News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

DECLARATION : Affaires africaines de Péan 2014 : le clan Bongo à nouveau en transes !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 10 Novembre 2014 à 15:59 | Lu 4155 fois



Alors qu'une transition démocratique se construit au burkina Faso après la chute de M. Compaoré, que les présidences africaines s'interrogent sur ce Président français, qu'ils croyaient avoir mis dans leurs poches en attendant que leurs vieux complices de la droite foccardienne ne revienne au pouvoir, les « nouvelles affaires africaines » éclairent les occidentaux sur un des derniers royaume de la Françafrique mafieuse : le Gabon.

Pierre Péan n'en finit pas de rendre un immense service à la démocratie en Afrique et au Gabon, faisant trembler sur ses bases le régime de mensonges du clan Bongo. Ce clan voulait faire croire à des « divisions internes entre Ali et Pascaline Bongo. Ils sont tout à coup réconciliés face à la menace que fait peser la divulgation de la vérité contenue dans son livre.

Les « affaires africaines », en 1983, touchaient au cœur de ce que l'on n'appelait pas encore « la Françafrique », le cœur nucléaire de l'affairisme, la corruption, et les barbouzeries de la politique africaine de la France.

Ne l'oublions jamais ! Le Gabon ne connaissait pas en 1983 le multipartisme, obtenu en 1990 grâce à la mobilisation du peuple gabonais, pendant la Conférence nationale, et après l'assassinat de Joseph Redjmabé, ancien secrétaire général du Parti gabonais du Progrès (P.G.P).

Omar Bongo avait pris l'habitude sous de Gaulle-Foccard, puis sous Giscard, de faire selon son bon plaisir, d'enfermer, de torturer et même de faire assassiner avec l'aide, à l'époque, des services secrets français. Il y a eu au Gabon une installation dans la durée de moyens d'intimidation, de répression, d'humiliation, ou d'empoisonnement, de ceux ou celles qui s'opposaient au régime, allant jusqu'à la confiscation arbitraire des biens. Plusieurs leaders politiques gabonais ont connu les bagnes gabonais d'Omar Bongo : Pierre-Louis Agondjo-Okawe, Ntsira Ndong Ntoutoume Philippe, Oyono Aba'a, et bien sûr Jean-Marc Ekoh, à qui Pierre Péan dédie ce livre.

En 2014, Péan, après quelques autres enquêtes journalistiques, a recroisé l'Afrique à plusieurs reprises, puis, sans doute devant la scandaleuse longévité du clan Bongo, quels que soient les gouvernements français. Il reprend la plume pour décrire puis finalement dénoncer la mascarade de l'élection présidentielle de 2009. Il décrit le mensonge total de la biographie de M. Bongo, qui passe son temps à vouloir faire croire aux responsables français ce qu'il n'est pas. Il contextualise les différentes étapes d'une construction du faux : fausse naissance gabonaise, alors que ses parents nigérians existent bien, diplômes obtenus frauduleusement et usurpation de titres universitaires, élections tronquées...

Mais, cela a été dénoncé dans les prises de position par le Mouvement Civique du Gabon depuis 2009 :

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr

Il y a bien usurpation de la part d'un clan dont les intérêts sont bien communs malgré des stratégies de communication visant à reproduire le schéma des anciens et des modernes en son sein.

Pierre Péan aime le Gabon, et on le croit. Car, seul un véritable Gabonais, ou un ami du peuple gabonais, peut décrire et analyser comme il le fait à la fois cette vallée de larmes qu'est ce pays dont le destin aurait pu être autre s'il n'avait eu à sa tête un clan installé par les Français dans les années d'après l'Indépendance.

Les informations sont bien sûr connues, mais Pierre Péan les rassemble, les met en cohérence pour que le lecteur moyen, notamment en occident, puisse mieux comprendre la nature criminelle du régime gabonais, et de celui qui mime le rôle de chef d'Etat.

Fait politique majeur, Ali Bongo n'est pas gabonais de naissance, et selon la constitution adoptée par le régime lui-même, n'aurait jamais dû être autorisé à se présenter à l'élection présidentielle. Son acte de naissance est fabriqué de toutes pièces lorsqu'on le regarde dans le détail.

La suite est connue et depuis 2009, la liste des absurdités est décrite avec précision : les razzias des jets setteurs du clan Attias à Libreville, qui vendent au pouvoir à prix d'or des séminaires de communication totalement inutiles, l'hyper pouvoir et la dépendance fétichiste de M. Bongo à M. Accrombessi à la Présidence de la République en violation de toutes les règles de souveraineté d'un Etat, les crimes dits « rituels » pilotés par des individus du régime...

