News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

De nouvelles méthodes de paiement sur téléphone mobile arrivent au Gabon

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 31 Août 2013 à 00:00 | Lu 598 fois

Le succès du mobile banking au Kenya a entrainé le lancement d’initiatives du même type à travers tout le continent africain, obtenant cependant des résultats plus mitigés. Au Gabon, les opérateurs de télécommunications sont confrontés à un marché de plus en plus concurrentiel et espèrent utiliser les programmes de transactions financières à partir de téléphones portables pour améliorer leur performance. Les nombreux contrats qu’ils ont signés leur permettront de développer la gamme des produits proposés.



De nouvelles méthodes de paiement sur téléphone mobile arrivent au Gabon
Suivant l’exemple du programme de mobile banking de l’entreprise kenyane Safaricom, baptisé M-Pesa, qui avait remporté un franc succès, une multitude de programmes similaires a vu le jour en Afrique sub-saharienne, où la combinaison d’un fort taux de pénétration de la téléphonie mobile et d’une faible intermédiation financière représente un potentiel de croissance extrêmement élevé pour les services bancaires sur téléphone portable.

Le fort pourcentage d’utilisateurs de téléphone mobile actifs sur le marché informel ou dans des zones rurales sous-bancarisées rend ces programmes particulièrement attrayants car ils permettent aux clients d’effectuer un ensemble de transactions financières à partir de leur téléphone portable, souvent même sans avoir besoin d’ouvrir un compte en banque. Les clients peuvent déposer et retirer du liquide, envoyer et recevoir des transferts d’argent et payer pour des biens et des services à travers leurs comptes de téléphone mobile.
Résultat, de nombreux marchés ont vu le lancement de programmes de mobile banking, comme la Tanzanie, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Nigéria et le Sénégal.

L’adoption de ces services s’est révélée plus que modeste – au Nigéria, par exemple, où 110 millions de cartes SIM sont en circulation, seuls 5 millions d’utilisateurs se sont inscrits à des programmes de transactions financières sur téléphone et le volume des transferts d’argent enregistré est inférieur à 7 millions. Les opérateurs de télécommunications estiment toutefois que le volume total des transferts financiers à partir de téléphones portables en Afrique pourrait dépasser les 200 milliards de dollars par an d’ici 2015.

Les opérateurs cherchent par conséquent à accroitre les services de mobile banking et le Gabon n’est pas une exception. Si le nombre d’agences bancaires pour 100 000 adultes est passé de 4,34 en 2009 à 5,77 en 2011 et le nombre de distributeurs automatiques pour 100 000 adultes est passé de 8,04 à 11,12 au cours de la même période, ceux-ci sont largement concentrés dans les grands centres urbains de Libreville, Port-Gentil et Franceville, ce qui fait du mobile banking une solution attrayante pour les populations rurales. Les programmes de transactions financières sur téléphone seront particulièrement utiles pour les personnes qui travaillent en ville et dont la famille réside à l’intérieur du pays car ils représentent un moyen efficace d’épargner et de transférer de l’argent.

Les opérateurs estiment que le nombre total de clients de la téléphonie mobile a atteint 2,52 millions en 2012, soit bien plus que la population du pays, estimée à 1,5 million d’habitants. Ce qui fait gonfler ce chiffre, c’est la pratique répandue de posséder plusieurs cartes SIM afin de profiter des meilleures couvertures réseau et des promotions spéciales des différents opérateurs ; quand bien même, l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes estime que le taux réel de pénétration est proche des 97%.
En comparaison, le pourcentage de la population titulaire d’un compte en banque est estimé entre 6% et 15%, ce qui est assez faible pour un pays à revenu intermédiaire comme le Gabon. Le potentiel d’adoption des services de transactions financières sur téléphone portable est donc considérable et les opérateurs de télécommunications ainsi que les institutions financières se sont empressés de s’engouffrer dans la brèche l’année dernière.

Airtel Gabon, filiale du groupe indien Bharti Airtel et la plus grande entreprise de télécoms du Gabon, a été la première, en mars 2012, à lancer des services de transaction financière par téléphone en partenariat avec la banque BGFIBank. Le nombre d’abonnés à Airtel Money s’est accru rapidement, décrochant 80 000 clients entre mars et août de cette année. Le programme permet aux abonnés de transférer de l’argent, d’acheter des minutes téléphoniques et de payer leurs factures d’eau et d’électricité. De plus, les entreprises participantes peuvent choisir de payer les salaires de leurs employés par voie électronique.

Le programme a été lancé avec 900 points de vente, où les clients peuvent effectuer des dépôts ou des retraits, et environ 100 points de paiement – des commerces qui acceptent le paiement par téléphone pour des biens et des services. Parmi ces derniers, on trouve des stations-service, des pharmacies et des magasins d’alimentation.

En juillet, Airtel a signé un deuxième partenariat bancaire avec Ecobank. Grâce à cet accord, les clients d’Ecobank pourront consulter leur solde et les dernières transactions effectuées, mais également transférer de l’argent de leurs comptes Ecobank vers leurs comptes Airtel Money à partir de leur téléphone.

Quant à Gabon Telecom, le deuxième plus grand groupe de télécommunications du pays, il a annoncé en mars 2013 le lancement de son propre service, en partenariat avec l’entreprise indienne Mahindra Comviva. Le programme « Mobi Cash », accompagné de la plateforme de services financiers mobiles « mobiquity » a été créé en 2010 par la société mère de Gabon Telecom, Maroc Telecom, et a déjà été déployé dans d’autres filiales au Burkina Faso, en Mauritanie et au Mali. Aucune date n’a encore été annoncée pour le lancement du programme. D’autres opérateurs, dont Moov, sont en train de développer des projets de mobile banking mais aucun produit n’a été annoncé officiellement.

Avec les activités liées aux opérations financières par téléphone, les entreprises de télécoms comptent générer de nouvelles sources de revenu. La concurrence acharnée à laquelle se livrent les quatre opérateurs gabonais de téléphonie mobile a entrainé une baisse des prix des appels et des messages, et le revenu mensuel moyen par utilisateur a chuté de 30% entre 2007 et 2011. Alors que le marché arrive à saturation en termes de clients, la croissance du secteur proviendra sans doute à l’avenir de l’introduction de services innovants, dont les transactions financières par téléphone.

Oxford Business Group

Samedi 31 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 598 fois




1.Posté par telephone samsung galaxy le 09/09/2013 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Pour information

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...