News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué de presse: La France refuse l’asile politique à la veuve de Joseph Rendjambè

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 26 Janvier 2010 à 23:18 | Lu 4056 fois



Communiqué de presse: La France refuse l’asile politique à la veuve de Joseph Rendjambè
Madame Marie Clotilde Rendjambé, la veuve de Joseph Rendjambé, le fondateur du Parti Gabonais du Progrès (PGP) vient de m’informer du refus de l’Office Français des Réfugiés et Appatrides (OFPRA) de lui accorder l’asile politique en vertu des persécutions dont elle a été l’objet de la part des autorités gabonaises.

Je rappelle que suite au célèbre Discours de la Baule de François Mitterand, l’ancien président de la République Française, le Gabon comme d’autres pays de l’Afrique francophone avait été contraint à partir de 1990 de procéder à une ouverture politique: le retour du multipartisme.

Un certain nombre de démocrates gabonais issus de la génération des indépendances avait lutté dans la clandestinité contre le parti unique à savoir le Parti Démocratique Gabonais (PDG). Cette génération a payé le prix fort de ses revendications notamment par des assassinats ciblés.

Emeute ayant suivies la mort de Joseph Redjambe
envoyé par upggabon. – L’info internationale vidéo.

Le discours de François Mitterand a libéré la parole des démocrates et c’est tout naturellement qu’ils se sont associés aux Conférences Nationales proposées par la République française à ses anciennes colonies.

Cependant au Gabon, c’est suite à la conférence nationale souveraine du printemps 1990 que l’on retrouvera Joseph Rédjambè assassiné dans un hôtel de Libreville qui provoquera des émeutes sans précédents dans tout le pays. L’autopsie réalisée à Paris conclura bel et bien à un empoisonnement et Mme Rendjambè et ceux qui la soutiennent ont toutes les preuves de la conspiration inter-gabonaise et internationale qui a abouti à la mort d’un démocrate et d’un intellectuel pacifique.

Téléchargez le dossier Presse Gabon en 1990 sur J.Redjambé (PDF )
M. Nicolas Sarkozy, actuel président de la République Française qui est supposé assuré la continuité de l’État français, y compris le discours de La Baule peut-il être solidaire de la décision de la décision actuelle de l’OFPRA?

Les collusions passées présentes et à venir vont-elles encore permettre que la veuve et les enfants d’un homme qui a été injustement supprimé souffrent encore autant 20 ans après la mort de Joseph Rendjambè? Si la France ne peut pas protéger Marie Clotilde et ses filles, ses garçons ayant obtenu l’asile politique aux États-Unis, alors la continuité de l’institution présidentielle en France ne pourrait être qu’un leurre.

Je proteste contre cet état de fait car je vois bien comment seraient traités la veuve et les enfants de nouveaux opposants que nous sommes s’il nous arrivait malheur. C’est indigne de la France et c’est monstrueux pour une famille éplorée qui attend toujours des réparations.

Les milieux les plus autorisés ( médias, renseignements gabonais et français, politiques, société civile ) savent parfaitement que le médecin franco-guinéen qui a préparé le poison mortel contre Joseph Rendjambè vit tranquillement en région parisienne avec son épouse.

Que les réseaux qui l’ont soutenu vaquent à leurs tranquilles occupations en Île-de-France, que le médecin gabonais qui a procédé techniquement à l’injection coule de jours heureux à Lambaréné au Gabon. Les plus hautes autorités de l’Union Africaine, de l’État gabonais et de la République française savent et personne n’intervient positivement pour cette famille, ne fut ce que pour des raisons humanitaires. Jusqu’à quand de simples citoyens comme moi devront-ils assurer l’aide nécessaire à ces innocents qui ont tout perdu dans l’indifférence générale ?

Nous osons espérer que Madame Marie Clotilde Rendjambè ne souffre pas d’un nouveau malaise politique entre Paris et Libreville tant les enjeux sont énormes. Il serait temps qu’à un moment ou un à un autre les gabonaises et les gabonais soient traités avec humanité et ne soient pas chaque fois sacrifiés sur l’autel des relations complexes entre le Gabon et la France. Je n’en dirai pas plus.

