News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué de presse de Joel Mbiamany N'tchoreret du 18 Avril 2011

Le site de la Liberté - http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/ le Mardi 19 Avril 2011 à 04:03 | Lu 1908 fois



Communiqué de presse de Joel Mbiamany  N'tchoreret du 18 Avril 2011
Par rapport à mon communiqué de presse du dimanche 17 avril, j’ai reçu de nombreux appels téléphoniques de même que des messages par courriel me demandant de revenir sur ma décision de me désolidariser de l’Union Nationale.

Le désordre politique à l’Union du Peuple Gabonais (UPG) causé notamment par ce rapprochement de Pierre Mamboundou du gouvernement d’Ali Bongo et la démission de Moulomba subséquente, les problèmes de cohérence de communication et de gouvernance du gouvernement de l’émergence sont les facteurs qu’on me demande de considérer dans ma démarche de me désolidariser de l’Union nationale.

Plus que par le passé, le pays vit une situation politique et économique incertaine. Il importe que tous les acteurs politiques du changement soient solidaires indépendamment des ambitions de chacun. C’est par cette solidarité que va naître la cohésion susceptible d’entraîner le peuple dans un élan de mobilisation comme cela se fait en ce moment au Burkina-Faso. Aussi, importe-t-il de dépasser sa petite personne pour éviter des distractions inutiles au sein et auprès de l’Union Nationale.

L’union Nationale n’est pas qu’un parti politique. C’est une idée, un projet de société, un concept. Comme on le sait, un concept est une représentation abstraite d'une réalité : la réalité gabonaise, celle d’une société plusieurs fois multiethnique, celle d’une société qui comporte des inégalités sociales criantes. Celle des régions diverses, des défis à relever pour le Gabon.

En tant que projet de société, l’Union Nationale signifie construire à partir d’une multitude de diversité, un ensemble politique d’ethnies, de clans, de régions pour donner naissance à cette Nation, ce rêve de Georges Damas Aleka. Oui, ce chantre de la fusion avait par la plume de sa poésie parlé d’unité dans la concorde et la fraternité. Il ne parlait de rien d’autre que d’une unification de ce que nous sommes dans nos singularités diverses. Je suis pour cette unité politique en vue de faire grandir le projet de société que nous caressons tous pour notre pays.

Faut-il rappeler que c’est suite à ma demande que la réunion initiale qui a conduit à la constitution du front du refus du coup d’État électoral avait été tenue au quartier général de campagne de Bruno Ben Moubamba. La suite de cette réunion au QG du Président Myboto et de la proposition faite à par le premier ministre Eyeng ndong qu’est née l’Union Nationale.

En tant que directeur de cabinet de Bruno Ben Moubamba et par la suite comme conseil politique, j’ai participé avec d’autres activement à la fondation de l’Union Nationale. Au moment où le parti traverse une certaine turbulence par l’arbitraire du pouvoir, il n’est pas de profit pour la cause du changement que de quitter le navire en ce moment. Pour cela, je reprends l’engagement de me battre au sein de ce parti dont je peux à juste titre me considérer comme cofondateur. Je défendrai mes idées et y ferai épanouir mes ambitions politiques pour le Gabon.

Je vous remercie.

Joël Mbiamany-N’tchoreret

Mardi 19 Avril 2011
http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/
Vu (s) 1908 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par Hulk le 20/04/2011 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut a tous,
J'ai apprecie certains commentaires sur la situstion de notre perturbe compatriote Joel. Je prie tout le monde reagissant ici d'etre comprehensible devant le genre de situation de Joel. On en aura beaucoup. Tout le monde n'adhere pas par conviction. Certains font du suivisme. D'autres font le "m'as tu vu?". Personnellement je reconnais le serieux de quelques ici par leurs ecrits, sans tenir compte des fautes et autres erreurs de frappes... Joel n'est pas ce qu'il pretend. S'il a besoin de ce genre d'annonce pour exister, tant mieux pour lui. Pour un leader, qu'il pretend etre, c'est grave: la versatilite.

Le post de John Mbona est parfait.

J'ai quand meme une inquietude. Comment se fait il que le post de Joel soit mis dans l'actualite? Est-il ami avec le WM pour se permettre ce genre de chose? Si l'on veut que ce site reste une reference, il faut controler au moins les post mis dans l'actualite. C'est pas serieux! Ceci s'adresse au WM.
J'aime bien parcourir ce site, et le genre d'article de Joel porte atteinte a son serieux. Il va meme jusqu'a ecorcher les noms des gens dans son article. C'est scadaleux!

