News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Coalition des organisations de la société civile pour la démocratie et la transparence

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 11 Septembre 2011 à 19:04 | Lu 1039 fois



Coalition des organisations de la société civile  pour la démocratie et la transparence
A la Très Haute Attention Des AINES


• Martti Ahtisaari
• Kofi Annan
• Ela Bhatt
• Lakhdar Brahimi
• Gro Brundtland
• Fernando H Cardoso
• Jimmy Carter
• Graça Machel
• Mary Robinson
• Desmond Tutu

Très Chers Ainés, nous venons vers vous, au nom de la démocratie, un idéal universel pour lequel chacun d’entre vous, pris individuellement, a consacré sa vie pour le bien de l’humanité toute entière.

Très Chers Ainés, le Gabon notre pays rate le train de l’Histoire depuis 1990, date de l’ouverture au multipartisme sur le continent africain. Notre pays n’a pas mis à profit toutes les opportunités qui se sont offertes à lui pour poser les bases d’une société démocratique.

Le Gabon dispose pourtant d’une constitution qui contient les notions de démocratie telles que la séparation des pouvoirs, l’intérêt général, l’affirmation que la souveraineté appartient au peuple, le suffrage universel, l’Etat de droit etc. L’Etat gabonais est également composé d’une multiplicité d’organes et de fonctions qui constituent l’ensemble des institutions.

Mais la pratique démontre bien que ces organes et fonctions ne sont à proprement parler qu’une façade derrière laquelle un système politico-administratif, animé par un Chef d’Etat s’appuyant sur le Parti Démocratique Gabonais(PDG) et ses alliés, l’Administration, la police et l’armée, gouverne sans prendre en compte les intérêts des populations. Or, la démocratie est précisément fondée sur la prise en compte des intérêts des citoyens. Ces citoyens ne sont pas pris en compte ni dans le fonctionnement de l’Etat ni dans l’exercice du pouvoir politique.


Très Chers Ainés, la conception de l’Etat et du pouvoir ainsi que l’orientation politique au Gabon ne sont pas mises en discussion devant l’ensemble des citoyens, pour qu’ils débattent librement, égalitairement, puis décident finalement. Au Gabon, l’impulsion et la décision viennent d’un seul homme : le Chef de l’Exécutif. Or, la démocratie repose sur deux principes essentiels : la participation de l’ensemble des citoyens à la vie publique et la responsabilité des gouvernants qui doivent publiquement répondre de leur politique.

Par exemple, les citoyens ne sont pas associés aux révisions constitutionnelles. La dernière révision de la constitution de Décembre 2010, l’a d’ailleurs été en violation de la Charte Africaine sur la Démocratie dans la mesure où elle a été faite en dehors de tout consensus national, contrairement aux exigences ladite Charte Africaine.

Autre exemple : En Août 2011, alors que tous les acteurs politiques et l’ensemble des citoyens se sont clairement prononcés pour l’introduction de la biométrie dans le processus électoral, le Chef de l’Exécutif a légiféré par Ordonnance pendant l’intersession parlementaire en procédant à la révision de la loi électorale à la seule faveur du parti au pouvoir, le Parti Démocratique Gabonais. Cette ordonnance, conçue dans le secret du cabinet du Chef de l’Exécutif ne tient aucun compte des intérêts du peuple gabonais qui réclame la biométrie à cor et à cri pour toutes les élections, y compris les prochaines élections législatives.

Très Chers Ainés, bien que représenté par les élus du peuple qui constituent le Parlement, le peuple gabonais n’a pas les moyens nécessaires d’obliger ses gouvernants à se justifier publiquement sur les raisons de leur politique. Le fait majoritaire, en se plaçant d’un point de vue partisan, assure la prépondérance de l’Exécutif dans les proportions telles que le Parlement est au service du Président de la République en particulier et du gouvernement en général.

Ce qui réduit l’opposition au statut de témoin impuissant du jeu politique. Et lorsque l’on ajoute à cette situation le fait que les autres institutions de l’Etat ne sont pas au service de l’intérêt général, mais au service du Président de la République et du Gouvernement cela entraine deux conséquences : la dramatisation de la vie politique à l’occasion de chaque consultation nationale et l’absence d’alternance au sommet de l’Etat.

Très Chers Ainés, la démocratie est fondée sur l’existence d’un corps social, composé de citoyens qui sont non seulement égaux en droits, mais participent avec la même constance et la même efficacité à la formation de la volonté générale.

Tel n’est pas le cas au Gabon. L’Etat, au Gabon, fonctionne sur la base d’un système inique de répartition des prébendes appelée « géopolitique », doctrine selon laquelle la place d’un individu dans la société dépend, non pas de son mérite mais de son lieu de naissance et de sa langue maternelle. Le pire dans cette pratique discriminatoire ne consiste pas tant dans le fait de promouvoir des individus sur la seule circonstance de leur naissance, mais d’exclure un individu de la promotion sociale du fait de sa naissance.

Très Chers Ainés, Il ne nous est pas possible, par les présentes, de vous faire l’état des lieux exhaustif des mauvaises pratiques de la démocratie qui fondent la tradition de la mauvaise gouvernance au Gabon. Toutefois, nous venons vers vous pour prier de bien vouloir vous impliquer pour que les prochaines élections législatives soient honnêtes. Nous vous demandons de nous aider à obtenir pour les toutes prochaines législatives un scrutin sincère, conforme obligations que la Gabon a contractées en vertu du droit international.

C’est pourquoi, nous vous prions d’user de votre influence pour obliger l’Etat Gabonais à :

-établir une procédure d’inscription des électeurs qui soit impartiale et non discriminatoire ;

-définir clairement les conditions requises pour être électeur et veiller à ce que ces dispositions, qui ne doivent en aucun cas être discriminatoires, soient appliquées sans distinction d’aucune sorte ;

-prendre des dispositions pour la création et exercice des activités des partis politiques, réglementer leur financement ;

- garantir la séparation de l’Etat et du Parti Démocratique Gabonais et établir les conditions équitables de concurrence politiques pour les élections législatives ;

-mettre sur pied des programmes d’éducation des populations relatifs aux procédures électorales et des enjeux des élections ;

-veiller à la formation des responsables des divers aspects du déroulement des élections afin qu’ils agissent de façon impartiale de sorte que des procédures de votes cohérentes soient établies et portées à la connaissance de l’électorat ;

-veiller à la mise en œuvre de procédures d’inscription des électeurs et des procédures de vote avec l’aide d’observateurs nationaux et internationaux ;

-inciter les partis, les candidats et les medias à adopter un code de conduite régissant la campagne électorale et le vote proprement dit ;

-assurer la régularité du scrutin par des mesures permettant d’éviter les votes multiples ou la participation au vote de ceux qui n’en ont pas le droit ;

-assurer la régularité du décompte des voix ;

-garantir la liberté de mouvement, de réunion, d’association et d’expression, en particulier dans le contexte des rassemblements et des réunions politiques ;

-garantir que les partis politiques et les candidats puissent faire librement connaitre leurs vues à l’électorat et qu’ils jouissent de l’égalité d’accès aux medias officiels et au service publics ;

-garantir que les mesures nécessaires soient prises pour assurer une couverture non partisane de la campagne dans les medias officiels et du service public ;

-garantir que les mesures nécessaires soient prises pour que les partis et les candidats bénéficient de possibilités de présenter leur plate-forme électorale.

Veuillez recevoir, Très Chers Ainés, l’assurance de notre considération respectueuse

Libreville, 08 septembre 2011


Pour la Société Civile Gabonaise:
- Marc ONA ESSANGUI, Président de Brainforest, Prix GOLDMAN ENVIRONNEMENT 2009 : (241) 07294140 : ona_essangui@yahoo.com
- Georges MPAGA, Président du Conseil d’Administration du Réseau des Organisations Libres de la Société Civile pour la Bonne Gouvernance au Gabon ( ROLBG) : (241) 07519932 : gmpaga@yahoo.fr
- Alain MOUPOPA, Président d’Afrique Horizons ONG des Droits de l’Homme : afrique.horizons@gmail.com, moupopa.alain@gmail.com (241) 07751503
- Dieudonné MINLAMA MINTOGO, Président de l’Observatoire National de la Démocratie : (241) 07948719 : minlamadd@yahoo.fr
-Maître Paulette OYANE-ONDO, Avocate, Présidente du Centre pour la promotion de la Démocratie et la Défense des droits de l’Homme en Afrique Centrale (CEPRODHAC)
00 (241) 06 26 73 12 cabinet_otaneondo@yahoo.fr


Dimanche 11 Septembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1039 fois




1.Posté par LE VRAI GABONAIS le 11/09/2011 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES PSEUDOS NOUVEAUX OPPOSANTS LA , EUX AUSSI ILS N'ONT TOUJOURS PAS COMPRIS QUE LE GABON A CHANGE.
LA FEMME LA ON PEUT COMPRENDRE SON AIGREUR DEPUIS QU'ELLE NE PERCOIT PLUS LES 100 MILLIONS DE FCFA QUE LE PARTI PDG ET L'ETAT LUI DONNAIT CHAQUE ANNEE , COMME LE PDG L'A JETEE ELLE N'A PLUS RIEN , LE MIANG EST FINIE , C'EST NORMAL ON COMPREND SA JALOUSIE.
MAIS LES AUTRES LA SONT DEVENUS SUBITEMENT DE NOUVEAUX OPPOSANTS , POUR LE MIANG ENCORE , C'EST SUR ET CERTAIN , MAIS SAUF QUE LES CHOSES ONT CHANGES ET APPAREMENT ILS SONT AU COURANT DE RIEN.
CE SONT LES NOUVEAUX ESCROCS DU PAYS.