Paris, le 26 janvier 2009


Mardi 26 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 4056 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par yacelio le 02/02/2010 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MANDELA ,MARTIN LUTHER KING ne se sont pas exilés pour mener le combat qui a eté le leur alors c'est opposant de l'étranger ,se ne sont que des trouillards courtisants de ceux qui peuvent les adouber pour torpiller nos pays ,leurs maîtres qui les donnent asile !

15.Posté par Larévolte le 29/01/2010 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Yacélio,
Vivre à l'étranger ne signifie pas être en exil politique. Chacun est libre de vivre sur cette terre là où il le désire et là où il se sent mieux par conséquent M. Ben Moubamba a le droit de vivre là où il veut. M. Ben Moumbamba a le droit d'exercer son action politique en France comme au Gabon ça ne gêne personne à part vous. De toutes les façons on demande aux gabonais de la diaspora d'aller voter lorsqu'il y a des élections. Aucun texte de loi n'interdit aux gabonais de faire la politique à l'étranger. Ce sont les autorités du pays qui héberge un individu qui peuvent lui interdire d'exercer certaines activités sur son sol. Je ne suis ni proche de M. Ben Moumbamba ni militante dans un parti de l'opposition pour le moment mais j'estime que M. Ben Moumbamba a le droit de vivre là où il veut et poursuivre son engagement politique. D'ailleurs je ne crois pas que M. Ben Moumbamba vive en France en tant qu' exilé politique puisqu'il a la possibilité de se rendre au Gabon quand il veut. De plus j'ai cru entendre que M. Ben Moumbamba possède la double nationalité comme M. Bongo père et M. Bongo fils. Si M. Ben Moumbamba a simplement choisi de passer le plus grande grande partie de sa vie en France, c'est son choix et son droit. Pourquoi devrait-il suspendre ses activités politiques parce qu'il ne se trouve pas sur le sol gabonais? Il y a bien d'autres gabonais et d'autres nationalités qui vivent en France qui ne participent pas activement à la chose. Mais M. Ben Moumbamba a fait ce choix et il l'assume. Au Gabon, on rencontre beaucoup d'étrangers. Les gabonais étant des humains, ils ont des désirs, ils ont des droits, ils sont libres comme ces étrangers qui vivent sur le sol gabonais d'aller vivre à l'étranger. Quitte à eux de se mettre en situation régulière dans le pays d'accueil.
Pour ma part, mon Gabon sera toujours l'endroit où je me sentirai mieux surtout à Port-Gentil la ville qui m'a vue grandir, mon père douanier y avait été affecté alors que je n'avais que 4 ans, il y a servi pendant plus de 12 ans. Mes plus tendres souvenirs d'enfance sont donc à Port-Gentil mais cela ne m'empêche pas de vivre ailleurs et de revenir de temps en temps à Port-Gentil.
Pour ce qui concerne M. Ali Ben, je me marre quand certains gabonais viennent sur ce site faire ses éloges mais qui déclarent ensuite qu'ils ne penchent pas pour lui. De ce côté, j'admire le franc parler et l'honnêteté de M. Obame Ngoma Télesphore. Il assume son appartenance à Ali Ben, il en a le droit, tout comme il a le droit de faire la propagande de son président. Le droit qu'il n'a pas c'est celui de venir menacer ceux qui ne partagent pas son enthousiasme et son bonheur d'appartenir à la M. Ali Ben ainsi que ceux qui ne suivent pas sa logique à savoir vouer un culte à son idôle Ali Ben Bongo Ondimba.
Pour ce qui me concerne, je ne me vois pas faire l'éloge de quelqu'un que je n'apprécie pas. De plus il vaut mieux être neutre dans ses points de vue en politique quand on ne veut pas être classé dans un groupe ou un clan. Et puis je ne suis pas prête à idolâtrer un leader politique ou un responsable politique. Il m'arrive pourtant assez souvent d'apprécier les idées politiques d'un leader politique ou d'un homme politique parce qu'elles correspondent à mes attentes, mes convictionsions et mes aspirations. Il m'est aussi arrivé d'admirer le charisme d'un homme politique comme à l'époque de M. Lionel Jospin ou M. Jacques Delors mais ce n'est pas pour autant que j'aurais été capable de vouer un culte à ces personnes si elles avaient été gabonaises. En principe, j'adhère aux idées des hommes politiques mais leur personne ou leur faciès ne m'intéressent pas. Il est bien évident que le physique des hommes politiques compte parfois pour séduire les électeurs.

