News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

CEMAC : Le «petit personnel» de la BEAC noircit de tableau

le Jeudi 29 Octobre 2009 à 20:00 | Lu 1076 fois

Les Agents des clauses et conditions générales (ACCG) de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) ont interpellé les chefs d'Etats de la sous région sur le fonctionnement «anarchique» de l'institution financière et son «pillage» par les cadres de la banque. Suite aux audits commandités par Libreville sur l'institut d'émission de la BEAC, le petit personnel a mis en exergue de nombreux dysfonctionnements et abus qu'ils souhaitent voir dévoilés, afin que ces audits ne soient pas apparentés aux réguliers contrôles fantômes censés cacher la «pourriture totale» de l'institution.



CEMAC : Le «petit personnel» de la BEAC noircit de tableau
Le scandale financier du bureau de Paris était-il l'arbre qui cache la forêt de malversations à la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) ? Alors que le dernier sommet extraordinaire des chefs d'Etats de la sous-région a commandité un audit général de l'institut d'émission et que Libreville vient de rappeler le gouverneur de la Banque suite à l'affaire des 19 milliards de francs CFA manquants au Bureau de Paris, de nouveaux griefs ne cessent d'accabler l'institution financière sous régionale.

Dans une lettre ouverte adressée aux chefs d'Etats de la sous-région, les Agents des clauses et conditions générales (ACCG) de la BEAC affirment que «les principaux responsables montrent une image reluisante alors qu'à l'intérieur, c'est la pourriture totale».

Dénonçant un «repère de bandits», le petit personnel de la BEAC a souhaité que les audits commandités à la BEAC puissent dévoilés un certain nombre de malversations dont ils sont les témoins «impuissants».

Ils dénoncent notamment «le coût exorbitant et la surfacturation des équipements informatiques et de la sécurité informatisée par les sociétés écrans créées par certains dirigeants de la BEAC:

- le coût exorbitant des réfections du Bureau extérieur à Paris ;
- les dépenses somptueuses pour la réfection des résidences et du mobilier des nouveaux responsables, sans oublier leurs véhicules de service;
- la dépense fastidieuse des frais d'hôtel d'un Directeur national qui ne trouve pas de logement à son goût dans sa ville natale depuis plus d'un an
- la surfacturation des investissements immobiliers au cours des 10 dernières années ;
- la mauvaise politique de recrutement des agents et la disproportion des effectifs au regard des besoins réels et du niveau d'activité de chaque pays ;
- les dépenses abusives des festivités du 30e anniversaire de la BEAC organisé à Libreville ;
- le coût élevé des missions dues aux abus de dépenses de location des avions et des véhicules».

Si les audits ne constataient pas ces malversations, les agents estiment que «ces experts n'auront pas atteint les objectifs attendus, et ne seraient pas différents de nos censeurs français et africains qui ont validé tous nos bilans sans avoir constaté une quelconque malversation».

Prenant l'exemple de la BCEAO qui a adopté depuis 1974 le statut unique pour tout son personnel, les ACCG dénonce la conservation par les nouveaux cadres de la BEAC du modèle colonial pour «bénéficier de tous les avantages liés à ce statut, s'érigeant ainsi en nouveaux négriers, nouveaux maîtres de leurs frères esclaves».

Sont considérés comme ACCG les agents qui ne sont pas passés par le concours de l'encadrement supérieur pour entrer à la BEAC, quel que soit son diplôme (Doctorat, Maîtrise, Master, DES en Banque, Licence, Baccalauréat, Probatoire, BEPC, CEPE ou de tout autre diplôme reconnu dans la sous région).

Mais à la BEAC, «ces agents n'ont pas droit à un plan de carrière pour leur évolution dans l'entreprise comme cela se passe partout ailleurs. Les promotions internes n'ont pas une traçabilité objective donc, dépendent essentiellement des humeurs des patrons», dénonce la lettre ouverte.

«Messieurs les Chefs d'Etat, une autre aberration que nous déplorons dans la même institution est le fait que vous ayez accepté d'exonérer les revenus des cadres supérieurs qui gagnent des gros salaires et de maintenir le calcul des impôts sur les revenus des petits agents !», fustigent encore les ACCG de la BEAC.

«Nous voulons un statut unique pour tous les agents de la BEAC et nous voulons également l'exonération des revenus des petits agents de la BEAC au même titre que ceux des cadres supérieurs», réclament-ils enfin.

Face aux nombreux remous au sein de l'institution financière sous régionale, le sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la CEMAC qui se tiendra en novembre 2009 prochain à Bangui devrait prendre d'importantes mesures pour régulariser la situation de la BEAC.

Publié le 29-10-2009 Source : gaboneco Auteur : gaboneco

Jeudi 29 Octobre 2009
Vu (s) 1076 fois




1.Posté par Ronda le 30/10/2009 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah la la, cette Afrique là avec ses dirigeants incompétents, petits dans leurs esprits, complexés comme on en fait pas. C'est pathétique. Quelque soit le pays, c'est la merde. Le sous région, c'est pareille. Nous devons tous nous battre chacun à son niveau pour faire exploser cette chape de plond qui nous empêchent de décoller et de tendre vers l'exellence.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...