News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cémac: un Equato-Guinéen nommé chef de la BEAC, poste désormais rotatif. Echec d'Ali Bongo

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Dimanche 17 Janvier 2010 à 19:13 | Lu 3949 fois

Le sommet de Bangui a décidé de rendre rotatif le poste de gouverneur de la BEAC, mettant fin à un privilège accordé depuis 1973 au Gabon.



Cémac: un Equato-Guinéen nommé chef de la BEAC, poste désormais rotatif. Echec d'Ali Bongo
BANGUI - Le 10e sommet de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (Cémac) a choisi dimanche l'Equato-Guinéen Lucas Abaga Nchama comme gouverneur de la banque régionale BEAC, un poste appelé à devenir rotatif.

Le sommet, tenu samedi et dimanche à Bangui, "a décidé de nommer au poste de gouverneur de la BEAC (Banque des Etats de l'Afrique centrale) Lucas Abaga Nchama", selon son communiqué final lu devant les chefs d'Etat et la presse par le président de la Commission de la Cémac, Antoine Ntsimi.

M. Abaga Nchama succède au Gabonais Philibert Andzembé, qui était en poste depuis juillet 2007 et que le sommet a décidé de "relever de (ses) fonctions" avec deux autres hauts responsables de la BEAC.

Selon une source régionale, l'Equato-Guinéen était directeur général de la Banque depuis juin 2008.

La gestion de Philibert Andzembé a été marquée par plusieurs scandales et la perte, pour la Banque, d'importantes sommes d'argent.

Le sommet de Bangui a décidé de rendre rotatif le poste de gouverneur de la BEAC, mettant fin à un privilège accordé depuis 1973 au Gabon.

Le sommet a adopté le "principe de la rotation par ordre alphabétique des Etats membres au niveau de toutes les institutions, organes et institutions spécialisées de la Communauté", d'après le communiqué final.

Lors d'un bref point de presse, chef de l'Etat centrafricain et ex-président en exercice de la Cémac, a précisé que pour la BEAC, cette rotation commencerait après le mandat de l'Equato-Guinéen Lucas Abaga Nchama nommé dimanche.

"Le principe de la rotation par ordre alphabétique (...) a été retenu. Mais on va commencer par la Guinée équatoriale. A partir de là, la rotation va suivre", a indiqué M. Bozizé, qui a passé le témoin à son homologue congolais Denis Sassou Nguesso pour la présidence en exercice de la Cémac.

La Cémac, créée en 1994, regroupe le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

(©AFP / 17 janvier 2010 18h30)

Dimanche 17 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 3949 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

29.Posté par St.Michael le 21/01/2010 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le monde est devenu global et compétitif. La démocratie et le system meritocratique (promotion basée sur le mérite et les vraies performances).

Sur ce, rien à rajouter sur l’analyse de CHE2 qui nous invite à regarder la réalité telle qu’elle est et non comme ou voudrait la voir.

A quoi sert un éléphant qui a perdu ses deux défenses en ivoire ?
A quoi sert il d’être appelé Lion si on n’a plus les quatre CROCS ?
A quoi sert il de se réjouir d'une influence superficielle alors que le vrai leadership s’exerce déjà de l’autre côté de la frontière?

Everything happens for a reason. We lost the BEAC leadership, and we should reflect on this setback, first by acknowledging our relative position in Africa and in the world, then by taking genuine corrective actions to improve.

Can Ojukwu son face the true message from this setback and change the course? Can Ojukwu son admit that he does not have the right skills and competences for the job?

Unless he candidly and courageously answers these questions, he will most likely not rise to the challenge.

Full Stop.

28.Posté par Critique Objective le 21/01/2010 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHE2

Concernant mon analyse, elle n'a rien d'utopique. Si AMO a reussi à s'extirper de ce système génocidaire, pourquoi pas un autre?

La dent pourrie représente cette bande de voleurs, corrupteurs et vicieux, PGistes ou non qui ont oeuvré pour l'enlisement du pays sous le haut patronage de S.E feu OBO. J'estime que lorque nous sommes gabonais, nous le sommes pour le meilleur et pour le pire. Pas seulement quand les choses vont pour le mieux. Aussi, la bouche représente le Gabon et les intelligences nobles qui y résident. Certes, nous, VRAI peuple gabonais ne sommes pas responsable de la gestion catastrophique de notre pays pendant prêt de 42 ans. Cependant, les échecs cuisant de nos dirigeants à cet époque nous retombe dessus que nous le voulions ou pas.

Concernant ce que nous avions à y gagner à conserver la BEAC, je te parlerai de l'influence. Nous étions extrêment influents dans la sous-région du fait de notre place privilégiée au sein de cette institution. Je n'ai pas besoin de t'expliquer les avantages à être influent (Liberté de mouvement, controles de certains domaines etc.). La perte de la BEAC = Perte d'influence. Conclusion, notre champs de manoeuvre a été restreint dans la politique sous-régionale.

Par ailleurs j'aimerai soulever un fait: La perte de la BEAC n'est pas un échec en tant que tel d'Ali mais plutot de son defunt père. Tous les détournements ont été effectué dans la tranche des 42 ans de gouvernance d'OBO et non des 6 mois de gestion du fils. Peut-importe le PR qui aurait été là, la décision aurait été la même car la gouvernance gabonaise n'est plus jugée comme fiable. De plus, suite à la situation sociale et économique actuel du pays, nous n'aurions pas pu peser bien lourd dans la balance face à une guinée-équatoriale friquée et qui est entrain de se développer à vitesse grand "V".

Pour finir, nous ne rêvons pas d"une meilleure gestion de la part d'Ali mais espérons que les choses puissent se faire raisonnablement et pour le bien être de tous. Par conséquent, je ne peux lui souhaiter d'échec car cet échec nous enfoncera davantage que nous le sommes déjà. J'observe, critique et prie pour que les choses avancent dans ce pays.

27.Posté par candace le 20/01/2010 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oyé Mba et ses pairs jubilent certainement. L'arrogance d'Ali, renforcée par le soutien "ineffable" de la France, l'a poussé à narguer le patron de la GE, allant jusqu'à risquer de créer un incident diplomatique...Mais Ali n'a pas encore saisi que le ras-le-bol anti-Bongo dépasse nos frontières. Le Gabon perd son influence dans la sous-région, parce qu'il a été incapable de gérer la manne pétrolière, ce qui nous fait perdre toute crédibilité.Il ne serait pas étonnant de noter une certaine réticence de la part des bailleurs de fonds. Les signes annonciateurs de l'échec politique de la famille Bongo ne font que s'accumuler.
Prémonition 40 ans de vaches folles, suivies de 40 ans de vaches maigres: nous avons déjà connu la première période sous le père, maintenant nous abordons la seconde période ( celle des vaches maigres sous le fils) car ne nous faisons pas d'illusions, Bongo 2 mettra presqu'autant de temps que son père, il se prépare à se maintenir au pouvoir coûte que coûte ( s'il ne les fait pas complètement, son fils terminera le cycle).

26.Posté par ADN le 20/01/2010 06:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHE2, je crois - sans me tromper - qu'on est sur la même longueur d'onde. Nous disons la même chose dans des termes différents.

En effet, si le gouvernement de Bongo Ondimba père n 'avait pas briller par son incompétence notoire à la direction de la BEAC depuis 1973 jusqu'au détournement, les chefs d'Etat de la sous région n'auraient jamais pris la décision d'enlever au Gabon la direction avis de la BEAC. Car, s'il advenait qu'ils prennent cette décision alors que les Gabonais géraient bien la BEAC, Ali Bongo Ondimba aurait certainement dit qu'on ne change pas l'équipe qui gère bien. Donc à ce niveau, ce n'est que justice. On recolte ce que Bongo Ondimba (père) a sémé pendant les 42 années de son règne.

Ce qui m'amène à dire que ce soit un Equato-Guinéen, un Centrafricain, un Congolais, un Tchadien ou un Gabonais, le plus important pour moi est de trouver des hommes compétent, honnête à la direction de chaque institution comme la BEAC, la CEMAC, etc. En disant ce qui précède, je voulais répondre à a question que ta question:Dites moi ADN et Critique Objective qu'est ce que moi, vous et pire le pauvre des bas quartiers du Gabon gagnons à ce que ce soit un gabonais qui soit gouverneur de la BEAC?

Toutefois, sur le plan politique, je réitére qu'on a perdu un peu de notre influence dans la sous-région. Et comme dit la gabonaise, c'est un échec effroyable pour Bongo Ondimba (fils) sur le plan international.

Si les opposants (Oye Mba en occurence) sont attentifs, ils doivent sauter sur l'occasion pour dénoncer les failles du système politique de Bongo Ondimba (fils).

25.Posté par la gabonaise le 19/01/2010 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Echec à Ali. De toutes façons que pèse Ali dans la région? Au moins ce système rotatif devra permettre d'éviter les abus de malversations "à perpétuité" auxquels on était accoutumé au Gabon.

24.Posté par CHE2 le 19/01/2010 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense plutôt que son analyse est utopique cher ADN car à voir comment se passent les choses en ce moment au Gabon, franchement je ne sais pas comment un haut fonctionnaire va penser à changer quand il n'est animé que d'idées de vol, de détournement, et de placer à des postes importants que des parents et connaissances de sa secte ou autres.
Dites moi ADN et Critique Objective qu'est ce que moi, vous et pire le pauvre des bas quartiers du Gabon gagnons à ce que ce soit un gabonais qui soit gouverneur de la BEAC? Personnellement rien du tout. Je me veux objectif, si vous avez honte parce que la gouvernance de la BEAC a été retiré au Gabon, moi ça ne me fait ni chaud ni froid et je dis c'est bien fait. Pour revenir à ton dicton Critique Objective le tout est d'abord qu'est ce qui représente la dent, et la bouche???? Pour ma part la dent c'est feu Bongo père et maintenant Ali Bongo et la bouche c'est les collaborateurs de ce dernier, donc ça ne s'étend pas jusqu'à moi. Je suis peut être même plus optimiste que toi, mais la vérité c'est que tant que cette bande d'incapables sera à la tête du Gabon rien ne changera.
A Mezzah je suis entièrement d'accord avec toi mais je veux juste t'informer que si on te dit que t'es bête comme un gabonais un jour, cela voudra dire qu'en réalité tu es vraiment bête, me concernant ça ne risque pas d'arriver car je ne suis pas bête, quoique je sois gabonais, (rires).

23.Posté par Mezzah le 19/01/2010 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CHE2#16,

Tu as certainement raison mon frère/ma soeur mais tu sais bien que c'est à cause de ces incompétents que le pays ne décolle pas, c'est encore à cause d'eux que l'expression "bête comme un Gabonais" nous colle au dos. Tu penses bien que le jour qu'on te balancera cette insulte au visage, ta première réaction sera de te défendre avant de te poser la question de savoir si tu es concerné ou pas.
Âli et ses complices ne sont plus là pour longtemps. Ils vont tenter de faire sombrer le Gabon encore un peu plus et c'est à nous d'empêcher cela.

22.Posté par ADN le 19/01/2010 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHE2, je ne pense pas que "Critique Objective" ai soutenu la thèse que du développe dans ton poste.. Bien au contraire, je crois à mon avis qu'il a fait une analyse très objective de la situation actuelle.

21.Posté par Critique Objective le 19/01/2010 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A CHE2,

Il y a un ditons qui dit ceci: "Quand une dent est pourrie, c'est toute la bouche qui sent". C'est le cas ici.

Ils ont merdé et toute cette merde nous écablousse tous et ceci est une honte! Quand je dis que j'espère que ceci pourra essayer de faire prendre conscience certains haut fonctionnaires, je pense à ceux qui, malgrés les années de génocide économique qu'ils ont orchestrés, puissent prendre conscience que le Gabon mérite mieux! Je suis désolé mais étant un fils du pays, je ne peux souhaiter de mal à celui-ci. J'essais toujours d'être optimiste envers lui. Je garde espoir et continuerai à garder espoir.

20.Posté par St.Michael le 19/01/2010 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ CHE2,

Tu as bien compris la situation et si bien résumé ce qui n’est qu’un corollaire évident de l’incompétence et l’incapacité de la descendance bongo/pdg.

Disons le encore une fois de plus même si cela nous attire une impopularité (We are not aiming for popularity, we are aiming for Greatness): Les Vraies Elites Gabonaises Compétentes ont choisi leur camp, celui du peuple opprimé. N’attendons plus rien du gouvernement usurpateur qui est comme un cercueil volant dont les passagers aptes ont débarqué avant le ‘take off’.

Nous prendrions moins de risques en arretant de rêver aux éventuelles prouesses du biafrais, en effet on ne peut pas demander à un élève de Terminale de préparer une thèse de PhD, et de surcroît lorsque ce élève a saute les étapes décisives de manière frauduleuse pour se retrouver inconsciemment en Terminale.

More amazing things are still to come..........................
Thanks be to god I will not release the last breath before witnessing the truth and only the truth prevailing. Amen.

1 2 3

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...