News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué Final du Conseil des Ministres du jeudi 4 mars 2010

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 4 Mars 2010 à 21:29 | Lu 2793 fois



Gouvernement illégitime
Gouvernement illégitime
Ali BONGO ONDIMBA, , le tout premier Conseil des Ministres délocalisé, s’est tenu à Port-Gentil, ce jeudi 04 Mars 2010, à 10 heures 30 mn, dans la salle appropriée du Palais Présidentiel de la capitale économique gabonaise, dans la Province de l’Ogooué-Maritime.

Ce, parce que toute ambition d’émergence requiert l’impérieuse nécessité de « faire ce que l’on dit » et de « dire ce que l’on fait », afin que paroles et actes puissent produire une dynamique de prospérité partagée.
Cette série amorcée de Conseils des Ministres à l’intérieur du pays, tout en étant un engagement politique majeur, procède d’une vision d' Ali BONGO ONDIMBA, à être, lui-même et le Gouvernement de l’Emergence, à l’écoute de l’ensemble des compatriotes aux fins d’une amélioration progressive et substantielle de leurs conditions de vie.

Cette démarche vise également à susciter davantage d’espoir auprès des opérateurs économiques, où qu’ils soient installés dans le pays, afin qu’ils créent plus d’activités génératrices de croissance et de richesse, de même que ces dernières seront pourvoyeuses d’emplois pour les jeunes et les femmes, partout dans le pays, pour participer, ainsi, à un schéma d’aménagement efficient et équilibré du territoire national.

C’est pour atteindre ces nobles idéaux inscrits dans sa vision d’édification irréversible d’un Gabon Emergent, que Ali Bongo, a instruit le Conseil, qui les a adoptées, d’importantes mesures à très fort impact économique et social.

Ces importantes mesures, annoncées au peuple gabonais, aux opérateurs économiques, aux partenaires au développement et à la communauté internationale, par , Ali BONGO ONDIMBA, lui-même, au cours de la conférence de presse qu’il a donnée ce jour au Palais présidentiel de Port-Gentil, visent notamment :

La rationalisation des instruments de financement de l’Etat par:

1. La création de la Caisse de Dépôt et de Consignation (CDC) ;

2. Le renforcement de la structure de la Banque de l’Habitat, qui sort de la tutelle de la Banque Gabonaise de Développement. A ce titre, les compétences, les missions, les activités et les ressources du Compte de Refinancement de l’Habitat (CRH), du Fonds National de l’Habitat (FNH), et du Fonds Gabonais de Garantie Hypothécaire, sont transférées à la Banque de l’Habitat.

3. Le renforcement de la structure de la Banque Gabonaise de Développement par son recentrage sur ses métiers traditionnels ainsi que le transfert des missions, des activités et des ressources du Fonds de Développement et d’Expansion (FODEX) et du Fonds d’Aide et de Garantie (FAGA) aux PME-PMI, à la Banque Gabonaise de Développement.

En vue de la rationalisation de la chaîne de la dépense publique et de la recherche de son efficacité, il est décidé :

1. La création d’une Direction Générale de la Dette au Ministère de l’Economie pour l’élaboration de la politique d’endettement et la gestion active de la dette.

2. La réorganisation de la Direction Générale des Services du Trésor qui comprendra désormais :

• des services centraux ;

• un réseau de comptables principaux.

En vue de la rationalisation de la chaîne de la recette, de la lutte contre la corruption et de l’amélioration du climat des affaires, il est décidé :

1. Que toutes les recettes publiques doivent être versées exclusivement dans les caisses du Trésor Public qui en délivrera quittance. De ce fait, aucun opérateur économique ou tout autre contribuable n’est désormais autorisé à effectuer un quelconque paiement en dehors du réseau des comptables publics qu’il s’agisse :

- des impôts directs et indirects,

- des redevances de toute nature,

- des amendes et contraventions,

- des taxes au profit de l’Etat et des collectivités locales.

2. La création d’une société nationale pétrolière dénommée « GABON OIL COMPANY », pour matérialiser la présence de l’Etat gabonais dans le domaine stratégique du pétrole.

3. La création d’une caisse de relance pour rendre étanche le solde de chaque année budgétaire, pour les ressources collectées dans le cadre de la loi de finances et qui n’ont pas été dépensées, mettant ainsi un terme au système des « queues de crédit ».

4. La création d’une caisse de plus-value pour enregistrer l’excédent des recettes budgétaires globales de la loi de finances, par la prise en compte de toutes les ressources supplémentaires non évaluées par la loi de finances, aux fins d’alimenter le Fonds Souverain Stratégique.

