Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crimes sans châtiments au Gabon !

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Dimanche 31 Mars 2013 à 19:58 | Lu 1196 fois



Crimes sans châtiments au Gabon !
Le Mouvement Civique du Gabon a été interpellé à plusieurs reprises par une association de lutte contre les crimes « rituels » sur les meurtres et mutilations commis sur des femmes, des enfants et des hommes au Gabon.

A l’occasion d’un récent reportage diffusé sur la chaîne française de télévision France 3, ces faits monstrueux ont été portés à la connaissance de l’opinion publique internationale.

Le caractère horrible de ces crimes est accentué par les mutilations qui auraient un caractère « rituel » inacceptable en termes de justifications. En effet, aucune tradition africaine ne saurait justifier l’enlèvement, l’usage du crime, de la cruauté, et de la barbarie.

Par ailleurs, compte tenu de la nature du régime, les crimes seraient commis sur la base de « rites » sacrificiels s’inspirant de traditions éloignées de l’Afrique centrale. Les commanditaires recrutent les auteurs et complices de ces crimes en Afrique de l’Ouest – importés par certains membres proches du pouvoir de Guinée, du Sénégal, du Mali ou du Bénin–, en Inde, ou même en Russie et se rattachent à des croyances issues de déviances médiévales préscientifiques et anti intellectuelles.

En réalité, l’inaction volontaire ou calculée du régime par rapport à ces crimes n’est qu’un moyen supplémentaire d’installer un climat de terreur dans un pays ravagé par le terrorisme d’Etat. A l’aide de gourous « frelatés », les dirigeants illégitimes du Gabon baignent dans des pratiques de nature mystico-criminelle leur permettant, selon eux, de conserver leurs privilèges du pouvoir.

Le Mouvement Civique du Gabon estime que la lutte menée contre les assassinats est insuffisante. Il est inacceptable que des menaces puissent être exercées sur de simples citoyens ou sur des opposants. Le caractère criminogène du régime en place depuis une quarantaine d’années ne peut qu’entretenir cette forme de violence criminelle.

L’absence de démocratie et la domestication de la Justice permettent un « droit » de tuer sans qu’aucune sanction ne puisse enrayer ce phénomène dans un contexte de viol permanent des Libertés publiques et individuelles.

Le MCG estime que la prolifération de crimes fétichistes ne saurait être considérée comme une simple question de société mais se rapporte bien à la nature défaillante d’un Etat illégitime, incapable de sanctionner des individus proches du pouvoir, et protégés par celui-ci qui se livrent en toute impunité aux pires crimes en récompense de rétributions diverses – postes, argent –.

Contrairement à la position d’un collectif sui generis, le Mouvement Civique du Gabon estime que la lutte contre toutes les formes de criminalité n’est pas apolitique, qu’elle est la résultante des pratiques fétichiste du pouvoir et qu’il est dans les missions des partis d’opposition de proposer des solutions.

Le Mouvement Civique du Gabon proteste de la tentative du pouvoir de dégager son entière responsabilité en promouvant, avec de lourds moyens financiers, la concurrence d’associations visant à le dédouaner alors qu’il ne fait rien pour endiguer ce phénomène

Le Mouvement Civique du Gabon proteste avec la plus grande vigueur et exige que le régime cesse de feindre de ne pas voir les pratiques meurtrières et fétichistes qu’il a suscitées en promouvant le crime comme mode de terreur et de promotion politiques.

Il encourage les familles concernées directement à déposer des plaintes auprès des juridictions internationales africaines, européennes ou même des instances des Nations Unies spécialisées sur le respect des droits humains.

La Justice, y compris internationale, doit pouvoir, sans entraves, sanctionner, jusqu’au plus haut niveau du régime illégitime, cette barbarie délinquante inacceptable dans une société africaine civilisée.


Mengue M'Eyaà,

Présidente du conseil exécutif
Mouvement Civique du Gabon
http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr


Dimanche 31 Mars 2013
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 1196 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par #finiaveclepouvoirenplace. le 03/04/2013 03:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est déplorable que dans notre beau pays on souffre de telles choses. tous ces pratiques sont permis par le pouvoir en place...

16.Posté par Bisso Na Bisso le 02/04/2013 20:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un exemple: un petit garçon de 6 ans disparaît à 11h, et on le retrouve a 18h ds un caniveau la langue et les testicules arrachés. On tire un nom au sort : c'est Ekomi de Kango. On se rend a son domicile et on lui décharge le calibre 12 a la poitrine

15.Posté par Bisso Na Bisso le 02/04/2013 20:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@anti-bongo-criminel -> bassé !
La seule et unique solution qui fera reculer les satanistes du gabon, c'est l'application de la loi du talion ds sa partie la plus féroce possible : un enfant décapité = un baron pdg assassiné au hasard au calibre 12.

14.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 02/04/2013 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AVIS au peuple opprimé du Gabon "citoyens-patriotes"

Agir, c'est déjà gagner !

