News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

DIAGAU - France : Lettre ouverte à la communauté internationale

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Mardi 7 Décembre 2010 à 08:51 | Lu 1229 fois



DIAGAU - France : Lettre ouverte à la communauté internationale
Le Gabon est sorti d’un coma profond au lendemain du décès de BONGO ONDIMBA Omar. De grands espoirs enfouis resurgirent à la surface et chacun entrevoyait déjà la renaissance d’un peuple en mal de démocratie. Pourtant le 16 juin 2010, lors des obsèques du défunt Président, l’oraison funèbre de son dernier Premier Ministre, EYEGHE NDONG Jean, sonnait comme annonciatrice de ce qui allait arriver.


“ Monsieur le président de la République, auprès de vous et grâce à vous aussi, j’ai vu avec quelle force le vent des intrigues souffle dans les allées et les couloirs du pouvoir, qui contrecarre la nationalisation des formations sociales premières de notre pays, parce que, ici et là, la recherche de la puissance personnelle pour conquérir une position ou conserver un soi-disant acquis, en visant la domination au sein d’un Etat multiculturel comme le nôtre, fait constamment obstacle à la progression de l’identification nationale puisqu’elle accentue les différences informes que contient nécessairement, naturellement, un Etat culturellement réparti.”

(…)

“Les slogans des jeunes eux-mêmes – '' Nous voulons la paix " - la paix – lancés tout au long du chemin que vous avez parcouru de l’aéroport Léon MBA au Palais de la présidence de la République, montrent leur attachement personnel et de pensée. C’est à ce peuple, c’est à ces jeunes qu’il revient de rejeter les dissensions, les guéguerres et les luttes effrénées, personnelles ou autres.

L’avenir du Gabon est entre leurs mains.”


Hélas, le coup d’Etat électoral du 3 septembre 2009, par lequel BONGO ONDIMBA Ali est parvenu à la tête de l’État gabonais, corrobora malheureusement ses dires quant au travail de coulisse effectué par les émissaires de protagonistes trop soucieux de préserver leurs intérêts pour laisser au peuple gabonais le droit de voir respectée sa souveraineté dans son propre pays.

Malgré les morts au Gabon, les contestations à l’étranger[1], tant les autorités légales gabonaises que françaises, qui semblaient alors travailler de concert, affirmaient que tout s’était bien passé, félicitant clairement BONGO ONDIMBA Ali.

En réaction au silence assourdissant de la Communauté Internationale, les gabonais de la diaspora, bien conscients du péril que courent leurs compatriotes restés au Gabon, s’organisèrent en associations pour refuser de reconnaître la légitimité d’un homme qui dû faire couler le sang de ceux dont il est pourtant supposé être le premier serviteur. Et la Diaspora Gabonaise Unie (DIAGAU) est de celles-là. Depuis lors, nous avons pris la décision de combattre sans relâche cet énième déni de démocratie par les voies qui étaient celles dont disposait une structure naissante.

Un an plus tard, le Gabon est toujours paralysé sur les plans social, économique, politique… et amorce un virage extrêmement périlleux. Nos deux derniers communiqués[2], dont le premier mettait en avant l’effroyable bilan annuel du régime en place, et le second retraçait l’enchaînement d’événements marquant une tentative de déstabilisation de ce même régime; confortés par la prochaine diffusion du documentaire de BENQUET Patrick sur la chaîne publique France 2 Françafrique : 50 années sous le sceau du secret[3], nous amènent à lancer cet appel solennel à la communauté internationale.

En effet, dans ce documentaire donnant la parole à d’anciens et actuels acteurs officiels et officieux en Afrique de la France, l’implication et le rôle joué par cette dernière dans les élections présidentielles anticipées du 30 août 2009 sont plus que suggérés.


Ainsi, DIAGAU appelle la communauté internationale à intervenir auprès de la France afin que le peuple gabonais soit éclairé sur le rôle réel de l’ancienne métropole, avant et pendant le processus électoral, à la lumière des événements qui se sont succédés.

DIAGAU appelle aussi la communauté internationale à faire pression pour une confrontation des PV de la Cour Constitutionnelle et des candidats de l’opposition.

DIAGAU appelle encore la communauté internationale à l’ouverture d’une enquête internationale, un an après les massacres de Port-Gentil : une plaie toujours vive, ouverte et suintante.


Tout ceci, conformément à:


● L’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 24 juin 1793 qui dispose que “ Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.”
● La résolution 1514 de l’Assemblée Générale de l’ONU dans son ensemble sur l’octroi de l’indépendance aux peuples coloniaux, du 14 décembre 1960, affirmant notamment que
- “ les peuples peuvent, pour leurs propres fins, disposer librement de leurs richesses et ressources naturelles sans préjudice des obligations qui découleraient de la coopération économique internationale, fondée sur le principe de l'avantage mutuel, et du droit international”

- “proclame solennellement la nécessité de mettre rapidement et inconditionnellement fin au colonialisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations”

- “que la sujétion des peuples à une subjugation, à une domination et à une exploitation étrangères constitue un déni des droits fondamentaux de l'homme, est contraire à la Charte des Nations Unies et compromet la cause de la paix et de la coopération mondiales.


