Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué officiel de l'UPG-loyaliste

l'info réelle 7J/7 - Serge Dibangou Yangari le Mardi 1 Novembre 2016 à 13:28 | Lu 3047 fois

Sous la présidence de Monsieur MOUKAGNI-IWANGOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), un Conseil de Cabinet, élargi à la Fédération Europe, s’est tenu à Paris, ce samedi 30 octobre 2016.



L'UPG réitère son refus de la main tendue du dictateur sanguinaire Ali Bongo Ondimba

Paris, le 30 octobre 2016

Union du Peuple Gabonais
Fédération Extérieure de l’Europe

Sous la présidence de Monsieur MOUKAGNI-IWANGOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), un Conseil de Cabinet, élargi à la Fédération Europe, s’est tenu à Paris, ce samedi 30 octobre 2016.

A l’ouverture des travaux, le conseil a observé une minute de silence en mémoire de toutes les victimes de la crise post-électorale, ainsi qu’en souvenir de tous les dignes compatriotes tombés sous le joug de la dictature gabonaise installée au pouvoir depuis le 12 mars 1967.

Convoqué et tenu au moment du séjour de Jean PING à Paris, le conseil a réitéré son soutien à l’ensemble des forces du changement, pour avoir surpassé leurs divergences, et posé les bases d’une nouvelle citoyenneté, fondée sur le droit souverain des Peuples à disposer de leurs destins.

A cette occurrence, le Conseil a marqué toute sa reconnaissance à la Diaspora Gabonaise, qui administre à la face du monde, la preuve de sa détermination à faire triompher la volonté du Peuple Gabonais, qui s’est prononcée de manière claire et non équivoque, en faveur de Jean PING.

Dans cet esprit, le conseil a recommandé au Bureau Exécutif, d’engager un plaidoyer en direction des amis du GABON, ainsi qu’à l’endroit de tous les partenaires étatiques et non étatiques, afin qu’ils se mobilisent, pour faire aboutir le processus démocratique, entravé au GABON, par un pouvoir minoritaire, qui veut en imposer au Peuple.

Passant à l’examen des questions inscrites à l’ordre du jour, le Conseil a délibéré ainsi qu’il suit :
I. Rétrospective sur la crise

Afin de placer les membres de la Fédération Europe au même niveau d’information, le Président a fait une communication au Conseil, sur l’état des lieux de la crise au GABON, qui trouve son fondement dans la volonté délibérée des institutions électorales à fausser les résultats.

Pour rendre compte des aspects les plus significatifs, cette volonté s’est manifestée d’abord de la part du Président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), qui a unilatéralement décidé de ne pas produire devant l’Assemblée plénière, les procès-verbaux provinciaux au moment du recensement des résultats électoraux, leur préférant un état statistique arrêté par ses seuls soins.

Cette volonté s’est consolidée ensuite devant la Cour constitutionnelle, qui a donné une caution judiciaire à toutes les manipulations, au terme d’une procédure marquée du sceau combiné, du déni et de la parodie de justice.

En recourant aux armes, pour repousser un Peuple révolté par toutes les manipulations sus évoquées, le Pouvoir a engagé sa responsabilité pleine et entière devant l’histoire.
II. Le dialogue politique au Gabon :

Après avoir pris acte des pertes en vies humaines ayant résulté de l’assaut lancé par le régime en place contre le Peuple, le Conseil a émis ses plus expresses réserves, à croire en la capacité pour Ali BONGO ONDIMBA à être entendu par ce même Peuple, dans un dialogue aux allures de légitimation d’une victoire sur la Nation.

Refusant de souscrire à cette entreprise, le conseil a pris note de la décision prise par Jean PING, de convoquer un dialogue à son initiative.

A ce propos, le Conseil a invité le président Moukagni Iwangou à ouvrir une réflexion, afin de proposer au président élu, les dispositions juridiques aptes à donner force légale aux résolutions devant sanctionner le dialogue qu’il propose.
III. Le conflit syndicat-gouvernement

Face à la dégradation du climat social, qui met en lumière, une fois de plus, la lancinante question des conditions de vie et de travail de l’ensemble des corps intermédiaires, le conseil réaffirme son soutien absolu, aux différents syndicats, qui ne réclament qu’un minimum de considération et de respect dans la conduite de la dure mission qu’ils accomplissent pour le bien de la Nation.

A ce titre, le conseil déplore la mauvaise foi du gouvernement, et toute l’arrogance qu’il affiche à la face du monde, comme réponse à la crise sociale qui appelle à l’apaisement, de la part du Gouvernement.
IV. Les rencontres du Président

A titre d’information, le Président a rendu compte au Conseil des contacts pris par le Bureau Extérieur au titre des rencontres de la semaine à venir.

Outre le Sénat Français, où il se rendra en milieu de semaine, Monsieur MOUKAGNI-IWANGOU sera reçu à Bruxelles, par les autorités de l’Union Européenne.

A ce propos, le Président a renouvelé toute sa confiance à toutes les fédérations consulaires pour le travail abattu, en même temps qu’il les a exhorté à mobiliser la nouvelle élite à s’engager dans le combat pour la libération et la construction de la Nation.
V. La réforme de l’Union Africaine

Le conseil a marqué son intérêt devant les différentes initiatives signalées, dans le sens de réformer l’Union Africaine.

Se félicitant particulièrement de l’option prise par le Président de la République du Rwanda, le Conseil appelle à ouvrir la réflexion au-delà de l’agenda économique, aux préoccupations d’ordre culturel.

De la même manière, le renforcement du cadre juridique appelle à élargir la consultation à d’autres expertises qui gagnent à rejoindre un panel, qui porte l’espoir déjà l’espoir du continent.

L’ordre du jour ayant été épuisé, les travaux ont été levés à 15h 30 minutes.

Le Secrétaire de séance

Serge DIBANGOU YANGARI

Mardi 1 Novembre 2016
Serge Dibangou Yangari
Vu (s) 3047 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...