG, média, réseaux sociaux) et renforcer les services de renseignement et de contre-ingérence».

Dans la même journée, le procureur de la République adjoint a indiqué que la jeune femme dont la dépouille a été retrouvée décapitée était de nationalité Burkinabé et âgée de 33 ans : Fatimata Tapsoba. Le corps retrouvé à la Cité Pompidou et la tête retrouvée à Mindoubé ne forme donc qu’une seule et même personne. Pour l’heure, les premiers éléments de l’enquête laissent penser à «un crime passionnel».

Et pour cause : il semblerait que la défunte entretenait des relations avec deux amants. L’un a été interpellé, tandis que l’autre, décrit comme un homme violent, serait en fuite. Le ministère public a invité toute personne de bonne foi, détenant des informations sur cette affaire, à se rapprocher de la police judiciaire. En attendant la suite, les réseaux sociaux annoncent une marche pacifique le 3 octobre prochain à l’initiative des jeunes du 1er arrondissement, qui entendent interpeller les autorités sur ces actes d’une rare cruauté.

Mercredi 30 Septembre 2015
gabonreview
Vu (s) 2210 fois




1.Posté par Heavensword le 30/09/2015 10:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis quand c''''est un parti politique qui dicte le comment faire à un gouvernement? Ou sont passées les compétences de ce pays? J''''ai honte de vous pseudo dirigeants incapables de sécuriser et de rassurer les populations.

2.Posté par SOSGABON le 30/09/2015 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon n'est pas gouverné. Venez chez nous on va aussi vous apprendre à gouverner un pays. Notre frère Maixent a commencé à donner quelques cours pratiques qu'il faut approfondir. Nous resterons toujours vos maîtres!

3.Posté par La Tortue le 01/10/2015 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le collectifs des jeunes et adultes de Minvoul annoncent que les commanditaires et les bourreaux de Fabrice Ndong Bobet, défunt ressortissant du Haut-Ntem à Minvoul seront pourchassés et retrouvés quelque soit la durée des enquêtes engagées. Nous tenons à préciser qu'avec l'aval des sages, leurs sorts sont déjà programmés et obligeront tout autre assassin d'éviter de tuer les dignes fils de cette localité. mystiquement ou physiquement direct, le collectif prendra tout son temps pour mieux réagir. C'est tout.

4.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 10/10/2015 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sosgabon tu es d'une insolence rare et meffi toi

5.Posté par Pauvregabonai le 19/10/2015 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"collectifs des jeunes et adultes de Minvoul"

Je ne comprend pas, si vous savez qui est le coupable, pourquoi me pas agir? Oeil pour oeil?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...