News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crise de l’éducation : Moundounga, sujet d’une cabale ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 8 Janvier 2014 à 09:16 | Lu 1153 fois

Dès l’entame de la crise du secteur éducatif gabonais, le ministre de l’Education nationale, séraphin Moundounga s’était vu traité de tous les noms. Logiquement, l’on s’en était pris à son mode de gestion de la crise. Pourtant, au regard de certaines révélations et d’une autre lecture, on s’interroge désormais sur la réelle culpabilité du ministre.



Depuis le début de la crise qui secoue jusqu’à ce jour le secteur éducatif gabonais, de nombreuses critiques acerbes n’en finissent pas de pleuvoir sur le ministre de l’Education nationale. Subissant les assauts des enseignants, élèves et parents d’élèves, il apparait pourtant aujourd’hui que Séraphin Moundounga, comme les nombreux fonctionnaires grévistes, est lui-même vraisemblablement la victime d’un système bien plus fort que lui.

Dans sa dernière parution, le journal La Loupe (n°161 du mardi 7 janvier 2014), évoque à cet effet la possibilité que le ministre ait été «piégé» par certaines personnalités, visiblement plus proches du Président de la République que lui. Des personnalités qui, selon la source, choisissent de ce qui doit être fait, où et selon quel délai.

Ainsi donc, rien ou presque ne dépendrait de Séraphin Moundounga : ni la construction et la livraison des 400 salles de classes promises par Ali Bongo, ni même la résolution des revendications salariales des enseignants. La gestion (si l’on ose) de la crise serait assurée par les «vrais» pédégistes émergents. Et le ministre, selon certains dires malveillants à son endroit n’en serait pas un.

En effet, bien que montrant des signes de volonté à régler de la situation salariale des enseignants dont certains n’ont pas tardé à demander son départ de la tête du ministère, les actions de Moundounga, à en croire nos confrères, auraient été bloquées par «la légion étrangère et ses complices tapis au ministère du Budget, ministère dépensier de l’Etat et de quelques syndicats à la solde qui acceptent mal les réformes issues des états généraux de l’Education qu’ils ont pourtant signées».

A ce jeu de «rétention des dossiers» des fonctionnaires, La Loupe identifie clairement «les services du Budget et ceux du Contrôle des ressources et des Charges publiques». Toute chose qui pose également la question du véritable rôle joué par le ministre Rose Christiane Ossouka que l’on dit sous l’influence d’un certain Jean Fidèle Otandault.

L’opinion publique et le monde de l’éducation ne s’intéressent en effet que très peu au rôle de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT) pour ce qui est du retard, dénoncé par la Conasysed, dans la construction des infrastructures scolaires. En janvier 2013, se souvient-on, lors d’un voyage de presse sur les chantiers de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, Simplice Mouango, directeur général du patrimoine au ministère de l’Éducation, avait déclaré : «En 2010, un financement de 30 milliards dédié aux investissements a été inscrit pour notre ministère.

Mais, en cours d’année, du fait de la rectification de la loi des finances certains projets ont été reportés à l’année suivante. Donc sur ce montant, seuls 14 milliards ont été engagés pour le compte de l’Education nationale et l’Enseignement supérieur. En 2011, 30 milliards de francs CFA également ont été mis à disposition dont 27 milliards de francs CFA ont été transférés à l’ANGT. En 2012, le budget de l’éducation nationale et de l’Enseignement supérieur était d’environ 30 milliards qui ont également été mis à la disposition de l’ANGT et les projets se réalisent au fur et à mesure comme on va le constater.»

Des chantiers en route, on en avait vu. Mais quel n’a pas été l’étonnement du ministre de l’Education nationale, visitant les chantiers en septembre 2013, de constater que les travaux s’étaient arrêtés un mois auparavant, selon l’indication des chefs de chantiers employés par l’ANGT, sur la plupart des sites. Et de s’entendre expliquer par un chef d’entreprise, devant des journalistes, que le non-avancement des travaux avait pour principal mobile le «défaut de financement». On avait déjà déduit, depuis la déclaration de Simplice Mouango, le directeur général du patrimoine au ministère de l’Éducation nationale, qu’il ne restait réellement plus que les aspects pédagogiques à ce ministère.

