News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Crimes rituels /Affaire Ekomi Eyéghé : le Sénat joue les prolongations

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 7 Novembre 2012 à 09:44 | Lu 669 fois

Renvoyé à deux reprises, le verdict sur la levée ou non de l’immunité parlementaire du Gabriel Ekomi Eyéghé, ce sénateur cité dans une affaire de crime rituel, ne sera pas connu de si tôt. La commission ad hoc chargée d’examiner ce dossier et présidée par monsieur Radembino Coniquet, n’a pas donné de suite à cette enquête.



Crimes rituels /Affaire Ekomi Eyéghé : le Sénat joue les prolongations
L’affaire Gabriel Ekomi Eyéghé, ce sénateur cité dans une affaire de crime rituel n’a pas encore connu son épilogue.

Et pour cause, la commission ad hoc du Sénat habilitée à examiner ce dossier, pour décider de la levée ou non de l’immunité parlementaire de cet homme politique n’a pu se prononcer ouvertement.

Après deux reports dus notamment à un vice de procédure et au vide du dossier, cette commission avait pour devoir fin octobre dernier, après enquête, auditions des parties concernées, examen des preuves apportées, de donner une suite à cette affaire.

Affaire dans laquelle le sénateur du département du Komoh Kango, Gabriel Ekomi Eyéghé avait été cité, le 8 mai 2012 devant la Cour Criminelle Spéciale de Libreville, par Aristide Pambou Moussounda, condamné à perpétuité pour l’assassinat d’une fillette de 12 ans.

Depuis lors, le dossier piétine par solidarité, car le sénat a du mal à se prononcer sur la levée de l’immunité d’un de ses membres afin de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur. Les multiples réunions initiées dans ce sens donnent lieu à de nombreux reports au grand dam de la famille de la victime, qui voit en cette attitude de la haute chambre du parlement, de la mauvaise volonté à aider la justice à faire son travail.

Au terme de leur plénière du 29 octobre dernier, les membres de cette commission présidée par le sénateur René Radembino Coniquet, ont dit avoir transmis les conclusions de leurs travaux au bureau du sénat, afin d’apprécier leur teneur avant de se prononcer définitivement sur ce long et épineux dossier.

D’aucuns estiment que l’attitude des locataires du palais Omar Bongo Ondimba du Sénat pourrait être liée à des raisons extrajudiciaires, car pour nombreux, d’autres sénateurs pourraient être bien mêlés à des affaires similaires, d’où leur hésitation à déplier ce problème.

En attendant, la famille de la victime demeure dans le flou, ne pouvant faire sereinement son deuil tant que la lumière n’aura pas été faite sur les circonstances de la mort de leur fille.

Au regard de ce genre d’attitude de la part de parlementaires, il n’est pas étonnant d’entendre dans les rues de la capitale gabonaise l’assertion selon laquelle «la justice au Gabon est à sens unique, car elle protège les plus forts au détriment des plus faibles».


Source : GAbon Eco

Mercredi 7 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 669 fois




1.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 07/11/2012 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne le dira jamais assez ! Cette "affaire Gabriel Ekomi Eyéghé" n'est que la partie visible de l'iceberg où en son fond la Franc-ma-connerie gabonaise et partout en Afrique centrale, recommande à ses frères de tuer soit pour "augmenter de salaire" (donc de monter en grade), soit pour leur Grand Maître National Ali Bongo. C'est un DEVOIR à chaque franc-ma-con de se soumettre aux crimes rituels.

Cette "affaire" concernant un "Vénérable" ne connaîtra pas de suite judiciaires, tant que c'est un "adjoint au Grand Maître" René Radembino Coniquet (donc un "criminel rituel") qui en est chargé. Attendons-nous à un classement du dossier, comme il faut s'attendre à une recrudescence des crimes de cette nature satanique, au mois de décembre.

BRÛLER LES TEMPLES DES FRANCS-MA-CONS est la seule solution, si nous voulons faire cesser ces pratiques d'un autre âge.

2.Posté par Parapsychologue le 07/11/2012 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis en plein dialogue avec des esprits angéliques pour leur demander l'autorisation de filmer dans le monde onirique les images des tortures des âmes des gens qui font les crimes rituels.

Magickalement
Parapsychologue
votre frère

3.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 07/11/2012 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Post 2, Parapsychologue,

Un Franc-ma-con du Gabon vous répondrait qu'il n'a rien à foutre du sort qui sera réservé à son âme dans "le monde onirique", tant que sur terre il est plein aux as ! Il pourrait d'ailleurs vous répondre que les vivants s'occupent des vivants, et les morts des morts.

4.Posté par bekaboyono le 07/11/2012 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut mettre un terme au pouvoir de cette secte, dite franc-maçonnerie, qui vampirise le Gabon et ses enfants.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...