M. Yacélio, dans la vie, il faut souvent avoir une position claire. Il faut éviter de s'asseoir entre deux chaises car celui qui s'asseoit entre deux chaises finit par tomber si les deux chaises s'écartent.
Sur ce site, on considère que les internautes ne sont pas des journalistes qui doivent être impartiaux quand ils nous commentent les évênements ou quand ils nous informent. Nous les internautes de ce site, sommes soit des ressortissants gabonais, soit les ressortissants d'autres nations, nous sommes acteurs et spectateurs de la vie politique puisque nous animons des débats politiques car la politique c'est l'art de débattre et nous regardons les responsables politiques agir. Faire la politique ne signifie pas appartenir à un parti politique.
Nous les internautes de ce site ne pratiquons pas les arts divinatoires pour déviner qui est qui mais nous nous comportons comme des psychologues c'est-à-dire qu'au cours des débats, les commentaires et les avis de tout un chacun nous donnent des renseignements sur les intervenants et nous tracent le profil psychologique des internautes. A partir de ce moment, nous pouvons déterminer non sans nous tromper que tel ou tel internaute appartient à telle tendance ou bien qu'il penche pour tel ou tel groupe ou clan.
Supporter Ali Ben et ne pas le reconnaître traduit la fourberie de l'individu et un sérieux manque de personalité de sa part. En plus c'est une attitude lâche. Celui qui ne veut pas être catalogué ne doit pas trop afficher ses penchants. Sans oublier que dans la vie, il faut savoir assumer ses choix, pas seulement en politique.

14.Posté par yacelio le 28/01/2010 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est tout de même étonnant que dès que quelqu'un ne pense pas comme vous que vous le taxiez facilement de pro notre président ou encore de PDGISTE voilà qui semble être de la paranoïa !!! il n' y a pas qued eux camps dans ce gabon mais il y a à mon avis autant d'opinion que de citoyens c'est regretable votre vision réductioniste et simpliste !!! moi pour faire de l'opposition ,j'ai pas besoin d'aller demander l'asilel à l'étranger ,je vis dans mon pays et je fais valoiR mes idées !!qui diT mieux ???l'asile avec tout le respect que j'ai pour vous , c'es peut être bon pour les fous à mon humble avis !!!

13.Posté par Larévolte le 28/01/2010 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M M Yacélio et Obiang Ngomo Télesphore,

Un français ou un canadien n'a pas besoin de s'exiler pour faire la politique. Il n' a pas peur non plus des réprésailles pour critiquer ou dénoncer la mauvaise politique gouvernementale de l'équipe dirigeante s'il estime que les mesures et les décision qu'elle prend sont impopulaires injustes ou anti-démocratiques. Ce qui n'est pas le cas du Gabon en particulier et de l'Afrique en général. Je ne vais pas vous faire un cours d'histoire sur les meurtres et les crimes commis au Gabon par vous et votre famille de gourous " les Bongo".