5. Des mesures d’amélioration de l’environnement des affaires et des conditions de vie des Gabonaises et Gabonais.

6. Du financement des arriérés de l’Etat dûs aux créanciers publics ou privés, nationaux ou internationaux.

En vue d’accompagner les sociétés installées au Gabon dans le processus d’industrialisation de la filière bois, les mesures d’accompagnement suivantes ont été prises :

1. La création d’un Fonds de soutien à l’accélération de l’industrialisation du secteur bois, doté de 20 milliards F CFA provenant des droits de sortie perçus sur les grumes exportées en 2010, suite à la mesure de dérogation adoptée par le Gouvernement.

2. La mise en place d’avantages fiscaux pour les investissements réalisés au cours des trois prochaines années, dans le domaine de la transformation du bois.

3. L’assignation à la SNBG d’acheter la production des petits producteurs gabonais réunis au sein du Projet des Petits Permis Forestiers Gabonais.

4. La restructuration de la SNBG pour s’adapter au nouveau contexte de la filière bois.

Concernant la ville de Port-Gentil

Il a été décidé :

1. L’assainissement de la ville de Port-Gentil par l’Etat gabonais et l’Agence Française de Développement grâce à un financement d’un montant de 43,5 milliards pour la construction, notamment, d’un important canal d’évacuation des eaux et ainsi rendre la ville de Port-Gentil plus attractive, mieux assainie pour éradiquer les maladies endémiques comme le paludisme, ainsi que pour créer plusieurs emplois.

2. L’agrandissement de la piste de l’aéroport de Port-Gentil grâce à un financement de 5,2 milliards de F CFA, pour l’arrimer aux normes internationales et ainsi accueillir une ligne Port-Gentil/Paris.

3. La construction d’une gare maritime et de 2 pontons mobiles afin d’améliorer l’accès des passagers aux navires et de renforcer, ainsi, les dessertes par la Compagnie de Navigation Intérieur (CNI).

4. La création d’un Institut supérieur de formation aux métiers du pétrole et du gaz à financer par le mécanisme financier appelé « Provision pour Investissement Diversifié (PID) » afin de faire de Port-Gentil, un pôle d’excellence en matière de formation dans ce domaine et de renforcer les capacités des jeunes gabonais en vue de leur intégration dans les entreprises pétrolières et gazières.

5. Le lancement des travaux d’une nouvelle Ecole de commerce pour mieux répondre à l’adéquation formation-emploi, notamment dans le secteur tertiaire.

6. Le renforcement des capacités des Forces de Sécurité par un concours local qui sera organisé dans les brefs délais à Port-Gentil en vue de recruter 350 jeunes de la province sur les 3000 postes prévus cette année au niveau national et qui concerneront aussi les autres provinces.

7. La construction d’un centre de maladie mentale à Port-Gentil .

L’ensemble de toutes ces importantes mesures ayant une source de financement clairement identifiée, le Gouvernement a été instruit de tout mettre en œuvre pour leur concrétisation rapide et efficace, à la satisfaction du peuple gabonais et des opérateurs économiques.

Au plan international, et dans le cadre du rayonnement international du Gabon, notre pays, traditionnellement porte-bannière de l’idéal de paix, voit son ancrage dans le concert des nations, à l’entame de cette ère de l’Emergence, être renforcée par sa désignation au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour un mandat de deux (02) ans à compter du 1er Mars 2010.

A ce titre, le Conseil des Ministres s’est félicité de ce que, Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, se rendra à New-York, aux Etats-Unis d’Amérique, très prochainement, pour les travaux du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le principal organe onusien.

A New-York, Ali BONGO ONDIMBA, aura d’importants entretiens avec Son Excellence Monsieur BAN KI MOON, Secrétaire Général des Nations Unies. Il rencontrera aussi, à Washington, le Secrétaire d’Etat américain, Son Excellence Madame Hillary CLINTON, avec qui il échangera sur d’importantes questions stratégiques internationales ainsi que sur le renforcement des relations bilatérales profitables aussi bien à la puissance américaine que conforte le Président Barack OBAMA, qu’à la vision d’émergence gabonaise irréversiblement impulsée par Ali BONGO ONDIMBA.

Dans cet indispensable concert des nations, et parce que pour les Gabonaises et les Gabonais, il est légendaire qu’ils demeurent attentifs au sort d’autres peuples frères, le Conseil des Ministres, au nom du peuple gabonais épris de paix et de sécurité, exprime sa compassion et sa solidarité aux peuples frères du Chili, de la France, du Mali et de l’Ouganda, lourdement atteints par de très meurtrières catastrophes notamment naturelles.

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

MINISTERE DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FAMILLE

Madame le Ministre a fait adopté par le Conseil, le projet de décret portant création, attributions et fonctionnement du Centre National de Gérontologie/Gériatrie, structure de coordination multidisciplinaire chargée de la prise en charge des personnes du troisième âge, devenues vulnérables et, de veiller à la qualité ainsi qu’à la continuité de leur bien-être.

Il s’agit d’une manifestation de la solidarité inter-générationnelle, tirée de la valeur de « Partage », un des éléments constitutifs du triptyque « Paix – Développement –Partage » du projet d’émergence, « l’Avenir en Confiance ».

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE

Le Conseil a marqué son accord pour l’ouverture du Consulat de la République du Congo à Franceville, dans la Province du Haut-Ogooué.

AU TITRE DES MISSIONS, SEMINAIRES ET CONFERENCES

MINISTERE DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FAMILLE

Madame le Ministre a obtenu l’accord du Conseil, pour l’organisation, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), d’un Atelier de planification sous-régionale de la surveillance des maladies en Afrique Centrale, du 09 au 11 Mars 2010 à Libreville.

MINISTERE DES EAUX ET FORETS, DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le Conseil a autorisé le Ministre à tenir la 5ème réunion du Comité des participants du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier (FCPF), du 21 au 25 Mars 2010 à Libreville.

Par ailleurs, le Conseil a autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement. La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres.

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Chargés de Missions du Président de la République :

- M. Dacko OLAGO AVIKA Hervé Pamphile ;

- M. Patrick NZUE MBA, Inspecteur Central des Douanes.

Chargés de Missions à la Présidence de la République :

- M. NDO ELLA ;

- M. Jean Marie MAMFOUMBI ;

- Mme Marie Madeleine OULABOU-KASSA.

On se demanderait , comment Ali Bongo compte financé ses mesures ? Combien ça couterait à l'Etat Gabonis ? Aucun chiffre avancé... Mystère.

Jeudi 4 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2793 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par la pensee gabonaise le 07/03/2010 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Sephora, commencez a ne pas vous convondre a moi, les gens, ici, pourrai bien croire qu'une partie de mon cerveau ne travaille plus en lisant le charabia que vous avez pondu! Votre charabia qui ne resulte que de vos fantaisies idiotes enfantiles doublees de votre peu d'education, ne merite meme pas d'etre repondu! Le tout n'est pas avoir chauffe les bancs de l'ecole, mais d'avoir compris le sens de celui-ci. car, je pense que, que si vous l'auriez compris, vos cerveau vous auriez recommander de ne pas toucher les touches de votre clavier pour debiter de telles inepties! Mais helas, le cerveau etant atteint de cecite ne vous prive de toute reflexion logique!

23.Posté par la pensée gabonaise le 06/03/2010 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas la haine et ce ne sont pas des énormités c'est du vécu vous voulez que je rajoute des exemple ? ou alors vs mm etes marié a un beninois auquel cas je comprendrais que vous soyez véxé ou peut etre etes vous a moitié beninoise d'ou je comprend que mes propos vous vexent mais loin de moi ces idées la ce que je raconte est du VECU sinon je viendrais pas sur un forum gabonais pr poser cette question ou peut etre travaillé vous avec DOSSOUBONGO.???

22.Posté par Critique Objective le 06/03/2010 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans oublier, sebdepog, que sa femme et lui on dû effectuer un don à l'école de Matiti les pieds dans l'eau jusqu'aux mollets... Quasiment partout où il est allé, il a dû à chaque fois mettre ses chaussures à l'eau... Un mignon film dramatique.
A l'entendre parler, il semblerait qu'il n'avait vraiment jamais bien circulé dans POG les rares fois qu'il y soit allé. Au moins une chose est à présent certain: Il a dû réaliser enfin pourquoi les port-gentillais avaient pêté un cable en Septembre dernier. Vivre dans de tels conditions (Certaines personnes après une forte pluie dans des quartiers comme bac aviation vont jusqu'à utiliser une pirogue pour sortir de chez eux et ralier la route), au 21ème siècle, dans une capitale économique c'est hallucinant! Il a vraiment un job monstrueux à effectuer si jamais il veut nous convaincre car les paroles on en a toujours entendu mais les actes ZERO.

21.Posté par la pensee gabonaise le 06/03/2010 01:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M.Sephora, je comprends que vous avez la haine, mais de grace restez dans la Raison et, ne raconter pas de telles enormites!

20.Posté par sebdepog le 05/03/2010 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On attend toujours que le Biafrais mette aux arrêts tous ces gens qui ont détourné l'argent du contribuable depuis des décennies. C'est à ce moment qu'il commencera à me convaincre. Pour l'instant, c'est zéro sur toute la ligne. C'est du pipeau.
On nous dit qu'il n'y a pas de sous dans les caisses de l'Etat mais on offre à l'ensemble du gouvernement et à tous les autres farfelus de LBV une virée à Port-Gentil. Transport d'une ville à l'autre, location voitures, hébergement, restauration, transport de toute l'armée et la police à POG pour assurer la sécurité du roitelet, etc. Ce sont là plusieurs centaines de millions de francs que l'Etat a dû pourtant dépenser.
Dieu faisant bien fait les choses: il a plu sur la ville durant tout leur séjour. quatre jours de pluie et d'orages ininterrompus. Et au volant de sa voiture, le Biafrais a vu de ses yeux vu les nids de poules remplis d'eau, les quartiers inondés, les mapanes en contreplaqués de POG, l'aéroport indigne de la deuxième ville du pays...
Ya ali, tu as vraiment du boulot pour "émerger"!

19.Posté par sephora le 05/03/2010 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voila je viens vous poser une question que pensez vous des BENINOIS vivant au gabon ils st bizzare non??Je me souviens une foi sur utubes il y'avait de la musiq fang et tous les gabo nais appréciaent et ce quelque soit l'etnie et un beninois est venu poster des ommentaires tribalistes en plus ils ont amenés au gabon tt leurs crasse esclavage infantile vaudou ect et ils ont participé activement avec les bongo a detruire le gabon et je sais qu'il ya de sbenino gabonais est ce que cconsyitutionellement on ne pourrait pas instauré une liste d'etat collabos bongoiste franceafrique de telle sorte que la loi stipulant que si un parent est gabonais alors l' enfant est gabonais ne s'appliquent pas au ressortissant dont le parent a collaboré pcq hier je discutais avec qq dont la ompagne est benino gabonaise et lui mm est americain il hésitait entre elever son enfant entre le GABON et le BENIN et se ventaia que l'enfant aurait de facon sur la nationalité GABONAISE alors moi par sentiment protecteur envers Mon cher pays et pour les VRAI GABONAIS je lui est conseillé d'elever son enfant au BENIN et il a commencé a m' insulter.Donc voila qu'en pensez vs??

18.Posté par Lili le 05/03/2010 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que les mesures prises ne sont pas mauvaises en soit mais elles ne sont nullement primordiales?En quoi profitent-elles aux gabonais et gabonaises?
J'ATTIRE VOTRE ATTENTION SUR L'OUVERTURE DU CONSULAT DE LA REPUBLIQUE DU CONGO A FRANCEVILLE AKIéééééééééééééééééé on ne va jamais finir avec ces doublons?

17.Posté par sydney le 05/03/2010 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai hate de voir mon pays dans deux ans ,( fin de mon contrat de travail a l'exterieur) afin de constater les changements annoncés a grande pompe! Pour le moment , je suis le "saint-thomes"

16.Posté par St.Michael le 05/03/2010 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le biafrais a demendé: LAICHEZ nous AVANCHER…mais AVANCEZ maintenant.

This is now the time for the truth, the moment everybody has been waiting for:

Now it’s time to SWIM or to SINK Alibet.

May God give me the grace to keep breathing until the unrevealed is revealed.

Amen.

15.Posté par Critique Objective le 05/03/2010 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme d'habitude... Des mesures pas mauvaises en soi mais qui ne sont pas primordiales pour le petit et le moyen gabonais... Il y a de vrais problèmes non encore résolu!!!
"Heureux", comprends que ce que le peuple attend dans l'urgence ce n'est pas ça. Le peuple veut entendre la construction, l'équipement et la réhabilitation des hopitaux, la décentralisation de certaines administrations afin de faciliter la légalisation de certains documents (Cartes grises etc.), le lancement officiel de la construction et réhabilitations des routes, le lancement des chantiers des villas sociaux, le lancement de la construction des écoles primaires, pré-primaires et secondaire, la reprises des travaux de décentralisation des universités, la régularisation des problèmes récurrents des universités déjà existantes (UOB+USTM), la création de nouvelles écoles supérieures avec l'ouverture de nouvelles filières d'avenir etc.
La liste à l'air longue mais malheureusement c'est ça la vérité: Tout est à refaire dans ce pays. Alors, quand j'attends un CDM qui aurait dû être beaucoup plus pertinent et que comme décision on me parle de la suppression de certains organes au profit d'autres, je dis NON! Les décisions prises ne sont pas mauvaises mais il y a plus urgent.
Par ailleurs, beaucoup de décisions ont été prise depuis qu'il est assis sur le grand fauteuil mais on a aucune information sur le déroulement des travaux. N'oublies pas que bientot la CAN et franchement, au rythme ou va les choses, je crainds que nous ne soyons pas prêt à temps.
Je sais que comme d'ahbitude, vous allez ressortir ce refrain à la mode: "Laissez-nous avancer" mais sachez qu'un seul dogt ne peut pas laver une figure et que ce n'est pas forcément vos idées qui soient les mieux pensées.
En écoutant un peu plus les autres vous gagnerez beaucoup au lieu de les envoyer balader.

1 2 3

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...