Ainsi pour ce qui est des syndiqués, Séraphin Moundounga voudrait bien répondre aux différentes revendications des enseignants, mais sans le quitus du Budget dont le directeur général serait l’une des pièces maîtresses du système qui empêcherait au ministre de l’Education nationale de répondre aux attentes des grévistes, la chose semble bien difficile à réaliser.

D’autant plus que cela nécessite le décaissement des fonds. Et les fonds, 1,996 milliard francs CFA pour le paiement des vacations, ce sont les prétendus «amis» d’Ali Bongo, notamment ceux en fonction au ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, qui les détiennent. «Pauvre, Moundounga», serait-on tenté de soupirer comme pour lui manifester un peu de soutien dans ces moments troubles.

Gabonreview

Mercredi 8 Janvier 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1153 fois




1.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abif le 08/01/2014 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop facile comme arguments pour espérer défendre un incompétent notoire, dont l'arrogance est la seule valeur certaine. Moudounga est lui-même membre de sociétés secrètes auxquelles appartiennent aussi Ojukwu Bongo que tous ceux dont les noms sont donnés dans cet articles, présentés commets des freins à l'émergence. En filigrane, il y'a aussi que certaines de ces personnes, comme le duc de Ndendé - YFM - pour ne pas le citer, voudraient être à la place du griot de Moabi.

Accuser les syndicats et les syndicalistes, notamment la CONASYSED, de complicité avec la légion étrangère est une injure à la réalité et à la vérité. Moudounga a voulu être un super ministre. Pour y parvenir, il s'est servi de son mentor Guy Nzouba Ndama et des pratiques fétichistes que les deux hommes pratiquent grâce aux qualités et compétences de la propre mère de Moudounga et des charlatans et marabout qu'ils entretiennent au Gabon et à l'extérieur du pays. Il doit assumer son incompétence, son arrogance disproportionnelle à sa valeur intrinsèque en prenant soin de se rendre compte de son inutilité..

2.Posté par Lola le 08/01/2014 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici un vrai génie arrivé au milieu des intellos avec le niveau zéro, Séraphin Madounga devient l'homme incontournable du système éducatif gabonais. Avec une thèse de droit en poche cet ancien moniteur vole maintenant plus haut que les éminents agrégés de l'UOB. Un jour, il attérira à la primature, voir au bord de mer.

3.Posté par maliweb le 08/01/2014 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui est sûr, c'est que l'éducation va très mal et il faut très vite trouver une solution.

4.Posté par julie OWANGUA le 08/01/2014 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ON EST FATIGUE , MOUNDOUGA PARCIS , MOUNDOUGA PAR LA , CEST QUOI CA ?
LAISSEZ MOI REGARDER LES VŒUX AU PSEUDO PRÉSIDENT PAR LES CONFESSIONS RELIGIEUSES, ON VA UN PEU VOIR QUI EST VRAI CHRÉTIEN OU PAS ENTENDRE QUI DIRA LES 4 VÉRITÉS AU NIGÉRIAN ALI ODJUKU ONDIMBA.

5.Posté par histoire le 08/01/2014 22:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Wi ya encore defforts a faire mais c mieu ka lepok d'' amo,engoga,menga

6.Posté par Larévolte le 09/01/2014 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on a un peu de personnalité, on démissionne en ce moment là! L'arrogant ministre de l'éducation nationale du Gabon attend quoi pour démissionner? Il attend qu'on l'éjecte de son fauteuil de la façon la plus humiliante hein? Même au Burkina Faso, les hommes politiques proches du pouvoir de Blaise Compaoré démissionnent.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...