News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crise politique au Gabon : Déclaration du Président du Parti Social Démocrate (P.S.D)

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Lundi 31 Janvier 2011 à 21:04 | Lu 4613 fois



Crise politique au Gabon :  Déclaration du Président du Parti Social  Démocrate  (P.S.D)
J’ai été informé de la décision d’André MBA OBAME de prêter serment en qualité de Président de la République suivie de la formation de son gouvernement. Mon éloignement du gabon ne lui a certainement pas permis de me faire l’amitié de me tenir informé de cette décision pour que je lui en donne mon avis.

L’acte ainsi posé est d’une gravité mais qu’il conviendrait cependant ni d’amplifier par des déclarations et réactions intempestives ni d’en minimiser la portée ; à ce propos, ceux qui pensent que l’acte ainsi posé est puéril doivent se souvenir qu’en 1993, à l’issue des élections présidentielles, un Gouvernement de la Résistance avait été formé avec à sa tête un Président de la République qui s’était tout aussi auto-proclamé et dont on peut à raison ne plus vouloir se souvenir du nom. Mais l’acte posé aura finalement conduit aux Accords de Paris dont les principaux animateurs n’étaient autres qu’Ali BONGO ONDIMBA actuel Président de la République et MBA OBAME.

Le Président Omar BONGO n’avait ni dissout les partis politiques formant le HCR encore moins demandé la levée de l’immunité parlementaire de ceux-là, élus nationaux, qui avaient fait partie du Gouvernement de la Résistance.

Pour venir à bout de cette forte contestation du Pouvoir de l’époque, une seule arme avait prouvé son efficacité, le dialogue et ainsi atteindre par consensus des objectifs visant le changement et l’amélioration des institutions dont l’approfondissement des acquis aurait pu nous éviter de retomber dans les mêmes travers.

J’ai entendu la CEEAC s’émouvoir de la déclaration de MBA OBAME en prenant position et en témoignant des élections qui se seraient déroulées dans la transparence au Gabon et qui ont vu l’élection d’Ali BONGO ONDIMBA. Mais lorsque la chaîne publique française France 2, un an après, consacre une émission sur les dessous du Pouvoir en Afrique francophone et révèle à tord ou à raison que les résultats des dites élections ont ou auraient été inversés au Gabon, aucun observateur des élections présidentielles gabonaises du 30 août 2009 n’a cru bon de s’émouvoir et encore moins de prendre position.

Penser que de telles assertions n’allaient provoquer aucune réaction de certains acteurs politiques gabonais et en particulier du prinicpal concerné, c’est faire preuve de cécité. Les dénégations qui ont suivi n’ont pas été faites sur le même médium mais à la télévision locale, ce qui n’a pas eu la même portée. Tout homme politique averti ne peut être surpris des développements qui sont intervenus.
Afin de dépasser cette délicate situation, Pierre MAMBOUNDOU a indiqué une solution, la biométrie.
Pierre MAMBOUNDOU, faut-il le rappeler, par honnêteté intellectuelle, est le père d’une proposition de loi examinée par les deux Chambres du Parlement, sur la Protection des Libertés Individuelles.

Il pense à raison que toout peut être fait pour que les élections législatives à venir connaissent une parfaite identification de l’électeur, par le biais de la Biométtrie. Je veux donc bien le croire et lui apporte pour ce faire tout mon soutien, si tant est qu’il puisse persuader le pouvoir qui freine des quatre fers de desserrer l’étau afin d’aller résolument dans le sens souhaité.

Mais au-delà de cette solution qui vise la transparence électorale, il y a que le Dialogue ne doit jamais être rompu entre acteurs politiques de bords différents afin d’éviter les incompréhensions et des situations dont la gravité n’a de conséquence que les bourrasques qui finissent par emporter les hommes politiques.

Je ne cesserai jamais de répéter que l’absence de Dialogue entraîne l’intolérance, l’intolérance entraîne les excès, les excès entrainent la violence, la violence entraîne la contre-violence et personne ne gagne à ce jeu.

Aussi de ce Dialogue pourrait naître des solutions, la Biométrie est une solution urgente mais il en est aussi de la réforme de la Commission Nationale Electorale et du rôle de la Cour Constitutionnelle. Car maintenant que la communauté internationale, l’ONU, l’Union Africaine, les communautés économiques régionales et sous-régionales s’impliquent dans la définition des résultats électoraux, pourquoi l’Afrique, en mal de transparence électorale, ne se doterait elle pas d’une structure qui serait chargée d’organiser les élections dans tous nos pays.

Dix mois avant l’échéance, elle s’installerait dans le pays pour prendre en mains les élections, s’assurer de la bonne tenue des listes électorales, désigner les membres des commissions électorales, les présidents et membres des bureaux de vote. C’est un investissement approprié sur une structure efficace, efficiente et économique. Un investissement que la Communauté internationale gagnerait à promouvoir qui éviterait toute contestation et perte de temps à une Afrique qui tarde à s’insérer dans le concert des nations.

Ne me posez pas la question de savoir ce que je fais de la souveraineté des Etats. Aujourd’hui cette notion est dépassée : l’ingérence de la Communauté Internationale en Côte d’Ivoire nous en donne une bien bonne occasion qui par ailleurs nous dispenserait de l’implication des Cours et Conseils Constitutionnels.

Enfin en privilégiant le Dialogue, la dissolution de l’Union Nationale n’aurait jamais dû être à l’ordre du jour. Aussi, j’invite le Pouvoir à ne pas donner suite à cette mesure et d’éviter aisi de mettre le doigt dans un engrenage aux effets pervers pour notre Pays.

Je vous remercie.

Pierre-Claver MAGANGA-MOUSSAVOU

Lundi 31 Janvier 2011
LVDPG - News
Vu (s) 4613 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par lafrikain94 le 03/02/2011 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. l'intervenent numéro 14. à vous lire vous manquez d'intelligence de raison, de bon sens. Votre esprit tribaliste vous rongera encore plus lorsque vous allez vous rendre à lévidence que le Gabon est UN. Je vous imagine plongé dans votre obscure pensée et je ne puis qu'avoir une pensée triste pour vous.
Que le ciel vous vienne en aide vous souffrez et vous êtes seul dans cette souffrance c'est le plus difficile croyez moi. Moi, je vous comprends mais est-ce que vous vous comprennez? là est tout le problème et l'orogine de votre souffrance. Lorsque les Gabonais du monde entier discutent de la libération de leur pays, vous, vous en êtes encore là c'est triste tout simplement.

23.Posté par WDC le 01/02/2011 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Orema de Gamba
Mon frere, je comprends que tu ne soutiennes pas la tournure que prend le geste de AMO, mais il ne faut pas faire d'amalgame.
qu'est ce que les Fangs de POG ont avoir avec AMO? Il ne faut pas tout melanger. Tu parles de bruler tous les Fangs de POG, es tu sure q'il y a plus de je ne sais pas ethnie a POG qui soutiendrait ta demarche? Arretons, svp. Si tu n pas d'accord avec AMO, ne blame pas ce qui le sont ou mieux ceux qui pensent que tous les moyens sont bon pour detruire le system en place.

Continue a denoncer ce que tu penses etre mal , mais ne bifurque pas dans des idees antisemitisme. Merci

22.Posté par pepita le 01/02/2011 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
félicitations M. Pierre Claver Maganga Moussavou pour votre apport dans la situation actuelle de notre pays.

21.Posté par Diaz le 01/02/2011 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut reconnaître à M. Maganga Moussavou ce raisonnement lucide, sage et très objectif. Manquer de le reconnaître, c'est faire preuve de malhonneteté intellectuelle. Et il n'y a que les pédégistes et autres "émergents" (tous souffrant bien évidemment de l'émergencitose) pour manquer de le reconnaître.
Je trouve que M. Maganga Moussavou va effectivement dans le même sens que M. Mamboundou et l'ACR, c'est-à-dire ne pas prendre position tout en reconnaissant que l'acte du Président élu AMO donne l'occasion de dialoguer, renforcer la démocratie et assainir une bonne fois pour toutes le processus électoral au Gabon.

@BOUTELESI
Je suis parfaitement d'accord avec vous au sujet des raisons pour lesquelles soutenir AMO. C'est dans ce sens qu'il faut faire du lobbying auprès des opposants gabonais.

20.Posté par jeyfrey le 01/02/2011 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Orèma de Gamba
Faites attention avec votre manière de prendre position. Donnez à la crise actuelle son vrai sens. J'ai suivi tous les discours de mba oba, il n'a jamais été question à un seul moment de casser quoique ce soit. La finalité c'est pas d'aboutir à une guerre ethnique. Je juge vos propos dangereux, et il est temps de rectifier le tir. Je vous invite donc à faire preuve de maturité intellectuelle et de beaucoup de retenue quand vous parlez d'un peuple dans son entièreté.

19.Posté par mambe galemulinguimbale le 01/02/2011 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ni AMO NI ABO NI PMM,personne n'a gagné ces élections.On faIt très simple les Gars comme à l'ecole.On recupère tous les procès verbaux et on fait appelle aux nations unis pour le recomptage.A partir de là,nous n'allons plus épilogué sur ce problème de "ce n'est pas toi,c'est moi qui ai été élu par le peuple gabonais" comme ça on vera le vrai que que les gabonais ont choisi.
Ou à défaut on repart aux élections .Car l'heure est très grave.Les prommesses oui,mais mon frère,ma soeur,mon père ,ma mère ,mon tonton les prommesses peuvent arreter l'esprit de tueur qu'incarne Odjuku ali le biafrais? non pardon.Il a commencé pa RENDJAMBE,il a massacré les gabonais à PORT GENTIL VIA LES OUGANDAIS ET LES RD CONGOLAIS.En ce moment il fait massacré d'autres avec des arrestations arbitraires.Vous acceptez cette façon de dirriger les humains quoi meme si le quitus avait été donné par le peuple ! Il a le culot ce type là.Vous n'avez plus les couillescomme NYONDE MAKITA qui avait chassé les français de MOCABE ET MOABI LUNG ou encore comme wongo,Mbombet A nyangue monuments historiques de la bataille contre les usurpateurs qu'étaient les français.Allons z'enfants de la Patrie le jour de la gloire est arrivée.iL N4YA PLUS DE GABONAIS CAPABLES DE FAIRE DES PROMMESSES ET DE LES Réaliser sans pour autant qu'un étranger le fasse. BON SANG Meme les SOITS disant frères de lumière des fameuses obédiences maçonniques et rosicruciennes sont plutot des FRERES d'obscurité comparativement à leurs homologue chez qui leur pays ont été dévélopppé grace aux richesses puisées chez ceux qui ne sont lumiere que par les vestes ,les champagnes ,les belles cylindrées en somme le matérialisme.Le devellopement de notre pays doit se faire par des GABONAIS EPRIS DE PAIX,et non par des étrangers.