17.Posté par BOUTELESI le 20/04/2011 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois qu´il faut recentrer le débat sur le fond du problème qui a poussé le compatriote Mbiamany à vouloir se désolidariser de l´UN
en l´occurence le silence "complice" des responsables de l´UN de ne pas avoir pris position de manière tonutruante sur l´intervention de la force Licorne en côte d´ivoire . Cette incrimination à peine voilé du compatriote Joel à l´egard de ses amis de l´UN m´amène à lui poser la question de savoir quelle aurait été la meilleure solution pour éviter le bain de sang à abidjan?
Fallait - il croiser les bras et laisser les rebelles pro ouattara et les miliciens pro Gbabo massacrer les populations civiles ?
Les interventions militaires francaises choquent , voire réconvulsent nombres d´africains . Mais soyons une fois réaliste , l´intervention de la force Licorne pour déloger le président Gbabo et son entourage de la résidance présidentielle s´inscrivait dans le cadre de la nouvelle doctrine onusienne visant à protéger les civils par tous les moyens dont on sait pas très bien ou elle commence ni ou elle s´arrête ( le cas de la RDC est une illustration) , était la moins bonne solution . L´indifférence que la France et l´ONU ont affiché lors du génocide au Rwanda , la non intervention de la france pour mettre un terme aux tuerie lors de la guerre civile á brazzaville en 1997 ont laisser des séquelles sur la concience des occidentaux .
Au lieu de s´en prendre uniquement à la france il faut plutôt condamner l´impussance de l´UA dont on sait pas quelle est son utilité sur l´echequier continental , de la CEDEAO et de l´ONU qui ont poussés la France à envoyer ses soldats dans la bataille d´abidjan .
Il est vrais que les occidents doivent comprendre et partager le sentiment de méfiance , voir de rejet , que suscitent leurs interventions militaires aujourd´hui et la manière dont ils sélectionnent nos dirigeants , répartis entre ceux qu´ils adoubent et ceux qu´ils recusent mais nous en tant qu´africains devrions comprendre que l´aoccident n´est ni le diable ni le bon dieu . Les dirigeants de cette partie du globe ne sont pas toujours bien intentionnés à notre égard , mais ils peuvent l´être , et il est de notre intérêt de faire en sorte qu´ils soient et y trouve leur compte . Riches et puissants , ils ont tendance à nous considerer comme d´infortunés et lointains cousins et à nous traiter comme tels. Ne soyons ni contre l´occident ni à son service , soyons des amis de ceux qui nous proposent une amitié entre égaux .

16.Posté par Mikala, L' Apolitique le 20/04/2011 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incroyable mais vrai, que cet individu aux idees saugrenues ou totalement incoherentes fasse un tel buzz.

AU PAYS DES AVEUGLES, LES BORGNES SONT ROIS.

On comprend qu'il n'est pas besoin de genie politique pour rouler les Gabonais dans la farine.. Un conseil a vous tous scribouillards politiques, soyez Apolitiques = NE VOUS MELEZ PAS DE POLITIQUE
sauf pour enfariner plus niais que vous.

15.Posté par UNITE le 20/04/2011 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dit moi Joel ,tu dit que tu était en juin 2009 dans le cadre des élections présidentiel l'UN n'existait même pas tu était avec BEN Moumbamba ta présence sur le terrain na rien apporté BEN Moumbamba déambulait sur les rues de Libreville incapable meme de r"unir 5 pour cent et tu ose dire que tu était sur le terrain tes petit deux millions que tu donne y'en a qui donne plus que ça ici tu crois qu'en venant faire un saut de un ou deux mois au pays venir faire du blabla à tes propres parents veut faire de toi un grand homme,menteur MENGARA était ici ce salaud incapable de payer la caution pour être candidat il était fort pour passer la visite médicale il clame sur le net haut et fort qu'il est Docteur aux USA incapable de payer ça caution vous n’êtes pas populaire votre appel de Mont claire ou sont les actes depuis la vous vous êtes rendu pour manger des hamburger et boire du COCA COLA et de plus MBA OBAME que je ne soutiens pas a fait le tour du Gabon en jet avec toute son équipe de campagne y compris TV+ qui etait sur toute l'étendu du pays tu me diras pas que c'est toi qui la rendu populaire en plus je tiens à t'informormr que si AMO ne fessait pas partie de partie sa cote de popularité ne serait jamais arrivé à ce niveau,Myboto et son UGDD n'avait même pas le niveau de L'UN alors ne me dit pas que tu a apporté des stratégies fraiche de l'occident pour les proposé à AMO qui fait de la politique alors que tu buvait encore le sein de ta mère tu doit avoir les problèmes si par malheur je te croise dans les rues de Libreville je ne manquerais pas de te dire en face ce que je pense de toi si tu as la mal chance que c'est lors d'un meeting je le dirait devant tous le monde jais de jas copier imprimé tous ce que tu à publier ici comme preuve au cas ou tu veut faire la bouche ici.
A propos de la France tu te plaint de quoi n'est ce pas la France hier qui à reconnu la victoire d'AMO n'est ce pas la même France qui vous donne ces média pour insulté le régime en place et maintenant tu es contre cette France tu n'est qu'un babouin de la politique Joel ne viens même plus dire tes conneries ici reste chez toi comme un simple citoyen tu n'est pas fait pour la politique ne force pas