Pour les responsable socidentaux qui l'ignoraient ou qui faisaient semblant de l'ignorer, c'est un travail sérieux de recherches, d'enquêtes, de croisement d'informations, que les Gabonais connaissent. Il était important qu'un observateur externe au Gabon puisse témoigner de ce qu'il sait. Il est proprement scandaleux de mettre en cause son travail parce qu'il est européen. Les propos racistes à son égard par le régime ne contredisent pas ses écrits.

Le Mouvement civique du Gabon tient à rendre hommage au travail mené par Pierre Péan dont l'attachement à la vérité et au combat démocratique au Gabon ne sont plus à démontrer. Ce qu'il décrit est désormais clair pour les responsables occidentaux.

Son ouvrage démontre un pays sinistré par plus de 45 ans de règne sans partage du clan Bongo.
Il s'en déduit plusieurs faits majeurs :

• M. Bongo ne remplissait pas les conditions pour présenter sa candidature en 2009. Il a commis des faux dans son état-civil. Il est donc illégitime depuis l'élection présidentielle de 2009. Il doit quitter le pouvoir car ne peut à nouveau être candidat. Envisager qu'il puisse même être à nouveau candidat est hors de propos, au vu des mensonges sur son acte de naissance.

• Le Gabon ne saurait être gouverné par quelqu'un sous l'emprise de féticheurs vaudous, ou de charlatans divers, qui en réalité, procèdent à des transactions financières autour du budget de l'Etat gabonais à des fins personnelles. C'est une situation d'atteinte à la souveraineté nationale qui disqualifie de fait celui qui tient lieu de président actuellement.

• Compte tenu de ses fraudes, de ses mensonges sur sa naissance, la Cour constitutionnelle doit le déchoir de toute fonction officielle. Comme la Présidente de la Cour constitutionnelle est de sa famille, c'est au peuple gabonais de le destituer.

La transition démocratique est urgente.

Le Mouvement Civique du Gabon est prêt à prendre sa part dans le changement devenu inéluctable auprès du peuple gabonais. Il est pleinement solidaire de l'appel du Front uni de l'opposition lancé le 9 novembre à Sobraga. Le Mouvement Civique du Gabon s'associe également au dépôt de la plainte contre M. Bongo qui sera déposée au nom du et par le peuple gabonais le 13 novembre 2014. C'est donc bien au Gabon que le changement se met en marche !


P/ le Mouvement Civique du Gabon
La présidente du conseil exécutif
Mengue M'Eyaà



Lundi 10 Novembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4155 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par nicaise nzue le 12/11/2014 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'aimerais qu'on m'explique ceci , GABAO que nous sommes est ce que les bongo eux memes ne sont pas t'ils conscient que la verite tot ou tard jaillit, avec autant de progenitures que le pere a laisser , pourquoi seulement c'est le roi ali depuis 1983 que Mr Pean a investiguer ? ; Comme on dis bien chez nous , ( Au loin quand tu apercois de la fumer , c'est qu'il ya un feu quelque part ) Alors les bongo chercher bien d'ou s'allume bien ce feu .opinion perso.

10.Posté par Milord le 11/11/2014 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Appel à tous les compatriotes pour des manifestations populaires au Gabon et à l'étranger auprès des représentations gabonaises. Celles-ci sont illégales et ne nous représentent pas. Nous demandons aussi aux autorités de ces pays de ne pas réprimer les étudiants gabonais qui souhaitent manifester auprès des ambassades.
Nous allons réécrire une nouvelle page de notre histoire.
Tous ceux qui n'ont pas voté le pdg en 2009 ne doivent pas attendre une nouvelle mascarade d'élection truquée en 2016. Nous ne devons pas trahir les martyrs gabonais, surtout ceux récemment de 2009.
LA PATRIE OU LA MORT,
NOUS VAINCRONS!!!!!!!!!

