News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Sarkozy a-t-il voulu « faire le nettoyage

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Jeudi 30 Juillet 2009 à 08:27 | Lu 320 fois



Cote Ivoire : Sarkozy a-t-il voulu « faire le nettoyage
« Ce Monsieur n'est pas digne de confiance » aurait déclaré le Français à propos de Gbagbo. Polémique dans la presse ivoirienne.

Personne ne peut réfuter le fait qu'à l'élection de Nicolas Sarkozy à la tête de la République française, le chef de l'Etat ivoirien Laurent Gbagbo n'a ménagé aucun effort pour s'attirer son amitié. Pendant longtemps, il lui a envoyé des signaux dans ce sens.

Quand il répète sans cesse que depuis le départ de Jacques Chirac, prédécesseur de Sarkozy, il dort tranquille, c'était des feux qu'il allumait pour entrer dans les bonnes grâces du nouveau président français. Quand toute sa galaxie n'avait qu'éloges à la bouche pour le successeur de Chirac, c'était pour en faire un ami.

Au début de son mandat, Nicolas Sarkozy s'était gardé de toute déclaration à l'égard de Laurent Gbagbo. Tout semblait donc baigner dans l'huile. La presse internationale parlait même de réchauffement des relations ivoiro-françaises. Et, puis, patatras ! Contre toute entente, le torchon s'est mis à brûler. Ardemment.

Première escarmouche au Gabon

C'est le mois dernier, aux obsèques de l'ancien président gabonais, Omar Bongo que la première escarmouche française est partie. A Libreville, capitale du Gabon, le président français avait pesté contre ceux qui font des promesses fallacieuses et qui veulent se maintenir au pouvoir sans élection, en évoquant le cas ivoirien.

La colère de Sarkozy serait partie du fait que son homologue ivoirien aurait envoyé au bord de la Seine, une mission de bons offices conduite par son directeur de cabinet, pour informer les autorités françaises d'un éventuel report de la présidentielle prévue pour la fin du mois de novembre prochain. On remarquera que Laurent Gbagbo, d'ordinaire prompt à donner la réplique en pareille circonstance, n'a pas encore réagi publiquement à ces propos.

Mieux, malgré cette sortie de Sarkozy, à la célébration de la fête du 14 juillet, à la résidence de France, le FPI, avec Affi N'Guessan, himself et les hommes de lobbying de Laurent Gbagbo, Laurent Dona-Fologo, président du CES et Guy Labertit qui a désormais élu domicile au bord de la lagune n'ont pas boudé l'invitation du nouvel Ambassadeur de France, SEM Simon…

L'opération de charme en direction du président français se poursuivait. Il y a longtemps que l'on n'avait pas vu le président du FPI à cette cérémonie, murmurait-on autour des buffets bien garnis.

« Ce monsieur n'est pas digne de confiance »

Mais, avec la nouvelle déclaration que la presse attribue au président français, la mayonnaise Laurent Gbagbo semble ne pas prendre. Hier, en effet, les journaux proches du pouvoir ont fait état, sans citer de sources, des propos très durs qu'aurait tenus Sarkozy sur Gbagbo, recevant le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon.

« Ce Monsieur n'est pas digne de confiance. Même son directeur de cabinet est venu à Paris pour nous confirmer que la date du 29 novembre 2009 ne sera pas respectée. C'est fort de la présence des Casques bleus qu'il fait tout cela, sinon, j'aurais depuis longtemps, demandé à mes gars de faire le nettoyage nécessaire. »


Entre Gbagbo et Sarkozy, ça chauffe donc. [L'essentiel de la presse ivoirienne s'est fait l'écho de ces propos. Le site l'Ivoirien cite ainsi « des confidences d'une source très diplomatique », All Africa cite « des souces concordantes »… L'AFP de son côté cite comme source de l'information, Laurent Dona Fologo, président du Conseil économique et social ivoirien, 3e personnage de l'Etat, ndle].

Ne dit-on pas que l'amitié se nourrit de vérité ?

Chirac parti, Gbagbo voulait que son remplaçant devienne son ami. Il a tout fait pour. Les déclarations flatteuses, le tapage autour d'un coup de fil. Avec l'annonce des visites de très proches collaborateurs de Sarkozy, Laurent Gbagbo avait certainement cru qu'il avait réussi à en faire un ami et qu'il pouvait entrer dans des combines avec lui.

Faire espérer les élections et tout faire pour ne pas y parvenir. Ces déclarations attribuées à Sarkozy seraient pour dire, certainement : « Oui pour l'amitié, mais pas pour faire des combines ! ».

D'ailleurs, ne dit-on pas que l'amitié se nourrit de vérité ? Si Laurent Gbagbo réussit à organiser effectivement l'élection présidentielle le 29 novembre prochain, il aura démontré au président français, qu'il l'a jugé un peu trop vite. Peut-être remontera-t-il alors dans son estime. Sait-on jamais !

Source : Rue89

Jeudi 30 Juillet 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 320 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...