18.Posté par mambe galemulinguimbale le 01/02/2011 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pierre claver,salut à toi pour ta sublime déclaration.

17.Posté par Stephan Owen le 01/02/2011 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Orèma de Gamba
Cher compatriote, allez-y faire un tour dans n'importe quelle bourgade de Guinée Equatoriale, je ne parle ni de Bata ni de Malabo, et vous comprendriez que l'injure la plus infamante aujourd'hui en Guinée Equatoriale, c'est de traiter un Equato Guinéen de Gabonais; pire encore de batéké. Lesaéroports de Bata et Malabo sont désormais aux normes de l'A 380; une école dans un village dispose de facilités dont le Lycée Léon Mba ne peut même pas réver; les logements sociaux fleurissent partout, au point où des quartiers comme derrière l'hôpital et akébé frontière n'y existent plas; les stades destinés à la CAN 2012 sont disponibles depuis plus d'un an; alors que chez nous, on en est à casser la dalle de l'omnisport au marteau; les hôtels sont plus nombreux et plus beaux que ds motels comme okoumé palace, Ré-ndama... Je ne parle pas des routes. La corniche de Bata est aussi belle que celle de Nice, alors qu'à Libreville, nous en sommes à repeindre des badamiers à la chaux...

Si Mba Obame n'aimait pas le Gabon, il se réclamerait volontiers Equato. Encore qu'il parle sa langue, et a un village que tout le monde reconnait comme étant le sien. Ojuku quant à lui, ne parle ni le téké ni l'obamba; sinon le pidjin des Biafrais. On ne lui connaît aucun village au Gabon. Son mai Pieere Péan, dans affaires africaines, déclare qu'il est venu du nigeria...

16.Posté par dimarangue le 01/02/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
X-or;il faut etre éclairé .Ce que AMO a posé comme acte est inscit dans la déclaration universelle des droits de l'homme et des peuples de 1789 c'est a dire l'insurection.je paraphrase "lorsque le vote du peule,les libertés dupeuple sont bafoués,et lorsque l'oppression devient un mode de gouvernement;l'insurrection devient le dernier recours mieux l' acte ultime que doit poser le peuple.AMO A RAISON.Ce n'est parce que les promesses fusent de partout que tout Gabonais epris de respect de la vie Humaine doit oublier les massacres de 2009 à PORT GENTIL ou bon nombre de nos parents ont succomé aux tirs des ougandais et congolais de la rdc.N'ayons pas la mémoire courte chers compatriotes que ce groupe composé de rogombé,de biyogué mba;de ndoungou;de elle ekogha et du biafrais ondimba ali odjoukou premier fils d'odjoukou adopté par albert bernard omar bongo ondimba ,ont tué et massacré des gabonais pour etre là,Qui dirait mieux que ces vieux cocos français de la françafrique sur ce qui s'est passé lors des présidentielles que qui.Si de Bonnecorse ou de Mauvaisecorne a dit ce qu'il a dit sur France 2 c'est que c'est parole d'évangile.Puisque quand la communauté internationale incarnée par la france soutient une élection en Afrique ,tout le monde acquiesce.Jusqu'à présent Sarkozy n'a pas donné un autre son de cloche aux d'clarations faites par les differentes personnalités influentes de la France de foccard et donc de la droite et de la gauche de ce pays.
Ne soyons pas aveuglés par des prommesses.Ali est ce rat là qui te bouffe les orteils et te souffle.Qu'il dégage car il n'a jamais gagné les élections.Il y aura un autr Président véritablement élu qui viendra retravailler ce pays mieux que le s prommesses faites pour se faire accepter.OUVREZ VOS YEUX ET VOS OREILLES! L'HEURE DE LA LIBERATION EST ARRIVE.

15.Posté par le penseur le 01/02/2011 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR PIERRE CLAVERT a tout dit le PDG et L'UN ON COMPRIS asseyez vous et discutez si non ça va mal finir mettez vos intérets de coté et pensez au peuple . MERCI PCMM D AVOIR DIT TOUT HAUT CE QUE NOUS PENSONS TOUT BAS .

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...