9.Posté par Milord le 11/11/2014 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Appel à tous les compatriotes pour des manifestations populaires au Gabon et à l'étranger auprès des représentations gabonaises. Celles-ci sont illégales et ne nous représentent pas. Nous demandons aussi aux autorités de ces pays de ne pas réprimer les étudiants gabonais qui souhaitent manifester auprès des ambassades.
Nous allons réécrire une nouvelle page de notre histoire.
Tous ceux qui n'ont pas voté le pdg en 2009 ne doivent pas attendre une nouvelle mascarade d'élection truquée en 2016. Nous ne devons pas trahir les martyrs gabonais, surtout ceux récemment de 2009.
LA PATRIE OU LA MORT,
NOUS VAINCRONS!!!!!!!!!

8.Posté par israel le 11/11/2014 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mes tres chers compatriotes,

je vous suggere que , la politique exogene est tres bonne pour accelerer les changements dans une nation quelconque, c est une politique tres favorable a l opposition insensee, mais A long terme elle a des consequences tres tres graves svp,....

cela dit

nous acceptons que nos querelles d aujourd hui naissent de l etranger, d ou nous arrivons meme a applaudir lorsqu on entend que Pierre Pean traite notre cher president d etranger ou de dire qu il portera pleinte a bilie bi ze,..

MA BETE EXPERIENCE DE LA VIE EST QU EN TOUTE CHOSE IL YA RETOURNEMENT DE LA SITUATION,, ,,,, CE QUE VOUS SOUHAITEZ A VOTRE COMPATRIOTE AUJOURD HUI POURRAIT ETRE VOTRE PROPRE TOMBE DEMAIN,,,,

CEST AINSI QUE les habitants d une meme nation se doivent de se proteger les uns envers les autres pour lutter contre tout vent venant d ailleurs, toute tentative de destabilisation ...........

ISREAL s il vous plait n est pas un passionnE ni de l opposition ni du camp adverse , mais il agit selon la logique, ... on dit que LE BON SENS EST LA CHOSE LA MIEUX PARTAGEE DU MONDE

ALORS LE LINGE SAL SE LAVE EN FAMILLE

7.Posté par ébognôh le 11/11/2014 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La famille Bongo, si tant est que l'idée de famille est bien perçu par chaque membre, a bâti son existence et le pillage systématique des ressources du Gabon sur des grossiers mensonges: fausse filiation, faux actes de naissance, faux diplômes, faux noms, faux mariages..... La carrière de grand nombre d'entre les membres de cette "famille" s'est déroulée sur la base de ces mensonges éhontés. Des femmes stériles comme Joséphine KAMA ayant vendu leur dignité et leur âme aux sorciers et aux chiens, n'ont eu aucune gêne de témoigner publiquement qu'elles onts un enfant Ibo avec Omar Bongo.
Ce sont ces mensonges et le mépris que cette "famille" a toujours eu en l'endroit des Gabonais qui les rattrape aujourd'hui. Simplement....logiquement....inexorablement....définitivement.
1)- Pourquoi Ali ODJUKU Ben Bongo a-t-il attendu 2009 pour se faire établir un faux acte de naissance, 50 ans après sa supposée naissance au Congo Brazzaville en 1959? Aujourd'hui, ce mensonge est mis à nu et emportera les auteurs et les complices de cette forfaiture.
2)- William AKASSAGA a-t-il vraiment été au CP2 comme il le prétend? Le fait pour lui d'avoir délivrer ce faux acte de naissance au fils biologique d'ODJUKU et adoptif d'Omar BONGO l'emportera lui aussi et le malheur ne quittera plus sa maison.
3)- Marie Madelène MBOURANTCHOUO est-elle le seul juriste gabonais capable de diriger la Cour constitutionnelle qu'elle préside depuis plus de 20ans? Dans sa frivolité la plus abjecte, elle a cru que le fait d'avoir "donné" à Omar Bongo deux enfants lui conférait "le droit et la toute puissance de faire du Gabon ce qu'elle fait" depuis qu'elle dirige cette institution rendant des décisions systématiquement en faveur du parti-Etat PDG, validant des candidatures qui n'ont pas lieu d'être comme celle d'Ali ODJUKU Ben Bongo en 2009. Elle devra rendre compte aux Gabonais de toutes ces complicités et le malheur ne quittera plus non plus sa famille, ses biens mal acquis et la malédiction divine va bientôt s'abattre sur elle, ancienne prostituée.
4)- ABOGHE ELLA, J.François NDONGOU, Faustin BOUKOUBI, Guy NZOUBA NDAMA, Maixant ACCROMBESSI, Liban SOLEMAN et tous les autres complices n'y échapperont pas.
En janvier 2009, lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au Président de la République, dans sa réponse à tous les messages qu'il avait reçus, Omar BONGO ONDIMBA avait déclaré: "DIEU NE NOUS A PAS DEMANDE DE FAIRE DU GABON CE QUE NOUS SOMMES EN TRAIN DE FAIRE. IL NOUS OBSERVE. IL DIT AMUSEZ-VOUS. MAIS QUAND IL VOUDRA AUSSI NOUS SANCTIONNER, IL LE FERA..." C'était là un message plein de sens et très prémonitoire qu'il adressait à sa "famille", Ali Ben ODJUKU en premier, à ses collaborateurs, aux dirigeants des institutions constitutionnelles et à tous les pilleurs et faussaires du Gabon.
Ali Ben ODJUKU Bongo, ABOGHE ELLA, J.François NDONGOU, Faustin BOUKOUBI, Guy NZOUBA NDAMA, Maixant ACCROMBESSI, Liban SOLEMAN, Marie Madelène MBOURANTCHOUO, Guy Bertrand MAPANGOU, Alain Claude BILIE BI NZE, Pascaline Mferri BONGO, William AKASSAGA, Jean Boniface ASSELE, "Le faux Général" MBAYE, Michel ESSOGHE, et tous les griots de la piètre espèce avaient-ils entendu ce message?
L'heure de la fin a sonné.

