News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bonaventure Sokambi séquestré au Gabon

Le site de la Liberté - source : afrik.com le Samedi 12 Septembre 2015 à 07:39 | Lu 2778 fois

Présent au Gabon depuis la mi-août afin de profiter de ses vacances, Bonaventure Sokambi n’a depuis pas quitté le sol gabonais pour rejoindre l’Algérie et le CR Belouizdad. Son passeport retiré par les forces de l’ordre, l’attaquant, victime des pressions du président de son ancien club de Mounana, est contraint et forcé de rester au pays.



Ils sont tous repartis, sauf lui. Si tous les internationaux gabonais évoluant à l’étranger ont repris le chemin de leurs clubs respectifs après la trêve internationale et une large victoire (4-0) sur le Soudan dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2017, même ceux qui n’étaient que de passage dans le pays afin de profiter de leurs proches, Bonaventure Sokambi a lui déchanté. Alors que l’attaquant de 24 ans passait quelques jours en famille dans son pays natal depuis le mois d’août, avant son retour au CR Belouizdad (où il est prêté par l’ASO Chlef), son passeport lui a été pris de force par des gendarmes, d’après nos informations.

Opération qui s’est faite non sans ménagement pour le joueur, puisqu’il affirme que la scène s’est déroulée à son domicile et qu’il a ensuite été conduit au poste de gendarmerie où il a passé la nuit. Le tout "sans qu’aucun motif" ne lui ait été signifié. Ce n’est qu’après ce séjour furtif derrière les barreaux qu’il va apprendre en début de semaine que derrière sa mésaventure, se cache le président de son ancien club du CF Mounana, Hervé Opiangah.

Un conflit entre Mounana et l’ASO Chlef pour 60 000 euros

Le dirigeant, en conflit avec ceux de l’ASO Chlef à qui il a vendu Sokambi, réclame toujours le versement des indemnités de transferts. Un litige qui tourne autour de 60 000 euros et pour lequel le joueur paye désormais le prix fort, "tel un otage qui attend le versement d’une rançon’, alors que le club de Chlef a pourtant signé une reconnaissance de dette au CF Mounana (voir photo ci-dessous). Un document que s’est procuré Afrik-Foot et que la formation gabonaise pourrait adresser à la FIFA pour contraindre la partie algérienne à régler sa dette sous peine de sanctions...

Au lieu de cela, c’est désormais l’international gabonais (9 sélections), qui est directement pris à partie. Et il se heurte à un mur puisqu’il indique "ne pas pouvoir entrer en contact avec le président Opiangah", qui "refuse de répondre à [ses] appels". Face à cette situation, le CR Belouizdad, l’autre victime de cette affaire, a dans un premier temps indiqué avoir saisi la Fédération algérienne pour signaler la situation de Sokambi, retenu au Gabon en raison d’un litige incluant le club qui lui a prêté le joueur.

Mais, d’après le quotidien sportif Compétition, pour ne pas être lésé dans cette affaire, le CRB songerait à résilier le prêt du Gabonais et lui aurait adressé une mise en demeure au cas où il ne se présenterait pas au club dans les plus brefs délais. Reste à savoir comment Sokambi pourra quitter le Gabon et ensuite être autorisé à pénétrer en Algérie sans passeport. Près d’un mois que le calvaire du joueur a débuté...

Samedi 12 Septembre 2015
source : afrik.com
Vu (s) 2778 fois




1.Posté par joe le 12/09/2015 13:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cest lemmergence non

2.Posté par vraiment répugnant ce genre d actes pour un responsable qui n en a même pas besoin de ces 60 milles dollars pour vivre vraiment j ai honte de ce pays. comment priver un jeune de ce qu il aime faire? le 12/09/2015 13:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment répugnant ce genre d actes pour un responsable qui n en a même pas besoin de ces 60 milles dollars pour vivre vraiment j ai honte de ce pays. comment priver un jeune de ce qu il aime faire?

3.Posté par daddy le 12/09/2015 13:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est ça les avantages quand on a des relations avec la presidence. On se permet de briser l''avenir de quelqu''un

4.Posté par NEM le 14/09/2015 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah doit libérer son petit frère si la saisie du passeport ne lui permet pas de quitter le Gabon. C'est juste une question d'intelligence. Si une reconnaissance de dette est faite avec l'appui du contact de la FIFA par Afrik-Foot, le club algérien finira par payer sa dette. Alors, séquestrer un petit frère pour une affaire qui ne relève pas de lui est un abus de pouvoir notoire. Cela manque de discernement moral. Opiangah peut laisser le petit vivre auprès de sa famille en attendant que la situation trouve de solution. Une autre menace vient de l'Algérie, expliquant une possible éviction du joueur de son club si il ne le regagne pas. Opiangah doit peser cet état de fait pour le bien-être du petit.

5.Posté par Voix de la nation le 14/09/2015 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UN JOUR SA FINIRA ET ON VAS LES TRAÎNER AU SOL COMME DES RATS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...