News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cameroun: Un pasteur enceinte deux filles et leur maman

Le site de la Liberté - Source : Camer le Samedi 10 Avril 2010 à 14:36 | Lu 2012 fois



Robert N., dévot d'une église réveillée dont il serait le fondateur, a failli trépasser suite à une bastonnade collective après la découverte du po t-aux -roses...Si tous les cambrioleurs connaissent l'assertion «99 jours pour le voleur et un seul jour pour le grand patron», celle-ci marquera à jamais la mémoire de Robert N. Ce voleur d'un autre genre, pasteur d'une église comme on en rencontre partout à Douala, n'oubliera certainement pas la journée du 07 avril 2010 au quartier Longpom. Alors qu’il se rend comme à l’accoutumée dans une famille pour une visite paroissiale, le pasteur se fait surprendre dans un guet-apens fomenté de toutes pièces par les membres d'une famille à bout de nerf.

Abus de confiance

La veuve Banaga après le décès de son époux, s'est aussitôt retrouvée curatrice d'importants biens matériels. Cet avoir non négligeable a immédiatement alléché les appétits de son pasteur qui n'a guère hésité de l'occasion pour se démarquer auprès de la veuve éplorée par une attention, certes propice, mais machiavéliquement opportuniste.

Quelques mois après, ayant réussi à s'attirer les faveurs de la veuve au point d'étendre son ministère jusqu'au lit de cette dernière, cette dame aveuglée par l'amour n'a pas hésité à lui confier l'entière gestion de sa maisonnée. Robert N. étant comme beaucoup d'hommes sexuellement insatiables, ce dernier a immédiatement jeté son dévolu sur la première fille de la veuve en multipliant les séances particulières de prière. De cette aventure secrète découlera une grossesse que la jeune fille prendra soin d'avorter avec l'aide de sa mère, sans que celle-ci ne dévoile pourtant l’identité véritable du géniteur.

La goutte d'eau débordera le vase lorsque la veuve Banaga découvrira trois mois plus tard la grossesse de sa deuxième fille. Malgré le refus de dénoncer l'identité de son partenaire, la jeune fille cèdera à la pression familiale et citera le nom du pasteur.

Cette nouvelle va immédiatement encenser la colère de la mère et de l'aîné des deux filles qui après une véhémente discussion, feront leur mea-culpa devant les autres membres de la famille. Selon les dires des voisins, parmi les révélations de madame veuve Banaga, l'avortement opéré quelque temps auparavant dévoilera l'étendue de la fourberie de l'ecclésiastique.

Vengeance

Après avoir pansé tant bien que mal les blessures d'une immoralité hors du commun, les membres de cette famille, sous l'impulsion d'oncles en colère, ont organisé une vindicte afin de donner une leçon à ce fornicateur impénitent. Comme à l'accoutumée, invité à déguster un repas et à achever sa visite pastorale sur le lit pour une séance de prière intensive, ce dernier sans deviner l'entourloupe s'est rendu naïvement dans la demeure de la veuve. Après avoir pris place pour déguster le repas, force a été de constater qu'en lieu et place du mets, une copieuse bastonnade lui a été servie.

Après l'avoir abondamment molesté, n'eut été l'intervention énergique du voisinage alerté par les cris de détresse de Robert N., l'infortuné n'aurait pas eu la vie sauve. Conduit immédiatement à l'Hôpital Général de Douala, les rumeurs prétendent qu'il serait toujours dans le coma.

Récurrences

Cette situation anecdotique remet une fois de plus en lumière la quintessence des prédicateurs véreux et des églises spontanées qui foisonnent dans nos grandes villes. Après les multiples cas de détournements de fonds et d'escroquerie enregistrés ça et là, les guérisons fallacieuses et les troubles perpétrés dans plusieurs familles, beaucoup reste à faire.

Au-delà de cet état qui traduit le libertinage religieux en application au Cameroun où désormais n'importe qui peut en toute impunité exercer la piété et entraîner par le même chef beaucoup d'autres, d'innombrables dangers se profilent. Le danger de voir de nombreuses familles se déchirer pour motif d'infidélité ou pour arrachage de conjoint.

Le danger de voir des parents inconscients vilipender les biens familiaux pour acquérir une prétendue bénédiction divine et parallèlement brader l'avenir de toute une famille. Le danger de voir des mineures être les victimes sexuelles d'arnaqueurs portant le manteau de prélat. Devant une telle litanie d'exactions, une fois de plus l'inertie des administrateurs en charge est pointée du doigt.

En effet, malgré la publication d'une liste restreinte de confessions religieuses autorisée à exercer, aucun suivi sur le terrain n'est réellement venu réprimer cette passivité religieuse où un quelconque espace d'une maison, un vieil entrepôt ou un espace en plein air peut inexorablement devenir une paroisse et par ricochet devenir l'antre de la prochaine arnaque religieuse.

© Dikalo : PAUL TONYE NJEL

Samedi 10 Avril 2010
Source : Camer
Vu (s) 2012 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...