News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cameroun : Les députés rejettent une loi sur les dépenses du président

l'info réelle 7J/7 - Source : Gaboneco le Samedi 26 Juin 2010 à 18:30 | Lu 683 fois



Cameroun : Les députés rejettent une loi sur les dépenses du président
Les députés réunis pour leur deuxième session annuelle ont rejeté une proposition de loi relative au contrôle de l’action du président de la République, initiée par le Social Democratic Front (Sdf), principal parti de l'opposition.

Siégeant en conférence des présidents en début de semaine, les députés, presque tous du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir, ont rejeté, après une séance qu’on dit houleuse, une proposition de loi portant création d’une Cour des comptes et de contrôle des dépenses de la Présidence de la République. Une issue qui a provoqué la stupéfaction chez les parlementaires de l’opposition, particulièrement dans le groupe du Social democratic Front (Sdf).

Cette proposition est déposée sur la table des députés par le leader de l’opposition camerounaise à travers son vice président du groupe parlementaire, le député de Wouri Est, Jean Michel Nintcheu, depuis la session de novembre 2009. Il prenait alors opportunément prétexte d’un rapport que le Comité catholique contre la faim et pour le développement (Ccfd) venait de publier sur la fortune du président Paul Biya.

Et surtout des révélations faites après le séjour du président de la République du Cameroun à La Baule en France quelques mois auparavant. Le journaliste d’obédience catholique qui faisait écho de cette information, avait levé un pan de voile sur les centaines de millions que le président camerounais et sa suite avait engagés en moins de quelques jours de cette ballade hexagonale.

Pour justifier la pertinence d’un tel texte, le vice président du groupe parlementaire du Sdf fait remarquer que «l’Etat impose aux entreprises publiques, parapubliques ainsi qu’aux ministères et assimilés des règles de bonne gouvernance. Des contrôles permanents de comptes qui sont par ailleurs sanctionnés par des rapports, y sont effectués par des instances telles que la Conac, le ministère chargé du contrôle supérieur de l’Etat et la Chambre des comptes ».

Mais l’élu du peuple dénie à ces structures la compétence de mener ce type de contrôle à la présidence de la République. Pour la simple raison que toutes ces instances de contrôle dépendant directement de la présidence de la République « ne disposent pas de véritables pouvoirs de contrôles et de publication de comptes de la présidence de la République. La création d’une cour des comptes, soutient-t-il avec force, en lieu et place d’une Chambre des comptes, s’avère par conséquent fondamentale ».

Samedi 26 Juin 2010
Source : Gaboneco
Vu (s) 683 fois


Politique | Société | Economie | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée