News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cameroun - Gabon : Pierre Ernest Mounchili: «On peut être homme d’affaires et proche de Dieu»

l'info réelle 7J/7 - http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=9684 le Mercredi 31 Août 2011 à 10:30 | Lu 528 fois



Cameroun - Gabon  : Pierre Ernest Mounchili: «On peut être homme d’affaires et proche de Dieu»
Monsieur Mounchili vous êtes au Cameroun dans le cadre des journées de l’entreprenariat chrétien (JEC), vous avez effectué une série de présentation sur comment lancer et réussir son affaire, parler nous un peu de votre aventure gabonaise?

Je vais d’abord dire que j’ai bénéficié de la grâce de Dieu. Je ne peux pas dire que je sois plus intelligent que les autres. Je suis aujourd’hui à la tête de beaucoup d’investissement, mais je pense qu’il y a aussi un peu de la volonté divine dans cette réussite. Pour ce qui est de mon parcours, je suis parti du Cameroun j’étais encore jeune étudiant à l’université de Yaoundé. Je suis allé au Gabon en 1986 poursuivre les études et lorsque j’y étais j’ai eu l’opportunité de travailler dans la fonction publique de ce pays là, une belle expérience et après j’ai démissionné et j’ai décidé de faire des affaires.

Vous êtes homme d’affaires et homme de Dieu, est ce si facile? Quand on sait que le monde des affaires est plein de vices
Oui effectivement le monde des affaires est un monde très compliqué où règnent parfois plusieurs vices. Mais loin de moi toute perfection, j’essaye au quotidien d’être en harmonie avec mes convictions et aussi, j’essaye de promouvoir l’idée d’un environnement des affaires où les personnes font des bénéfices avec la crainte de Dieu.


Habituellement lorsqu’on parle des camerounais vivant au Gabon, on évoque surtout des situations de mauvais traitement, comment êtes vous parvenu à vous intégrer au point de devenir un homme d’affaires de bonne réputation?

Vous avez dû suivre dans mes différentes interventions en plénière, lorsque je disais que ceux qui se plaignent des gabonais n’ont pas toujours la vérité des faits. Les gabonais en principe, de ma petite expérience, ne sont pas des gens à problème. Mais lorsque vous abusez de quelqu’un, il se révolte et c’est logique. Nos frères qui se plaignent souvent ne sont pas toujours dans des situations régulières. Donc vous comprendrez qu’avec cela les gabonais ne peuvent pas les laisser sur leur territoire. Mais dans le fond, il n’y a pas de problème entre les camerounais et les gabonais, du moins pas à ma connaissance. Pour preuve ils sont plusieurs, les camerounais qui sont installés dans ce pays et qui y sont actifs.

Finalement vous vous sentez plus gabonais ou camerounais?

Après avoir vécu 20 années dans un pays on a tendance à se perdre. Je me sens parfaitement intégré au Gabon au point de ne plus faire de différence. Mais le Cameroun reste mon pays, j’y ai de la famille, des activités donc pour répondre à votre question, je dirais tout simplement que je me sens africain, un citoyen de l’Afrique.

On parle maintenant des JEC (journées de l’entreprenariat chrétien), quel est votre sentiment au terme de votre participation?

Je trouve le concept pertinent. C’est la deuxième fois que j’y participe et je pense qu’il peut devenir une plateforme de lutte contre le chômage en général et surtout en milieu chrétien. J’ai été impressionné par la multitude d’expériences qui ont été présentées. Vous avez remarqué que le cadre a permis de nombreux échanges entre partenaires de divers horizon et divers secteurs. D’un autre coté ceci est la preuve que nous au niveau de la société, nous avons encore beaucoup d’efforts à faire. On ne saurait tout attendre d’un Etat qui d’ailleurs semble débordé par la situation qui prévaut. Dans ce genre de plateforme, on y rencontre des personnes de manières concrète et on discute de partages d’expériences, et cela ne peut être que bénéfique pour les uns et les autres.

Que représente aujourd’hui votre business?

Je ne peux vous présenter les statistiques réelles, mais notre groupe travaille avec beaucoup de personnes. A travers nos entreprises nous faisons travailler beaucoup de jeunes surtouts. On retrouve des gabonais, des nigérians et bien sûr des camerounais. Mais pour les chiffres exacts je ne peux les donner à l’improviste.



Mercredi 31 Août 2011
http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=9684
Vu (s) 528 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 07:17 Les douaniers paralysent le Port d’Owendo

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame







Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée