News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Candidature unique de l’opposition gabonaise : De la folie des grandeurs au naufrage collectif

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 8 Février 2016 à 17:11 | Lu 2033 fois

Dans une brillante analyse postée sur les réseaux sociaux, le citoyen gabonais Germain Ndouna pointe le manque de réalisme du "personnel politique se réclamant de l’opposition" en vue de parvenir à une candidature unique pour la présidentielle gabonaise de 2016. Il déplore la prévalence de menus candidats de l’opposition dont "l’aura ne dépasse guère le cercle familial, la tribu ou le parti". Les invitant à la sagesse et d’ainsi surseoir leurs ambitions le temps de parvenir à la libération du pays des griffes politiques du PDG. Nous vous livrons in extenso, l’intégralité de cette analyse qui ne manquera pas de faire réfléchir plus d’un.



Dans la psychanalyse freudienne, respecter le principe de réalité "consiste à prendre en compte les exigences du monde réel et les conséquences de ses actes". Ce principe désigne avant tout "la possibilité de s’extraire de l’hallucination, du rêve" et des pulsions. (Cf. Wikipedia). Il suppose donc la prise de conscience des limites personnelles.

Mais tous les entrepreneurs politiques gabonais sont-ils seulement capables d’une telle prise de conscience ? Le foisonnement de prétendants à la magistrature suprême au Gabon tendrait malheureusement à prouver le contraire.

Au vu du contexte politique extraordinairement délicat qui prévaut actuellement et au vu de l’enjeu majeur que la prochaine élection présidentielle constitue pour le devenir du pays, le commun des Gabonais pour qui chasser les Bongo et le PDG du pouvoir est la mère des priorités était pourtant en droit d’espérer plus de clairvoyance et de réalisme de son personnel politique se réclamant de l’opposition.

Même dans l’hypothèse où Ali Bongo ne serait pas candidat à sa propre succession, emporter la victoire face au PDG et présider aux destinées du Gabon dans la foulée de l’élection présidentielle dans une période transitoire pleine d’incertitudes en tous genres est-il objectivement à la portée de tout le monde ? Il est pourtant évident que non.

Dès lors, de quelle objectivité peut se prévaloir un candidat déclaré ou ambitionnant de l’être dont le soutien politique reste invariablement confidentiel ou dont l’aura ne dépasse guère le cercle familial, la tribu ou le parti ?

Qu’il est dommage de constater que les opposants gabonais ne retiennent pas les leçons des processus politiques ayant cours dans les autres pays africains.

Que les dernières élections présidentielles tenues en Afrique aient presque toutes été emportées par d’anciens apparatchiks des pouvoirs déchus n’est pas le fruit du hasard. C’est la démonstration de la maturité des citoyens, de la classe politique et de la société civile des pays concernés qui ne se sont pas trompés de priorités.

Si de nombreux Gabonais penchent en faveur de Jean Ping, ce n’est pas tant parce que c’est un homme providentiel. Ce n’est pas tant parce qu’il serait irréprochable.

C’est par réalisme qu’ils estiment que dans le contexte actuel Jean Ping est l’homme qui réunit comparativement le plus d’atouts pour être leur porte-étendard dans la bataille "finale" qu’ils s’apprêtent à livrer contre les Bongo-PDG et qui donne le plus de gages de succès. Il sera toujours temps de manifester ses ambitions personnelles une fois la libération acquise.

Entrer en lice en août 2016 en étant conscient de ses limites n’est pas seulement une faute politique. C’est un acte de trahison envers le peuple et la patrie.

*Titre originel du post : "De la folie des grandeurs au naufrage collectif. Le principe de réalité est-il étranger aux Gabonais ?"

Source : info241

Lundi 8 Février 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2033 fois




1.Posté par Okoss le 08/02/2016 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très pertinent comme analyse.
Mais ces megalos surtout ceux figurant sur la photo vont ils l entendre de cette oreille car trop surs d' eux et arrogants comme pas permis et tout ça pour rien , car au fond ne représentent rien

2.Posté par socrate le 09/02/2016 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Brillante analyse.
Mr MAGANGA MOUSSAVOU n'a jamais dépassé le seuil des 5% aux élections présidentielles mais pourtant il sera encore candidat. Il a trop ecouté "Pierre-de-Coubertin.
Le vrai sage parmis ces opposants reste selon moi Jean EYEGHE NDONG.

3.Posté par MOKOUKOUET le 09/02/2016 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SI SES VIEUX LASCARS NE S'ENTTANDENT PAS POUR UNE CANDIDATURE UNIQUE , ALI NE FERA QUE PASSER DANS QUELQUES MOIS, ALORS VOUS AVIEZ ENCORE 6 MOIS POUR RÉFLÉCHIR VOUS AUSSI, SOYEZ UN PEU SAGE!

4.Posté par MOKOUKOUET le 09/02/2016 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SI SES VIEUX LASCARS NE S'ENTTANDENT PAS POUR UNE CANDIDATURE UNIQUE , ALI NE FERA QUE PASSER DANS QUELQUES MOIS, ALORS VOUS AVIEZ ENCORE 6 MOIS POUR RÉFLÉCHIR VOUS AUSSI, SOYEZ UN PEU SAGE!

5.Posté par moukoulou le 09/02/2016 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UNE ANALYSE TENDANCIEUSE, LES GABONAIS NE VEULENT PLUS DES BONGOS AU POUVOIR OK ! MAIS PING EST UN BONGO LES GABONAIS N'EN VEULENT PAS OK !

6.Posté par joseph le 09/02/2016 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez tout dit. Si tout ce monde pouvait vous écouter ? C'est vraiment dommage.

7.Posté par NEM le 10/02/2016 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oye Mba et Kombila ne doivent pas figurer là. Beau texte.

8.Posté par Monekang le 10/02/2016 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Candidat unique ou pas Ping Cam RNO OU Iwangou...C'EST LA FRANCE QUI VA ENCORE DECIDER Tout ça n'est que masturbation intellectuelle.Trop facile de penser que PING aura le quitus de ses pairs sans humilité de sa part et avec sa même stratégie qui fait qu'il se soit mis à dos ses pairs du Front.J'aurais moi aussi voulu que ce soit lui après le décès d'AMO mais a-t-il seulement choisi la bonne stratégie pour s'attirer leur sympathie?Il traine à mon avis une image de passeur en force.Un homme venant vers une veuve juste après les obsèques de son défunt mari en lui disant crument "Mes condoléances Belle soeur maintenant mon frère est mort il n'y a que moi et je ne pense pas que tu aies le choix prends moi". En réalité un homme agissant ainsi manquerait de tact.C'est la meilleure façon d'envoyer cette femme dans les bras d'un autre.

9.Posté par NEM le 10/02/2016 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le candidat choisit par la société civile pourra mieux faire. Ils sont nombreux la bas, comme l'économiste Ondo Ossa qui avait prédit les difficultés actuels durant le mandat d'Ali Bongo. Il faut un économiste pour redresser ce pays financièrement.

10.Posté par MOUANA DIBOBET le 16/02/2016 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
éh oh là, les opposants et vos frères de la majorité là vous nous prenez pour qui? nous peuple gabonais ont subit tous vos bêtises,(vol, viol, escroquerie, crimes rituel, pédophilie, mensonge, dans tous les coups tordues qui se passe dans notre pays il ya toujours un membre de l'opposition, ou de la majorité, mais enfin et vous nous parler des élections franchement. pitiééé hien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...