Ainsi donc vous ne pouvez pas comparer la chose politique au Gabonavec la chose politique en France ou les autres pays riches ou pauvres mais démocratiques du monde.
Voulez-vous maintenant nous dire que les africains et les pays occidentaux dits démocratiques font la même politique que celle qu'on observe en Afrique avec nos régimes dictatoriaux?
Avez-vous déjà entendu de nos jours que l' adversaire politique d'un chef d'état français ou canadien ou allemand a été assassiné ou même jeté en prison à cause de ses idées?
Je ne vous prendrai pas ici les exemples d'autres pays démocratiques de la planète, je vais juste prendre la France comme exemple, "colonisation oblige"
Vous savez, le terme "opposant" n'a pas la même connotation en Afrique qu'en France. En Afrique et au Gabon en particulier, quand un individu s'oppose à la politique du président de la république et de son gouvernement, ce dernier est appelé "opposant" de manière péjorative. L'opposant étant en Afrique l'homme qui vient troubler le désordre établi, l'anar, l'ennemi de la république bananière donc l'homme à ridiculiser, à humiier, à jeter en prison quand on ne lui ferme pas la bouche à jamais c'est-à-dire l'occire.
En France, on ne désigne même plus les membres de l'opposition sous le terme opposant car l'alternance existe en France, le pouvoir n'est pas figé en France comme au Gabon. L'opposition française et la majorité présidentielle française sont libres et égales devant les institutions du pays, devant la justice, devant les droits de l'homme et des citoyens. La lutte de l'opposition et la majorité présidentielle en France se fait à armes égales. Cette lutte a pour mission de trancher lequel des deux antagonistes participe le mieux au perfectionnement du processus de développement économique, social et culturel . Le développement est presque déjà atteint d'ailleurs mais comme la priorité est d'améliorer encore plus les conditions de vie des concitoyens pour ne laisser personne sur le carreau, la lutte et la course aux bons résultats est rude. Et pourtant la perfection est un idéal qu'on ne peut jamais atteindre. Tous les français ne peuvent pas êtres riches et heureux mais tous les français peuvent envoyer gratuitement leurs enfants à l'école, tous les français peuvent avoir accès aux soins quand ils sont malades, tous les français peuvent se plaindre quand ils se sentent lésés ou quand ils sont victimes d'injustice flagrante, tous les français sont libres de choisir les hommes et les femmes qu'ils veulent hisser au sommet de l'état etc....
La perfection c'est de la fiction certes mais l'idée et la volonté sont réelles. Ce qui n'est pas le cas au Gabon en particulier et de l' Afrique en particulier. Au Gabon, le peuple doit flatter le chef d'état, le peuple doit faire allégeance au chef et ses rejetons, le peuple ne doit pas se plaindre quand il a faim enfin bref, je ne peux pas me permettre d'énumérer tous les maux du Gabon dans de ce post , nous risquerions d'y passer toute une éternité . En France, tout a été presque fait , le développement a déjà été accompli, le fonctionnement de la démocratie assimilé et pratiqué or au Gabon, rien n'a été fait depuis la création du monde. Nous cherchons encore dans la nuit la route de la démocratie. Pendant que le gabonais cherche le bon objet pour retirer une chique de son orteil, les français et les autres pays dits riches et industrialisés cherchent la meilleure façon de vivre encore plus confortablement et vont explorer d'autres planètes à la recherche de celle qui peut être habitable pour l'homme. Peut-être qu'ils en ont même marre de partager la terre avec nous les africains car nos bêtises et notre médiocrité les exaspèrent. Ils ont du mal à comprendre que les peuples bénis de Dieu avec autant de richesses soient aussi corrompus, égoïstes, soumis et dominés par les moins nantis à l'origine par Dieu.
Mes chers Obiang Ngomo Télesphore et Yacélio, l'opposition française et l'opposition gabonaise n'ont pas les mêmes objectifs ni les mêmes buts à atteindre. L'une veut améliorer le développement de son cadre de vie pour que ses concitoyens vivent encore mieux alors que l'autre cherche comment sortir du sous-développement pour démontrer à ses concitoyens résignés qu'ils peuvent vivre mieux et bien. Que la misère dans laquelle ils sont plongés n'est pas un don naturel irréversible.

Je me permettrai ici de comparer le Gabon à l'organisme d'un animal ou d'un humain à l'intérieur duquel se trouve le ver solitaire qu'on appelle Ténia. Vous et votre famille gourou Bongo-PDG sont des Ténias et le Gabon est l'organisme qui vous loge donc l' hôte que vous parasiter (le ver solitaire est un parasite). C'est parce que vous et les vôtres avez parasité le Gabon que les gabonais souffrent, tombent malades et meurent par des maladies les plus bénignes par manque de soins, médicaments, c'est à cause de vous que les gabonais croupissent dans la misère la plus amère etc......
On retrouve chez vous Bongo-pédégistes les mêmes carctéristiques que le ver solitaire, c'est-à-dire les mêmes dégats que le Ténia provoque chez son hôte. Les gabonais ressentent les mêmes symptômes et les mêmes maux que le Ténia engendre dans le corps de l'hôte qu'il parasite. Je vous recommande de bien vouloir aller vous documenter sur les sites et bouquins qui traitent des sujets concernant le ver solitaire. Vous vous apercevrez que cet organisme vivant s'invite dans le corps de son hôte contre son désir, il grandit en lui et envahit tout son organisme. Le ver solitaire est très égoïste, pompe presqu'entièrement tout ce qui est nécessaire à sa survie de son hôte pour nourrir ses maillesau détriment de son hôte. Le ténia ou ver solitaire s'accapare tous les nutriments nécessaires à la vitalité et à l'energie de son hôte. Vous les Bongo et votre bande êtes comme cela. Lisez vous même les articles sur le ténia ou ver solitaire et vous verrez que vous aurez honte de vous regarder dans la glace parce que vous vous reconnaitrez en lui. Petite consolation cependant, j' ai lu sur le Net que certaines stars avalent des capsules contenant des oeufs de Ténia pour perdre du poids. Quand le ver solitaire devient même plus utile que......
Tiens et si vous essayez de recommander à votre Ali Ben le ver solitaire pour maigrir afin qu'il ressemble à quelque chose. Son visage boursouflé pourra peut-être s'affiner et lui donner un physique un peu plus agréable et attrayant. C'est comme si la nature avait su à sa naissance ce qu'il sera ( meurtrier menteur, imposteur et faussaire) en lui donnant un physique aussi ingrat.

Pour terminer, je voudrai vous dire que la provoc' n'est pas l'apanage des seuls ressortissants du PDG et que je vais vous suivre sur votre terre de prédilection.
Je tiens à vous dire d'abord ceci: ne vous rejouissez pas de la mort de M. Rédjembé car vous aussi, vous mourez un jour, de mort naturelle, de maladie ou par accident peu importe mais vous mourez quand même un jour. Dieu a si bien fait les choses, nous sommes tous égaux face à la mort. Peu importe pour Dieu qui on est ou que l'on soit du PDG ou pas. Votre gourou Bongo est bien mort en chiant du sang et c'est bien fait pour lui car il n'a fait que chier le sang des victimes innocentes tuées par lui ou par la misère et les injustices. Le décès du tyran Bongo devait pourtant vous interpeler vous autres du PDG mais non, vous vous confortez dans votre tyranie. Vous n'imaginez pas à quel point j'ai jubilé quand j'ai appris les nombreuses annonces des dates et heures de décès de votre satan. Je ne vais pas faire semblant d'être triste pour la disparition de M; Bongo et encore moins de respecter la mort de M. Bongo tel qu'on le fait en Afrique. Ne demandez pas à un juif même né hier d'avoir de la compassion pour Hitler et pourquoi devrais-je moi en avoir pour M. Bongo?

Puis je vais terminer en vous disant ceci: nous attendons impatiemment la fin du gros Ali. Pour lui, ce sera un mélange d' excréments, de sang et de pus qu'il va chier. Bon courage pour l'équipe soignante!!!!!

Pour votre gouverne, nous aimons Rédjembè, nous respectons Rédjembè, son sang sera vengé.

12.Posté par espoir le 28/01/2010 05:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yacelio tjrs dans sa bulle vraiment un vrai rêveur ce mec .pitieeeeeeeeeeee
arrête de te faire appeller YA mais plutot PETIT PAPA EN ESPÉRANT AVOIR KLK CHOSE DE TON YA ALI pour service rendu

11.Posté par yacelio le 28/01/2010 01:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de quelle chasse aux opposants parlez vous ? n'y a t il pas des oppossants sur le sol du gabon ? en exil ,il n'y a que les nouveaux esclaves qui se déportent volontairement pour servire leurs maîtres !

