News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Chroniques de l’Agitateur/ Criminalité financière : Vers une opération « vérité et restitution » ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 19 Juin 2013 à 06:27 | Lu 597 fois

Le procureur de la République du tribunal de première instance de Libreville, Sidonie-Flore Ouwé, vient d’annoncer des poursuites judiciaires contre les personnes soupçonnées de détournement massif d’un bon paquet de milliards destinés aux fêtes tournantes.



Chroniques de l’Agitateur/ Criminalité financière : Vers une opération « vérité et restitution » ?
Pour que les paroles de dame Ouwé ne soient pas prises pour du vent et des postillons par ces défaitistes qui ne croient plus en notre justice, elle a annoncé la couleur de ce que seront les prochains jours qui, l’on espère, seront marqués par des procès en cascade.

Quelques entrepreneurs auraient déjà été mis aux arrêts. Doit-on imaginer ces barons mouillés jusqu’aux os, quitter leurs somptueuses villas de la Sablière pour être locataires de la maison d’arrêt de Libreville où règnent la puanteur, le moisi et où les pensionnaires, parqués comme dans un entrepôt pour pièces de rechange, cohabitent avec une colonie de cancrelats et de rats? Seront-ils eux-aussi soumis à la corvée de chiotte à laquelle s’expose tout locataire des lieux? Non mais sans blague !

Car, ce sont tous des grands dignitaires qui avaient géré la manne des fêtes tournantes et dont seulement 10% avaient servi à réaliser un semblant de gros œuvre resté en chantier jusqu’ici, comble de l’ironie…faute d’argent !

Quand on pense que l’idée de feu Omar Bongo Ondimba d’exhumer les fêtes tournantes était bien saluée en ceci qu’elle visait à doter le pays d’infrastructures de base dignes de ce nom et ainsi rattraper le retard perdu !!!

Comme le vieux ne pouvait être derrière chaque dignitaire pour jouer les contremaîtres, les filous se sont simplement « sucrés » avec cet argent. Hormis les petites têtes de nœuds mises au gnouf, est-ce que dame Ouwé aura le courage suicidaire d’arrêter « les grands quelqu’un » comme on les appelle à Libreville, ou fait-elle de la simple diversion afin de noyer le poisson ?

Est-elle au pied du mûr avec ces histoires de sac de « viande humaine (pardon) d’animaux » et ces nombreux crimes sans suite qui laissent entrevoir les dysfonctionnements d’un système judiciaire tant décrié, ou veut-elle redorer le blason d’une justice qui souffre d’une profonde crise de confiance de la part des justiciables en ne donnant pas suite à l’engagement du président Ali Bongo Ondimba devant le peuple lors de ses tournées provinciales, lequel avait promis de faire juger ces ennemis de la République aux envies financiers gargantuesques ?

Et pendant que l’on fait le bilan de plus de 40 ans de règne Omarien, les gaillards sont là tranquille en pleine jouissance comme de véritables nababs et ne daignent même pas lever le petit doigt pour avouer aux yeux du monde qu’ils auront été les véritables forces d’inertie, voire des forces nuisibles à l’avancée du Gabon vers son développement.

Ces milliardaires ont des comptes off-shore dans les paradis fiscaux et en Suisse. La cour criminelle spéciale aura un sacré boulot, car traquer ces capitaux ne sera pas chose aisée. L’argent, pour certains, a transité sur plusieurs comptes écrans et qui constituent un écran de fumée avant d’atterrir quelque part en toute discrétion. A moins d’une réelle collaboration de la police internationale Interpol et des autorités bancaires de ces paradis fiscaux où est planqué le butin, la tâche risque d’être ardue.

Nombreux, pour bien brouiller les pistes, ont investi dans l’immobilier ou conservent des matelas financiers dans les maisons. Ces bâtisses seront-elles reversées dans le domaine public et quel en sera l’usage ?
Avec un tel trésor de guerre, ces gens représentent un réel danger permanent pour la marche du pays vers son développement. Voilà pourquoi il faut les neutraliser, quitte à les condamner à perpétuité pour des crimes massifs aussi graves que l’on peut d’ailleurs assimiler aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité en ceci qu’ils sont la source de la mal vie de tout un peuple. Des crimes ayant ruiné les chances du Gabon à sortir du sous-développement.

Lorsque La grande Sidonie-Flore nous annonce un sale temps pour les voleurs de la République, serait-elle entrain de nous dire que la cour criminelle spéciale ne sera plus une arlésienne, mais un instrument qui va bientôt voir le jour après plusieurs années de tergiversations injustifiées? Si c’est le cas, c’est la Commission de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite que dirige le citoyen Vincent Lebondo Lemali qui va se frotter les mains et se branler avec l’idée que son travail aura servi au moins à quelque chose et non à occuper inutilement les tiroirs des bureaux et à engloutir six milliards environ de budget de fonctionnement.

Dans les milieux autorisés, la question est largement évoquée. Quelques frémissements s’annoncent dans le sens de la mise en place de cette cour criminelle spéciale chargée de juger les criminels financiers. 103 dossiers auraient été ouverts par cette commission en attendant la mise en place de cette juridiction d’exception.

Notre prison aurait-elle encore un peu d’espace pour accueillir les gros gibiers qui « tomberaient » dans les filets de la justice gabonaise ? Ou bien, au lieu de les envoyer en prison se nourrir de la sempiternelle recette boîte de sardine au pain et un morceau de viande surgelé cuit sommairement, se contentera-t-on de procéder à des saisies de biens et au gel des avoirs bref, à une vaste opération de « vérité et restitution » ?

En tous cas, on demande à voir…


Publié le 19-06-2013 Source : L’Agitateur

Mercredi 19 Juin 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 597 fois




1.Posté par l,esprit de la bougie le 19/06/2013 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame pourquoi avez vous liberez les deux coupables du crime rituel ceci apres juste deux ans de luxe en prison au gros bouquet?

2.Posté par bibi le 19/06/2013 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
trop beau pour être vrai moi, bibi j'y crois plus

3.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 19/06/2013 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du n'importe quoi. Le pede-gay ne peut pas se livrer à ce jeu, car il n'y aura plus un seul cadre en liberté, dont le jeu du gang lui-même, propriétaire de milliards d'euros qui s'empilent dans des banques au Moyen-Orient et dans des paradis fiscaux du Pacifique et de l'Atlantique Nord. Et pourquoi ce ne serait que les de tourneurs des fonds des fêtes tournantes qui doivent être visés? tous les pilleurs au quotidien des fonds publics ne sont-ils pas au même titre concernes par la justice gabonaise, même si elle fonctionnement naturellement en mode d'injustice structurelle?

Du courage de gueule pour une agitation stérile que cette femme représente parfaitement.

4.Posté par mapindi le 19/06/2013 22:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et les responsables des biens mal acquis?Mme la procureure collez nous la paix et faites attention

5.Posté par MBOUKOUEEEEEEEEEEEEEE le 19/06/2013 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


kiakiakiakiakiak Mapindi a raison ,collez nous la paix salle comédienne mme la procureure.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...