Os 4:6"Mon peuple périt, faute de connaissance" dit Dieu dans sa parole c'est pourquoi nous avions décider de partager à tous ce que modestement nous connaissons. Pour que nul ne dise "je ne connaissais pas" la vérité que nous invitons chacun a devenir volontaire et porteur du message qui ouvre la porte de l'un des secret de la longévité du régime BONGO-PDG "46 ans" afin que nous en soyons délivrés. N.B: A PARTAGER SUR LE NET, PAR TRACTES, DE BOUCHE A OREILLES... chaque article selon votre convenance http://www.lesaffairesdenousmemesnousmemes.com/2013/03/gabon-revolution-quelques-raisons-de.html

NOUS NOUS AVIONS DECIDE D'AGIR ET VOUS ?

13.Posté par Ngon''''''''''''''''''''''''''''''''ekang le 02/04/2013 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous savons tous qu,Ali bongo fait du cinéma c,est sa nouvelle loge panthère noir qui demande du sang frais a ses adhérents pour des postes donc arrêter de voir ailleurs

12.Posté par NEM le 02/04/2013 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne connais aucun animal dans l'environnement gabonais qui s'appelle "homme politique" qui ne peut pas mourir par un calibre 12. Si les politiques gabonais et autres administrateurs d'Etat sont indexés comme les commanditaires des tueries au Gabon, je pense qu'il est nécessaire d'en éliminer ceux-là avec la manière forte possible. Leurs enfants n'ont rien à y voir! Ils doivent être attaqués personnellement. De ma part, quand leur violence touchera un des miens, je saurais ce que je ferais en temps opportun dès lors que le bourreau sera connu. Et je ne m'en cacherais point soyez-en sûr. La loi du talion existe si la Loi n'existe pas.

11.Posté par coudou le 02/04/2013 10:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin,
Vous commencez à épouser mes idées.les enfants d''un éventuel commanditaire doivent étre exécuter point barre.ces députés,prof, sénateur et autre sataniste doivent sentir ce k ca fè de perdr un enfant par mutilation.

10.Posté par coudou le 02/04/2013 10:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin,
Vous commencez à épouser mes idées.les enfants d'un éventuel commanditaire doivent étre exécuter point barre.ces députés,prof, sénateur et autre sataniste doivent sentir ce k ca fè de perdr un enfant par mutilation.

9.Posté par bibi le 02/04/2013 03:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
même leurs maîtresses il faut les localiser ils ont plein d'enfants dehors suis entiérement d'accord avec " Anti-bongo-criminel "

8.Posté par Anti-bongo-Criminel le 01/04/2013 18:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et donc, aussitôt qu'un des nôtres, parents et enfants venait à être victime d'un crime rituel, nous choisissons un nom au hasard, et organisons son exécution, que nous revendiquerons par la suite jusqu'au tribunal. Un exemple comme ça suffit au pays

7.Posté par Anti-bongo-Criminel le 01/04/2013 18:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous som de plus en plus nombreux qui avions deja pris les mesures nécessaires: 1.Dresser une list de ts les commanditaires potentiels du pouvoir gabonais, 2.Identifier leur lieux de residence, 3.Se doter d'un calibre 12 et des cartouches 9 grains.

6.Posté par Anti-bongo-Criminel le 01/04/2013 18:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Apparemment ils choisissent bien leurs cibles: un pauvre camerounais à Ndjole, une pauvre pte fille au bord de mer... ils n'osent pas s'attaquer aux enfants d'un père DINGUE, capable d'armer son calibre 12 et aller le décharger au senat sur ekomi...

5.Posté par La nation depuis kinguélé le 01/04/2013 16:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop de blabla on connait ou vivent ces sénateur, député, ministres etc. Pourquoi ne pas tuer leurs enfants aussi? Le gabonais est trop passif, toujours tout remettre a DIEU. Dieu les punirons certe mais c est quand ils ne séront plus de ce monde.des personnes meurent et toujour la a faire ces beaux discour.pitié des gabonais

4.Posté par lachipomaresque le 01/04/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le seul crime qui est châtié au Gabon c'est uniquement le crime de lèse majesté. C'est-à-dire quand un Gabonais ose s'attaquer ou remettre en cause le pouvoir émergent, pouvoir honteusement usurpé par Ali9. Là, c'est le châtiment à l'aveuglette.
Mais ce pouvoir notoirement incompétent ne tient plus qu'à un fil.

3.Posté par Anti-bongo-Criminel le 01/04/2013 06:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chercher des solutions compliquées au même moment où d'innocentes fillettes continuent d'être décapitées par ali bongo et sa bande, me parait TROP LONG. Declenchons plutot des actions a court terme, vu que tout le monde sait où tous ces gens habitent

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 04:32 Gabon - Jeûne national : L’appel de Ben Moubamba

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame


Flash Info
20/11/2017 07:51

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info juste & Utile : News 7J/7







Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !