News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CICIBA : La note de service N°00109/DG/CICIBA/2015 ; La fuite en avant d'un DG en déroute

Le site de la Liberté - Nze Jean-Ghalbert le Mercredi 17 Février 2016 à 07:18 | Lu 698 fois



Avec la peur de voir étalé sur la toile et dans la presse privée et/ou publique, les innombrables incongruités de d’une gestion chaotique du CICIBA, le digne fils de Matongué-Kinshasa et ses quatre (4) lieutenants ont imaginé ce qui semble pour eux une solution drastique, pour voiler tenter de flouer, une fois de plus le PCA et le PCM, en prenant la Note de service ci-dessus référenciée laquelle fut en catimini affichée sur la grille d’un bâtiment quelconque situé à la Cité Damas/Libreville, une Note de service dont contenu laisse à désirer…

Aussi, rappelons-nous que, c’est dans ce bâtiment vague, que, plus de 15 mois au paravent, soit six (6) jours avant le voyage de prise de fonction à Libreville du DG/CICIBA (prise de fonction qui n’a jamais eu lieu), sans même s’en référer aux autorités (PCA) du pays du Siège (Gabon), sur instruction de Mme Anne-Marie Okome Mba, alors DAF-DG/CICIBA, que Thinos Mwapongo Mbongueli (RDC), ancien comptable licencié du CICIBA sur décision de la Conférence des Ministres, lors des Assises extraordinaires de 2008, pour faux et usage de faux, trafique de Passeport gabonais, et qui apparemment est actuellement réhabilité par la seule volonté du DG/CICIBA et son DAF, sans l’aval des instances dont il est soumis dans sa gestion de l’institution, avait pris soin de larguer pêle-mêle, une partie du patrimoine du CICIBA, qui jusque-là demeure dans l’abandon total.

La Note de service N°00109/DG/CICIBA/2015rédigée dans un accent autoritariste digne d’un discours de milice Katangaise, question d’intimidation ; appel de notre part à des interprétations et à l’analyse du contenu, tant sur la forme que dans le fonds…

Nous relevons d’abord qu’il est fait mention que, la Note de service N°00109/DG/CICIBA/2015, aurait été prise « à l’attention du personnel du CICIBA (tous), sur instruction conjointe du Président du Conseil d’Administration et du Directeur Général du CICIBA ». Or, conformément à l’article 5 de la Convention portant création du CICIBA, et l’ensemble des textes subséquents ; le Conseil d’Administration est l’organe de gestion et de contrôle tandis que la Direction générale est l’organe d’exécution ; une note de service étant un document de gestion interne, aussi serait-il impensable que le PCA et le DG prennent « conjointement » une Note de service, au risque d’ingérence du PCA…

Ainsi, suivant le point « a », il serait interdit à tous agents du CICIBA, à l’exception du Directeur général, d’écrire directement aux instances décisionnelles (Président de la Conférence des Ministres et Président de la ‘’Conférence du Conseil d’Administration’’) ; signalons primo, qu’il n’existe pas dans la hiérarchie du CICIBA d’organe baptisé « Présidence de la Conférence du Conseil d’Administration » mais, Président du Conseil d’Administration ( art 2 du texte portant Attribution et Organisation et/ou art 5 de la Convention) ; deuxio, depuis sa nomination, bien que n’ayant jamais fait une prise de fonction officielle, le nouveau DG/CICIBA, n’a, non seulement jamais reçu son personnel (tous) pour une quelconque séance de travail (prise de contacte, comme c’est souvent le cas), mais, personne ne sait où son situé ses services, car semblerait-il que, ce dernier travaillerait à domicile et seul quatre (4) agents connaissent où ce dernier habite, information que ces derniers se gardent jalousement de révéler aux autres agents ; tertio, suite au déménagement intempestif du Siège provisoire officiel d’Awendjé/Libreville, opéré sans l’aval du pays du Siège par son compatriote Thinos Mwapongo Mbongueli, et Mme Anne-Marie Okome Mba, le CICIBA n’a plus de Siège or, conformément à l’article 9.1 du Statut du personnel, cf. « Les personnels en activité sont à tout moment à la disposition du Centre. Le travail du Centre s’effectue essentiellement dans les locaux du Centre » ; ainsi, lorsqu’une situation d’urgence se fait jour, le personnel en activité au CICIBA, que le DG/CICIBA ne connait pas pour ne jamais les avoir vu et/ou reçu, et qui ne savent pas où aller pour lui tenir informer de l’urgence, se trouve obligé de s’orienter vers le PCA…, à qui la faute ?

Le point « c », relève l’utilisation illicite des attributs non reconnu par le CICIBA (papier en-tête, cachet, fonctions fallacieuses…), reste le plus surprenant car c’est l’image du serpent qui se mord sa queue… ; en se sens que, depuis l’arrivée du DG/CICIBA à la tête de l’institution, les instances décisionnelles, le personnel en activitéé et les partenaires font le constat ahurissant de l’utilisation par la Direction générale d’objets illicites non homologués par les instances décisionnelles, notamment, l’actuel cachet « la Direction Générale » utilisé par Monsieur le DG/CICIBA lui-même dans l’ensemble de ses actes administratifs juridiques et financiers ; le papier en-tête faisant apparaitre certains initiales « TM » (Thinos Mwapongo) ; en note de bas de pas, en lieux et place de l’adresse officielle du Centre apparaissent des mails privés appartenant aux agents tels que drmanda62@gmail et obamegaillard@yahoo.fr et adresses téléphoniques relevant du même ordre… ; jamais pareils personnification d’une institution n’a été observé de mémoires d’hommes modernes ; à cela s’ajoute des nominations fallacieuses (Conseiller du Directeur Général) qui échappent non seulement à la procédure habituelle (art 2.9/Statut du personnel) mais également à l’organigramme en vigueur et, la réhabilitation d’agent licencié par les instances réunies en session (le cas Thinos Mwapongo Mbongueli) etc.

Museler le CICIBA, n’est pas la solution

Nommé à la tête du Centre, en remplacement de Mme l’Ambassadeur Marie Madeleine Mathey-Boo, voilà un peu plus d’une quinzaine mois, le DG/CICIBA, a plutôt que d’asseoir les conditions idoines de travail au sein de l’institution, et rechercher la relance des activités ; mais, à opté œuvrer dans le laxisme, la promotion des inégalités, le népotisme à outrance, la confiscation, le non respect des textes qui régissent le Centre, la rétention arbitraire et abusive de salaires de certains agents, la promotion de l’absentéisme, la chasse à l’homme…, en somme, la destruction systématique du patrimoine accumulé par le CICIBA depuis plus de 32 ans ; aussi observons-nous, qu’en 16 mois, le CICIBA est plus absent que jamais de la scène internationale que lorsqu’il n’avait pas de Directeur Général à sa tête…

Pour se débiner de cet échec ostentatoire, il imagine une fuite en avant par le musellement de l’institution ; si non, quel en est la finalité d’une note de service, dans un CICIBA sans siège social, autrement dit pour quel personnel le DG/CICIBA s’adresse-t-il, dès lors que lui même n’a pas de bureau c’est-à-dire pas de service…

Le CICIBA n’est pas une simple association de défense de la langue « Kikongo ou Bakongo » ni un collectif regroupant certains Congolais RDCiste vivant à Libreville, mais une institution internationale prônant pour l’intégration culturelle (Bantu) au plan sous régionale et regroupant les citoyens des 11 États souverains ; le statut de DG/CICIBA ne fait pas de ces agents des sujets à dos de zébrures rouges, sensé de dire toujours « oui » au joug….

Au lieu de faire dans la diversion et la division, le DG/CICIBA devrait plutôt s’atteler à instaurer la sérénité au sein de l’institution en regroupant d’abord autour d’une table de discussion l’ensemble de son personnel afin de palier à la léthargie observée depuis son arrivée à la tête du Centre ce qui lui permettra d’asseoir les conditions idoines de travail. Car comme aimait à nous le dire notre Arrière, arrière … grand père, pour attirer notre attention sur d’éventuelles conflits dans la famille cf. « Quand dans la basse cours les volailles s’agitent dans la nuit, c’est qu’il y a un élément insolite parmi eux ou dans le nid » ; plus de 15 mois après son arrivée à la tête du CICIBA, les membres du personnel, les instances et les partenaires s’interrogent fortement quant à la suite accordée aux dossiers tels que :
- La situation du Siège sociale, après que son compatriote (Thinos Mwapongo Mbongueli) soit venu précipitamment faire déménager celui d’Awendjé (Libreville) sans l’aval des autorités gabonaise 6 jours avant le voyage de prise de fonction du DG ;

- La reconversion du CICIBA en Centre d’excellence de catégorie 2 de l’Unesco ;
- L’Audit administratif et financier 2005- 2009 ;
- La situation des archives et autres patrimoines laissés à l’abandon au Siège social provisoire d’Awendjé par l’équipe qui a procédée au déménagement ;
- La situation des archives et autres patrimoines transporté et stocké dans un bâtiment quelconque de la cité Damas, sans l’aval des instances décisionnelles et des autorités du pays du siège ;
- La cessation de service de (feu) le Pr. Lisimba et le payement de ses droits ;
- La liquidation du parc automobile par Mme le Anne-Marie Okome Mba ;
- La manipulation des grilles salariales et catégorielles par Mme le Anne-Marie Okome Mba ;
- Le remboursement des emprunts financiers que certains agents avaient fait depuis 2013 ;
- Le remboursement des frais de missions depuis 2011 ;
- Les payements des rétentions arbitraires de salaires ;
- Les payements des droits des déflatés… ;
- Le statut exact de Mwapongo Mbongueli, au sein de l’institution, après sa réhabilitation sans l’aval des instances décisionnelles, fusse est-il, qu’il n’a jamais reçu de lettre de cessation de service ; mais certains de ses droits ont bels et bien été payés ;

- Les projets et Programmes ;
- Les plans d’utilisation des différentes subventions perçues dans les Etats membres depuis son arrivée ;
- La préparation des rencontres statutaires etc, etc…
Tous ces actes, qui au plan administratif sont de la compétence du DG/CICIBA attendent d’être résolues.

Pour clore, permettez-nous de nous interroger quand à la conformité face à l’article 16 alinéas 16.1 et 16.2 du Règlement de la Conférence des Ministres cf. « 16.1 Les conditions d'engagement, le montant du traitement et le statut (du DG/CICIBA) font l'objet de contrat préparé par le Conseil d'Administration et soumis pour approbation à la Conférence. 16.2 : Le contrat est conjointement signé par le Président de la Conférence agissant à cette occasion au nom de la Conférence, le Président du Conseil d'Administration et les intéressés ».

Revenons à Thinos Mwapongo, qui dit tout haut à qui veut l’entendre « être fonctionnaire international congolais (RDC) affecté au CICIBA », nous osons croire que sa reprise de service serait conforme à l’esprit des articles 2.4 et 3.1 du Statut du personnel…

Mercredi 17 Février 2016
Nze Jean-Ghalbert
Vu (s) 698 fois




1.Posté par Casanova le 17/02/2016 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" digne fils de...'' expression à la mode chez les internautes et journalistes on line gabonais ou de la CEMAC sans dire en revanche qui sont les ''indignes fils.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...