News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Comment Mme Albertine Maganga-Moussavou justifie-t-elle son salaire à l'Assemblée Nationale ?

Le site de la Liberté - Feu-PDGiste-A-Mort le Jeudi 21 Février 2013 à 03:00 | Lu 1988 fois

La question fâche ; mérite-t-elle d'être posée ? Un démocrate n'y verrait aucun inconvénient. Nous sommes ici entre démocrates, tout mettre à la question étant notre credo, l'heure n'est pas trop tôt d'interroger, autant que faire se peut, de quelle manière le presque seul député de l'Opposition minoritaire porte-t-elle les voix de son camp et de ses électeurs de la Ngounié.



Comment Mme Albertine Maganga-Moussavou justifie-t-elle son salaire à l'Assemblée Nationale ?

Après des débuts tonitruants en 2011, l'élue du PSD semble se fondre dans la masse pdgiste

L'enseignante recrutée à l'UOB à seulement 26 ans, Mme l'honorable Albertine Maganga-Moussavou a véritablement tout pour elle. Il ne serait pas gratuit de supputer que certaines femmes lui envient son homme Pierre-Claver Maganga-Moussavou, "Bill Clinton" du surnom que lui a valu sa 3ème place aux présidentielles de 93. Le bagout de cette femme de tête force l'admiration de ses interlocuteurs, d'où celle-ci tire une respectabilité reconnue jusqu'auprès de ses adversaires parlementaires. Sans en dire plus que nous savons de sa réputation exemplaire, peu de ses homologues féminins ou à l'Assemblée de Nzouba-Ndama ou au gouvernement de Ndong-Sima ou au Sénat de la froussarde tribaliste Mme Rose-Francine Rogombé, ne lui soutiennent la concurrence. Et ce n'est la vieille fille clientéliste Angélique Ngoma ou la matrone du Ndjembè Mme Ogoula de Port-Gentil, qui diraient le contraire !

Précède donc Mme Maganga-Moussavou, un modèle de femme à imiter. Preuve supplémentaire, s'il en faut, a été donnée lors du vote de confiance accordée ou non à Raymond Ndong-Sima. L'intervention sereine de Mme Maganga-Moussavou, encore visible sur le site personnel de son époux, a démoli point par point les promesses mensongères sorties du chapeau de ce premier-ministre envoyé au charbon. Débarrassé de tout propos hargneux, son calme l'a emporté pour refuser sa confiance à un gouvernement sans moyens de réaliser la plus petite pierre de l'édifice que le souffre-douleur d'Ali Bongo souhaitait contruire avec l'inexpérience de ses ministres.

Ce jour-là, l'Opposition, en Mme le député Maganga-Moussavou, marquait son terrain, celui de la résistance, et ne comptait pas laisser à la centaine de PDGistes le soin de mener la danse à sa guise. Ce n'était certes qu'un grain dans un tas de sable, toutefois ce refus non négociable a eu valeur de préciser l'orientation qu'allait prendre la lutte du député de l'opposition contre la monarchie parlementaire "alibéniste". Les dés étaient jetés, restait plus que la suite des évènements pour voir se maintenir solide, la cuirasse de Mme Albertine Maganga-Moussavou. Et la connaissant, rien ne pouvait décevoir cette ligne contestataire.

L'année et poussière de législature, passée par la voix de l'Opposition (redevenue radicale), donne quelques frayeurs, quant aux espoirs placés entre les mains incorruptibles de l'épouse du président-fondateur du PSD. Depuis cette allocution, on n'entend plus la représentante sociale-démocrate. Serait-ce un problème de couverture médiatique ? Sait-on. Ce qui est sûr c'est qu'et ses électeurs et l'Opposition auraient aimé l'entendre jouer son rôle, parmi ceux nombreux de montrer qu'existe dans le fouillis pdgiste, une voix différente, une voix populaire qui doit son siège à de pauvres gens oubliés des projets initiés au désavantage de leurs intérêts.

La très grande majorité pdgiste n'est pas une excuse ! Une Opposition ne peut se dissoudre dans aucune conspiration visant à priver les Gabonais de leur pays, du fruit de leur travail, des richesses puisées de la terre où dorment leurs ancêtres ! Elle ne le sait que trop, Mme Maganga-Moussavou, pour l'avoir suffisamment déploré dans son discours. Elle sait encore mieux que personne la longue agonie de son électorat ! Elle sait ainsi qu'elle n'a pas le droit de se contenter de subir la loi de "La Réunion des Parents d'Elèves" sous la baguette du roi de Pana.

Tant que les sujets de colère ne manquent pas, tant que les souffrances détruissent notre tissu social, tant que les gamineries présidentielles nuisent à la préférence nationale, tant que les affreux cumulards de salaires boufferont la part qui devrait revenir aux plus démunis, tant que l'Etat faible privilégiera de confier ses projets à des entreprises étrangères au détriment des PME/PMI locales, tant que des monarchies vassales travailleront à enrichir le règne de la même famille Bongo-Ondimba...il y aura toujours du pain sur la planche d'un député de l'Opposition !

Le défunt Pierre Mamboundou Mamboundou avait vécu ses différents mandats législatifs dans des conditions assez similaires. La comparaison s'arrête-là. Lui, le président exécutif de l'UPG, savait compter sur sa force de persuasion pour initier des débats, obliger à l'épuisement des discussions, interpeller le perchoir sur le respect des textes, réclamer des explications aux membres du gouvernement, réussir à trôner en patron du Palais-Léon-Mba, jusqu'à faire voter la loi sur la biométrie, et bien d'autres victoires remportées sur la majorité présidentielle, pour beaucoup, toujours admirative des grands moments de démocratie laissés par le talent inégalé de PMM.

Les électeurs de Mouila, premiers concernés, n'attendent de Mme Albertine Maganga-Moussavou, rien moins qu'une carrière parlementaire semblable à celle active, participative, combattive, inventive, connaisseuse, victorieuse, patriotique et charismatique que fut la mémorable du Grand Gabonais Pierre Mamboundou Mamboundou dont l'illustre dépouille repose sous notre terre, en souvenir éternel de la dette que le Gabon lui payera encore longtemps.

Jeudi 21 Février 2013
Feu-PDGiste-A-Mort
Vu (s) 1988 fois




1.Posté par Le maboule qui a ecrit ce texte le 22/02/2013 04:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une petasse a l'assemblee nationale,on s'en fout!

2.Posté par Le maboule qui a ecrit ce texte le 22/02/2013 04:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une petasse a l''assemblee nationale,on s''en fout!

3.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 22/02/2013 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 1 et 2,

Je prends dès cet instant, l'engagement de vous chercher un bon psy, parce que là ça devient grave.

4.Posté par INFO le 22/02/2013 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KIAKIAKIAKIAKIA IL A VRAIMENT UN PB CET ENFANT DU POSTE 1 ,2
PASSE SON TEMPS A RECONNAITRE QU'IL SE FAIT PÉDÉ PAR SON CHERI ALI OJOUKOU ONDIMBA ,CE QUI LUI FAIT PERDRE LA TETE, ENSUITE SE MET A INSULTER SANS RAISON. FAUT QU'ON DEMANDE A MOUSSA NZIENGUI DE QUELLE MALADIE CE DERNIER SOUFFRE ET SI YA ESPOIR DE GUÉRISON.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...