10.Posté par ADN le 27/01/2010 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne connais pas l'histoire de Marie Clotilde Rendjambè, mais si les propose de Biboulou sont vrais (ce que je crois), je crois - pour ma part - que BBM a fait preuve de légèreté en demandant à cette veuve de demander l'exil politique en France. Acte qui peut indirectement porter atteinte au "Grand parti de l'opposition" qui est entraîn de naître au Gabon.

En définitive, je suis prudent par rapport à tous ces opposants (BBM, Dr Daniel Mengara) qui font de la politique virtuelle.

9.Posté par NYANGUE MALALOU le 27/01/2010 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A YACELIO
EST-CE EN EUROPE ON FAIT LA CHASSE AUX OPPOSANTS ?

8.Posté par Biboulou le 27/01/2010 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis très loin de partager les lubies ou de partager les fantaisies du gang de criminels au pouvoir au Gabon depuis 1960. La mort de Rendjambé dans des conditions encore non élucidées, mais dont il est parfaitement clair que ses assassins sont tapis à l'ombre du palais de la présidence de la République, a été une perte immense pour notre pays. Humainement, je partage la souffrance de la famile et des proches du défunt.

Mais il est indécent que Mme. Rendjambé, après avoir travaillé pendant des années à Air Gabon à Cotonou - jusqu'à la faillite de la compagnie -, se rendant au Gabon à volonté et rencontrant des tenants de ce pouvoir machiavélique, se réveille aujourd'hui pour nous dire qu'elle est persécutée au Gabon. Je l'ai vue faire le pied de grue à Lomé en juin 2000, assiégeant Jean Ping pour qu'il lui fasse rencontrer Omar Bongo à qui elle voulait demander de l'argent. Où est le sérieux dans sa démarche? Il ne faut pas que des voyous comme Moubamba Bruno embrigadent des Gabonais fragiles dans des démarches sans lendemain. De quelle persécution Mme. Rendjambé est-elle victime soudainement au Gabon?

Je profite tout de même pour répondre à Yacelio qui demande pourquoi les opposants africains se sentent obligés d'aller en Europe. Eh bien parce qu'il n'y a pas de liberté chez nous. Les seules libertés acceptées sont celles dont se prévalent les putes de Ngoma Angélique et des pédés de Boukoubi Faustin. Les seules libertées promues sont celles des zombis pédé...gistes. Quiconque, usant de libertées mêmes codifiées mais représente une ménace pour la franç-à-frics est durement traité. Mba Obame, Eyeghe Ndong et Myboto Zacharie, tous d'anciens nervis du système bongoïsophobe l'apprennent heureusement à leurs dépends. Je leur souhaite la même patience et le même courage que ceux dont usé leurs victimes.

7.Posté par ADN le 27/01/2010 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quel moment le dossier de demande d'asile politique de Madame Marie Clotilde Rendjambè a été déposé en France?

Si le dossier de demande d'asile politique de Madame Marie Clotilde Rendjambè a été déposé au lendemain de la mort de son époux, Joseph Rendjambè, elle n' a pas de souci à ce faire à ce niveau parce que ayant mis plus de quinze années sur le territoire français, elle est classé dans la catégorie des personnes qu'on ne peut pas expulsé de France. il suffit pour elle de demander un titre de séjour à la préfecture de son lieu de résidence.

En revanche, si son dossier a été déposé il y a deux ou trois années, alors il faut qu'elle fasse appel de cette décision. Il y a des réfugiés à qui on a d'abord refusé le statut à la première demande et qui se sont vu par la suite accordé le statut de refugiés politique en appel. pour cela, elle peut s'appuyer avec confiance sur des associations comme la CIMADE et Réseaux Education Sans Frontière qui ont une très grande expérience dans le traitement de ce type de dossier. Ainsi BBM ne devrait plus à se poser la question de savoir Jusqu’à quand de simples citoyens comme moi devront-ils assurer l’aide nécessaire à ces innocents qui ont tout perdu dans l’indifférence générale ?

Enfin si ces filles sont mineures, la convention européenne des droits de l'homme lui donne le droit de vivre en toute quiétude en France.

Marie Clotilde Rendjambè courage, nous te soutenons dans tes épreuves. Mais BBM doit éviter d'actiser la haine entre la France et le Gabon.

A+

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...