Au-delà de 3 mois sans réponse, nous Diaspora Gabonaise Unie, prendrons acte de cette nouvelle fin de non recevoir de la communauté internationale face à un peuple bafoué dans ses droits les plus élémentaires, et mettrons en œuvre tout ce qui est de notre ressort et celui d’un peuple souverain, pour que le Gabon soit mis sous tutelle, à défaut d’être gouverné.




Dominique Annie MOUCKAGNI-MAMBO

Présidente de DIAGAU


Mardi 7 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 1229 fois




1.Posté par Patriote le 07/12/2010 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon DOIT être gouverné autrement!

2.Posté par GABONAIS POUR LES GABONAIS le 07/12/2010 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le GABON sera dans un autre modèle de gouvernance à conditions que les gabonais le désirent par des actions bien ciblées sans se laisser distraire par des mirages, des guerres intestinales.
Gabonais solidifiez vos structures, la société civile a toute sa place, la diaspora également.
Ne perdez pas votre objectif : restauration d'une Démocratie dans laquelle le respect de vote du peuple est un essentiel. Les actions de l'Exécutif sont légales et légitimes.
La séparation des pouvoirs est respectée,
les institutions sont fortes ;
et la si petite population gabonaise puisse jouir de l'essentiel.
Ne lâchez pas, Gabonais il y a des femmes et des hommes capable de créer de conjuguer l'avenir du peuple.
courage vigilance ne perdez pas de vu l'objectif le GABON et les gabonais et trouver les moyens les plus appropriés sans se renier.

TOUJOURS TRAVAILLER COMME SI VOUS ÉTIEZ LE SEUL A POUVOIR LE FAIRE TOUT EN RESTANT SOLIDAIRE LES UNS AVEC LES AUTRES ET AVOIR LA CONFIANCE SANS EXCLURE LE CONTRÔLE DE CELUI QUI EST A VOS COTES

IMPORTANT : LE SALUT DU GABON DU GABON DÉPEND DE VOUS


3.Posté par Bernard N I le 08/12/2010 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonour à la diaspora unie, j'ai juste une question; "Est-ce que( ce genre d'article que j'approuve) vous avez la possibilité d' envoyer vos articles à des quotidiens internationaux comme: Die Welt, le Monde, le New York Times, The Guardian, BBC world news, World News, etc....pour que le monde entier sache que les africains n'approuvent plus ces différentes stratégies de domination?"""
Parce que, ces gens( les sociopathes et schizophrères maîtres du monde) ne consultent pas les mêmes cannaux d'informations que nous, pour que l'information soit diffusée à grande échelle, cela est nécessaire d'avoir des collaborations plus étendues.
Noublions pas que dans l'UE, le maître réel est l' Allemagne malgré les gesticulations désespérées de la France qui n'aura plus bientôt de poids lorsque la Turquie rentrera dans cet espace.

4.Posté par Patriote le 08/12/2010 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me posais la même question, je propose que chacun d'entre nous diffuse cette lettre ouverte.

5.Posté par Rencontre à Paris le samedi 11 dec le 08/12/2010 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.lvdpg.org/Rencontre-de-la-diaspora-Gabonaise-a-PARIS-le-11-Decembre-2010_a7043.html

6.Posté par Eyo l'invisible,le sans forme le 09/12/2010 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi 2 poids 2 mesures entre le Gabon et la Cote d'Ivoire?
Il ya eu un coup d'état électoral au Gabon suivi d'un massacre de la population qui contestait ce coup de force, au su et au vu de la communauté internationale (ONU, Amérique, la France, l'UE, l'UA, etc). La voie du peuple gabonais a été bafoué, le peuple gabonais a été humilié, violé avec la complicité de la FrancAfrique. La même chose se produit en Cote d'Ivoire, la communauté internationale est unie et unanime, le droit de vote des Ivoiriens doit être respecté, le peuple s'est exprimé par la urnes, sa voie doit être respectée au nom de la démocratie!
Je me demande si le peuple gabonais n'avait pas ce droit?
Aujourd'hui, les officiels et officieux francafricains parlent pour dire que l'expression démocratique des gabonais n'avait pas été respectée, c'est vraiment une façon de violer une fois de plus. Que veulent-ils nous dire?Quelles solutions nous proposent-ils?L'imposteur est toujours là, libre de ces mouvements et de ses privilèges, car il a l'appui et le soutien de ceux qui décident à la place des Gabonais qui ont perdu leur pays depuis qu'il a été transformé en société familiale Bongo SA depuis 43 ans que cela dure!!Un jour, la nature reprendra ses droits, l'essentiel c'est d'avoir foi en soi, car nos forces internes sont plus violentes qu'on ne l'imagine!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...