News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CEMAC : Malabo donne son aval pour le passeport sous-régional

Le site de la Liberté - Alexandre ONA le Vendredi 10 Juillet 2009 à 02:07 | Lu 361 fois

La Guinée Equatoriale vient de donner son accord pour l'entrée en vigueur du passeport biométrique sous-régional qui doit permettre de faciliter l'intégration sous régionale entre les pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC). Ce nouveau document doit enfin entrer en vigueur dès le 1er janvier 2010, après de multiples reports depuis le lancement du projet en 2001, en raison notamment de l'harmonisation des conditions d'immigration propres à chaque Etats membres.



CEMAC : Malabo donne son aval pour le passeport sous-régional
Le cabinet du Premier ministre équato guinéen, Ignacio Milam Ntang, aurait annoncé ce 9 juillet que la Guinée équatoriale venait de donner son accord pour l'entrée en vigueur du passeport biométrique de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC).

La Guinée Équatoriale avait émis quelques réticences à la mise en place de cette facilité de circulation, alors qu'elle était en train de durcir ses conditions d'immigration.

Depuis la découverte de ses importantes réserves pétrolières qui l'ont hissé au second rang des producteurs africains, la Guinée Équatoriale a durci les conditions d’entrée sur son territoire.

Le chef de l'Etat, Téodoro Obiang Nguema, soutient à cet effet qu’il ne peut accueillir que les étrangers qui apportent leur savoir-faire et non des chômeurs potentiels, accusés d’entretenir l’insécurité et des réseaux de prostitution dans le pays.

La passeport de la CEMAC doit favoriser l’intégration et la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEMAC qui comprend le Cameroun, le Congo, la République centrafricaine, le Gabon, la Guinée-Equatoriale, et le Tchad.

Ce projet est l'une des pièces maitresse du programme de renforcement de l'intégration sous régionale qui doit permettre de créer un espace propice au développement socio-économique pour soutenir la croissance en Afrique centrale.

Le 23 mai dernier, les ministres en charge de l’Intégration s'étaient réunis à Douala et avaient décidé de la mise en circulation du passeport Cemac dès janvier 2010.

«La libre circulation est faite pour les populations. Il n’y aura plus de difficultés avec le passeport CEMAC. Cette question est finalisée. On est à la phase technique des codes et de la biométrie dans les pages du passeport, et de la répartition dans les Etats», avait expliqué Albert Béssé, le ministre des Finances et du Budget de la République Centrafricaine.

Son entrée en vigueur a enregistré de nombreux reports. L’idée date de 2001 mais c’est à l’issue du sommet de la CEMAC tenu le 25 avril 2007 à Ndjamena (Tchad) que les chefs d’Etat des pays membres de cette organisation avaient notamment pris la décision de rendre effective la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire.

L’entrée en vigueur du passeport CEMAC avait alors été fixée au mois de juillet 2007. Elle a ensuite été reportée au 1er juillet 2008. Ce, en raison des préalables posés notamment par le Gabon qui invoquait le problème de sa sécurité, exigeait que le passeport soit biométrique, et souhaitait le renforcement de la coopération policière entre les états membres. La Guinée-Equatoriale excipait les mêmes arguments que le Gabon.

A la lecture du communiqué final de la réunion le 25 mai 2009 à Douala, les ministres en charge des questions d’intégration et d’immigration recommandaient au Conseil des ministres de la Cemac «de prendre toutes les mesures appropriées pour l’impression et la mise en circulation du passeport Cemac à compter du 1er janvier 2010 et pour l’acquisition d’équipements permettant la même lecture du passeport CEMAC».


Des éléments biométriques seront intégrés dans ledit passeport, «pour améliorer sa sécurisation et empêcher sa falsification» tandis que son impression, sa gestion et sa délivrance incomberaient à chaque État membre.

Publié le 10-07-2009 Source : Gaboneco.com Auteur : Gaboneco

Vendredi 10 Juillet 2009
Alexandre ONA
Vu (s) 361 fois




1.Posté par Jofrena le 12/07/2009 01:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dois-je comprendre à travers l'instauration du passeport CEMAC qu'il faudrait désormais avoir un deuxième passeport , strictement sous régional, pour ceux qui possède déjà un passeport international ? j'avoue ne rien comprendre ?

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...