2.Posté par MEKENG le 11/09/2011 22:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le gabonais ne raisonne que par le prisme de l'argent. Bongo et le Pdg pensent que l'argent est l'alpha et l'oméga de la vie. On peut avoir placer à un moment le matériel à l'acmé de sa vie se résoudre toute conscience retrouvée essayer d'oeuvrer pour l'intérêt général et libérer le Gabon des affres des bongos et du pdg. Cette vision étriquée de l'avenir du Gabon qui consiste à penser que toute initiative salutaire est soutendue par l'appât du gain de la part des tenants de "l'émergence" est une bonne chose. Car à vouloir expliquer toutes les actions qui tentent de libérer notre pays par le besoin du miang, vous vous retrouverez éjecter du pouvoir sans trop comprendre ce qui vous arrive. Cette cécité politique du pdg est louable, la surprise sera de taille. Ça n'arrive pas qu'autres.

3.Posté par ngando le 11/09/2011 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bourgi vient de jeter de l'huile sur le feux sur les financements occultes des partis politique français par le système Bongo. Aujourd'hui j'attends la réaction de nos opposants politiques et celles de la société civile pour saisir de ce dossier car cet argent appartient au contribuable gabonais. Nous devrons nous constituer en partie civile pour porter plainte contre Bourgi l'un des malfaiteurs.

4.Posté par inconnu le 12/09/2011 05:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien Messieurs de la mouvance comme de l'opposition,je ne me ferai pas l'apotre de tout ce remu menage et confusion que vous creez dans l'esprit du gabonais,seulement si j'ose accorder du credit a ce que vous dite,j'aimerai bien savoir que disent les statistiques sur le bien etre des gabonais vous chers camarades PDGistes,en deux ans de reigne etes vous alle a la grande poubelle a Midounbe ou avez vous oublie qu'il y a des gabonais,des familles qui se gavent de vos reste ou encore de nosa reste pourquoi ne pas arreter avec ces histoire de biometrie et de songer reellement au devenir du gabon.
Je pense tres sincerement que ceux qui se reconnaissent comme les dignes adepte du changement total devrai prouver par leurs actes,depuis 44 ans vous politisez mais un moment on se fatigue mais vous pas!
Logement,sante,chomage,route,ecole meme la securite n'est plus du tout guarantie et avec ca vous demandez aux gabonais d'aller aux urnes une fois de plus pour vous permettre de vous engraissez,arretez un moment donne!
Chers freres de l'oppositions ou encore EX de la maison mere et toute les affiliations,nous connaissons le probleme.
Pour moi le probleme n'est pas le PDG ou vous de l'OPPOSITION(je parle d'entite)le veritable proble ce sont les hommes que vous representez pour faire avancer le gabon il faille que tous je dis bien tous vous soyez mis au placard.
Est ce a dire qu'il n' y a pas d'autre gabonais super intelligent(encore que la l'evolution du monde nous a prouve que l'on a pas besoins d'etre super intelligent pour etre un bon manager ou un president,suivez mon regard!
Chers peres,freres et meres et j'en passe vous n'etes que la resultant des probles qu'a le GABON et vous persistez bien qu'il est deja sous terre de l' enfoncer encore.
J'irai voter c est mon devoir de citoyen mais je ne voterai personne surtout que ma voix vaut mes choix ne valent rien.

5.Posté par Mandela le 12/09/2011 09:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi je viens vers vous et vous demande en tant que ONG d'exiger tl'annulation dette africaine envers la france car c'est notre argent qui financait leur campagne temoignage de R.Bourgi ,c'est triste à croire que la definition d'Afrique = stupidité, la france chosie nos presidents vide le tresor public manipule nos opposants c'est malheureux si et seulement si la dettes africaine envers la france pouvait etre annulé grace à ce temoignage se sera un
bon debut de leçon pour ces escrocs

6.Posté par Mvelegnoh le 12/09/2011 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu est Grand,l'acte de deces de la franc'afrique est deja etablit,il va etre difficile d'imposer des presidents aux peuples africains desormais///Les cerveaux de l'hydre franc'afrique etaient bien les chefs d'etat francais,de Mitterand a Sarkozi /en echange des cantines de Cfa les bidasses tels la licorne etaient envoyes pour eteindre toutes velleites de destabilisation de leurs prefets d'afrique.Lui meme Bourgi a mis combien dans son compte ,des fonds qu'ils convoyaient?Le sort des peuples africains est entre les mains de DIEU.Croisons les doigts,ouvrons grand les yeux ,les criminels de franc'afrique se neutralisent....

7.Posté par Grand Maître Maçon Hiram Abiff le 12/09/2011 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mandela

Au lieu de demander aux autres de faire, rejoignez la plate-forme et apportez vos idées. C'est trop facile de toujours se décharger sur les autres. Le mieux serait d'ailleurs d'exiger l'annulation de la dette gabonaise par la France. Si les dans d'autres pays il y a une initiative semblable, alors on peut espérer créer un mouvement sous-régional d'abord, puis régional dans ce sens.

Mais pour commencer, rejoingnez-les dans l'action active.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...