14.Posté par Poutine le 20/04/2011 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà ce qu'on appelle un homme sans conviction. Un homme doit savoir où il se situe, mesurer pleinement ses paroles et ses décisions. On ne peut pas en moins de 48 heures pourfendre sin parti, en démissionner, puis, parce que papa, mama, chienchien, cabris, poulet et porc éoics ont appelé pour vous tirer les oreilles, vous changez votre position. On respecte les hommes de conviction, pas les gens qui voguent au gré des marrées. En fait, ce MOnsieur ne sait pas ce qu'il veut, c'est encore plus grave que s'il s'était contenté de se taire et d'aller manger son manioc tranquille. C'est en effet très léger comme certains ont dit ici. Il est finalement comme Mba Abessole, Mamboundou, des hommes dont la conviction change en fonction du tas de CFA qu'on leur pose devant. Il n'a pas pu tenir le coup devant la pression des parents, moutons et cabris le Monsieur.

Comme on dit chez nous, pitié hein...

13.Posté par Joel Mbiamany-N'tchoreret le 19/04/2011 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir
J’ai lu vos nombreux commentaires. Les uns aussi pertinents que les autres. En l’état actuel des choses, je ne dirais pas plus, ou plutôt, je dirais, je vous ai compris. Je vous présente mes excuses pour l’ennui qu’a pu vous causer mon malaise politique. Il y a des informations que je ne peux hélas étendre sur la place publique sur le jeu que fait la France avec notre pays et la situation de crise politique latente que nous connaissons au Gabon. De plus, dans la foulée de cette colère de notre soumission à la France (lisez mon post http://joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/2011_03_01_archive.html), j’ai perdu un grand ami et une grande partie de sa famille. Ce n’est pas une excuse, mais je suis resté trois jours à la maison sans travailler.
Pour ce qui est d’être sur le terrain au Gabon, moi qui vit à l’étranger est plus sur le terrain que plusieurs qui vivent au pays.
Juin-octobre 2009 j’étais au Gabon pour la campagne électorale
22 décembre 2009 au 3 janvier 2010, j’étais à Libreville pour un travail de terrain.
29 juin à septembre 2010, j’étais sur le terrain : Libreville, Bifoun, Ndjolé, la Lopé, Minkongo, Lastourville, Mounana, Moanda, Franceville, Lambaréné.
19 Décembre 2010 au 3 janvier 2011 : Libreville et travail sur le terrain.
Voyez-vous, je connais des Gabonais qui disent être sur le terrain et qui ne dépassent même le PK 12 pour connaître la réalité.
De plus, nous aidons financièrement plusieurs personnes qui vivent les affres du régime. C’est une façon pour nous de semer la graine pour la mobilisation du changement que souhaitons. Tous. J’ai personnellement des gens qui travaillent pour le parti sous ma supervision pour les prochaines élections. C’est à ce titre que j’ai alloué un don de deux millions de francs caf depuis environ 15 moi au département Ebel Alembe.
Nous n’avons pas besoin de faire les photos et de les exhiber pour montrer qu’un certain travail de terrain se fait. Pourtant, je ne suis pas physiquement au Gabon. Mon emploi ici ne me le permet pas. Arrêtez avec ces discours démagogiques «vous n’êtes pas sur le terrain».
Il y a des choses que vous ignorez. peut-être est-il mieux ainsi. Le discernement est une faculté difficile à manœuvrer. voilà quoi!
(^_^).

12.Posté par MOUKOUBOU le 19/04/2011 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je l'avais deja dit, ce Gabon pour attindre sa vitesse de croisiere politique il faut d'abore ecarter de la scene politique toutes les chauves souries les versatiles ambitieux, et les profiteaux situationistes; en definitif attendons la fin du septenat d'Ali et on jugera les vrais politiciens et les cameleons de la foret des abeilles comme joel, je vous informe que dans deux mois vous observerez des raliements au pouvoir en place donc en effet ils sont encore puissant je ne suis ni dans la majorite ni dans l'opposition mais j'aime faire des analyse sur la politique a bientot

11.Posté par Joseph MBONA le 19/04/2011 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Joel,

Je n'ai jamais pris la parole sur ce site que je fréquente tous les jours systématiquement. Je ne suis pas membre de l'UN (adhérent au parti) mais je reste convaincu qu'en tant que Gabonais épris du changement, c'est l'alternative.Peu importe le passé des hommes qui composent ce parti.Je t'ai dit ne pas être membre mais saches qu'à chaque fois qu'il y a eu un appel, une marche, un sit-in.J'y ai été!!!Et je ne t'ai ni vu ni entendu!Excuse-moi de te le dire mais tu te prends un peu trop au sérieux.Nous nous sommes ici au pays, nous subissons les coups de foudre du régime au quotidien (diabolisation dans les médias, pensée unique...)nous nous battons pour répondre présent lorsque les leaders ont besoin de nous, nous nous battons pour vous mettre des images en ligne, pour vous transmettre des informations que vous pourriez utiliser afin de faire un buzz sur nous...Tu viens parler du silence sur la Côte d'Ivoire...Excuse-moi mais c'est u signe de légereté de ta part, l'UN n'a pas que ça à fouetter!!!Je ne dis pas qu'on s'en fiche mais personne non plus ne parle de notre situation. Arrêtez de vous prendre pour le nombril du monde, vos effets d'annonce, vos révolutions depuis les New Jersey, les Toronto et autres Washington, on est fatigués de les attendre!Actuellement, ici on se mobilise pour voir ce qui va se passer avec la levée d'immunité d'AMO.Je pense qu'il s'agit d'un défi lancé aux partisans du changement, ils pensent qu'ils peuvent décapiter l'opposition comme ça et que nous serions là à les regarder.Joel, s'il te plaît, ta démission, ton retour, ce sont des non-événements absolus, je ne veux pas te faire de la peine mais saches que nos voix ont d'abord été données à un homme, l'actuel secrétaire exécutif de l'UN, c'est lui qui a prêté serment, c'est lui dont nous suivons les faits et gestes, c'est lui dont nous attendons les mots d'ordre, c'est lui dont la reculade peut nous désespérer...Cher compatriote, tu n'avais pas besoin de faire des points de presse et autres artifices, nous sommes conscients que c'est grâce à nous ici au pays, à nos actions que vous avez le courage de venir écrire et de gesticuler à l'étranger dans des pays libres.Ali a pourtant fermé la porte à tous ceux qui vivent à l'étranger, qui y occupent des responsabilités et qui veulent avoir des ambitions au Gabon, combien parmi vous ont décidé de rentrer pour continuer la lutte sur place?Cher compatriote, une de tes analyses, l'une des premières que j'ai lue de toi m'avait profondément touché, tu avais écrit sur l'appartenance ethnique, sur le fait que tu es d'un groupe extrêmement minoritaire qui malgré sa taille avait aussi droit à sa part de citoyenneté etc (excuse-moi si je déforme ta pensée), cet article m'a fait réfléchir énormément sur les défis qui attendent le Gabon, le jour où il décidera de se mettre au travail. Malheureusement, je pense que j'avais déjà perçu ton inflexion depuis quelques articles (vois-tu au Gabon, c'est du déjà-vu) mais je ne m'attendais pas à une raison aussi fallacieuse de ta part.Je crois profondément que tout homme peut se tromper et tes gesticulations/hésitations peuvent se ranger du côté des incidents de parcours, je n'en tiendrai plus rigueur. Excuse mon ton direct et mon tutoiement qui ne veut pas paraître discourtois.Je t'appelle à plus de simplicité et de modestie dans la démarche, tu ne parles pas à des moutons de Panurge mais à des citoyens responsables, rompus aux grandes questions de notre époque et profondément préoccupés par la situation de notre pays le Gabon.
Tu es un homme libre en sympathisant pour l'UN ou en retirant ta sympathie, je veux juste que tu considères que personne n'a de la sympathie pour l'UN parce que tu en as et que personne ne va arrêter d'en avoir parce que tu auras arrêté d'en avoir. Nous sommes des citoyens et non des sujets, c'est toute la différence avec la vision du PDG.
Merci de bien l'avoir compris.
Joseph MBONA

10.Posté par UNITE le 19/04/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme le dit le dit sorcier plus haut comment quelqu'un vas signer un post en tant que membre et du jour au lendemain il dit qu'il est cofondateur ce Joel c'est une chauvesouris faites attention souris en journée et oiseau la nuit on ne sait dans quel camps il appartient

9.Posté par 9G+ le 19/04/2011 16:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'adhere à la position du post 3. Il est dangereux de changer de position à tout va. Il ya tellement à dire que je préfère dire au compatriote joel qu'avant de marteler des desolidarisations à coup de communiqués de presse, prenez bien le temps de penser à ce que vous faites. A défaut, vous risquez de perdre tout crédit et ce serait regretable pour vos ambitions politiques, enfin, si vous en avez. D'autre part, comment un cofondateur de l'un peut n'en etre que sympatisant? C'est illogique car je croyais que tout fondateur est de fait membre du parti. Bne journée

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...