6.Posté par mba le 11/11/2014 11:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kie! Encore une fois des reveurs.le peuple ne vs suivra pas.ici c''est pas le Burkina.aka! Arretez de vs agiter pour rien. Je vs conseille d''attendre 2016. Si Ali est desavoue, le peuple obeira a votre appel.

5.Posté par marche de la diaspora gabonaise le 11/11/2014 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affaires Pierre Pean-Ali Bongo aux Etats Unis : Action contre l’imposture d’Ali Bongo Ondimba- Maixent Accrombessi aux Etats-Unis.
Nous vous informons qu’une traduction en anglais du résumé du livre : Nouvelles Affaires Africaines de Pierre Pean est en cours.
Après la traduction de ce résumé, des copies du livre en français et le résumé en anglais seront envoyés au President Barack Obama, l’administration de la maison blanche, au département d'État américain, aux deux chambres (Sénat et Congrès), a certaines institutions américaines, au FMI, la banque mondiale etc.… Ces envois seront effectués par un avocat choisi pour la circonstance.
Une lettre d’accompagnement sera envoyée aux concernés. Cette lettre introduisant le livre et les sujets Ali Bongo Ondimba et Maixent Accrombessi comme sources des problèmes actuels des Gabonais et aussi les problèmes difficiles par lesquels le Gabon risque de traverser si Ali Bongo Ondimba et Maixent Accrombessi ne répondent pas aux appels de l’opposition et de la société civile.
Pendant que les leaders de la diaspora aux USA font le brainstorming sur les prochaines actions à mener ici aux États-Unis a l’instar des actions menées par la diaspora de France, l’opposition et la société civile au Gabon, nous invitons les Gabonais des États-Unis à rester en alerte. Nous vous annoncerons à temps opportun les manifestations où vous serez demandé de prendre part.
Pour l’heure, nous remercions les Gabonais de France pour le projet de marche de soutien à Pierre Pean à l’ambassade du Gabon à Paris prévue dans quelques jours et aussi la grande marche prévue à Libreville ce jeudi par l’opposition et la société civile. Nous demandons aux gabonais et gabonaises à y prendre part massivement

4.Posté par MOUSSOUAMY le 11/11/2014 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'heure a sonne ou le peuple doit se lever comme un soldat de l'armée d’Israël pour faire sauter ali bongo, peuple du Gabon l'heure de notre victoire est proche bientôt nous serons libre et tous le peuple Gabonais pourra juire de la richesse de notre beau Pays que la famille bongo avait pris en possession comme si ses richesses là les appartenais mon Dieu cette famille bongo et leurs soit disant amis ne pourrons pas fuirent du Gabon nous allons les attraper pour qu'ils passe devant un jury compétant. Je soutien le Front National et je soutien Mr PIERRE PEAN dans son combat contre la famille bongo et contre se charlatan de d'accrobessi.

3.Posté par EMANE le 11/11/2014 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous soutenons le peuple gabonais, l'heure de la délivrance a sonné!!! Ali doit partie avec ses frères Vaudouman!!!!

2.Posté par Ekooll le 10/11/2014 21:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de distraction ici svp. L'heure est grave.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...