News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué du Collectif des Jeunes Démocrates sur la découverte de la dépouille de jeune fille décapitée

Le site de la Liberté - Harold Leckat & Pharel Boukika le Mardi 29 Septembre 2015 à 00:00 | Lu 1155 fois

La découverte le week-end écoulé sur Libreville de la dépouille d’une jeune fille décapitée ne cesse de faire couler encre et salive. Récemment sur sa page officielle, le Collectif des Jeunes Démocrates s’est exprimé sur cette actualité ignoble et horrible qui jette une certaine stupeur sur les habitants du deuxième arrondissement et de la ville tout entière.



Dans son Communiqué le Collectif des Jeunes démocrates s’exprime en ces termes:

« Le Gabon est-il condamné à la barbarie, à l’atrocité et à l’inconséquence ? Le Gabon est-il l’un des rares pays au monde où le sadisme et l’inhumanité sont en train de devenir des penchants qui s’inscrivent dans les mœurs de façon inexorable ? La froideur, l’effroi, l’exécration, l’épouvante et la terreur, j’en passe et des meilleurs, détruisent nos synapses et noircissent nos quotidiens, plus que de nature et nous rendent inaptes et inaptes à tout.

La courte échelle pour accéder à des positions sociales privilégiées ne doit pas se faire sur le dos d’autrui, au prix du sang et des cris des familles entières, des quartiers pétrifiés et des villes apeurées. Le droit à la vie est doctement consacré par la Déclaration des Droit de l’Homme et du Citoyen, respecté au delà des Pyrénées, mais piètrement bafoué en République Gabonaise sous le regard impuissant de la Chancellerie qui se contente du service minimum : promettre la réclusion criminelle à perpétuité aux auteurs que le commun des gabonais identifie mais que les parquetiers feignent d’ignorer.

La découverte hier, dans un quartier du premier arrondissement de Libreville, d’un crime d’une rare violence, une dépouille de jeune fille décapitée, et l’autre composante retirée de son corps, retrouvée dans la décharge de Mindoubé, est révélateur, de cratère et de l’omniprésence des crimes barbares au Gabon.

Pour quelles raisons ? À quelles fins? Pour quoi ? Pourquoi et par qui ? Autant d’interrogations légitimes et pertinentes, empreintes de névrose présentes dans l’esprit des gabonais. Des questionnements qui resteront sans réponses et qui n’ont pour effet que de péricliter davantage le peu de crédibilité que les gabonaises et gabonais accordent au service public de la justice.

Devant autant de cruauté, d’indifférence et d’hypocrisie, le Collectif des Jeunes Démocrates, ne saurait rester muet, d’autant plus que ces crimes atroces touchent un noyau fort de ce qui fonde son existence : les Jeunes, la Jeunesse. Longtemps promise à une certaine sacralité cette jeunesse est aujourd’hui sacrifiée sous l’autel des intérêts égoïstes des uns et des autres.

Les membres du Collectif des Jeunes Démocrates par ces écrits condamnent fermement et vertement cet acte ignoble qui déprécie nos valeurs sociales et porte atteinte à la sûreté des populations. Le collectif à par la même, la faiblesse de croire que, pour une fois, les auteurs de ce crime abominable seront retrouvés et réprimés à la hauteur de l’acte qu’ils ont posé. Comme disait Victor Hugo » A l’atrocité du crime il faut opposer la barbarie de la répression ».



Paris, le 28 septembre 2015

Harold Leckat, Président du Collectif des Jeunes Démocrates

Pharel Boukika, Secrétaire chargé de la communication »



Source: cjdemocrates.org

Mardi 29 Septembre 2015
Harold Leckat & Pharel Boukika
Vu (s) 1155 fois




1.Posté par LEBENINOIS le 29/09/2015 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quoi ça encore les Jeunes Démocrates, des opposants? Vous ne passerez pas. On va vous barrer la route. Lalala nous appartient; tout Libreville nous appartient. Vous n'avez rien. Même la criminalité que vous dénoncez-là, on peut arrêter ça. Il suffit d'appeler nos frères de Boko Harram pour qu'ils débarquent comme les Américains en Normandie chez les champions des Droits de l'homme dont vous parlez là. La Déclaration universelle des Droits de l'homme ne concernait ni les Nègres que vous êtes, des esclaves, ni les femmes. Les femmes françaises n'ont obtenu leur citoyenneté et par conséquent le droit de vote qu'en 1930.De 1789 à 1930, elles étaient toujours des choses, des sujets, des biens meubles comme les noirs d'Afrique et de la Diaspora. Vous allez pleurer votre liberté chez des esclavagistes et des colonisateurs, honte à vous. Au troisième millénaire on parle encore des territoires français d'Outre Mer , les Antilles, la Guyane, La Nouvelle Calédonie, le Gabon, etc.

2.Posté par voici les commanditaires du crime le 29/09/2015 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


https://www.youtube.com/watch?v=KKaELqXbQMg&feature=youtu.be

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Septembre 2016 - 14:24 France : Grand Rassemblement Citoyen pour le Gabon

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...